Les compositeurs sortent de l’ombre sur Symphozik…

Forum musical - Échanges divers (ex derniers commentaires)

Référendum ADP
Nouvelle conversation

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29

Par Jihel, le 11/05/2019 à 13:22

“ j’ai confiance en vous qui êtes si brillant et cultivé et si sûr dans vos avis et jugements. Bonne soirée à vous “ Hélas, je suis comme vous Rose en pire . Quand vous avez fait un tableau, j’imagine que vous en arrivez un jour à le trouver en dessous de tout ce qu’il y avait en vous, de tout ce que vous auriez voulu exprimer. Mes propos sur des morceaux de musique creusent un abîme entre ce que je ressens (après avoir écrit ce que j’ai écrit) et ce que j’ai écrit. Quand ce n’est pas plus grave comme pour Schubert : “ Que peut faire la vie initiale, délicate, fragile , inoffensive, tendre contre la force, contre le destin. ? En prendre connaissance puis se briser contre eux. youtu.be/PMfWVRyc5z8?t=666 Je peux pas mieux. .

Par Anonyme, le 11/05/2019 à 14:31

Je suis plutôt du genre Piet Mondrian,Kandinsky,Sonia Delaunay et van Gogh pour mon goût personnel,mais moi je peins tout ce qui sort de mon impression du moment et il y a beaucoup de couleurs car je n’aime pas le sombre à moins que s’ensuivent de réelles touches de clarté.Mon premier tableau a été pour mon fils il y a15ans et c’était notre chat,donc j’ai commencé par du figuratif mais j’ai vite abandonné ce style car déja c’est plus difficile et je voulais d’une peinture qui sorte de moi(toujours ces émotions comme en musique)donc dès que mes doigts me démangent,il peut m’arriver de peindre la nuit au grand désespoir de mon mari!J’adore Klimt également et j’ai eu la chance dans ma ville de pouvoir(modestement)exposer dans notre salle des fêtes un de mes tableaux qui avait bien plu à certains(le l’ai nommé Africa)Entre- temps ,il y a eu le décès de ma chère soeur partie à l’âge de 60ans,et c’est là qu’est vraiment venu ce besoin viscéral de ce que j’appelle “folie couleurs) ,de peindre(mais c’est un grand mot)je suis aussi “petit peintre que petite mélomane“.A propos de Nicolas de Staël,le couple Pompidou était un grand amateur de ses oeuvres,vous le savez sans doute. Rose.

Par Anonyme, le 11/05/2019 à 16:12

Ah,ce cher Schubert! il est parti au même âge que mon grand-père( 31 ans) que nous n’avons pas connu,il est un des romantiques que je préfère,avec Chopin bien sûr,pour moi c’est un calmant, un super anti stress peut importe l’oeuvre écoutée,je plane!Partis bien trop tôt comme le grand Mozart,Pergolesi et d’autres. Marcel.

Par Jihel, le 11/05/2019 à 19:26

“ je voulais d’une peinture qui sorte de moi “ Allez-y à fond ! Sauf erreur de ma part, créer, création, cela veut dire que ce que l’on produit n’existait pas déjà avant. C’est un fruit de l’ignorance. Surprise par soi-même. Pouvez-vous m’aider pour Schubert, Daniela ? Heu Marcel, un calmant, je ne dirais pas ça. (Fauré oui, dont je suis en train d’écouter une suite de pièces pour piano, mais Schubert ?)

Par Anonyme, le 11/05/2019 à 20:49

oh que si!pour moi la sonate 21( l’andante),ne parlons même pas de la sérénade que tout un chacun connait,ses nocturnes ,tous, je suis lové dans mon canapé,et je suis zen et m’endors souvent! Mamie me réveille parfois! Marcel.

Par Anonyme, le 11/05/2019 à 20:53

Daniela absente jusqu’a lundi. Bon week-end à tous!

Par Anonyme, le 12/05/2019 à 13:45

Coucou, Coquelicot de retour!Je vois que Symphosik ne s’est pas ennuyé pendant mon absence et il y a des échanges très beaux sur le site,surtout sur Grieg et Schubert.Mon avis sur ce dernier est que je le trouve souvent poignant dans sa musique,j’ai de la compassion pour ce musicien décédé si jeune,mes oeuvres préférées sont évidemment l’Inachevée,la symphonie n 5 ainsi que la 6 et evidemment sa Serenade.La Truite petite fantaisie mignonne pour moi.Les lieder:Der lindenbaum(le tilleul),Le Roi des Aulnes,et surtout Voyage D’hiver,c’est plus sinistre mais beau et prenant .Voila mes préférences.J’espère que Jihel se porte bien,il m’a manqué!

