« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | Concerts Dvorak: 11 et 12 mars 2017, Paris | L’orchestre Le Palais royal en Réalité Virtuelle | Concert Baroque: Gloria et Magnificat de Vivaldi
Inscription Mot de passe oublié

Jean-Baptiste Matthews : biographie


  • Nom Matthews Prénom Jean-Baptiste Nation France
  • Naissance 07/09/1989 - 27 ans Époque musicale Symphozisme

Né le 7 septembre 1989 (après J.C.) dans une ville dont nous tairons le nom pour éviter à Lourdes une désaffection comme lieu de pèlerinage, Jean-Baptiste Matthews est issu tant biologiquement que juridiquement, de Parent 1 et de Parent 2. Les détails sur sa famille ayant été occultés par une force occulte (LDA, SDA, SPA ou autre), de longues et épuisantes recherches généalogiques ne nous ont permis de découvrir que le prénom de sa grand-mère paternelle, Hanna, et une statue de la maternelle.

Statue
Statue représentant la grand-mère maternelle de Matthews, par A. Brisebard

Parcours scolaire

Attiré par la musique dès son plus jeune âge (écouter la musique de son mobile qui lui plaisait tant), c’est tout naturellement qu’il se dirige vers l’école maternelle, puis vers l’école primaire. Mais ses parents ne l’entendent pas de cette oreille et le forcent à assister aux cours de solfège de l’École Nationale de Musique locale (très rapidement, en première ou deuxième année, il sera envoyé dans le couloir par une professeur de solfège probablement jalouse de son talent - voir encadré).

Envoyé dans le couloir

C’est dès la première ou deuxième année de conservatoire que le jeune Matthews commence à s’attirer l’animosité du corps professoral pour sa tendance, propre à tout visionnaire, à renverser les codes établis. Interrogé par la prof qui lui demandait sournoisement la signification du terme "grave", il répond : "ben si on tombe et que ça saigne c’est grave".

Par un acte de rebellion pure qui en montrerait même aux rebelles d’Al-Nosra en Syrie, notre rebelle se dirige vers le collège puis, brevet des collèges en poche, il accède à une seconde générale (mais avec des cours d’histoire en allemand, parce que bon sinon c’est pas drôle). C’est vers cette époque qu’il fait la connaissance d’une muse qui ne le quitta plus, le kebab-frites (et qu’il crée orfeo.vip7.com, qui devait quelques mois plus tard donner naissance à Symphozik) et, dans les temps impartis, décroche un baccalauréat littéraire. Jusqu’en 2015, il détenait le record de la meilleure note au baccalauréat de sa fratrie, et le détiendrait encore, n’eusse été un petit frère qui se la pète avec sa mention très bien de tapette (c’est pas homophobe, c’est pour la rime).

Des années suivant cet honorable diplôme, moult détails nous sont connus. Mais par souci de clarté, nous nous en tiendrons ici à l’essentiel.

Le dilemme dit de la Pizza Conchita

Comme nous l’apprend une recherche sur le compte Gmail de l’intéressé (nous utilisons des méthodes de forbans pour accéder aux informations nécessaires pour cette biographie), c’est le soir du 13 avril 2014, au hasard d’une commande sur le site joeys.de (Matthews résidant alors en Allemagne pour sa première année de Master), qu’il fait la connaissance de la pizza Conchita, alliage subtil de bacon croustillant, de bœuf haché, d’oignons rouges et de mozarella, le tout délicatement revêtu d’une sauce BBQ.

C’est alors le début d’une longue période de doutes et le plus grand dilemme de sa vie que connaît le jeune homme ; choisir entre les pizzas de chez Milano (qualité acceptable, > 40 cm, 8.5 €) et la Conchita de chez Joey’s (la meilleure de sa vie, mais 32 cm et 11.99 €…) s’avère en effet une tâche ardue que Matthews n’avait pas prévue au moment de passer la commande fatale.

Matthews l’entrepreneur

(Re)devenu autoentrepreneur pour passer le temps avant son entrée en école prévue pour janvier 2016 (mais quelle école ? suspens !) et éventuellement déclarer les revenus symphoziens, Matthews enchaîne les contrats avec son oncle (voir Wikipedia) et deux-trois autres clients. C’est ainsi qu’il ne devient pas un entrepreneur à succès et qu’il ne peut s’offrir une villa avec piscine et billard aux États-Unis. À l’approche de l’hiver, grelottant dans sa campagne normande, tel Édith, il ne regrette rien.

En janvier 2016, il intègre comme prévu l’école mystérieuse (ce n’est pas un album d’Hergé) et jusqu’à ce jour (24 janvier) révise à peu près régulièrement.

JB Tech
Le logo de l’autoentreprise en question

Maintenant, sorti de l’école, il loge dans un studio étroit mais charmant du 19e arrondissement parisien et occupe fébrilement ses journées, en attendant l’installation de la fibre par une firme au logo orange qui profite honteusement de son monopole dans l’immeuble pour prendre tout son temps pour envoyer son technicien mais si Numericable arrive à m’installer internet avant eux je me rétracte au dernier moment et toc !

Le 15 novembre 2016, un brave et honnête technicien lui installe finalement la fibre (écouter sa réaction).

Futur

À suivre (très bientôt).

Commentaires des internautes

Rafiki, le 26/08/2014 à 23h15
Des aventures en direct ? C’est intéressant, ça ! :D

Symphozik, le 29/08/2014 à 5h27
Des fans réclamaient 0:)

blopblop, le 29/08/2014 à 10h45
Mais n’importe quoi, j’ai rien réclamé 0:) c’est juste que tu t’ennuyais un samedi soir !
[Ps: je ferai même pas remarquer la manière dont tu as fait ce smiley 0:) ]

Rafiki, le 29/08/2014 à 16h46
Ah bah oui, on est tous partant, hein ! Moi j’ai hâte de savoir la suite ^^ C’est où qu’on fait les réclamations ?? :D

Rafiki, le 07/09/2014 à 0h41
Joyeux anniversaire ! =)

Symphozik, le 07/09/2014 à 8h59
Oh ! mille mercis, cher Rafiki ! :D

Rafiki, le 07/09/2014 à 11h59
C’est un plaisir ! =)

Haricot, le 07/09/2015 à 19h50
Joyeux anniversaire et merci pour ce site pleins de merveilles!

Haricot, le 07/09/2015 à 19h53
Pour ne pas mettre ma réputation en danger, je tien à corriger ce s très regrettable de ma part.

Symphozik, le 07/09/2015 à 23h51
Ça c’est gentil ! Merci, Haricot ! (pour ce s malencontreux, c’est déjà oublié)

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

L’organiste de la Marienkirche, Dietrich Buxtehude, dans ses vieilles années, décide de trouver un successeur. Plusieurs candidats postulent, mais pour reprendre le poste, il faut épouser la fille Buxtehude, plus très jeune...Plusieurs musiciens déclinent alors l’offre, s’estimant – sans doute – indignes de cet honneur.

Nouveautés sur Symphozik

14/02 : Nouveau dossier : un même sujet pour différentes musiques (son faux jumeau a aussi été mis à jour).

05/02 : Nouveau dossier : quand musique et arts plastiques fusionnent.

02/02 : Nouveaux dossiers : quand la musique inspire les peintres, et à l’inverse quand la peinture inspire les musiciens.

25/01 : Dossiers sur la synesthésie en musique et sur les correspondances entre sons et couleurs. Bonne lecture !