« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | Opéra/Ballet Borges: les 10, 11 et 12 novembre 2017 | guitariste | Cours de chant moderne
Inscription Mot de passe oublié

Déménagement d’un piano

Jean-Baptiste, le 12/09/2017

Votre fortuné webmaster, qui a récemment déménagé, a pu faire l’acquisition d’un petit quart-de-queue pour un prix modique, à défaut d’être dérisoire (mais quand on aime, on ne compte pas). L’occasion de découvrir étape par étape (ou presque) comment se passe un déménagement (professionnel) de piano.

Voici ce que je craignais :

Rencontre entre pianos

Mais finalement…enfin, je ne vais pas vous dévoiler toute l’intrigue avant la fin !

Déménagement - 1 : emmitouflage
Au départ, le piano est d’abord emmitouflé pour affronter les éléments.

Déménagement - 2 : démontage des pieds
On le bascule ensuite pour l’amputer des pieds, sous mes yeux angoissés

Déménagement - 2 : démontage des pieds (2)
(la même opération, prise de face)

Déménagement - euh…non rien
Pendant ce temps, je décolle le papier peint de ma cuisine. Dossier complet à venir.

Déménagement - 3 : Piano domicile
Le piano arrive sous bâche à son nouveau domicile adoré.

Déménagement - 4 : Escaliers
Phase délicate : quelques marches à jouer…euh, à gravir

Déménagement - 5 : Mille abords
Le sparadrap du capitaine Haddock repris musicalement
Sparadrap Capitaine Haddock
Déménagement - 6 : Piano sur tapis
Le piano joue à la roulette et fait tapis

Déménagement - 7 : pied de piano
Faits divers : pied retrouvé dans un salon, une interpellation

Déménagement - 8 : redressage du piano
Redressage en cours

Déménagement - 9 : fixation des pieds
On fixe le dernier pied

Déménagement - 10 : piano livré
Et voilà un piano qu’il est beau !

Évidemment, tout ça a un prix, en l’occurence 300 euros en région parisienne (chez la Déménagence, qui ne nous a pas fait de réduction en échange de cet article). Vous pouvez sûrement trouver moins chez un déménageur non spécialisé, mais ça peut-être plus rassurant de faire appel à un spécialiste…En tout état de cause, ce n’est pas tous les jours qu’on déménage un piano, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, Paris vaut bien une messe, et le tapis m’a coûté 20 euros si vous vous posez la question.

Épilogue

Vint ensuite l’étape de l’accordage du piano après quelques années de non utilisation. J’ai d’abord contacté un accordeur local ayant pignon sur rue (forcément, après 39 ans de métier), et qui m’a proposé un forfait (le mot était approprié) à 450 euros pour l’accordage du piano et le ponçage des têtes de marteau (nécessitant le déplacement du mécanisme à son atelier, auquel à l’en croire viennent d’ailleurs se restaurer les plus grands pianos de la planète), mais n’incluant pas les 20 euros de la première visite.

Un peu refroidi par le prix (j’ai un côté pingre) et par la bobine du type qui ne me revenait décidément pas, j’ai contacté le centre Chopin (encore une fois, lien non sponsorisé) au professionalisme duquel j’avais déjà eu affaire quand je cherchais un piano d’occasion. Et bim, que ne m’annonce-t-on pas, que leurs techniciens se baladent avec le nécessaire de ponçage dans leur trousse à outils de base, que c’est une opération relativement rapide et basique, pour un prix final bien moindre.

Ni une ni deux, je prends rendez-vous, et le technicien annonce que le ponçage n’est pas nécessaire (tiens donc). Au total, j’en aurais eu pour 170 euros, accord, remise au diapason, réglage de deux touches et recollage d’un ivoire compris.

Bref, plus qu’à travailler mes gammes.

Ressources liées

Commentaires des internautes

blopblop, le 20/09/2017 à 22h12
A quand les “story time” de Symphozik ?

Symphozik, le 21/09/2017 à 19h54
Ben à maintenant, apparemment :P

blopblop, le 22/09/2017 à 15h00
Tu te plains pas assez pour ça

Symphozik, le 22/09/2017 à 20h25
Ça viendra avec les dossiers “apprentissage du piano à 69€ par mois dieu que c’est cher” (ou pas)

Rafiki, le 21/09/2017 à 1h03
Si tu as besoin de quelqu’un pour le jouer, n’hésite pas à me dire ;)

Symphozik, le 21/09/2017 à 19h53
MP ;)

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

En 1874, Piotr Ilitch Tchaïkovski dédicace son concerto pour piano à Nicolas Rubinstein qui (par jalousie ?) déclare l’œuvre “si mauvaise qu’elle lui donne la nausée“ ! Blessé, le compositeur supprime la dédicace. Hans Guido von Bülow ayant ensuite fait de l’œuvre un triomphe, Rubinstein présentera ses excuses et en fera un de ses morceaux de concert favori.

Nouveautés sur Symphozik

18/10 : Dossier sur les styles / genres musicaux et nouveau Q.C.M. sur le jazz.

13/10 : Dossiers sur le Lied et la mélodie et sur les rapports entre musique et littérature. Bonne lecture !

18/09 : Petit interlude pour ceux qui se demandent comment se passe le déménagement d’un piano.