Par Anonyme, le 13/05/2019 à 10:15

Fauré,Après un rêve.....je rêve encore! Catherine.

Par Anonyme, le 13/05/2019 à 15:50

Je suis absolument d’accord avec Marcel et Coquelicot,Schubert,c’est la tendresse,l’émotion pure et mon oeuvre préférée c’est évidemment L’inachevée mais j’aime beaucoup La Jeune Fille et La Mort (quatuor) et sa Merveilleuse Serenade. Daniela.

Par Jihel, le 13/05/2019 à 19:12

Eh bien voilà le programme que je cherchais pour Schubert, avec en plus quelques indices de Coquelicot. Je suis très occupé à m’emmusiquer en ce moment (mon blog en témoigne), mais je vais voir ça. Pareil pour la sonate 21,et la sérénade ? quoi ? mais monsieur l’inspecteur, une trace, un indice, une intuition...?

Par Anonyme, le 13/05/2019 à 19:49

Cette serenade s’appelle Standchen ou chant du cygne,c’est d’une douceur à pleurer! Daniela.

Par Anonyme, le 13/05/2019 à 19:58

Pour moi qui suis si sensible,Schubert fait partie de mes chers romantiques les plus appréciés. Catherine.

Par Jihel, le 13/05/2019 à 21:22

Bon sang, qu’est-ce que je donnerais cher pour avoir été capable, à 11 ans, de semer sur un public aussi nombreux et sérieux tous ces papillons sonores, toute cette poésie de notes sans trembler, sans faillir. www.youtube.com/watch?v=KZoBShWCNiA .

Par Anonyme, le 14/05/2019 à 8:13

Madame Buniatishvili n’a pas de souci à se faire quant à l’avenir de toutes ces jeunes filles,lorsqu’elle ne sera plus au firmament de la gloire,il y aura de quoi la remplacer!Que ce soit cette jeune russe,les petites japonaises et chinoises qui font des merveilles avec leurs petites mains délicates, vous parlez Jihel de petits papillons sonores,c’est tout à fait cela!Il faut entendre également cette petite Alexandra jouer le concerto pour piano n1 de Mendelssohn ,extraordinaire! Coquelicot.

Par Anonyme, le 14/05/2019 à 8:48

Quelle merveille,on reste sans voix. Marcel.

Par Anonyme, le 14/05/2019 à 9:36

De nouveaux jeunes Mozart aux claviers,quel bonheur,c’est stupéfiant,quelle dextérité! Benoit.

Par Jihel, le 14/05/2019 à 19:13

Daniela, j’ai essayé d’introduire la sérénade dans mon blog. Voici, vous me direz ce que vous en pensez. “Quelque chose de bleu au coeur de toute forme. Violoncelle velouté comme un tiède vent d’été dont on ne sait s’il monte du sol ou s’il vient du ciel . Ce n’est plus un vent, c’est une haleine. Elle pourrait relier tous les êtres. «  on était dans le mois où la nature est douce » où des rêves partout sortent par les fenêtres des jeunes endormis. Rien n’est sans poids, surtout pas le coeur, rien n’est froid, surtout pas la tête, rien n’est immatériel, surtout pas les êtres. Balancement. .“ Mozart était compositeur. Au moins, Léopold a été un peu altruiste en misant sur cette qualité alors que l’interprétation pouvait lui rapporter beaucoup plus d’argent et de notoriété.....à court terme. Mais les gens cupides, on sait. Je ne sais pas ce que deviendra Alexandra qui est très soutenue par l’école russe. J’essaie d’évaluer la personnalité (ici, à mon avis, très remarquable), le talent ( ici, à mon avis certain mais énigmatique) et l’évolution. C’est à moi de le faire. Parce que aller au bureau ou s’entraîner au piano, qu’est-ce qui est le plus tentant ? Mais être un enfant, se consacrer au piano ou répondre à toutes les sollicitations de la vie qui bouillonne, qu’est-ce qui est le plus facile ?

