« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Arnold Schönberg : biographie courte

« La révolution atonale »


  • Nom Schönberg Prénom Arnold Nation Autriche
  • Naissance 13/09/1874, à Vienne (Autriche) Mort 13/07/1951, à Los Angeles (États-Unis) Époque musicale Moderne
Biographie courteBiographie : cliquez ici

Arnold Schönberg est né le 13 septembre 1874 à Vienne (Autriche). Quasiment autodidacte, il se forme par l’étude de Johann Sebastian Bach, Wolfgang Mozart, Ludwig van Beethoven et Johannes Brahms. Par la suite, il sera un pédagogue et théoricien de réputation mondiale.

Ses premières œuvres (la Nuit transfigurée par exemple) sont influencées par Richard Wagner et Richard Strauss. Mais peu à peu, partant d’une analyse logique de l’évolution de l’harmonie à la fin du romantisme, il se permet des dissonances de plus en plus audacieuses...jusqu’à l’abandon total de la tonalité à partir de 1908. Le point culminant de ses recherches est son Pierrot lunaire (1912) dans lequel il va jusqu’à remplacer le chant par un « parlé-chanté » (Sprechgesang). Cependant, il n’évoluera vers le plus strict dodécaphonisme qu’entre 1921 et 1924. Pour substituer de nouveaux repères au traditionnel enchaînement « tonique-dominante », il imagine alors la composition sérielle, système qu’il appliquera à partir de 1923. D’abord enivré par son procédé, il n’hésitera pas par la suite à prendre des libertés avec son propre système.

Obligé de s’exiler aux États-Unis en 1933 pour fuir le nazisme, il décède à Los Angeles le 13 juillet 1951. Schönberg apparaît aujourd’hui comme un point de non-retour car, en se détournant aussi radicalement de toute référence à la tonalité, il a permis à l’ensemble de la musique « savante » de s’autoriser toutes les audaces. Il faut cependant regretter que le pont soit désormais coupé entre le grand public et la musique contemporaine.

Biographie courteBiographie : cliquez ici

Ressources liées pour Arnold Schönberg

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Adriano Banchieri est le premier compositeur à chiffrer la basse continue sur les partitions (1595), à utiliser les nuances forte et piano (1613), et à utiliser la barre de mesure moderne.

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.