Le saviez-vous ? En 1874, Piotr Ilitch Tchaïkovski dédicace son concerto pour piano à Nicolas Rubinstein qui (par jalousie ?) déclare l’œuvre “si mauvaise qu’elle lui donne la nausée“ ! Blessé, le compositeur supprime la dédicace. Hans Guido von Bülow ayant ensuite fait de l’œuvre un triomphe, Rubinstein présentera ses excuses et en fera un de ses morceaux de concert favori.
symphozik.info
Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre
Actualité du site - 13 septembre 2014

Mise à jour groupée thématique, avec un dossier sur l’évolution de la notation musicale depuis le Moyen Âge et la biographie du médiéval Pérotin.

Documentation Bac option musique Biographies de musiciens Dossiers musicaux Anniversaires de musiciens Fichiers audio Aptitudes musicales Tests d’oreille absolue Test d’oreille relative Mémoire musicale Reconnaissance d’accords Dictées musicales Transposition musicale Connaissances musicales Q.C.M. musicaux Symphoquiz Reconnaissance d’instruments Reconnaissance d’œuvres Divertissement Pendu musical Blagues de musiciens Charades musicales Chuck Norris facts Énigmes musicales Portrait pour un caramel
Sites amis
DVD et Blu-ray musique découvrez les tests de Tutti Magazine
Paris Digest le site de mon tonton
Espace membre


Pas encore de compte ?
Forum musical Communiqués musicaux Commentaires récents

Bedrich Smetana : biographie

Nom Smetana
Prénom(s) Bedrich
Né le 02/03/1824
À Litomysl
Mort le 12/05/1884
À Prague
Nation République tchèque
Époque musicale Romantique

Biographie

Enfance, études

Né le 2 mars 1824 à Litomysl (Bohême), Bedrich Smetana sera le seul à parvenir à l’âge adulte parmi 11 enfants. Frantisek Smetana, maître brasseur et bon musicien, lui fait donner très jeune des leçons de violon et de piano. À cinq ans, Bedrich joue déjà dans des quatuors. Il prend des cours ensuite auprès de Jan Chmelik. À six ans, il donne son premier concert public.

En 1831, la famille s’installe dans le sud de la Bohême où son père reprend une brasserie du Comte Czerni. De 1834 à 1843, Bedrich effectue ses études secondaires. En 1835, Frantisek se retire dans une belle propriété. Le jeune garçon doit poursuivre ses études à une cinquantaine de kilomètres à Jihlava. À l’âge de quinze ans, il part étudier à l’Akademische Gymnasium de Prague. Dans cette ville d’art, il aura l’occasion de faire connaissance avec de nombreuses œuvres et d’entendre Franz Liszt en concert.

De 1840 à 1843, Smetana poursuit ses études à Plzen et compose déjà quelques pièces. En 1846, il fait la rencontre d’ Hector Berlioz, l’un de ses modèles. Le jeune compositeur est fasciné par la personnalité du Français. Smetana gagne rapidement sa vie en jouant du piano dans les salons de familles aisées. Encouragé par son père, il s’oriente définitivement vers la musique mais doit faire face à des difficultés matérielles et se trouve dans l’impossibilité de prendre de nouvelles leçons. Il doit également différer un mariage avec une jeune pianiste Katerina Kolarova. Josef Proksch, un pianiste aveugle, est impressionné par le talent du jeune homme et le prend dans sa propre école de musique.

Carrière musicale

Devant les progrès accomplis, en 1844, Kittl, Directeur du Conservatoire, lui propose un poste de professeur chez le Comte Leopold Thun. Smetana, grâce à ce nouvel emploi, aura l’occasion de rencontrer Robert Schumann et sa femme Clara, puis Franz Liszt. Le musicien organise alors une série de concerts autour de Prague mais le public est fort peu nombreux. En 1848, il compose Six Pièces caractéristiques op.1 qu’il dédie à Liszt.

À cette époque, la Bohême est sous le joug autrichien mais des poussées nationalistes se font jour. L’oncle de Bedrich l’incite à prendre fait et cause pour l’indépendance de son pays et à composer non plus de la musique allemande mais de la musique tchèque. Le 11 juin 1848, une émeute éclate à Prague. Smetana, présent sur les barricades, compose plusieurs marches révolutionnaires et quelques chants de liberté. Il décide également d’apprendre le tchèque. Fin 1848, il ouvre une école de musique tchèque qui n’a pas beaucoup de succès

Smetana se marie avec Katerina en août 1849. Après quelques années de bonheur, il perdra trois de ses quatre filles et son épouse sera atteinte de la tuberculose. Il émigre vers Göteborg (Suède) en 1856. Il ouvre là aussi une école de musique dont le succès est cette fois immédiat. Ses récitals connaissent également le succès. En 1859, Katerina décède et Smetana fréquente Liszt qui tente de l’aider. En 1858, 1859 et 1861, le musicien dirige en Suède la création de trois poèmes symphoniques. En mai 1861, après s’être remarié avec Bettina Ferdinandova, Smetana rentre dans son pays.

Succès et jalousies

Un théâtre de Prague essaye de promouvoir l’opéra tchèque et offre des prix pour les meilleurs compositeurs. Smetana tente sa chance et se met au travail. Il présente Les Brandebourgeois en Bohême (1863), sur un livret de Karel Sabina, qui est un succès. Son second opéra, La fiancée vendue, reste aujourd’hui encore très joué. En 1866, Smetana prend la direction de l’orchestre du théâtre où un certain Antonin Dvorak joue de l’alto et compose également. Les deux hommes se lieront d’amitié.

Sa notoriété attire maintenant convoitises et jalousies. Dès 1861, ses amis sont obligés de faire circuler une pétition pour le maintenir à son poste. On l’accuse de copier Richard Wagner ou Jacques Offenbach et de plagier d’autres compositeurs. En 1874, il souffre d’ulcère et s’aperçoit qu’il est atteint de surdité. En novembre, il est totalement sourd. Il entame néanmoins son cycle Mà Vlast (ma patrie) dont la seule Moldau aurait suffit à rendre célèbre Smetana. Il donne un nouvel opéra, Le baiser, avec lequel il embrasse le succès puis Le secret, un opéra comique qui est une autre réussite. En 1876, il compose le Quatuor à cordes dit "de ma vie". En mai 1882, il fête la centième de La Fiancée vendue. À cette époque, il souffre terriblement. Il a perdu l’ouïe, la voix, et pratiquement la mémoire. Il composera encore le Quatuor à cordes numéro 2 et d’autres pièces dont Libuse, son nouvel opéra.

Mort, œuvre

En avril, Smetana perd complètement la raison et meurt à Prague le 12 mai 1884. Ses obsèques eurent lieu à Vysèhrad devant une foule recueillie. La Tchécoslovaquie reconnaissait enfin son œuvre. Il y avait des musiciens tchèques mais pas de musique tchèque. Smetana fut le premier à avoir tenté de redonner une musique à son peuple. Il a fortement participé au réveil de la culture bohêmienne. D’autres comme Dvorak lui emboitèrent le pas.

Ressources liées pour Bedrich Smetana

Sélection d’œuvres

Chefs-d’œuvre

Au bord de la mer (pour piano)
La fiancée vendue
Ma Patrie (Mà Vlast)
Quatuor à cordes "De ma vie"
Souvenir de bohème en forme de polka

Commentaires des internautes

Anonyme, le 17/10/2010 à 17h50
quel musicien!!!par contre sa vie n’a pas été très joyeuse le seul de tous ses frères et soeurs à survivre et 1 sur 3 de ses filles survient son épouse décède et il a mit du temps avant de se faire connaitre mais oui comme il est remarquable vraiment bravo cette biographie est superbe !!

Anonyme, le 20/10/2010 à 15h05
ouaip pas embaler sa vie n’est pas tres pasionnante y’en a eu d’autre des mieux comme MOZART l’opera ROCK

Anonyme, le 08/12/2010 à 14h55
ce site est très interressant , et donne des renseignement simple et compréhensible sur différents compositeurs de musiques classiques. Je suis surprise du très grand nombre de choix possible , et de la préscision de l’écriture. Ce site est facilement accessible d’un public tout à fait différents , et donne de très nombreuse explications , sans néenmoins dire les moins importantes , qui , ne sont d’aucun interret , mais surtout très simple.

Merci.

Anonyme, le 19/03/2011 à 12h36
En voyant les décès infantiles dans sa famille depuis deux générations, et les problèmes de santé qu’ila souffert, je dirais qu’il a hétité de la syphilis.
julie
triste . heureusement nous avons des antibiotiques maintenant pour ça.

Anonyme, le 29/07/2011 à 17h14
Très bien. Cela donne envie d’approfondir l’étude de la vie de ce merveilleux coppositeur.Quant à comparer "La Moldau" à l’opéra Rock ,c’est comme confondre la champagne et la piquette !

Un amateur de bonne muusique.

Anonyme, le 28/09/2011 à 5h34
smetana appartient au club des compositeurs dont la vie peut se comparer a celles des beethoven,schubert,schumann,voire mozart,mort à 35 ans,ou chopin,mort à 39 ans.chaque fois que j’entends une de leur oeuvre,je découvre toujours la trace de leurs tourments inscrite dans leur partition.

Anonyme, le 04/12/2011 à 10h54
Je ne peux répondre à la question précédente. Merci pour cette courte et dense biographie. Je ne connaissais que la Moldau et cela depuis très longtemps.
Merci encore

Anonyme, le 15/08/2012 à 22h11
Nous n’avons pas trace de sa belle transcription pour piano de " la muette de porticci D’auber" qui fit son succès à Paris

Anonyme, le 11/12/2012 à 16h01
Vous pouvez me dire OU est-ce que Bedrich a construit son école de musique s’il vous plait ?

Symphozik, le 11/12/2012 à 16h40
À Prague.
Jean-Baptiste

Anonyme, le 13/02/2013 à 15h30
Son histoire est formidable, la fin est triste . Vous pourriez en faire un film

Anonyme, le 10/04/2013 à 20h55
La musique de Smetana est sublime et grandissime et ecrite avec un grand mérite d’abord celui de subir la souffrance des nombreux deuils de toute sa famille, l’obligation de quitter son pays, sa patrie et ses puopres problèmes de santé. Ecrire des œuvres et des chefs d’oeuvre dans ces conditions sordides et pitoyables,on ne peut que le qualifier de GÉNIE. J’adore sa musique qui me transporte dans ses paysages de rêves.

Anonyme, le 03/02/2014 à 15h12
Très intéressent je l’ai fait traduire à mes enfants ben 101 langues.
Je trouve ce site très instructitif.

Anonyme, le 07/04/2014 à 18h09
Bon site mais le pauvre n’a pas eu de chance dans sa vie .
Musique d’ou soetent ces tourments et sa tristesse.
S.

Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.
Pour vos questions en rapport avec la musique, utilisez le forum, et pour tout problème technique, le formulaire de contact !