« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Thomas Weelkes : biographie

« Un maître du madrigal anglais »

Introduction musicale : écouter Chantez pour notre plaisir

  • Nom Weelkes Prénom Thomas Nation Angleterre
  • Naissance 25/10/1576 Mort 30/11/1623, à Londres (Angleterre) Époque musicale Renaissance

Baptisé dans le Sussex le 25 octobre 1576, Thomas Weelkes étudia au "New College" d’Oxford et obtint son diplôme de musique en 1602. Cette même année, il sera nommé organiste de la cathédrale de Chichester. En 1603, il épousa Elizabeth Sandham. Puis, à cause de son ivrognerie et d’un comportement limite, il tombe en disgrâce auprès du chapitre de Chichester qui, logiquement, le renvoit en 1617. Weelkes finit sa vie à Londres, où il meurt le 30 novembre 1623, après avoir écrit un testament qui indique une (fin de) vie précaire.

Son œuvre est restée connue de nos jours surtout grâce à ses madrigaux et pièces religieuses. Cependant, on ne publia pas beaucoup de sa musique religieuse après 1602 et beaucoup en fut perdu par la suite : seuls trois de ses dix arrangements du service anglican ont pu être reconstitués à partir des pièces conservées. Il fut avec Thomas Morley l’un des grands représentants de son école.

Ressources liées pour Thomas Weelkes

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Johann Strauss (1825-1899) connut son pire rival sous le nom de...Johann Strauss (1804-1849), son propre père.

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.