Les compositeurs sortent de l’ombre sur Symphozik…

Forum musical - Échanges divers (ex derniers commentaires)

Référendum ADP
Nouvelle conversation

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29

Par Jihel, le 03/09/2019 à 13:11

Nous n’avons probablement pas la même conception de la sensibilité, Juliette. Pour moi, c’est beaucoup moins une qualité morale que l’on devrait manifester en permanence, qu’une manifestation momentanée au contact de quelque chose qui n’est pas abstrait. Donc, je peux me montrer sensible (cela fait partie de ce dont je suis capable) à un moment donné et insensible à un autre parce que rien n’éveille ma sensibilité. C’est vraiment un challenge, quelque chose de passionnant, d’être capable de trouver dans la musique ce qui éveille ma sensibilité - là je vais être méchant - indépendamment des réputations, des jugements d’autorité, des modes, des influences et de ce qu’on a pu, malheureusement, peu à peu, sans s’en apercevoir, ériger comme système de valeurs. Dites, je vous ai indiqué le lien, plus haut, vers le violoniste en question. p.s. on peut s’égarer utilement, à condition d’en revenir; .

Par Jihel, le 03/09/2019 à 13:17

Au cas où...je n’ai pas pensée une seule seconde à vous en écrivant ma dernière phrase. Je vous en prie, ne pensez pas que si j’écris ceci, c’est parce que je pense que vous deviez penser à vous. Je n’ai donc rien écrit si ce que j’ai écrit n’avait pas de raison d’être. Dans ce cas, ce message doit s’autodétruire...

Par Anonyme, le 03/09/2019 à 14:07

Vous n’écrivez rien sur Zukerman,j’en suis étonnée.Pour le reste,je sais que la sensibilité est très différente d’un être à l’autre,surtout la sensibilité féminine,ceci dit;je connais des amies ou copines qui sont parfaitement insensibles à certaines choses(je ne veux pas les citer ce serait trop long)alors que ces mêmes choses chez moi font l’effet contraire.....M-Juliette.Allez comprendre!

Par Jihel, le 05/09/2019 à 12:12

Zukermann, je ne savais même pas qu’il existait; Au fait, pouvez-vous m’en dire un peu plus sur l’“hymne à la joie“, , cela m’évitera de faire des recherches fastidieuses; Parce qu’il y a autre chose que je ne connaissais pas (je suis un océan d’ignorance) c’est cette fantaisie (bien antérieure) de Beethoven. Eh, tiens, cela doit résonner :(pardon, j’écourte un peu) youtu.be/PFUUfgt_qaM?t=335

Par Anonyme, le 05/09/2019 à 20:32

Vous êtes plutôt un océan de connaissances pour moi,je connais beaucoup d’oeuvres de Beethoven mais je n’avais pas entendu encore cette fantaisie qui me fait penser déja aux prémices de ce que sera la future 9eme et son Ode à la joie;ce choral a ,sans doute aucun,beaucoup de points communs avec cette dernière.Quand à l’hymne ou Ode à la joie en général,ce poème de Schiller a du fortement d’après moi,interpeller Ludwig,il y a des phrases,des mots si forts qu’ils n’ont pu laisser indifférents notre compositeur qui aimait tant les êtres humains,cette ferveur humaniste que Schiller décrivait déja dans son texte n’ont fait que renforcer cette folle envie de mettre de la musique sur ce manuscrit;je reconnais bien là notre cher compositeur(à mon humble avis).l’Hymne en lui-même,que dire?Les explications vous les trouverez sur certains sites spécialisés,moi je ne suis qu’une humble petite mélomane;mais pour moi la9eme restera la plus belle preuve que Ludwig aimait ses semblables d’un amour inconditionnel et que sa musique “colle“ si parfaitement avec les écrits de Schiller;par exemple:Si le sort comblant ton âme,d’un ami t’a fait l’ami,si tu as conquis l’amour d’une noble femme,mêle ton exultation à la nôtre,viens même si tu n’aimas qu’une heure qu’un seul être sous les cieux.Mais vous que nul amour n’effleure ,en pleurant,quittez ce choeur!C’est la 2eme strophe que j’aime le plus avec la dernière:Soyez enlacés millions,ce baiser au monde entier!frères,au dessus de la voûte étoilée doit habiter un Père bien-aimé,vous vous effondrez millions?monde ,as-tu pressenti le créateur?Cherche-le par delà le firmament,c’est au-dessus des étoiles qu’il doit habiter.Il parait que des phrases ont été changées plusieurs fois chez Schiller,c’est fort probable,mais Beethoven a fait de cette oeuvre là une pure merveille!une dernière citation du cher cher homme(que d’ailleurs les franc-maçons avaient approché,mais il n’en aurait pas fait partie,contrairement à ce que disaient certains) et ça nous est égal n’est-ce pas? M-Juliette. Je ne connais pas de marque de supériorité que la bonté.L v B

Par Anonyme, le 07/09/2019 à 7:47

En réécoutant cette “fantaisie“,je lui trouve également des accents par moments brefs du concerto n 5,vous ne trouvez pas?M-Juliette.

Par Anonyme, le 09/09/2019 à 11:34

Jihel,coucou!pourriez-vous me donner votre avis sur notre dernier échange?Je m’en vais en Occitanie pour quelques jours de vacances chez mon fils.Merci.A bientôt!

Par Jihel, le 09/09/2019 à 19:41

C’était effectivement le propos initial de mon introduction, mais je n’ai pas pris le temps..; “prête à rejaillir quand on la croit disparue. Des échos bien familiers, il me semble, dans ce morceau pour les beethoveniens, et particulièrement l’écho de l’hymne à la joie. La joie donne même sa couleur à ce morceau. La gaîté même ;C’est presque dansant par moment. Cette fantaisie date de 1808 alors que la neuvième est de 1824 . On peut se poser la question : a-t-il écrit ce morceau, volontairement sur le thème de la joie ? Etait-il joyeux et cette joie est-elle simplement passée dans sa composition ? Ou le résultat est-il l’effet du hasard ? Si on veut parler de la joie, le risque que l’on court, c’est d’utiliser des clichés, des idées convenues, des propos éculés. Ce n’est pas trop le risque en musique. En musique, si on réussit à inspirer la joie à l’auditeur, à illuminer son âme , c’est réussi. Si la créativité, les surprises, l’étonnement, sont au rendez-vous, c’est réussi. La joie, ici, semble peu à peu s’évanouir, et puis...lien

Par Jihel, le 09/09/2019 à 20:16

A part ça, et après je vous laisse tranquille, j’ai du mal avec le piano de Fauré, mais ça, très connu, je sauve. (c’est après avoir mentionné la Duchesse de Guermantes (de Proust, en fait la Comtesse Greffulhe, qui défendait Fauré, qui donc m’a conduit à ceci ) SPLEEN Luisants sont les fiacres noirs tout comme les pavés gris. Pas des chevaux et gouttes de pluie dans les flaques. Il suffit de regarder le ciel pour perdre tout espoir d’éclaircie, de regarder les caniveaux pour perdre tout espoir de rédemption. Sombres les profondeurs et grises les surfaces. Le monde s’enfonce. Reste une petite complainte têtue que l’on se fredonne pour se donner du courage. www.youtube.com/watch?v=mpgyTl8yqbw

Par Anonyme, le 09/09/2019 à 20:23

Je ne pense pas que ce soit l’effet du hasard,au contraire;il a dû être dans un moment de bonheur et de plénitude,il était souvent considéré comme quelqu’un de taciturne,de mauvaise humeur mais il avait au fond de lui cet élan qui le poussait vers ses semblables et faisait oublier ses sautes d’humeur.Il faudrait lire le fameux testament de Heiligenstadt qui est à pleurer tant il est tendre et qui commence par les mots:oh!vous autres qui me croyez hostile,rébarbatif ou misanthrope ou me déclarez tel,comme vous me faites tort etc.....Cette joie pour moi est tout à fait sincère,pour moi il a illuminé mon âme,il est et restera celui qui m’a apporté les plus grandes émotions musicales de ma vie!Mon frère ainé part dans une semaine pour Vienne,quelle chance,je l’envie tellement!Bien à vous et à bientôt!M-Juliette.

Par Anonyme, le 09/09/2019 à 21:44

C’est très beau cette complainte,beaucoup de gens la connaisse,mais ce n’est pas elle que je fredonnerais pour me donner du courage!A bientôt!M-Juliette.

Par Jihel, le 10/09/2019 à 8:55

Je trouve que ce qui est extrêmement difficile dans les relations, c’est que lorsqu’on a affaire à quelqu’un de sincère, on peut être sincère, à quelqu’un de roué, il faut être roué, à quelqu’un de sensible, il faut être sensible, à quelqu’un de sentimental , il faut être sentimental, à un sale type, on peut le mépriser au plus haut point, à quelqu’un d’orgueilleux, il faut être orgueilleux etc ...mais comment savoir à qui on a affaire sans se tromper. et pourtant, la personnalité est quelque chose de fragile qu’on a mis longtemps à construire, il faut la respecter. (car on pourrait avec de l’habileté la démolir) Heureusement, en musique, on n’a pas ces problèmes, il n’y a pas de personnalité qui tienne. Il y a de quoi la haïr pour cela.

Par Anonyme, le 10/09/2019 à 10:21

Si par avance on a peur de se tromper,c’est que l’on a déja un sacré manque de confiance en soi et dans les autres.Il faut avoir du courage,même si l’on s’est trompé au sujet de quelqu’un,même si l’on est déçu parce que la personne on la voyait différente de ce que nous pensions,ne pas rester dans cette déception,ne pas toujours être dans le doute car il peut empoisonner nos relations souvent,ayons confiance surtout en nous et ensuite à l’autre.La personnalité de chacun est respectable,chacun ayant ses qualités et ses défauts et l’on en tire ce que l’on veut et surtout ne jamais dire:il faut.Demain,départ pour le Tarn,au pays de Cocagne,pour se ressourcer ,se vider l’esprit.....M Juliette.

Par Anonyme, le 23/09/2019 à 9:53

Salut tout le site!une cure ça revigore et c’est reparti pour un tour!Marcel et mamie

Par Jihel, le 24/09/2019 à 21:08

Vous êtes en pleine forme, alors prêt ? partez, pas besoin de grandes performances physiques pour danser là-dessus : www.youtube.com/watch?v=uOLClyWb_EI

Par Anonyme, le 25/09/2019 à 8:58

merci!mamie est couchée sur le canapé du salon,elle n’en peut plus,mais ça fait du bien et entretien ce que nous avons gagné en souplesse à la cure!Marcel l’octogénaire et mamie.

Par Jihel, le 25/09/2019 à 19:54

Allez Marcel, je vous lance un défi, à vous et à ceux qui vivent encore dans le coin. Vous savez que le sujet de certaines dissertations est assez l’on

Par Jihel, le 25/09/2019 à 20:04

Allez Marcel, je vous lance un défi, à vous et à ceux qui vivent encore dans le coin. Vous savez que le sujet de certaines dissertations est assez laconique, Vous savez que l’on demande aux compositeurs dignes de ce nom d’improviser à partir d’un thème, d’un mot, de quelques accords. Vous avez sans doute remarqué que dans les musiques que l’on aime particulièrement, on retient spécialement un court passage, un thème, un accord, parfois une note. Le défi est celui-ci : fournir un lien qui pointe exactement sur un moment précis que vous aimez beaucoup. Je vous dirai ce que cela m’évoque. Je ne donne rien pour ne pas vous influencer. Allez, c’est le grand concours de notes.

