« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

César Cui : biographie


  • Nom Cui Prénom César Nation Russie
  • Naissance 18/01/1835, à Vilnius (Lituanie) Mort 26/03/1918, à Saint Pétersbourg / Petrograd (Russie) Époque musicale Romantique

César Cui est né en 1835 à Vilnius (Lituanie). Il est le fils d’Antoine Cui, officier français de l’Armée napoléonienne qui, lors de la retraite de Russie, resta à Vilnius et épousa une jeune autochtone. César est l’aîné d’une nombreuse famille : cinq enfants. Dès son enfance, Cui peut commencer le piano avec sa sœur et il s’essaye à la composition à l’adolescence.

La vie de Cui fut partagée entre la composition musicale et ses cours à l’Ecole d’ingénieurs (1857) puis à l’Académie du génie de Saint-Pétersbourg. Il enseigne l’art des fortifications à des élèves parmi lesquels comptent des membres de la famille impériale ! En 1856, il rencontre Mili Balakirev, ce qui l’influencera énormément. Malgré ses origines, il deviendra l’un des plus ardents défenseurs de la musique russe et à ce titre rédigera le manifeste du fameux Groupe des Cinq. Comme ses camarades, la musique n’est que son second métier. Il est considéré comme un excellent miniaturiste et sa musique dénote de l’aisance et de la réflexion. Cependant il ne comprit jamais Richard Wagner ni la musique de la vague française ( Achille Claude Debussy,...). Il caricatura d’ailleurs ce dernier dans une pièce pour piano appelée : Songe d’un faune après la lecture du journal. Cui meurt le 13 mars 1918. Il est maintenant enterré à Saint-Pétersbourg. Compositeur très polyvalent, il n’écrivit par contre aucune symphonie et reste connu pour son appartenance aux "Cinq".

Ressources liées pour César Cui

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

La fille de Franz Liszt, Cosima, épousa Hans Guido von Bülow mais s’enfuit quelques années plus tard avec Richard Wagner, que Bülow vénérait comme un dieu.

Nouveautés sur Symphozik

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !