Les compositeurs sortent de l’ombre sur Symphozik…

Forum musical - Échanges divers (ex derniers commentaires)

Référendum ADP
Nouvelle conversation

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29

Par Anonyme, le 14/06/2019 à 19:37

JIHEL,VOUS N’AVEZ JAMAIS VU LA FLUTE?vous l’adorateur de Mozart?je ne peux le croire! Coquelicot.

Par Jihel, le 14/06/2019 à 19:41

Après réflexion, c’est hyper-risqué, Coquelicot. C’est long, et il y a beaucoup de codes pas forcément accessibles aux enfants d’aujourd’hui. - Perle, voici une déclaration d’amour pour la musique classique ou je ne m’y connais pas. Réponse du philosophe : il y a tant de choses que l’on nous appris à aimer et que l’on n’aime pas au fond, et tant de choses qu’on croit ne pas aimer, et dont on pourrait tomber amoureux. .

Par Anonyme, le 14/06/2019 à 21:35

Excusez ma faute de frappe(figurez-vous) Perle.

Par Anonyme, le 14/06/2019 à 22:08

L’amour ne s’apprend pas,il se vit,la musique s’apprend et se vit,je pense en ce moment à quelque chose que je croyais ne pas aimer et que j’aime maintenant tellement! La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie. Beethoven.

Par Anonyme, le 15/06/2019 à 10:53

Si je comprends bien,vous n’êtes pas très “opéra“ Jihel,ou alors si vous l’êtes,plutôt Don Giovanni?J’ai du mal à croire que n’ayez jamais vu La Fûte,vous le passionné?UN peu de rire:ma maman m’a appris à aimer les épinards qu’au fond je n’aimais pas,mais fallait bien manger,il n’y avait rien d’autre!j’ ai rencontré un garçon que je pensais ne pas aimer mais qui,par ses arguments a fait que je ne puisse plus m’en séparer;sa beauté atypique,son intelligence,sa loyauté,son emotion encore et toujours lorsqu’il me regarde dans les yeux et surtout ce romantisme dans nos goûts réciproques,voila pourquoi cela dure depuis 46 ans et sans nous retrouver forcément tous les jours! Coquelicot.

Par Jihel, le 15/06/2019 à 13:33

Pour l’opéra, je n’arrive décidément pas à prendre cela comme un jeu, ce qui est nécessaire, vu tout ce que cela suppose comme mise en scène, artifice - de la voix - conventions, découpages et autres. Je n’arrive pas à prendre cela au second degré. Quant à Mozart, comme je suis athée au risque de choquer certain(e)s, jamais je n’en ferai une religion. Jamais,de ma vie, c’est sûr, je ne penserai : je vais je dois aimer cela, parce que c’est Mozart (ou autres) La falsification, la comédie, en société, sont indispensables pour des raisons trop longues à expliquer. mais en musique, où le singulier et le vrai peuvent exister. Non, non, non et non. Je veux bien évoluer, découvrir me remettre en cause, mais dire, maintenant, à l’instant t, que j’aime si je n’aime pas...même pas la peine d’y compter. (à part ça, bien sûr, certains airs d’opéras bien chantés, là oui..ça peut le faire)

Par Anonyme, le 15/06/2019 à 14:29

Pourquoi serais-je choquée par votre athéisme Jihel,moi qui ne le suis pas et trouve Dieu dans toutes les beautés de ce monde:la nature,musique et surtout l’amour,voyez que nous avons ces “croyances“ la en commun,athée ou non,on a le droit de vivre comme on le veut,encore heureux!Je ne ferais jamais de “forcing“envers quelqu’un, ni en musique,ni en quoi que ce soit,le mot liberté est la chose la plus importante pour l’humain,je sais que chez vous tout est plutôt dans la suggestion,et vous êtes si sensible et attachant que je ne peux passer à côté de vos écrits,de vos liens qui me font souvent,je n’ai pas honte de le dire,couler des larmes.Je suis désolée de vous avoir mis en colère et essuie le mot “adorateur“de mon texte.Veuillez m’excuser.Quant aux opéras,il est vrai qu’il existe des voix enchanteresses pour certains airs.Pardon encore pour ma maladresse! Coquelicot qui a beaucoup de peine.

