« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Forum musical - Échanges divers (ex derniers commentaires)

Nouvelle conversation

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Par Anonyme, le 21/06/2019 à 19:38

Deux oeuvres ne pourront jamais être jouées de la même façon,c’est comme les chefs- d’orchestre,aucun ne dirige de la même façon une même oeuvre,d’ou l’on revient à cette sensibilité propre à chacun.Karajan dirigeait les yeux fermés,d’autres dirigent sans baguette,je pense que chaque musicien est très différent d’un autre ,les uns crient au génie pour Capuçon alors que moi je pense qu’il est juste un très bon violoniste,vous prenez Julia Fischer,c’est autre chose.C’est une question délicate que vous posez-la,s’il y a émotion ,il y a forcément sensibilité et le contraire aussi,ça va de soit!Pourquoi soudain cette colère?Il ne faut surtout pas regretter ce que vous pensiez avant sur la musique,vous étiez toujours,il me semble dans la spontanéité,vous voyez bien votre émotion face au jeu de Aimi par exemple que vous chérissez tant,ne changez rien, surtout rien,vous nous faites tant rêver!Et ne confondez pas un Rubinstein part rapport à un François- Frédéric Guy ou à un Daniil Trifonov entr’autres.J’ai de la peine pour vous qui me semblez un peu perdu ce soir,je vous embrasse et restez tel que vous êtes. Coquelicot.

Par Jihel, le 21/06/2019 à 20:47

Mais précisément, ces différences entre musiciens, ces personnalités et sensibilités différentes, jusqu’à quel point peuvent-elles s’exprimer et jusqu’à quel point l’expriment-ils ? J’ai longtemps été un peu gêné par des fortissimos que Koba plaçait au moment dramatique du 2eme mouvement du concerto 2 de Chopin (interprétation quand elle avait vers 15 ans) Pour moi, cela détonait un peu avec le reste, choquait l’idée que je me faisais du morceau et de l’idée que je me faisais de Koba.. Et puis je suis tombé sur le même morceau joué 2 ans auparavant. (une archive) Tout le 2eme mouvement prend un relief inattendu parce qu’elle le joue en cohérence avec ces fortissimos. Et si cela avait été 2 pianistes différents. Et si un 3eme pianiste faisait encore un truc épatant et différent ? Serais-je capable de l’apprécier ?

Par Anonyme, le 21/06/2019 à 22:13

Ne vous posez pas trop de questions Jihel,pour le reste,c’est un grand grand grand ? Une douce nuit vous souhaite Coquelicot.

Par Jihel, le 22/06/2019 à 7:02

Ne vous inquiétez surtout pas, je suis dans mon élément (et nullement tourmenté) quand je me pose des questions décapantes.

Par Jihel, le 22/06/2019 à 7:13

Que diriez-vous Coquelicot, si on faisait succéder au début de la sonate Waldstein quand l’excitation est à son comble, un solo de batterie ?

Par Anonyme, le 22/06/2019 à 10:00

Je préfèrerais une course à pieds,mille euros pour le plus rapide!Un solo de batterie,pourquoi pas,mais fracassant qui le ferait à nouveau entendre le pauvre chéri!Je pense que vous êtes tourmenté quand même,sinon pourquoi cette colère contre vous-même et êtes également en quête d’absolu et ça c’est autre chose!on pourrait en parler plus longuement...... Coquelicot;

Par Anonyme, le 22/06/2019 à 10:21

C’est la folie douce jihel et coquelicot en ce moment! Louise.

Par Jihel, le 22/06/2019 à 10:28

pas d’absolu, de vérité. Des gens très bien trouvent très bien les improvisations que l’on peut faire à partir d’un morceau existant.D’accord. Bon. Des gens très bien trouvent très bien que l’on joue un morceau classique façon jazz. Bon, bon,Très bien. Des gens très bien trouvent tres bien que l’on puisse faire des variations sur un morceau existant. eh ben très bien. mais je me demande pourquoi un musicien ne pourrait pas donner davantage cours à sa sensibilité, sa personnalité en jouant un morceau.. Se déboutonner, se livrer, s’exprimer quoi.