Par Anonyme, le 27/09/2019 à 10:04

Bonjour amis en musique!après de merveilleuses vacances passées en compagnie de notre fils dans le Tarn,sous un chaud soleil de fin d’été et un gîte à la campagne,entourés de moutons ,chevaux,d’une basse-cour,de chiens et de chats,il ne manquait que la 6eme de Ludwig en fond musical!Heureuse de vous retrouver pour de nouveaux échanges,vous m’avez manqué cher Jihel!M-Juliette Coquelicot.

Par Anonyme, le 27/09/2019 à 15:45

tiens,une innovation chez symphozik,on comptabilise les messages?

Par Jihel, le 27/09/2019 à 20:51

Rien que cela ! Alexandra Dovgan que j’avais trouvée assez lamentable lors de ses toutes dernières prestations (trop élève appliquée de ..;sans personnalité aucune) donne un concert au théâtre des Champs-Elysées le 3 novembre. J’espère qu’elle aura retrouvé sa motivation.

Par Anonyme, le 28/09/2019 à 8:53

Mes notes sont évidement les 4 premières de la 5eme de Ludwig qui m’impressionnent,d’après la légende “le destin qui frappe à la porte“.C’est “fort de café“ et me donne la chair de poule à chaque écoute!je pense que vous ne serez pas étonné de mon choix et c’est vraiment spontané de ma part.M-Juliette.

Par Anonyme, le 28/09/2019 à 9:19

Vous êtes très dur envers cette toute jeune fille qui a déja beaucoup de tournées à son actif avec le succès que l’on sait.Il est vrai que ce n’est pas Aimi et son talent!Coquelicot M-J.

Par Anonyme, le 28/09/2019 à 10:51

Les 3 dernières minutes de la Follia de Corelli.Marcel

Par Jihel, le 28/09/2019 à 13:24

Qui aime bien châtie bien .M. J. Je ne suis féroce qu’avec les gens qui m’intéressent, les autres ont droit à un mépris vertigineux qui consiste en ceci : ils n’existent pas. Rien, c’est rien. Merci beaucoup pour ces deux propositions la 5eme et la fin de la Follia (un peu long quand même Marcel, 3 minutes, c’est tout un monde) Je reviens...;

Par Jihel, le 28/09/2019 à 17:46

Alors la 5 Avec Barenboim, solennité et une sorte d’avertissement. Avec Karajan joué plus vite, cela vous tombe plus dessus, c’est plus menaçant. Dans les deux cas, le dernier accord qui se prolonge comme un écho des deux premiers, appelle une suite. Une suite qui n’a rien de spécialement rassurant. Corelli . Dans les 3 minutes, je retiens ce passage qui détone un peu. Pendant que c’est scandé, c’est comme une proclamation voire un cri de défi lancé sur un mode assez aigu qui suggère presque le déchirement. youtu.be/VHRdFILo_Yw?t=580 Et puisque france culture a mis Chopin à l’honneur.: Ce couple de petites notes (qu’on peut presque réunir) qu’on entend plusieurs fois (avec légères variations) pendant que plus loin des choses graves et sérieuses se décident, imperturbablement (main gauche) La fragilité humaine ici exprimée se tient à la porte, timide, émue; le coeur osant à peine battre . (la sonorité que Davidovich sait si bien créer) youtu.be/xdLTZ72_i6A?t=229

Par Jihel, le 28/09/2019 à 20:18

Quant à comparer Alexandra à Aimi, non, je sais raison garder au-delà de mes petits émois d’un moment. Il y a un sacré fossé entre elles (au bénéfice d’Aimi bien sûr). Combien d’interprétations d’adultes connus paraîtront plates comparées à celle d’Aimi à 11 ans du premier impromptu de Chopin.C’est ça l’inspiration. Cela ne se commande pas, ne s’apprend pas. youtu.be/PX57r1l5W3U?t=105

Par Jihel, le 29/09/2019 à 10:24

Oh oui ! Chic ! C’est une bonne idée ! Cela nous permettra de nous faire un portrait en creux de l’administrateur à défaut d’autres moyens

Par Anonyme, le 30/09/2019 à 11:13

a quelle distance doit se tenir le chef-d’orchestre par rapport aux musiciens?Wistéria.

