« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

John Dunstable : biographie

« Mathématicien, astronome et… musicien »


  • Nom Dunstable Prénom John Nation Angleterre
  • Naissance vers 1385, à Dunstable (Angleterre) Mort 24/12/1453, à Londres (Angleterre) Époque musicale Renaissance

Le contexte

Le XVe siècle est une de ces périodes où le contexte politique a fortement pesé sur le cours de la musique. Le conflit qui oppose l’Angleterre et la France, qu’on nomma guerre de cent ans, a des conséquences profondes. Dans un pays ravagé, la France perd la place essentielle qu’elle a si longtemps tenue, au profit de quelques compositeurs anglais, dont notre John Dunstable, qui tout en tirant les bénéfices de l’Ars Nova, imposent leur goût pour un art plus simple et plus harmonieux. D’autre part, les foyers musicaux se déplacent vers les régions restées prospères et pacifiques : la Bourgogne et la Flandre.

Biographie

Probablement né à Dunstable (hypothèse osée) vers 1385-1390, le jeune John reçoit une éducation de bon niveau (on ne sait si c’est à Oxford ou Cambridge). Il serait ensuite entré au service du Duc de Bedford, qui est désigné régent du royaume de France au moment où la Guerre de cent ans tourne à l’avantage des Anglais. Il a probablement voyagé avec lui et séjourné en France.

Après la mort du duc de Bedford, il travaille pour la reine Jeanne de Navarre (1427-1436) et pour le duc de Gloucester. À la différence de la plupart des compositeurs de son époque, il n’est probablement pas clerc.

Il meurt à Londres le soir de Noël 1453. Son épitaphe précise qu’il était « prince de la musique, mathématicien et astronome ».

De l’avantage d’être célèbre

La production musicale de l’Angleterre médiévale était abondante mais presque tous les manuscrits de musique ont été détruits à la suite de la dissolution des monastères en 1536-1540. Heureusement pour Dunstable, sa renommée était telle que la plupart de ses œuvres avaient été recopiées par des scribes italiens et allemands.

Le problème est qu’à l’époque la musique était fréquemment copiée sans aucune attribution et l’on n’a pas fini d’ajouter et de soustraire des œuvres du catalogue de Dunstable.

Œuvre

Le style de Dunstable ouvre la voie à l’école franco-flamande et d’abord à Guillaume Dufay et Binchois, qui le considéraient comme leur modèle. Son œuvre s’éloigne de l’Ars Nova par sa polyphonie équilibrée et sa grande souplesse mélodique (écouter le motet «Speciosa facta est»). Ses compositions sont caractéristiques de la « contenance angloise », expression d’un musicien contemporain qui désigne la préférence pour les mouvements parallèles en tierces et en sixtes, pour des mélodies sur des accords parfaits et pour des harmonies consonnantes.

Ses œuvres les plus célèbres sont la ballade italienne ″O rosa bella″ (écouter) ainsi que le motet ″Quam pluchra es″ (écouter).

Par ce retour vers un art plus simple et plus expressif, Dunstable influencera fortement l’école franco-flamande, préparant ainsi le passage vers les sommets de la polyphonie au XVIe siècle. Pourtant, il reste une énigme : ses œuvres complètes n’ont été publiées que le cinquième centenaire de sa mort en 1953 ; d’autre part, nous savons toujours très peu de sa vie et rien de son apprentissage.

Plus d’infos sur les œuvres : Wikipedia

Ressources liées pour John Dunstable

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Les castagnettes ont un sexe : il y a les femelles (hembra) plus aiguës, et les mâles (macho) plus graves. (écouter)

Nouveautés sur Symphozik

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.

18/10 : Dossier sur les styles / genres musicaux et nouveau Q.C.M. sur le jazz.