Par Anonyme, le 22/06/2019 à 12:40

La plus belle femme du monde ne peux donner que ce qu’elle a!Donc,en musique pour moi c’est à peu près pareil,on ne peux pas donner plus que ce qu’on ressent,ou alors on a pas assez travaillé ou bien l’ on a pas ce petit supplément d’âme comme dirait l’autre.... Coquelicot.

Par Jihel, le 22/06/2019 à 19:19

Ohé tous et toutes qui n’aimez pas Scriabine. Défi : si vous êtes insensibles au premier morceau, à mon avis, c’est sans espoir. Parce que là, Koba fait du Koba, et ce n’est plus de la musique, c’est déjà intériorisé :(poussez un peu le son) www.youtube.com/watch?v=sY_ZaCtZvhs : :

Par Anonyme, le 22/06/2019 à 20:25

Décidément non pour Scriabine,mais oui pour Aimi qui est perdue dans son monde de super douée du piano et qui semble ne plus toucher terre,parfois j’ai l’impression qu’elle a peur de faire mal à son instrument tellement elle est douce lors de certains passages,elle est admirable! Coquelicot.

Par Anonyme, le 23/06/2019 à 9:44

Conunova et Fazil Say,totalement inconnus pour moi! Marcel.

Par Anonyme, le 23/06/2019 à 9:50

Il y a de la musique dans le soupir d’un roseau;il y a de la musique dans le bouillonnement du ruisseau;il y a de la musique en toutes choses,si les hommes pouvaient l’entendre. Coquelicot. Lord Byron.

Par Jihel, le 24/06/2019 à 9:33

“ Je veux faire des vers qui ne soient pas contraints, Promener mon esprit par de petits desseins, Chercher des lieux secrets où rien ne me déplaise, Méditer à loisir, rêver tout à mon aise, Employer toute une heure à me mirer dans l’eau, Ouïr comme en songeant la course d’un ruisseau, “ écrivait de Viau; Marcel, c’est en musique comme pour tout (comme en littérature, en peinture, en cinéma, en politique, en science etc) on parle toujours des mêmes, certains ont l’air d’être soutenus par le système, et d’autres resteront toujours dans l’ombre, nonobstant leur talent. On s’en ficherait, nous les mélomanes qui servons un peu de vache à lait, si on n’était pas influencés au bout du compte. . ,

Par Anonyme, le 24/06/2019 à 11:40

Ils n’ont pas l’air d’être soutenus(certains),ils le sont!pour passer à autre chose,levée de bonne heure ce matin;mon bonheur a été de voir la rosée perler sur les dernières pivoines du jardin et qui vont se faner bientôt,elles étaient magnifiques,l’on aurait dit qu’elles pleuraient de devoir partir bientôt,devenir poussière comme tout le reste en ce bas-monde;mais elles m’ont offert leur beauté pendant 3 semaines et d’autres fleurs(iris,freezias,lupins,roses)prennent la relève et embaument à leur tour le jardin.C’est mon premier petit bonheur du jour et je suis HEUREUSE!Belle journée à vous Jihel et à tous nos amis mélomanes!

Par Jihel, le 24/06/2019 à 16:52

Y-a-t-il un(e) chopiniste passionné(e) dans la salle ?

Par Anonyme, le 24/06/2019 à 20:03

Pourquoi Jihel? Coquelicot.

Par Anonyme, le 24/06/2019 à 22:38

reportez-vous au 10- 6 à 9heures nous avions déja échangé sur Chopin,il y a du nouveau? Coquelicot.

Par Jihel, le 25/06/2019 à 8:17

Ouh là !

