« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Je vais vous étonner !

« Je vais vous étonner ! »

Même les compositeurs classiques n’avaient qu’un but : La dissonnance ! Bach était parmi les premiers (pas le seul) à rechercher ces sonorités quoique dérivant du pur classique, mais dissonantes quand même ! D’ailleurs, la dissonnance est la base de tout accord qui se veut expressif... Sans ces dissonances “classiques“ la musique serait plate, sans expression aucune et deviendrai vite ennuyeuse ! Mais oui ! ces dissonances sont en plus “un appui“ harmonique indispensable, des combinaisons contrapuntiques : Notes de passage, retards, anticipation, notes de passage, broderies etc... qui nous font une musique telle que nous l’aimons. Lucien Darras

Anonyme
le 06/09/2014 à 10:51

C’est évident, les dissonances permettent plus d’expressivité.
Il faut quand même préciser qu’à chaque époque correspond une dissonance, car si nous sommes habitués à entendre des quartes, ce n’était pas le cas au Moyen Age, où même une tierce était une dissonance. Et à l’inverses, les premiers compositeurs de ce qu’on appelle le contemporain [malgré ses 110 ans !] évitaient à tout prix ce qui sonne juste dans nos repères classiques, si bien que le moindre intervalle normallement consonant devient dissonant.
Il faut donc que l’auditeur s’adapte à l’oeuvre et se replace dans son contexte !


blopblop

le 06/09/2014 à 23:16

Poster une réponse

Vous n’êtes pas membre : votre message n’apparaîtra qu’après validation par un modérateur.

Le saviez-vous ?

Camille Saint-Saëns devient le premier compositeur de renom à composer une musique de film en signant la bande sonore de L’Assassinat du duc de Guise en 1908 (son opus 128 pour cordes, piano et harmonium).

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.