« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Forum musical - Échanges divers (ex derniers commentaires)

Nouvelle conversation

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Par Jihel, le 01/07/2019 à 17:53

Pour Mozart c’était un peu de l’humour Daniela...quoique certainement Barenboïm est bien au-dessus de moi pour Mozart . Or je trouve qu’il a massacré la symphonie concertante (je l’en rends responsable) Donc, je n’ai rien compris à Mozart. .

Par Anonyme, le 01/07/2019 à 18:14

Je ne peux pas critiquer Barenboim,je ne connais pas assez Mozart et surtout pas cette symphonie.Pour moi,c’est Rossini le 1er romantique et vrai,il y en a pas beaucoup.Daniéla.

Par Anonyme, le 01/07/2019 à 20:18

Papa italien,maman espagnole,chacun défend sa musique et ses compositeurs,parfois très drole quand on est ensemble ,moi je préfere le côté italien mais bon,je suis trilingue et aime la France et L’Espagne je peux pas prendre parti,mais l’italien est plus gai souvent et poétique je trouve.Daniéla.

Par Jihel, le 01/07/2019 à 21:03

Dites-moi, Marcel, est-ce qu’il y a des musiques qui vous remuent ou vous bouleversent ?

Par Anonyme, le 01/07/2019 à 21:06

Bonsoir Daniela,heureuse de vous retrouver en forme,bonsoir Jihel.Un peu de musique après cette journée éprouvante,avec un Schubert pour adoucir la soirée et l’ami Beethoven bien sûr!Daniela a beaucoup de chance de connaitre 3 langues et aimer les compositeurs de chaque pays,que ce soit la symphonie,la sinfonia ou la sinfonica,elle aime la musica et c’est merveilleux!Vous écrivez Jihel sur Mozart,je suis comme Daniela,je ne connais pas cette symphonie concertante,j’ai écouté cela et je la trouve plutôt “déconcertante“quant à donner un avis personnel sur Daniel Barenboim,je n’oserais m’aventurer!Bonne nuit,Coquelicot.

Par Anonyme, le 01/07/2019 à 22:36

Il y a quelques mois j’écrivais que j’aimais un peu de tout de Corelli jusqu’à la musique du 20eme siècle mais c’est surtout Schubert que j’aime énormément,sa symphonie n 1 m’impressione beaucoup,l’inachevée me bouleverse,très harmonieux,le tendre chant du cygne et bien sûr quelques lieder dont:An die musik,le roi des aulnes.Chez Beethoven,le final de la 9eme,la 6eme qui me charme.Chez Mozart,le Requiem,le concerto pour clarinette qui est splendide,la 21 que je vais écouter dans cette nuit chaude ou l’on a du mal à dormir,elle nous apporte de la douceur et favorise le sommeil,mamie aime également beaucoup.Voyez, ce sont les grands classiques!Marcel.ah j’oubliais;j’aime beaucoup Strauss(Richard).

Par Anonyme, le 02/07/2019 à 8:00

Wagner n’a pas l’air de vous inspirer,Jihel!vous n’aimez pas?Coquelicot.

Par Jihel, le 02/07/2019 à 9:48

La symphonie inachevée, c’est très chouette comme mélodies. On ne peut que souscrire, mais je suis toujours étonné que les accents plus dramatiques qui interviennent de temps en temps, ne débouchent sur rien. C’est comme des coups de tonnerre inattendus dans un ciel presque bleu et qui ne sont jamais suivis par un orage. Il faut que je vous trouve une bonne interprétation de la concertante de Mozart Coquelicot. Une mauvaise peut mettre en l’air n’importe quel chef d’oeuvre. Comprendre Mozart : (jeu, joue, jouer, jus, enjôleur, joyeux) une bonne piste à suivre : www.youtube.com/watch?v=TG0AYxsGlhA

Par Jihel, le 02/07/2019 à 9:51

Wagner, non, trop grandiloquent et ambitieux pour moi. Je n’écoute que certaines ouvertures comme, bien sûr, Tannhauser.