Par Anonyme, le 25/06/2019 à 8:38

Excusez- moi,c’est vrai vous ne voulez que des passionnés,désolée! Coquelicot.

Par Jihel, le 25/06/2019 à 8:54

Mes délices : On a une idée conditionnée de la musique, on a une idée conditionnée de ce que doit être une interprétation, on a une idée conditionnée de ce que sont les compositeurs et les interprètes, on a une idée conditionnée de ce que l’on peut attendre d’une musique, on a des jugements conditionnés,  on a une idée conditionnée de ce que l’on sait et de ce que l’on comprend, on a une idée habituelle de nos rapports avec la musique. Pour vraiment entendre, ce n’est pas génial. Pour être surpris, encore moins.Car en principe, la musique est au-delà, en amont de toutes ces considérations.  Et les mouvements ont tendance à être le parent pauvre de notre écoute. Dommage pour notre implication, pas idéal pour vraiment apprécier un morceau. Ce n’est pourtant pas une question de cours à prendre. Et si j’applique cela à Chopin ? C’est une façon de l’aborder sans concessions et sans complaisance. . .

Par Jihel, le 26/06/2019 à 19:46

Idées préconçues. Bon, supposons, la musique classique, c’est ringard, désuet, raplapla, naze, lourdingue, ennuyeux. Quant au public que l’on voit dans les salles de concert, alors là, c’est le bouquet ! C’est le temple des convenances, de la bienséance. Ne dirait-on pas qu’ils assistent à la messe, avec leur air compassé et leur maintien emprunté, ne dirait-on pas qu’on a là une concentration de ce qu’on fait de pire dans le BCBG, l’artificiel www.telerama.fr/musique/a-quoi-reconnait-on-un-spectateur-de-concert-classique,122596.php Ne cherchez pas, ce public est la meilleure preuve qui soit que l’on est sous l’emprise d’idées conditionnées sur la musique. Quant aux avis d‘experts, c’est vraiment pour une élite. Ce sont les gardiens de cette tradition, du conservatisme, de cet esprit réactionnaire. La passions ? ça va pas ? ! .. Très bien joué : sincèrement : www.youtube.com/watch?v=-5_jzx1mPLA Mais pour la passion, au-delà de la mauvaise qualité du son, c’est là : www.youtube.com/watch?v=iWCFZxGP2AY

Par Anonyme, le 27/06/2019 à 10:08

Merci pour cette“dédicace“.Kissin,que j’apprécie beaucoup,joue avec une passion plus intériorisée que la petite Aimi enfant.Mais peut-on comparer le jeu d’une enfant( certes jouant avec passion)avec le jeu d’un adulte connu pour être l’un des meilleurs de sa génération?Quant à ce qui se passe dans les salles de concert,tout cela était vrai il y a quelques années,mais maintenant,tout est devenu tellement moins guindé,moins sophistiqué,l’on s’habille comme on veut,c’est devenu vraiment plus cool et de plus en plus de jeunes vont à l’opéra et ce n’est plus considéré comme désuet,naze,lourdingue etc....En tout cas,pas chez nous dans l’Est.Dans la capitale,c’est sûrement différent,c’est la que se concentre le gratin parisien qui se montre à qui mieux mieux,via interwiews,photos,selfies et j’en passe,qui n’en ont rien à faire de la musique mais aiment se faire voir.Moi je n’ai qu’un mot pour la musique:AMOUR!

Par Anonyme, le 27/06/2019 à 11:54

Signé Coquelicot.

Par Anonyme, le 27/06/2019 à 16:19

Pourquoi êtes-vous si désabusé jihel? Marcel.