Par Jihel, le 15/06/2019 à 17:32

Vous ne m’avez pas mis en colère.? ! Je ne pensais nullement à vous en particulier. (si je crois deviner l’anonyme) je parlais en général. Ne vous inquiétez pas,la suggestion dans le domaine des reproches, n’est pas mon style. Mon style, pour les mécontentements, c’est plutôt la face brutale du scherzo n2 de Chopin Un vrai cas ce scherzo. Il peut en rebuter plus d’un tant le contraste est saisissant : www.youtube.com/watch?v=RGNGc-aNt9Q . .

Par Anonyme, le 15/06/2019 à 19:22

C’est vrai que c’est déconcertant,j’ai déja un peu plus de mal avec Chopin dans ses autres oeuvres mais la je n’ai plus de mots,perdue quoi!C’est agressif dès le début et ensuite cette soudaine accalmie,franchement je ne suis pas du tout!ça me fait penser à un vent qui se lève brutalement ensuite se calme pour revenir vers la fin mais avec tout de même un peu moins de force. Je vous remercie encore de pas me tenir rigueur pour mes écrits d’avant;je suis si désolée de vous avoir peiné.J’ai le coeur gros. Coquelicot.

Par Jihel, le 15/06/2019 à 19:49

Combien d’opéras se sont inspirés de pièces de Shakespeare ? Il y en a ? Roméo et Juliette ici dans le film que vous connaissez. www.youtube.com/watch?v=Cp-BUn0Asjc Je ne sais pas si la chanson a été créée spécialement ou si c’est une reprise, mais je la trouve très jolie. Hussey aussi bien sûr.

Par Anonyme, le 15/06/2019 à 20:25

J’avais 18ans en allant voir le film,nous étions toutes amoureuses de Léonard et les garçons d’Olivia,la musique est de Nino Rota composée spécialement pour ce film d’une rare beauté,ah les yeux d’Olivia!On l’a vue plus tard dans le rôle de la mère du Christ dans Jésus de Nazareth avec ,également Robert Powell une belle fresque biblique.Il y a le Roméo et juliette de Gounod,deBerliozet le ballet de Prokofiev et Tchaikovski. Coquelicot.

Par Anonyme, le 15/06/2019 à 21:49

Verdi:Macbeth,Othello,les Joyeuses commères de Windsor,le roi Lear, C’est tout ce que je connais;Béatrice et Bénédict je ne sais plus de qui? Je vous souhaite une bonne nuit! Coquelicot.

Par Jihel, le 16/06/2019 à 7:07

Merci bravo ! Et la servante de Juliette était inoubliable ! Je réfléchis en ce moment sur ce scherzo qui semble atypique. .

Par Jihel, le 16/06/2019 à 7:32

Mais je trouve que ce que avez dit sur le scherzo est très juste, cela va dans mon sens. J’aurais dû intituler mon article : tumulte. Alors quel opéra, quel personnage d’opéra ressemble le plus à ce scherzo plein d’action et de passion ?

Par Anonyme, le 16/06/2019 à 10:32

Bonjour,je trouve quand-même que scherzo ne convient pas trop bien car c’est par définition plutôt un morceau plaisant et entrainant ou ais-je tort?pour le tumulte ,je dirais qu’il faut chercher du côté de Wagner, de Verdi (Othello) Massenet(le Cid)Prokofief (justement Roméo et Juliette)etc..... Coquelicot(.Mon 2eme prénom est Juliette,très drôle non?)

Par Anonyme, le 16/06/2019 à 14:06

ah l’amour!quelle Juliette ne rêve à son Roméo,comme dans la jolie chanson de Pétula:Roméo,ton prénom sent si bon l’amour,Roméo,ton prénom chantera toujours,Roméo dans le coeur des filles des faubourgs,Roméo toi qui a su mourir d’amour. Perle.