Par Anonyme, le 02/07/2019 à 12:32

Tannhauser est ma préférée,mais Siegfried Idylle est magnifique ainsi que le prélude de Lohengrin et bien d’autres,moi par moments il me donne la chair de poule tant c’est puissant et pourtant je suis plutôt oeuvres tendres et douces chez d’autres compositeurs,mais il me fascine.Je crois qu’azerty m’approuverait s’il était encore sur le site et Dieu sait que nous étions souvent opposés par rapport à la musique en général.Coquelicot.Merci pour votre avis!

Par Jihel, le 02/07/2019 à 19:01

Je vais prendre en compte vos points de vue pour ne pas mourir idiot. .

Par Jihel, le 02/07/2019 à 19:03

Dites donc, vous n’étiez pas ou n’êtes pas dans un métier culturel en rapport avec la musique pour dire des choses si instruites et si justes ?

Par Anonyme, le 02/07/2019 à 22:47

C’est à la maison que nous avons reçu notre première éducation musicale,mais aucun de la fratrie n’a joué d’un instrument,à part mon ainé à la flûte et papa à la scie musicale.Maman chantait très bien et nous faisions des soirées enchanteresses avec mes oncles à la guitare et à l’harmonica,quant à la culture en général,on nous offrait des livres que nous dévorions à peine les avoir reçus.Nous avions de la chance avec ce grand-père qui nous a appris Tchaikovski,Mozart,Beethoven et depuis toute petite j’écoutais,fascinée car il avait vraiment une âme de conteur et maman tenait beaucoup de lui.Nous avions fêté en 1955 les 700ans de notre cité episcopale,j’avais 5ans,habillée en petite Lorraine avec ma soeur,sur un char tiré par des chevaux,j’étais tellement impressionnée que j’ai pleuré.La musique classique ou autre en l’entendait toute la journée à la radio ou sur nos tourne-disques avec tout de même nos yéyé de l’époque.ET comme je suis très sensible et émotive,dès que j’entends une oeuvre qui me touche,j’ai un mouchoir pas très loin.......Coquelicot(.Mon frère était adjoint à la culture à la Mairie de notre ville.)

Par Anonyme, le 02/07/2019 à 22:56

suite,si vous avez l’occasion d’écouter Siegfried Idylle,lovez-vous dans les bras de votre aimée (ou aimé) et laissez-vous porter tous les deux,c’est juste un petit conseil!Coquelicot.

Par Anonyme, le 02/07/2019 à 23:09

Merci pour le lien,cette sonate n18 est très agréable à écouter ,l’allegro très “sautillant“et dansant pour moi et cette jeune femme est une excellente pianiste de 15 ans,vraiment très agréable! Coquelicot.

Par Anonyme, le 03/07/2019 à 6:35

Vous savez jihel,il y a souvent des orages dit“secs,sans pluie“mais sont plus redoutables que les autres!Ainsi va pour la musique aussi.Marcel.

Par Anonyme, le 03/07/2019 à 11:03

Je viens d’apprendre par mes connaissances que Rose,Louise,Perle,Mélody ont rejoint une chorale départementale qui chante bien sûr du religieux mais aussi du profane,je suis très heureuse pour elles et vive le chant choral!Sans indiscrétion,à part le classique,qu’aimez-vous Jihel?Moi je suis très Brassens(pour moi le meilleur)Nougaro,Brel,Hardy,Cabrel,Bécaud.Bien à vous peut-être pour une série sur Verdi par exemple? Marie- Juliette DE KEYSER alias Coquelicot.