Par Anonyme, le 27/06/2019 à 19:40

Ah, ça, Marcel, cela ne s’explique pas, c’est un aboutissement. Le voyageur arrivé à Perpignan, ne comprendra pas forcément celui arrivé en Patagonie. Coquelicot, merci d’apporter de l’eau à mon moulin : “ Mais peut-on comparer le jeu d’une enfant( certes jouant avec passion)avec le jeu d’un adulte connu pour être l’un des meilleurs de sa génération “ Oui; On peut, on doit. Que viennent faire l’âge et le nombre d’acclamations reçues dans cette histoire. ? C’est cela, les idées préconçues. Alors tiens : peut-on comparer la musique d’un musicien installé avec celle d’un Beethoven de 16 ans ? Oui on peut, on doit; Le problème : ce sont les critères. Une chose à laquelle je tiens, c’est que si la musique se passe de mots, de raisonnements, n’exprime rien comme disait Stravinsky, ce n’est pas avec des rationalisations et des concepts que l’on va pouvoir comprendre son pouvoir sur les gens.....pour autant que l’on se soucie, évidemment, de son effet sur les gens;

Par Anonyme, le 27/06/2019 à 21:08

Kissin 47 ans,Aimi 24 ans,on verra (si je suis encore en vie à ce moment la)ce qu’elle sera comme pianiste à 47.Elle a été mise à 3ans devant un piano,Kissin à 2,tous deux enfants prodiges,47 et 24,ça nous parle quand même non?L’un a des années d’études que l’autre n’a pas encore,ni tout à fait le succès ,ni le compte de concerts à son actif,même si vous avez une préférence pour la jeunesse(ce que je peux comprendre),on a le droit de comparer non?Désolée cher Jihel!Ne m’en veuillez pas! Coquelicot.

Par Anonyme, le 28/06/2019 à 8:12

Des prodiges il y en des centaines de par le monde,surtout Russes,Sino -Japonais,Israéliens et même Français eh oui!et certains deviendront des “grands“et sortiront du lot mais d’autres avec tout autant de mérite ne se contenteront que de jouer dans un bon orchestre mondialement connu, mais n’enregistreront aucun disque dans leur carrière faute de bon professeurs et un apprentissage bien suivi.Pour moi,Stravinski à tort,la musique exprime tout! Marcel

Par Anonyme, le 28/06/2019 à 10:53

Il est revenu un peu sur ce propos. Moi, cela ne me dérange pas finalement qu’il pense cela, il pense cela de sa musique; Il a le droit. Le problème du mélomane, c’est que ses opinions empruntent à celles des musiciens, Ses raisonnements aussi. Mais en principe, si son souci n’est pas d’émettre des opinions convenues, de tenir compte de la hiérarchie officielle, de puiser dans des raisons qui ne sont pas des raisons musicales, d’utiliser des critères qu’il ne maîtrise pas, si son but est uniquement l’ampleur de son ressenti ou de son plaisir, alors il n’en a rien à faire du jugement d’autrui. En plus, en tant qu’auditeur attentif, il est sensible aux circonstances, au contexte etc Et je vais vous dire : l’objectivation, le savoir, chez les musiciens, les profs, cela m’amuserait beaucoup de creuser un peu.

Par Jihel, le 28/06/2019 à 11:28

Aiguisez la perception de votre plaisir. Comparez ces 2 pianistes pour le même passage : le bouquet, la fontaine de notes. Qu’est-ce qui vous fait le plus d’effet égoïstement ? Vous êtes libre de penser ce que vous voulez. Donc un grand célèbre et une jeunette : youtu.be/Q6Yn96G16Og?t=378 youtu.be/xo5AFX0216A?list=PL13C549F0D870B769&t=435 Dans le premier mouvement du concerto 21 de Mozart, il y a comme cela un assez long passage où les 2 mains sont requises en même temps. Donc, que se passe-t-il au niveau de la conjugaison, de la rencontre des notes ? Le plaisir dépend beaucoup de ça. :

Par Anonyme, le 29/06/2019 à 9:13

comment voir Gilels jouer,l’image est fixe mais je pense que c’est voulu pour mieux apprécier?mais au niveau du jeu,j’aime les deux quoique Aimi soit un peu moins rapide dans le mouvement que Gilels.Je viens d’écouter le mouvement du concerto n1 de Mozart ce long passage dont vous parlez(ben oui,il y a une petite ressemblance, cette rapidité)Richter joue avec ses notes devant le né,je suis affligée!Mais pour la jeunette:9/10,Gilels 10/10. Coquelicot.