Par Anonyme, le 14/05/2019 à 22:51

Il y a ce que l’on appelle le don,et quand il y a ce don,avec un professeur rigoureux et comprehensif l’enfant apprendra à bien jouer et ceci avec plaisir et cela donnera le résultat que nous venons d’entendre et soutenue comme vous le dites par l’école russe,cette toute jeune fille dans 3-4 ans sera déja une des plus grandes,je n’ai aucun doute la dessus!Quant à votre ressenti sur cette oeuvre,j’en suis restée sans voix et bien sûr je dirais à quelques mots près la même chose. Vous dites:rien n’est sans poids surtout pas le coeur rien n’est froid surtout pas la tête,la je commence à verser quelque larmes!Je vous avais dit ,c’est doux à pleurer et maintenant je pleure pour de bon mais plus à cause de la musique!Bon ,je vais sécher mes larmes et m’endormir avec l’espoir de faire des rêves aussi doux qu’est cette Serenade.Bonne nuit Jihel ! Daniela.

Par Anonyme, le 15/05/2019 à 8:48

Pour moi,ce n’est pas une question de choix,un enfant mature en musique et qui a un avenir très prometteur préfèrera toujours son instrument tout en se réservant des plages d’activités et de jeux comme tous les enfants de son âge,cela ne devrait pas poser de problèmes.Dans votre description pour la Serenade,je vous reconnais bien la ,Jihel,le poète de symphosik!Cette description,je la trouve magnifique et vraiment,j’aimerais avoir votre talent!Votre ressenti me touche beaucoup. Coquelicot.

Par Anonyme, le 15/05/2019 à 9:33

Vous avez oublié le merveilleux Impromptu n 3 de Schubert. Catherine.

Par Anonyme, le 15/05/2019 à 11:49

Il faudrait faire jouer Alexander et Alexandra pour une oeuvre à 2 pianos,ce serait chouette! Melody.

Par Jihel, le 16/05/2019 à 8:37

J’ai réécouté l’interprétation du concerto 2 pour piano de Saint-Saëns par Alexander. Je doute (après en avoir entendu 1 ou autres) qu’il en existe où le rythme, le brio soient plus éclatants et plus enthousiasmants.. Et pourtant, c’était il y a 2 ou 3 ans. On dirait qu’il prend son pied. Il faudrait qu’il joue cela, non pas dans une salle de concert un peu empesée, mais dans un hall de gare ou d’aéroport; Pouvez-vous, notamment la spécialiste de Beethoven Coquelicot, deviner, rien qu’en lisant mon introduction, de quelle œuvre et extrait je parle ? Pas facile. je doute que vous y arriviez. Jouez le jeu ? Ballet subaquatique. Il apparaît. Puis elle. Ils glissent. Ils se frôlent, Ils tournent. Il la soulève. Ils se repoussent. Ils s’attirent. Encore. Ils montent et descendent à deux enlacés, Puis séparément. Le tout lentement, très lentement. Suspense. Ils s’éloignent. Ils se retrouvent. Ils se laissent glisser. Lentement. Ils se rapprochent. Ils se contournent. Ils se touchent. Quelques bulles s’envolent dans la lumière tamisée .. C’est la musique qui les anime, les transporte, les inspire, les unit aussi.. youtu.be/0Cg_0jepxow?t=1515

Par Anonyme, le 16/05/2019 à 11:14

Je ne suis pas spécialiste de Beethoven Jihel,je l’aime ,c’est si simple que cela.Votre description me fait penser tout d’abord au concerto n 5,2eme mouvement ou la neuvième dont j’adore la douceur du 3eme mouvement qui est je trouve,plein d’amour avant le mouvement suivant qui annonce les prémices de l’Ode à la Joie,donc plus énergiqueJe me trompe sûrement mais c’est mon impression ou alors un extrait de la Pastorale(il se roule peut-être dans le foin avec son immortelle bien -aimée!m d r!)Ne vous moquez pas de moi,soyez indulgent,pour moi toute sa musique n’est qu’amour et comme dit :je l’aime ,je l’aime, je l’aime pardessus tout,ils y a d’autres compositeurs que j’aime mais aucun comme lui,je n’arrive pas à m’expliquer cet attachement,sans doute aussi son enfance malheureuse,sa surdité,je suis une personne compatissante(trop peut-être)sans me vanter.Voila ce que je peux vous dire. Coquelicot la tendre.

Par Anonyme, le 16/05/2019 à 11:23

Jihel, dans quelle catégorie doit on vous placer:celle d’un musicien,d’un poète,d’un enseignant,d’un critique musical ou toutes ces catégories réunies? Rose.