Par Jihel, le 03/07/2019 à 13:17

Jolie éducation Coquelicot, une chance ! Tant de riches expériences ! Et si d’écouter la sonate 3 de Chopin vous tente…;je vais essayer de vous appâter avec la partie la plus douce, berçante, parce que là, je trouve que Yerin a été très bien. (parole de chopiniste grincheux et exigent! ) youtu.be/A9glJTnaoRI?t=900 Les chanteurs de variété, bien sûr, je n’ai connu que ça, pendant mon enfance. Et bien sûr, j’ai aimé ceux que l’on peut considérer comme les meilleurs (c’est osé) Brassens, Aznavour, Brel, Ferré, Ferrat, les premières chansons de Bécaud que j’ai pris après, pour les Français. Et pour les chateurs noirs américains, j’ai aimé jusqu’à ce qu’ils se mettent à chanter du nez. Eh ben Rose, Perle, Louise, Melody auront-elles un petite pensée pour ceux qui les envient ?

Par Anonyme, le 03/07/2019 à 17:34

J’ai écouté le lien,il me fait penser à du désir,le désir d’un homme envers une femme qui elle,veux lui résister le plus longtemps possible,l’homme est doux et patient;il attend une réponse de cette femme aimée qui mets un peu de temps à répondre à son désir mais qui,à la fin ne résiste plus et se jette dans ses bras avec ce désir qu’elle ne refoule plus et c’est l’explosion des sentiments.Voila ce que m’inspire cette sonate.Vous allez penser,elle devient fofolle M-Juliette-Coquelicot,mais c’est ce que cela m’inspire.A quand pour Verdi?

Par Jihel, le 03/07/2019 à 19:18

Je sais maintenant ce que j’attends des pianistes. C’est clair. J’aime qu’il n’y ait plus aucune trace d’application, d’effort, de volonté, de pensée, d’intention, de suite dans les idées. J’aime que tout paraisse spontané, naturel, facile, détendu, inattendu. j’aime ne pas sentir de séparation entre le pianiste et le piano ou le pianiste et l’oeuvre. Peut-être que certains aspects techniques ne sont pas bien mis en valeur, mais je sens cette absence de pensée directrice, cette absence d’idée préconçue, et c’est à elle que je suis sensible. (d’où mes réticences avec les pianistes chevronnés, je sens la conserve, je sens l’habileté, je sens l’expérience. Je les perçois sans pouvoir les préciser.)

Par Anonyme, le 03/07/2019 à 19:54

Si je vous comprends bien,je ne suis pas aussi “fofolle“ que ça ou vous n’osez pas me le dire!Que vous inspire cette sonate à vous,quel est votre ressenti?

Par Anonyme, le 03/07/2019 à 20:09

suite;pourquoi vous dites-vous grincheux et exigent,attendez-vous peut-être trop de certains pianistes?moi je viens d’écouter cette sonate par Martha Argerich et j’aime bien,il me semble que les femmes sont peut-être à mieux pour ce genre de morceau?

Par Anonyme, le 03/07/2019 à 22:43

Cela n’existe pas ,vous oubliez qu’il y a des heures et des heures de travail assidu au piano,vous êtes rêveur jihel,ce n’est pas ça le monde de la musique,vous aimeriez qu’elle soit selon votre imagination mais ce n’est pas le cas mais vous avez le droit évidemment de penser que ça pourrait être selon vos souhaits,je vous comprends,je suis une grande rêveuse aussi. Soyez pas fâché! Daniéla.

Par Jihel, le 04/07/2019 à 13:26

Mais je m’en fiche Daniela de ce qu’il y a dans les coulisses; Je viens en spectateur; Tout est dans l’impression que cela me donne et dans les conséquences sur moi; Le seul trait d’union entre un musicien et moi, c’est ce qu’il produit en moi. Si c’est rien, aucun trait d’union. Zéro. Me fiche de sa célébrité. Bien évidemment Coquelicot, tout est jeu dans ce que j’écris et ce que je dis. Pas au sens où je jouerais la comédie - ça non ! - au sens où je sais que ma sincérité et mon impression sont le fruit de tas de paramètres intérieurs et extérieurs. Et si je dis que c’est un jeu, c’est parce que je sais toujours que dans les instants qui suivent, je ne pourrai plus m’identifier à ce que je dis.Donc je me laisse aller jusqu’à un certain point. Au-delà du point, le ticket n’est plus valable; Je sais bien que les jeunes interprètes n’ont pas encore l’habileté, la technique, l’expérience, la maîtrise, la science, ec des plus chevronnés. Et c’est parce qu’ils sont indemnes de tout ça que j’aime ce qu’ils font. C’est le trait d’union d’un instant. Donc je serais ravi si, sur une musique donnée, je pouvais inventer cent interprétations, cent univers, cent images. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait comprendre à propos du concerto de Grieg.