Par Jihel, le 30/09/2019 à 18:11

Symphozik va vous répondre sans doute. Moi je n’en sais rien, mais je parie que cela dépend :

1 de la configuration de l’espace de concert (église ou philarmonie, cela ne doit pas être pareil) 2 du nombre de musiciens que l’on dirige (15 ou 50, c’est pas pareil, dans ce dernier cas, c’est + loin) 3 de la façon de diriger du Chef d’orchestre. 4 de l’oeuvre jouée

Par Anonyme, le 01/10/2019 à 9:49

Un artiste en principe salue son public,pourquoi Brassens ne le faisait-il pas?M-Juliette.

Par Jihel, le 01/10/2019 à 17:23

Probablement parce que c’étaient la modestie et la discrétion incarnées.

Par Anonyme, le 01/10/2019 à 17:40

Khatia baisse toi encore un peu plus en saluant,tes pommes tomberont du panier et cela fera plaisir à la gente masculine et pas seulement........je me veux drôle mais pas méchante!.M-J coq

Par Anonyme, le 02/10/2019 à 3:31

Mon frère ainé m’a fait connaitre Balbastre que je n’avais jamais entendu depuis que j’écoute du classique;bon,il faut aimer l’orgue et le clavecin,je peux écouter cela un quart d’heure c’est tout!affaire de goût!Qu’en pensez vous Jihel?Merci pour votre avis.M-Juliette.

Par Anonyme, le 02/10/2019 à 11:01

Je viens d’avoir des nouvelles de Rose,Mélody,Louise,Perle,Catherine qui donnent des concerts avec leur chorale départementale dans les salles,les églises et ont interprèté dernièrement l’Avé Vérum de Mozart,je trouve qu’elles ont bien progressé dans leur répertoire depuis presque 1 an je suis heureuse pour elles!Par contre mon ami m’a donné des nouvelles de Daniela qui ne va pas bien du tout,je suis bouleversée,je l’embrasse,courage!

Par Jihel, le 02/10/2019 à 17:41

L’anti-Khatia, c’est Kate. ...à tout point de vue

www.youtube.com/watch?v=30QpoqPRQH8

Par Anonyme, le 03/10/2019 à 9:34

Qui est Kate Jihel?

Par Jihel, le 03/10/2019 à 19:40

Je dois comprendre que le lien que j’ai mis, qui ne fonctionne pas directement, vous a laissée démunie.Il faut penser à Guitry qui disait de ? oublié le nom, c’est facile de chanter quand on chante comme ça. Là c’est facile de jouer quand on est aussi détendue, quand on peut s’abandonner à ce point, et qu’on a les doigts comme cela.

C’était un lien sur Beethoven, mais comme Kate Liu joue très bien Chopin, je vous mets l’impromptu n3 si je ne m’abuse. Un impromptu différent des autres, plus liquide. Et avec Kate, c’est fluide. C’est une coréenne bien sûr, que Eun Seo Yoo admire beaucoup.

Par Jihel, le 03/10/2019 à 19:41

www.youtube.com/watch?v=0huyL6D1Rw0

Par Anonyme, le 04/10/2019 à 9:02

Très bien,je ne connaissais pas du tout!Mais vous ne m’avez pas répondu au sujet de Balbastre,peut -être comme moi vous ne le connaissez pas?M-J.Merci pour les liens!

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29

Poster une réponse

Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Au pif sur Symphozik…

Info people : la petite-fille d’Isaac Albéniz se nomme...Cécilia Attias, ex-Sarkozy !

Encore un peu ? Le saviez-vous
Nouveautés sur Symphozik

22/10 : À défaut de mise à jour et bien que blasé, Symphozik se lance dans la politique. SIGNEZ ! (ou pour les esprits de contradiction : NE SIGNEZ PAS !)

11/02 : Claude Levi-Strauss et la musique

10/02 : À quoi sert la musique ?