Par Jihel, le 16/05/2019 à 12:20

Matsuev Dovgan. Création, j’imagine, à partir de la Rhapsody de Rachmaninov sur un thème de Paganini www.youtube.com/watch?v=QRybTY6hOI8

Par Anonyme, le 16/05/2019 à 13:50

Très juste,mais en général je n’aime pas trop les variations,Liszt en a fait et d’autres mais c’est pas mon “truc“,il ne faut pas “retoucher les oeuvres“. Louise.

Par Jihel, le 16/05/2019 à 14:19

La phénoménologie mène à tout ma chère Rose. Cela rejoint un peu ce que disait Coquelicot; Pas la peine d’être Valéry pour comprendre que les civilisations sont mortelles. Il suffit de connaître un peu l’histoire. Dans plusieurs siècles, tel et tel chef-d’oeuvre littéraires ne seront plus lus : plus les mêmes mots, plus les mêmes sens, plus les mêmes expériences, plus les mêmes contextes. En revanche, je suis absolument persuadé que certains morceaux de musique continueront à émouvoir un nombre considérable de gens. pourquoi ? Parce que si les civilisations meurent, les hommes restent. Ils restent profondément, fondamentalement ce qu’ils sont. Et c’est cette nature fondamentale que la musique touche souvent. Ce qu’il y a en amont de toutes les pensées qui sont le produit d’un conditionnement particulier. C’est un trésor et une aubaine sans pareil de pouvoir ressentir sans sans rendre de compte, être ému sans raison. aimer en toute innocence.

Par Anonyme, le 16/05/2019 à 14:42

Je pense que tous les musiciens de ce monde “prennent leur pied“ comme vous dites,on en trouve quasiment en transe pendant leurs jeux pianistiques et pas seulement,les violonistes de renom ,ainsi que des violoncellistes et bien d’autres artistes.Et nous ,petits mélomanes aussi! Rose.

Par Anonyme, le 16/05/2019 à 14:52

J’aimerais savoir le résultat de votre “charade“ musicale,je pense être complètement à côté de ce que vous décrivez et que je dois deviner non?pour le reste comme vous le dites si joliment,c’est un trésor et une aubaine sans pareil de pouvoir ressentir,être ému sans raison et aimer en toute innocence. Coquelicot.

Par Anonyme, le 16/05/2019 à 16:29

J’ai eu un tel échange avec mon frère qui me prédisait la fin d’un Mozart ou d’un Beethoven en disant qu’on n’en parlera plus dans un siècle,ce que j’ai rejeté de toutes mes forces et nous avons eu quelques“mots“qui ont failli finir en dispute.Je ne crois pas un seul instant à cela,pour moi on en parlera encore pendant beaucoup beaucoup plus longtemps et qui sait sur quels supports le monde du futur les écoutera. Coquelicot.

Par Jihel, le 16/05/2019 à 19:51

Louise, oui, mais il ne faut pas comparer.; Les improvisations, les variations sont des exercices qui permettent aux compositeurs-musiciens de montrer leur créativité. C’est la production d’un moment. On dit - ce n’est pas vérifié - que Mozart était sceptique à propos de Beethoven lors de sa visite. Ce dernier ayant remarqué la chose proposa au maître de lui donner un thème de départ. ce que Mozart fit. Et Beethoven improvisa si bien, selon la “légende“ que Mozart prédit un avenir international au jeune Ludwig; Chopin se fit connaître et acclamer en improvisant sur je ne sais plus quelle pièce de Mozart. Ce n’est pas pour cela que ces variations entrent dans l’histoire.

Par Anonyme, le 16/05/2019 à 20:33

Jihel,j’attends toujours la réponse de votre “quizz“voulez-vous bien me le communiquer?Merci! Coquelicot.

Par Anonyme, le 17/05/2019 à 13:22

Quelle déclaration et quel cri d’amour pour l’ami Beethoven,Coquelicot!l Je suis fan aussi et je peux vous comprendre,pourquoi c’est ainsi?on peux pas vraiment l’expliquer c’est vrai,c’est une musique tendre,sauvage par moments,douce,impétueuse,je pense que cela pourrais venir aussi de son caractère,colérique parfois(merci à son père)mais en même temps si émouvant,tendre(lire la lettre à l’immortelle bien-aimée et le fameux testament)bref, comme vous le dites tout simplement;on l’aime! Perle.

Par Jihel, le 17/05/2019 à 15:51

Mais...Coquelicot, c’est le lien que j’ai mis, le 2eme mouvement du concerto pour violon de Beethoven qui me paraissait illustré par mes images. Mais vous avez certainement raison, si je réécoutais les morceaux que vous avez cités, ils conviendraient bien aussi.