Par Anonyme, le 04/07/2019 à 14:23

Désolée,nous n’étions pas sur la même longueur d’ondes.Pardon,Daniéla.

Par Anonyme, le 05/07/2019 à 22:56

Fâché sans doute jihel?Navrée! le courage de mes opinions désormais je le garderai en moi. Je ne vous ai pas compris,c’est tout! Daniéla;io sono triste.

Par Anonyme, le 07/07/2019 à 9:33

Tout le monde en vacances?jihel et Daniela se disputent;dommage! Marcel

Par Jihel, le 07/07/2019 à 10:40

Mais non pas fâché. Où est-ce que je vous ai mise en cause vous ? Je répondais à l’idée d’une déférence nécessaire. Le courage de vos opinions, pas de problème si vous m’autorisez à avoir le courage des miennes.

Par Jihel, le 07/07/2019 à 12:32

C’est cela que j’adore, cela que je vante dans la musique : on ne peut pas s’identifier à des notes de musique . on ne peut pas être blessé quand quelqu’un n’aime pas les notes qu’on aime; On peut être déçu, dépité, agacé, mais pas blessé.

Par Anonyme, le 07/07/2019 à 17:21

J’ai bien l’impression de n’être qu’une pauvre petite ignorante en matière de musique,vous trouvez toujours les bonnes phrases pour dire ce que vous ressentez et j’admire votre culture musicale,mais je me sens aussi très vulnérable.Vous n’avez certainement pas besoin des autres pour le courage de vos opinions,vous n’êtes pas influençable et cela tant mieux;chez moi c’est différent,j’essaie d’être un peu plus“dure“,surtout avec moi -même mais je n’y arrive pas toujours sachant que ce que j’ai traversé il y a quelques mois,je me trouve encore bien fragile,je sens qu’il faudra encore du temps (tant moralement que physiquement) et pour ça,la musique de Schubert sera la bienvenue pour moi.Pardon encore de vous avoir (peut-être) déçu,dépité ou agacé.Je me suis emportée et je regrette infiniment d’avoir voulu m’affirmer autant,c’est pas mon “truc“. Bonsoir, Daniéla

Par Jihel, le 07/07/2019 à 19:19

Marcel, vous avez certainement vu le film : “le nom de la rose“ avec S. Connery. Il y a une très jolie réplique de ce cher moine (franciscain ?) à son élève : connais-tu un seul endroit où Dieu ne soit pas chez lui ? Quelque chose d’approchant. Moi l’athée je détourne cela en disant : connaissez-vous un seul moment de l’existence humaine où la vie ne soit pas chez elle ?

Par Jihel, le 08/07/2019 à 8:43

Daniela : dites-moi si cette façon de comprendre Schubert vous convient à peu près. Sinon, n’hésitez pas à tout reconsidérer planetdsaintje.unblog.fr :

Par Anonyme, le 08/07/2019 à 10:09

Cela traduit tout à fait mes états d’âme,encore une fois que vous me comprenez si bien,ce n’est pas souvent le contraire et je le déplore,mais je suis plus que respectueuse envers votre talent de mettre les gens à l’aise,d’essayer de leur faire comprendre la musique dans son ensemble et aussi ses particularités,merci pour le lien,cet arpeggione très “nuancé“,c’est un peu mon arc-en -ciel pour la journée.Grazie mille. Daniéla

