« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | Concerts Dvorak: 11 et 12 mars 2017, Paris | L’orchestre Le Palais royal en Réalité Virtuelle | Concert Baroque: Gloria et Magnificat de Vivaldi
Inscription Mot de passe oublié

Ioustine Jeremyovitch von Bieber : biographie


  • Nom Bieber Prénoms Ioustine Jeremyovitch von Nation Russie
  • Naissance 01/04/1794, à Moscou (Russie) Mort 01/04/1860, à Paris (France) Époque musicale Moderne

Né le premier avril 1794 à Moscou, Ioustine Sergueïevitch von Bieber est le troisième fils du prolétaire germano-russe Sergueï von Bieber et de sa femme, Helen Aprilfisch. Bien que sa famille ne soit pas musicienne, le jeune Ioustine montre très vite un goût marqué pour la musique en général, et pour le ballet en particulier. Il ne reçoit toutefois aucun enseignement musical officiel et doit principalement développer son don en autodidacte. Enthousiaste, le jeune garçon ira jusqu’à se coiffer d’une perruque dorée pour s’introduire dans les coulisses du ballet Kirov (actuel théâtre Mariinsky) de Leningrad.

Rapidement, ses parents vont prendre conscience du fait que le don quasi providentiel de leur fils peut lui ouvrir les portes du grand monde. C’est ainsi qu’à partir de 1796 (le jeune Ioustine a à peine deux ans et demi), ils le produiront sur les plus grandes scènes d’Europe. De cette période, on peut retenir notamment la prestation du jeune prodige devant le premier président blanc (mais aussi le premier tout court) des tout nouveaux États-Unis d’Amérique, George Washington, à l’occasion du Noël. Pour l’anecdote, Bieber interpellera son batteur, qui était distrait, d’un "Oh ! Bats ma mesure !". Son interprétation du traditionnel Someday at Christmas émeut aux larmes Washington, qui convie Ioustine à son repas de Noël. Le jeune garçon, habitué à des repas plus frugaux, découvre à cette occasion les fameux doubitchous de Sofia, qui toute sa vie inspireront son œuvre future.

Pendant de longues années, Ioustine continue de se produire à droite et à gauche. Mais, vers 1815, il comprend que la musique est à un tournant : ses concerts et récitaux ne font plus la une des journaux, ses tweets ne sont plus relayés comme auparavant, et le public comment à lui préférer d’autres jeunes musiciens tels que Franz Schubert, ou plus tard Felix Mendelssohn-Bartholdy, Robert Schumann ou encore Frédéric Chopin. C’est donc courageusement et certainement avec raison que Ioustine S. von Bieber décide de se retirer des affaires et de prendre une retraite bien méritée.

Ressources liées pour Ioustine Jeremyovitch von Bieber

Commentaires des internautes

Anonyme, le 10/04/2013 à 14h47
N’importe quoi!!!!!!! Justin Bieber tout craché et 1er Avril!!!!! Il est fils (le vrai) d’un Jeremy et celui le Jeremyovitch (en russe ,fils de Jeremy) et il est ne en 94 comme Justin Bieber , et Le 1er avril il est ne et mort. Il se produit a 2 ans et demi et sa mere s’appelle Aprilfish ( poisson d’avril en allemand)! Pitoyable!!!!!!!

Anonyme, le 18/10/2016 à 22h26
Un grand compositeur, une histoire palpitante!

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

« Les critiques sont comme les eunuques: ils savent mais ne peuvent pas. » (Sacha Guitry)

Nouveautés sur Symphozik

14/02 : Nouveau dossier : un même sujet pour différentes musiques (son faux jumeau a aussi été mis à jour).

05/02 : Nouveau dossier : quand musique et arts plastiques fusionnent.

02/02 : Nouveaux dossiers : quand la musique inspire les peintres, et à l’inverse quand la peinture inspire les musiciens.

25/01 : Dossiers sur la synesthésie en musique et sur les correspondances entre sons et couleurs. Bonne lecture !