« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Pourquoi on n’applaudit pas au concert ?

azerty, le 05/02/2016

Mais d’où vient ce code de la musique classique qui dicte au public de ne pas applaudir entre les mouvements ? Pourquoi les salles de concerts prônent-elles le silence, allant jusqu’à parfois distribuer des bonbons à la menthe pour tenter de contrôler les quintes de toux ? Plus d’infos ici : http://www.francemusique.fr/actu-musicale/petite-histoire-des-applaudissements-dans-la-musique-classique-121525

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Adriano Banchieri est le premier compositeur à chiffrer la basse continue sur les partitions (1595), à utiliser les nuances forte et piano (1613), et à utiliser la barre de mesure moderne.

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.