Par Anonyme, le 16/06/2019 à 16:04

D’accord Coquelicot, je garde des arguments en réserve. Dont celui-ci : que pensez-vous de la sonate Waldstein de Beethoven ?Je parle du premier mouvement. (j’ai pensé un moment faire un petit parallèle juste un peu de style) .

Par Anonyme, le 16/06/2019 à 18:30

Cette sonate dédiée à son mécène est très belle,je l’aime bien,le premier mouvement me fait penser à une course rapide(l’amant qui voit sa bien-aimée qui elle,se sauve et ne veux pas être rejointe par lui et pourtant ralentit doucement ses pas)haletante,elle s’arrête puis reprends sa course.Voila ce que je m’imagine( quitte à vous faire sourire)! Coquelicot.

Par Anonyme, le 16/06/2019 à 18:51

Une autre chanson d’Isabelle Aubret:Vérone,qu’as-tu fais de tes amants si beaux,qui s’appelaient je crois,Juliette et Roméo Marcel

Par Jihel, le 16/06/2019 à 21:04

Je suis un écrivain absolument nullissime, et un mélomane nul parce que je suis absolument incapable de décrire l’immense effet que provoque en moi l’interprétation de cette sonate par la jeune Aimi Kobayashii. C’est depuis que j’ai entendu cela que j’ai définitivement adopté cette pianiste. (il y a des événements, comme ça, déterminants) Le troisième mouvement notamment, est un monument d’interprétation. Les autres pianistes donnent alors l’impression de bien jouer, alors que là, on se dit : , bon sang ! elle m’a secoué, elle m’est rentré dedans. Je n’en reviens pas. Elle a osé. je l’embrasse très fort. Je l’aime. D’accord, pour ceux qui prennent la musique pour un divertissement et en parlent à leur aise après avoir lu les bons articles, ça arrache ! Moi je dis que cela devient vivant, elle lui insuffle sa vie, sa passion; cela prend une dimension, une puissance inégalées. Ce ne sont plus des notes, ce sont de pures émotions, de purs chocs. Et c’est peut-être ce 3eme qui me rappelle le plus le scherzo. Et la fontaine de notes, vers les 3/4 du mouvement, jouissif, c’est rare de trouver cela. youtu.be/xo5AFX0216A?list=PL13C549F0D870B769&t=33 ;

Par Anonyme, le 16/06/2019 à 22:20

C’est effectivement magique,presque surnaturel et si Beethoven pouvait l’entendre de la ou il est(au ciel,j’entendrai)étaient ses derniers mots parait-t il,il la chérirait certainement plus que tout autre!Quelle adorable jeune femme avec un talent inégalable,on en reste sans voix et cette aisance!Brave Aimi!j’aimerais avoir votre avis personnel pour le premier mouvement par rapport au mien si vous le voulez bien?

Par Anonyme, le 16/06/2019 à 22:54

Parlons de surdouée parmi les surdouées,il n’y a pas d’autre mots! Perle.

Par Jihel, le 17/06/2019 à 12:05

Je parlerai de la pauvre Aimi bientôt. Mais oui, le 1er mouvement m’évoque soit quelqu’un qui trépigne d’impatience, un impulsif, soit quelqu’un dont le coeur bat à tout rompre. et si justement, cette chamade doit s’arrêter brusquement comme dans la sonate, on frise la syncope. Heureusement qu’en face, il y a quelqu’un d’apaisant. La 1ere fois que j’ai écouté cette sonate (il y a longtemps) par quelqu’un d’autre, je n’ai pas été du tout convaincu. Où est la beauté ? Où est la mélodie ? me disais-je Mais j’ai fait quelques progrès depuis. et je l’aime autant que le scherzo de Chopin.