Par Anonyme, le 29/06/2019 à 9:31

suite,Pour Richter,paix à son âme,c’était un très grand mais est-il utile après une si grande carrière de lire les notes ou est-ce du à son grand âge?

Par Jihel, le 30/06/2019 à 8:14

Merci d’avoir écouté. (je ne disais pas que la partie Mozart et la partie Beethoven étaient à comparer, mais que c’étaient juste 2 exemples) On imagine bien que dans un orchestre, dans une symphonie, les instruments de l’orchestre qui jouent ensemble doivent être bien accordés. On imagine bien que l’orchestre doit être en phase avec le soliste dans un concerto, sinon, ça ne va plus. Mais au piano, il est impossible de régler le jeu des deux mains de telle sorte que les juxtapositions soient prévues à l’avance. . Ou je me trompe ? Sur la partition, que dire ? Mais en musique, comme pour les images d’un film, il doit y avoir des perceptions subliminales qui ont un effet retard. .

Par Anonyme, le 30/06/2019 à 10:07

EXCUSEZ,LE NEZ!Pour le reste,je ne suis pas du tout calée,c’est vous le grand spécialiste de la musique en général et j’adoooooore vos écrits et vos explications! Bon dimanche à vous et peut-être bientôt un échange sur Wagner,pourquoi pas?

Par Anonyme, le 30/06/2019 à 12:28

Bonjour!heureuse de retrouver symphozik après des semaines de repos forcé pour mon plus grand bien à Milano. Daniéla.

Par Jihel, le 30/06/2019 à 19:38

Ah Daniela, bienvenue ! Pas besoin de chercher beaucoup, ma culture est limitée, votre retour m’inspire cela : youtu.be/_HX_jF1_Tgc?t=34 (je ne cherche pas à savoir ce que Mendelssohn avait d’italien, l’entrée l’est) Anonyme ? féminine, ..“vous le grand spécialiste“ ? Azerty a déserté le site et Symphozik fait bien exprès de ne pas se mêler à nus discutailleries. Wolfgang ? Chiche ! mais je vous préviens, je suis assez nul.

Par Anonyme, le 30/06/2019 à 20:36

j’ai oublié de signer,c’est la petite fleur rouge des champs l’anonyme!

Par Anonyme, le 30/06/2019 à 22:12

Enfin un peu de fraicheur dans la maison.Je veux vous dire merci pour le lien;la musique de Mendelssohn est très joyeuse,surtout l’allegro vivace,il avait beaucoup voyagé en Europe et il est sûrement passé par le pays de mes ancêtres,mais je trouve toute la sinfonica gaie et pleine de vie;les italiens quoi!J’ai visité la cathedrale et admiré la Scala,c’etait très beau.Vous êtes bien inspiré,merci encore.mais pour Mozart,j’ai pas bien compris mais vous êtes pas nul faut pas dire ça. Daniéla.

Par Anonyme, le 01/07/2019 à 10:16

Berlioz également;Harold en Italie,mais moins joyeux et festif que Mendelssohn,pas la même chose mais agréable à l’oreille.Marcel.

Par Jihel, le 01/07/2019 à 17:42

Savez-vous pourquoi, opéras mis à part, il n’y a guère de grands compositeurs romantiques italiens ? Pour des raisons politiques parce qu’à l’époque l’Italie n’existait pas encore ? ,

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Poster une réponse

Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Le pauvre Gioacchino Antonio Rossini ne pouvait fêter son anniversaire que tous les quatre ans, ayant eu le malheur de naître un 29 février !