« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste | Cours de chant moderne | Sortie du premier single de Bertille des Fontaines
Inscription Mot de passe oublié

Léo Delibes : biographie


  • Nom Delibes Prénom Léo Nation France
  • Naissance 21/02/1836, à Saint Germain du Val (France) Mort 16/01/1891, à Paris (France) Époque musicale Romantique

Léo Delibes naît à Saint-Germain-du-Val (aujourd’hui un quartier de La Flèche) le 21 février 1836. Son père est employé de la poste (il décède en 1847) et sa mère, musicienne, apprendra la musique à son fils. Édouard Batiste, organiste et professeur de chant au Conservatoire, complète cette formation et Delibes intègre l’établissement (cours d’Adolphe Adam).

Delibes, organiste et chanteur à ses heures, obtient le premier prix de solfège en 1850. Il écrit ensuite opérettes et opéras-comiques ainsi que des critiques pour “Le Gaulois“ sous le pseudonyme d’Éloi Delbès. En 1865, il devient chef de chœur assistant à l’Opéra de Paris et se fait connaître un an plus tard avec le ballet la Source, qui fut écrit en coopération avec le compositeur austro-russe Léon Minus. Coppélia, ballet joué à l’opéra le 2 mai 1870 et remporte un franc succès qui le rend célèbre. Il peut donc, en 1871, se consacrer uniquement à la composition et à sa jeune épouse Léontine Estelle Denain (cependant, il assura le poste de professeur de composition au Conservatoire à partir de 1881). En 1876, il publia Sylvia, ballet dont l’action se déroule en Grèce, puis Coppélia (écouter La Valse). Piotr Ilitch Tchaïkovski se montre amateur de sa musique.

Léo Delibes décède le 16 janvier 1891 à Paris alors que son opéra Kassya n’est pas encore achevé. Son opéra Lakmé (1883, écouetr le Duo des Fleurs) est probablement son œuvre la plus connue et jouée à ce jour, même si Delibes n’atteint pas aujourd’hui la popularité dont il jouissait de son vivant.

Pour plus d’infos sur ses œuvres, voir Wikipedia

Ressources liées pour Léo Delibes

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Avec la défaite de 1871 contre les armées prussiennes, des compositeurs français, atteints dans leur amour-propre, créent la Société Nationale de Musique qui tentera de s’opposer à la musique allemande. Elle servira également à faire sortir des compositeurs français de l’ombre (une sorte de Symphozik avant l’heure, quoi) en les éditant.

Nouveautés sur Symphozik

18/09 : Petit interlude pour ceux qui se demandent comment se passe le déménagement d’un piano.

11/09 : Biographies de Tristan Murail et de Gérard Grisey, du courant spectral.

13/08 : Dossier sur l’école franco-flamande et biographies liées : Gilles Binchois, Johannes Ockeghem et Jacob Obrecht.