Par Jihel, le 18/06/2019 à 8:16

Voilà, les ami(e)s comment je comprends Aimi Kobayashi et pourquoi j’ai une tendresse particulière pour elle : planetdsaintje.unblog.fr/

Par Anonyme, le 18/06/2019 à 10:17

Comme je vous comprends!que vous dire de plus,après avoir vu cela on se sent si petit,si insignifiant devant tant de grâce,de charme et de talent qui surpasse tous les grands pianistes actuels.Bravo à elle!

Par Anonyme, le 19/06/2019 à 14:38

Quel merveilleux écrivain êtes-vous Jihel,je n’ai rien lu de semblable depuis ....des lustres! avec toute mon admiration,Coquelicot.

Par Jihel, le 19/06/2019 à 17:06

Merci Anonyme, merci Coquelicot, mais je n’y suis pour rien, c’est la musique qui m’inspire. et vous qui me motivez.

Par Anonyme, le 19/06/2019 à 19:30

Du coeur,vers le coeur!Prologue sur la partition de la Missa Solemnis .Beethoven. Coquelicot.

Par Jihel, le 20/06/2019 à 8:47

Merci, je vais écouter.

Par Anonyme, le 20/06/2019 à 8:58

C’est une préface écrite de Beethoven sur la partition!Je viens d’écouter(par hasard)une violoniste que je ne connaissais pas du tout,elle est aussi ravissante que douée,elle s’appelle Alexandra Conunova et joue Mozart(concerto n3).Vous en pensez quoi? Coquelicot.

Par Anonyme, le 20/06/2019 à 11:35

Encore une révélation pour moi,Fazil Say au piano:concerto n 1 de Tchaikovski,pauvre mini-mélomane que je suis.C’est admirable! Coquelicot.

Par Jihel, le 20/06/2019 à 13:33

Bah, moi je trouve que l’important, c’est d’aimer. à quoi cela sert-il de connaître 1000 interprètes et 5000 oeuvres si c’est pour s’ennuyer en les écoutant ?. A moins, évidemment, que vous ne prépariez un concours, que vous ne vouliez écrire des articles dans des revues spécialisées ou donner des cours. Là, c’est autre chose. L’érudition est nécessaire.

Par Jihel, le 20/06/2019 à 14:04

Fazil Say, oui ! Brillant. Fort; On pourrait comparer avec la prestation de Zhang Zuoi au Queen Elizabeth, mais la façon d’enregistrer est différente, l’orchestre est moins bon, je crois. Cependant je l’aime beaucoup.Il y a beaucoup de choses; youtu.be/IrVERH_Tkv8?t=20 Matsuev, c’est bien aussi;

Par Anonyme, le 20/06/2019 à 14:30

Evidemment que l’important c’est d’aimer,pourtant pour moi il y a des musiciens qui sortent de l’ordinaire,j’ai entendu nombre de pianistes jouer ce concerto,mais il y a p’tit quelque chose qui me plait,c’est la douceur au moment ou il le faut que d’autres n’ont pas et la force du premier mouvement,j’aime bien,mon avis très personnel!Moi qui comme vous le savez suis plutôt Beethoven que Mozart, ici Mozart me fait de l’effet avec cette jeune femme au violon,beauté du jeu gracieux et de son visage expressif.Mais bon,il y a une Julia Fischer,une Hilary Hahn,une Anne-Sophie etc....donc difficile de faire vraiment un choix que d’ailleurs je ne veux pas faire,elles ont chacune leur talent et leur façon de jouer!Mais que penser vous du concerto n3? Merci Coquelicot.

