« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

L’hymne national Allemand

Jean-Baptiste, le 30/09/2008

Notre dossier sur l’hymne national allemand, parfois appelé Deutschlandlied (chant d’Allemagne) ou Das Lied der Deutschen (le chant des Allemands) en rapport avec l’œuvre dont il est tiré.

En 1797, à l’époque des guerres napoléoniennes, Joseph Haydn compose, sur une mélodie du folklore croate, un hymne destiné à l’empereur François 1er d’Autriche (1768-1835). Le musicien avait en effet été marqué, lors d’un voyage, par le fameux “God save the King”, qui permettait à une nation entière de se regrouper avec ferveur et dévotion derrière un seul et unique hymne. Le poème qui forme les paroles de cet hymne impérial autrichien a été écrit par l’écrivain viennois Lorenz Leopold Haschka (1749-1827). Le thème, repris la même année dans le second mouvement du Kaiserquartetts (quatuor à cordes no. 62 en do Majeur, op. 76, no. 3, écouter), est donc présent dans au moins deux hymnes et une œuvre instrumentale. Ci-dessous, les paroles originales de Haschka et leur traduction.

Gott erhalte, Gott beschütze
Unsern Kaiser, unser Land.
Mächtig durch des Glaubens
Stütze Führt Er uns mit starker Hand
Lasst uns Seiner Väter Krone
Schirmen wider jeden Feind,
Innig bleibt mit Habsburgs Throne
Österreichs Geschick vereint

Dieu conserve, Dieu protège
Notre Empereur, notre pays !
Puissant par son appui sur la foi
Il nous mène à la main ferme
Protègerons-nous la couronne de ses pères
Contre tout ennemi,
Unie avec le trône de la maison d’Habsbourg reste
Très closement la fortune de l’Autriche.

Au XIXème siècle, le 26 août 1841 précisément, un certain August Heinrich Hoffmann von Fallersleben (1798-1874) écrit trois couplets dans le but d’inciter les nombreux souverains allemands (plus précisément de la Confédération germanique) à s’unifier pour créer une Allemagne unie et forte, elle qui était en effet composée à l’époque de nombreux petits royaumes en concurrence. Le troisième couplet est l’illustration parfaite de cette volonté d’unification. Il fut d’ailleurs choisi comme hymne national de l’Allemagne après la réunification de la R.F.A. et de la R.D.A. La question avait déjà fait l’objet d’un débat, notamment entre le Président Theodor Heuss (qui en souhaitait un nouveau) et le Chancelier Konrad Adenauer (dont la volonté était de conserver la troisième strophe comme l’hymne officiel des cérémonies), et c’est la proposition de ce dernier qui avait été retenue en 1952. Lors de la Réunification, ce sont le Président Richard von Weizsäcker et le Chancelier Helmut Kohl qui décident que "la troisième strophe du Chant des Allemands, écrit par Hoffmann von Fallersleben sur une mélodie de Joseph Haydn, constitue l’hymne national du peuple allemand."

Ci-dessous, le texte du troisième couplet en VOSTFR :)

Einigkeit und Recht und Freiheit
Für das deutsche Vaterland !
Danach lasst uns alle streben
brüderlich mit Herz und Hand !
Einigkeit und Recht und Freiheit
sind des Glückes Unterpfand;
blüh’ im Glanze dieses Glückes,
blühe, deutsches Vaterland.

Unité et Justice et Liberté
pour la Patrie Allemande.
Tendons tous vers cela,
fraternellement, avec le cœur et la main (ouverts).
Unité et Justice et Liberté
sont les fondements du bonheur.
Fleuris dans l’éclat de ce bonheur,
Fleuris, Patrie Allemande !

Les deux premiers couplets du Deutschlandlied, qui n’ont pas été publiés ici pour des raisons de clarté, n’ont pas été retenus dans l’hymne actuel pour une raison qui remonte aux heures sombres du IIIe Reich (1933-1945). À l’époque, la plupart des discours d’Adolf Hitler (1889-1945), chancelier de l’Allemagne nazie, s’achevaient par le slogan “Deutschland über alles“ (que l’on retrouve précisément dans le premier couplet). On sait que l’idéologie nazie s’est souvent inspirée d’œuvres philosophiques (on pense notamment à la récupération de la notion de “surhomme” chez Friedrich Nietzsche). C’est pourquoi le sens premier de ces couplets, loin de rappeler le message originel, a acquis une connotation très négative. Tout comme les idées de philosophes allemands, la rime du malheureux Fallersleben fut pervertie par les nazis qui confortèrent leur idée d’une domination du monde par l’Allemagne.

Pour vous remercier de m’avoir lu jusqu’au bout, voici de quoi écouter ce bel hymne :

Ressources liées

Avez-vous bien lu ? (mini Q.C.M. sur le dossier)

Contenu lié : Plus de Q.C.M.

1) De quel morceau provient le couplet qui forme cet hymne national allemand ?

2) Pourquoi le premier couplet de la poésie originale de Fallersleben n’est-il pas inclus dans l’hymne officiel actuel ?

3) Quel est le compositeur à l’origine du thème de l’hymne ?

Commentaires des internautes

Anonyme, le 22/12/2011 à 15h18
Deux erreurs - assez flagrantes - se sont glissées dans votre texte: au moment de la réunification allemande en 1990, ce n’est pas Adenauer qui est chancelier (!?) mais bien Helmut Kohl. Le président n’est pas Theodor Heuss mais plutôt Richard von Weizsäcker! Ah, l’Histoire récente qui se perd déjà dans les brumes du temps!

Symphozik, le 22/12/2011 à 23h06
Bonsoir,
Le texte était effectivement mal rédigé et a été complété.
Merci pour votre commentaire.
Jean-Baptiste

Anonyme, le 02/01/2015 à 12h28
Quel est le tempo de cet hymne?

Symphozik, le 02/01/2015 à 14h04
Lent.

Anonyme, le 14/06/2015 à 9h32
il faut ecouter l’hymne d’origine - composé par l’auteur et chanté par un très célèbre ténor allemand dont le nom m’échappe.

Anonyme, le 14/10/2015 à 13h27
les infos ne sont pas suffisante car il n’y a aucun analyse ou description :(

Anonyme, le 13/11/2015 à 23h45
Es que je peut être en contacté avec des allemands?

Anonyme, le 09/12/2015 à 13h50
Quel est le caractère de cette hymne ? Et la formation ?

Anonyme, le 16/12/2015 à 20h51
Ce n’est pas la Prusse qui est divisée en de nombreux petits états mais l’Allemagne (ou plus précisément la Confédération germanique à l’époque) ;-)

Symphozik, le 17/12/2015 à 0h57
En effet, merci bien !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Les castagnettes ont un sexe : il y a les femelles (hembra) plus aiguës, et les mâles (macho) plus graves. (écouter)

Nouveautés sur Symphozik

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.

18/10 : Dossier sur les styles / genres musicaux et nouveau Q.C.M. sur le jazz.