« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

work in progress

azerty, le 04/05/2017

Work in progress : Expression anglaise signifiant “œuvre en train de se faire”, soit durant la création, soit durant l’exécution. 1) Au moment où il la crée, le compositeur considère son œuvre comme toujours en devenir (c’est ainsi que Pierre Boulez n’a cessé de remanier ses compositions, notamment : Pli selon pli commencé en 1957 ; Explosante-fixe, nombreuses versions entre 1972 et 1993, etc.). 2) Au moment où ils l’interprètent, les exécutants ont la possibilité d’intervenir sur son déroulement (c’est ainsi que John Cage, pour qui le hasard est un procédé de composition, peut dire : “ma musique est différente à  chaque exécution, de sorte que personne ne sait jamais à quoi s’attendre au moment de l’écouter.”).

Ressources liées

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Info people : la petite-fille d’Isaac Albéniz se nomme...Cécilia Attias, ex-Sarkozy !

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.