« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Solfège en consevatoire

« Solfège en consevatoire »

Deux articles, le deuxième étant une réponse au premier :

Lien

Lien

Ne lisez pas les commentaires sur le monde, ça n’en vaut pas la peine. Qui plus est, on est frustré de ne pas pouvoir répondre aux âneries diverses si l’on est pas abonné (vous l’aurez compris, je ne suis pas abonné...)


Rafiki

le 22/05/2014 à 12:40

Le premier m’a bien fait rire ! Le commentaire d’une dame (oui j’ai succombé, j’attends les pierres lapidaires) qui dit que c’est de la faute de la FM que ses pauvres chéris détestent la musique blahblahblah...ça ce sont les parents qui forcent leur enfant à bosser comme des mules pour que leur “grand musicien en herbe“ se gavent avec des exercices du Deliateur jusqu’à en être dégoûté. Juste des parents et anciens élèves frustrés parce qu’ils ne savent pas ce qu’est le conservatoire intra-muros.
Trop trop drôle le premier en tout cas, et la réponse est auguste !


blopblop

le 22/05/2014 à 18:43

Bah, après, il existe sûrement des élèves qui ont été dégouté de la musique, mais je pense que c’est plus dû à la manière dont leur à été enseigné le solfège par le professeur, pas le cours en soi, quoi. Disons que la formation musicale n’est pas exempte de mauvais enseignants, comme tout corps de métier.

Edit : la lapidation viendra, va, ne soit pas impatiente ;)


Rafiki

le 22/05/2014 à 22:50

Exact, et même je pense qu’on a tous connus des profs horribles et mauvais pédagogues, c’est pas une raison pour arrêter tellement on est trop dégoûté de la FM. C’est un problème de société finalement, à diaboliser la FM comme ca. “Le plus dur c’est la FM, c’est lourd et ça sert à rien“. On nous l’a dit, et en âmes influençables qu’on est généralement à 6 ans c’est facile de se faire dégoûter. En ca l’article du Monde est intéressant, on voit bien tous les clichés que trop répandus. (Je les ferai abattre un jour sur la Place de Clichés.)

(Oula...Je vais me cacher...Je peux demander l’amnistie ? :$)


blopblop

le 23/05/2014 à 12:33

C’est aussi un problème de société dans le sens où, dès que quelque chose est difficile et qu’on a besoin de travailler pour y arriver, c’est que c’est TROP difficile. Ce n’est pas l’élève qui ne travaille pas assez, c’est la matière (et donc, logiquement, le professeur) qui est en tort. Les parents voulant protéger leur petits bout d’chous adorés pensent comme ça, et comme ils ne sont pas musiciens (en tout cas, sûrement moins compétents que ledit professeur de FM), ils vont forcément le percevoir ainsi. Les profs n’ayant plus d’autorité, entre autre à cause des parents etc etc... on entre dans un autre débat ^^

P.S. : vous l’aurez compris, ceci est une caricature, tout les parents ne sont pas toujours en train de sur protéger leurs enfants, etc...

(tu peux la demander, ton amnistie, mais je garantie rien, quoi... ;)


Rafiki

le 23/05/2014 à 20:15

En tout cas merci beaucoup pour ces articles très instructifs ! Pour ma part, je trouve que l’article du Monde n’a pas totalement tort.Dans mon conservatoire, la plupart des élèves ont été dégoutés de la musique a cause de la FM.Mais après je trouve qu’il est trop facile de faire de ces cas une généralité.Comme vous l’avez si bien dit tout dépend d’abord du professeur et de la façon dont il enseigne.Moi aussi au début je détestais le solfège mais maintenant grâce a ma nouvelle professeure vraiment hyper passionnée ça va mieux.Et puis tout dépend si on veut vraiment s’investir ou pas pour la musique.
PS: J’ai trop adoré les commentaires des pauvres parents ... xDDD

Anonyme
le 13/06/2014 à 20:05

Poster une réponse

Vous n’êtes pas membre : votre message n’apparaîtra qu’après validation par un modérateur.

Le saviez-vous ?

Inventé vers 1840, le pianola est un piano mécanique dont les touches et les pédales sont actionnées par un système de carte perforée, long ruban enroulé sur lui-même. Ancêtre du juke-box, on le trouvait principalement dans les bars et les saloons mais il a également permis à des compositeurs classiques comme Saint-Saëns, Debussy ou Ravel d’enregistrer quelques-unes de leurs œuvres. Il disparaîtra dans les années 1940 avec le perfectionnement du gramophone. (en savoir plus)

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.