Par Jihel, le 17/05/2019 à 16:01

Regardez apparaître avec l’orchestre, et évoluer lentement, en ombres chinoises, sur une fresque aquatique de Rose, portés par la puissance intérieure de la musique de Beethoven, monter et tourner au rythme lent du violon et de l’orchestre. Sans aucun a-coup.

Par Anonyme, le 17/05/2019 à 18:04

Je trouve le concerto pour violon et orchestre merveilleux,mais moi mes deux premières impressions( la 3eme était pour rire!)que j’ai décrites me sembles pour moi seule bien sûr,le comble de l’amour pour ce couple dont vous décrivez si bien l’attitude(ils se frôlent,se touchent,s’enlacent,se séparent, se retrouvent.Vous savez trouver des mots bien plus justes que les miens,mais je vous ai dit mon ressenti.Alors dites moi ;il est comment ce troisième mouvement de la 9eme? A bientôt,Coquelicot rouge d’émotion!

Par Jihel, le 18/05/2019 à 8:31

Je vous dirai cela, promis. Et de toute façon, notre différence de point de vue me plaît. Mais vous savez que c’est mal de faire ce que je fais. Dangereux, subversif. Heureusement que les temples de la musique classique sont des salles de concert où l’on reste sagement assis, sans rien dire, sans rien faire. (sieste autorisée) Parce que si on se mettait à bouger, à évoluer, tous, comme la musique nous le suggère, vous imaginez le résultat ? Chut ! Restez classique !

Par Anonyme, le 18/05/2019 à 10:27

On a le droit par exemple,quand on est en couple et que l’on est en harmonie totale en musique(et tout le reste aussi),de se tenir la main plus ou moins fortement selon le passage aimé,des doigts qui s’entre- mêles ou se frôlent,je trouve cela si tendre d’être à ce point en communion avec la musique et la personne aimée (et cela en toute discrétion).Je n’ai jamais connu cela mais l’ai vu à côté de mon fauteuil lors d’un concert et lorsque la femme a posé sa tête contre la poitrine de son compagnon vers la fin du dernier mouvement,j’ai essuyé quelques larmes sans doute pour la musique mais surtout par ce tableau si touchant de ce couple dont j’enviais la complicité et la tendresse. Coquelicot.

Par Anonyme, le 18/05/2019 à 12:57

J’approuve, j’approuve, tout particulièrement le début. Nous sommes dans la même tonalité. les mouvements se ressemblent. Mais dans la 9 il y a plus souvent un enveloppement. Je vais mettre cette référence aussi dans mon blog. Alors pour me venger, et parce que c’est impossible à deviner (ce n’est pas une symphonie ni un concerto d’ailleurs) j’ai eu l’idée d’introduire une pièce de Beethoven par ceci “La maîtresse fait répéter les enfants. Cela résonne comme si la classe était vide. Parfois, c’est dit avec entrain, parfois, c’est plus murmuré que dit. Elle maintient la cadence et de temps en temps frappe dans ses mains. De toute façon , c’est joyeux. C’est doux. Et la maîtresse s’adoucit sous cette douceur. Vous trois seulement ? Allez-y. Je vous écoute. Les plus belles heures qui s’envolent.“:

Par Anonyme, le 18/05/2019 à 16:16

La fresque aquatique n’est pas encore pour demain jihel,je suis entrain de peindre un petit tableau de 50 par 45,qui sera comme d’habitude plein de couleurs qui sortiront de moi avec fébrilité,fantaisie et qu’au dernier coup de pinceau je me dirai:je suis satisfaite et si je ne le suis pas je remélangerai le tout mais cela ne m’arrive pas souvent! Rose.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29

Poster une réponse

Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Au pif sur Symphozik…

Martin Luther est né le 10 novembre 1483 à Eisleben en Allemagne et mort le18 février 1546 dans la même ville. Non seulement il est un théologien et un réformateur, mais il est aussi un musicien et un compositeur. Dans la réforme de la liturgie, il donne au chant de…

Lire la suite sur la biographie de Martin Luther
Nouveautés sur Symphozik

22/10 : À défaut de mise à jour et bien que blasé, Symphozik se lance dans la politique. SIGNEZ ! (ou pour les esprits de contradiction : NE SIGNEZ PAS !)

11/02 : Claude Levi-Strauss et la musique

10/02 : À quoi sert la musique ?