Par Jihel, le 20/06/2019 à 20:02

Conunova. à ce niveau-là, il faut être un mauvais coucheur pour émettre des critiques. c’est très bon. Je n’ai trouvé que le premier mouvement, vous avez mieux ? Ce qui pourrait m’empêcher de tout à fait l’aimer, c’est : 1 par moment, un peu moins propre (pureté du son et des enchaînements) 2 un petit peu de manque de rythme pour ce premier mouvement Perso : j’étais un inconditionnel de Hahn, mais j’ai trouvé que dans ses derniers concerts, elle semblait se reposer sur ses lauriers. Moins de jus, ses attaques étaient moins incisives; d’où Julia Fischer qui, là, est dans le coup; Mais c’est moins impeccable que Hahn; J’adapte; Zimerman joue les aigus un chouïa trop haut à mon avis, mais pour le concerto pour violon de Schumann, il est idéal. Sayaka Shoji est un peu faible, mais elle développe une sensibilité et des nuances pour Bruch qui me plaisent beaucoup. Un illustre inconnu a interprété le concerto 4 de Mozart avec une fragilité émouvante, même si je trouve que ses graves sont insuffisants, ça me plaît donc je l’ai mis en lien dans mon blog. L’interprète asiatique (j’ai oublié le nom) de la fantaisie écossaise de Bruch est très moyen dans les autres oeuvres, mais là, je le trouve assez bon et surtout, très investi. Tout est relatif.

Par Anonyme, le 20/06/2019 à 21:12

Je préfère de loin une femme au violon (à part Itzhak Perlman),ma favorite restera toujours Anne-Sophie Mutter puis viennent Julia Fischer, Conunova que je viens de découvrir car quand les frissons deviennent de doux tremblements,c’est que je suis au ciel!Une femme se donne de toute son âme et de tout son corps, elle et son instrument ne font qu’un. Coquelicot.

Par Anonyme, le 21/06/2019 à 9:29

pour moi,peu importe l’instrument,c’est la sensibilité dont fait preuve le musicien qui est importante et qui nous procure le plaisir de l’écoute. Perle.

Par Anonyme, le 21/06/2019 à 12:49

Est-ce que d’autres habitués ont une opinion sur Conunova ou Fazil Say ?

Par Jihel, le 21/06/2019 à 16:54

Ah ben Perle, votre réflexion tombe bien à un moment où je suis en pleine révolution, où j’ai envie de jeter les 3/4 de mes idées sur la musique à la poubelle. Trop long à expliquer. Mais la question qui me brûle, du coup, les lèvres, au point où j’en suis, c’est : qu’appelez-vous sensibilité, qu(’appelle-t-on sensibilité, qu’est-ce que j’appelais sensibilité ? Sensibilité à quoi, comment ? Ce qui me met en colère, d’abord, contre moi-même, c’est de voir à quel point j’ai été dupe et victime de tas d’idées sur la musique, sur les bonnes façons de jouer, sur le sens des oeuvres. etc Ce qui ne m’a pas permis de prendre le plaisir que j’aurais pu prendre. J’ai écouté en fin de matinée un 5eme concerto de Beethoven par Rubinstein en Israël. et j’ai pensé : très bien joué, très soigné, un peu laborieux, un peu dénué de sensibilité ou d’engagement. Mais je n’ose plus le dire.

Par Jihel, le 21/06/2019 à 17:45

Par exemple, supposons 1 oeuvre et 2 interprètes; dans l’interprétation de l’un, il y a plus d’émotion, d’action, d’intensité dramatique, de contrastes, de suspense que dans l’autre. Bon, je crois que je préfèrerais cette richesse; Oui, mais, est-ce que cela correspond à ce qu’il est prévu qu’on trouve dans l’oeuvre en question ? L’oeuvre en question est peut-être censée être jouée de la 2eme façon. Que penser ? ,

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29

Poster une réponse

Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Au pif sur Symphozik…

Les premiers violons auraient bien été conçus au XVIe siècle pour imiter la voix humaine ! Plus d’infos

Encore un peu ? Le saviez-vous
Nouveautés sur Symphozik

22/10 : À défaut de mise à jour et bien que blasé, Symphozik se lance dans la politique. SIGNEZ ! (ou pour les esprits de contradiction : NE SIGNEZ PAS !)

11/02 : Claude Levi-Strauss et la musique

10/02 : À quoi sert la musique ?