« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Hans Leo Hassler : biographie

« Entre Renaissance et Baroque »

Introduction musicale : écouter Cantate Domino (c. 1600)

  • Nom Hassler Prénom Hans Leo Nation Allemagne
  • Naissance 26/10/1564, à Nuremberg (Allemagne) Mort 08/06/1612, à Francfort (Allemagne) Époque musicale Renaissance

Né le 26 octobre 1564 à Nuremberg, Hans Leo Hassler est fils de l’organiste Isaac Hassler, qui l’initiera à l’orgue (Leonhard Lechner fut aussi, par la suite, son professeur). Les deux frères de Hans Leo, Caspar et Jakob, sont également organistes.

Vers 1584, Hassler est envoyé à Venise, dont l’école connait un record d’activité, auprès d’ Andrea Gabrieli (l’oncle de Giovanni Gabrieli, avec qui il entretient des rapports amicaux). En effet, il devient à l’époque fréquent qu’un compositeur allemand voyage en Italie dans le but de s’y perfectionner. Grâce à ces études, il obtiendra en 1585 une place d’organiste à Augsbourg, chez le comte Octavian II de Fugger (à qui il dédiera ses “Italian canzonettas“). Il est également organiste à Saint Maurice.

De ce cadre propice date son premier recueil de “Canzonette a quatro voci“, paru en 1590. Émergeant en tant qu’organiste et que compositeur, son influence musicale connait cependant quelques limitations car, protestant, il exerce dans une région catholique. En 1595, il est tout de même élevé au rang d’aristocrate, avec ses frères, par l’empereur Rudolf II. La suite de sa carrière se passe à la Frauenkirche de Nuremberg (1601), où il se consacre davantage à des affaires en tant qu’horloger et facteur d’orgues.

En 1608, il entre au service de l’électeur de Saxe, Christian II, à Dresde, en tant qu’organiste de la Chapelle. Il y composera ses dernières œuvres. Hassler meurt à Francfort le 8 juin 1612. À Dresde, ses successeurs seront Michael Praetorius et Heinrich Schütz. Il fut l’un des premiers compositeurs à développer le style vénitien de l’autre côté des Alpes. Il apporta donc à la musique allemande les nouveautés du style italien en créant ainsi le premier et le plus important des mouvements développant le baroque en dehors de l’Italie.

Ressources liées pour Hans Leo Hassler

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Mamoru Samuragochi s’est fait passer pendant environ 20 ans pour un compositeur sourd, surnommée le "Beethoven japonais". Il s’agissait en fait d’une escroquerie, révélée en février 2014 : il n’était ni l’un ni l’autre, le véritable auteur de "ses" œuvres étant un modeste professeur de musique, Takashi Niigaki.

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.