Par Anonyme, le 08/07/2019 à 11:46

Pour moi c’est pareil:ou il y a vie il y a amour;ou il y a amour ,il y a Dieu!Je suis croyant et les belles choses comme les mauvaises qui me sont arrivées au cours de ma longue vie,je les aies reçues comme autant de cadeaux qui me sont parvenus à des moments précis,meme les mauvais, pour moi ,tout est dans l’acceptation.La réplique de Guillaume de Baskerville est merveilleuse et votre moyen de la détourner me plait beaucoup;à mon humble avis,vous n’êtes pas athée à cent pour cent,de toute façon on croit toujours à “quelque chose“regardez votre réplique,pour moi elle veut tout dire!Dieu est Vie pour moi.Petite citation de Voltaire:Que chacun aille à Dieu par le chemin qui lui plait. Marcel.

Par Anonyme, le 08/07/2019 à 13:59

suite;J’arrive à comprendre qu’il soit possible de regarder la terre et d’être athée;mais je ne comprends pas qu’on puisse lever,la nuit,les yeux sur le ciel et dire qu’il n’y a pas de Dieu. Abraham Lincoln.

Par Jihel, le 08/07/2019 à 16:46

Vous me permettrez de ne pas aborder cette question ici. Ce que je retiens, c’est que les hommes sont capables de créer des choses fabuleuses en l’honneur ou à partir d’à peu près n’importe quoi, d’heureux ou de malheureux, de beau ou de laid, de tragique ou d’absurde. Les musiciens pareil. Les hommes peuvent être sublimes. et parmi eux, je n’ai pas cherché, mais il doit bien y en avoir qui étaient absolument athées.

Par Anonyme, le 08/07/2019 à 20:02

Même Mozart était croyant malgré son appartenance à la franc-maçonnerie,pourtant on leur dit de laisser cela “au devant de la porte“,mais de nos jours ce n’est plus la même chose.Et voyez les merveilles qu’il a composé dans le religieux et nous laisse complètement émerveillés:le Requiem la Missa Brévis,le bel Avé Vérum,Exultate Jubilate etc...... Marcel.

Par Jihel, le 09/07/2019 à 9:09

Notre problème, celui du musicien, aussi, c’’est d’allier l’intemporel à l’éphémère. Intemporelles, c’est ce veulent être les images qui nous viennent à l’esprit, elles se voudraient ainsi. Ephémères, ce sont les sens, le sensoriel, le sensitif. C’est pareil en musique. Voilà l’abîme, il n’y a plus qu’à le combler; Un abîme insondable, voilà de quoi se sublimer. Le final du songe, après les voix, ce n’est pas mal non plus, cela exprime assez bien le destin des hommes : youtu.be/njdTB6HxTj8?t=2557

Par Anonyme, le 09/07/2019 à 11:50

Merci pour le final du Songe d’une Nuit D’été,j’aime toute l’oeuvre qui donne à réfléchir sur toute notre condition humaine,peut-être plus que certaines autres dont je suis friand!Marcel.

Par Jihel, le 09/07/2019 à 19:43

Réfléchir, ou peut-être méditer ou peut-être songer : vous tombez, non vous êtes soulevé vous aimez, non vous n’aimez pas Vous êtes heureux, non vous êtes malheureux vous espérez, non vous êtes désespéré vous vieillissez, non vous rajeunissez vous mourez, non vous ressuscitez vous voulez une interprétation plus riche, non vous aimez la simplicité. Allez savoir avec l’abîme, vous ne savez plus où vous êtes youtu.be/3HP7dm6HNfk?t=76

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Poster une réponse

Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Domenico Scarlatti est un claveciniste virtuose : à Rome, pendant une joute musicale, il sera jugé supérieur à Georg Friedrich Haendel dans cet instrument, tandis que Haendel égalisera à l’orgue. Les relations entre les deux musiciens restèrent au beau fixe.