Les compositeurs sortent de l’ombre sur Symphozik…

Forum musical - Échanges divers (ex derniers commentaires)

Référendum ADP
Nouvelle conversation

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27

Par Jihel, le 08/11/2019 à 20:26

Au passage, Alexandra Dovgan surinvestie et du coup dépersonnalisée est en train de donner une très mauvaise image du nationalisme russe. (référence au concert du 3)

Allo...y a quelqu’un ? Pauvre fillette !

Par Anonyme, le 08/11/2019 à 20:30

Suite:Je l’aime quand-même Wolfgang,n’en doutez pas!

Par Anonyme, le 09/11/2019 à 10:21

Je ne peux pas juger Dovgan,je ne l’ai pas vue jouer donc je ne puis émettre la moindre critique à son égard;avez-vous un lien?M-Juju.Merci.

Par Jihel, le 09/11/2019 à 13:00

Dont worry. C’est Proust qui a parlé de l’intermittence du coeur et un psy célèbre, que l’on reconnaîtra mais que je n’ai pas envie de citer qui disait ; je ne suis sûr que d’une chose, c’est que je doute. Il a même dit : le mot tue la chose. La chose ? Plus grave, le mot me tue.

Entre les mots et soi, un abîme, entre la musique et soi, un fossé. c’est quand même moins grand. Ne cédons rien. Ceux à qui on céderait n’en valent pas le coup.

Même Bach, parfois je l’aime;..incroyable !

Par Jihel, le 09/11/2019 à 13:06

Mais quand même sur le bandeau de ce site, j’aurais fait figurer sans les hiérarchiser Beethoven Chopin et Mozart, et loin derrière, très loin, j’aurais mis Bach. Au lieu de...

Par Anonyme, le 09/11/2019 à 13:38

Cher Jihel,tout cela est trop abstrait pour moi,pauvre petit coquelicot qui meurt en une heure de temps par celle ou celui qui me cueille dans ses mains assassines.M-Juju.

Par Jihel, le 09/11/2019 à 19:35

Je n’en crois rien, c’est moi qui ai fait le malin.

Alors je persiste sur un autre sujet et je pense que vous me comprendrez.

Il y a des gens qui ont des dadas. Des dadas parfois très personnels, genre imitateurs de Johnny ou le vélo et le tour etc Je pense que c’est une sorte de cocon et qu’ils ont renoncé à tout pouvoir sur le monde. En musique, cela peut être pareil, on peut se recroqueviller sur la discipline.

Mais je ne peux pas croire que vous pensez que la musique est séparée de la vie, du monde et donc de bien des domaines qui en traitent.

Mais au fond, cela veut dire que l’amour et la compréhension de la musique peuvent s’enrichir par des voies un peu détournées.

.

Par Anonyme, le 09/11/2019 à 22:54

Bien sûr qu’elle n’est pas séparée de la vie,elle est la vie même puisque tous nos sens arrivent à la capter,ce sens qui a tant manqué à notre cher Beethoven à partir de 30 ans ou même avant,notre toucher,peut importe l’instrument ,nos mains pour frapper la mesure ainsi que les pieds,notre bouche pour chanter et même notre odorat pour une partition un peu datée écrite à l’encre,les berceuses que nous chantaient nos mamans et plus souvent encore nos grand-mères.J’ai toujours affirmé que tout était musique,rappelez-vous!Je ne peux pas rester une heure sans elle,bien sûr,il faut se garder des plages de silence;mais rien n’est jamais complètement sans les sons;in suffit d’aller vers la nature,rien que cela!Lorsque j’attendais mes deux enfants,à chaque chanson que je leur chantait,j’avais l’impression qu’ils m’entendaient en me donnant de légers petits coups,c’était un bonheur incroyable!J’ai mes petites “Madeleines” de Proust,j’ai encore en mémoire le chant de notre cordonnier à qui je demandais:pourquoi chantez -vous toujours monsieur et il me répondait:tu vois petite Juliette,je viens d’un pays lointain ou les gens chantent même quand ils sont mélancoliques et tristes(j’ai appris plus tard qu’il était arrivé de Pologne) et notre village lui a permis d’exercer son métier ,et ce crissement de machines,mon Dieu,que j’aimais cela!Et le ramoneur qui sifflotait sur le toit,j’ai tellement de souvenirs de ce temps là,je devais avoir 8-9ansNous avions une voisine qui sifflait du matin au soir sur son balcon à l’instar de Micheline Dax et nous étions heureux,il ne faut pas grand-chose pour être heureux en musique;il suffit d’aimer!Bonne nuit Jihel.M-J.

Par Anonyme, le 10/11/2019 à 11:02

suite;et comme je vous comprends!et sachez que je suis une petite rebelle,on ne le soupçonne pas ,mais on ne me forcera jamais à faire quelque chose contre ma volonté;peu importe dans quel domaine.Un exemple:mon gentil beau-frère Jean-Loup a voulu m’emmener à Metz écouter Carmen que par ailleurs j’aime beaucoup,mais dans une mise scène de je ne sais plus de quel individu,avec décors fous,des costumes tout aussi fous et l’affiche ne me donnaient franchement pas envie d’y aller et j’ai bien fait;il m’en a voulu mais je n’ai rien regretté car les critiques étaient bien là et certaines de nos connaissances ont eu du mal avec cette Carmen à moitié dénudée,faisant l’amour sur scène,des décors complètement hors du temps,Bizet et Mérimée ont du se retourner dans leur tombe!Il en est ainsi de beaucoup de mises en scène (qui plairont peut-être à certains,je n’en doute pas)mais moi,ce n’est pas mon“truc”il faudrait rester dans le contexte historique un peu quand- même;c’est comme dans La Flûte enchantée ou la Reine de La Nuit passait l’aspirateur sur scène.Je pense ne plus jamais aller voir un opéra,cela m’en a dissuadée,bref,c’est ainsi.Je suis comme cela,que voulez-vous!M-J.

Par Jihel, le 10/11/2019 à 11:53

Pareil ! (je ne parlerai pas aussi bien)

Non loin de chez moi, il y a un ébéniste. Il lui est arrivé de me demander s’il ne me gêne pas avec son travail et les bruits qu’il fait. Je lui ai répondu bien sincèrement que non, parce que c’étaient des sons naturels, variés. Ce qui m’insupporte, ce sont des sons artificiels et monotones.

Je ne dirai pas que c’est de la musique, mais je dirais que l’on peut s’intéresser à ces sons. Il y a un point commun entre ces sons, les coups frappés en mesure, les crissements des machines etc et c’est : soi-même. Comment pourrait-il ne pas y avoir de lien entre deux plaisirs apportés par des sons différents ? ,

Par Anonyme, le 10/11/2019 à 13:48

Ah oui, le silence. J’aime parce qu’il n’existe pas. Il y a toujours des sons. mais je crois vraiment - contrairement à Bunia et d’autres - que le très grand pianiste ne se révèle pas par les notes qu’il joue mais par ce qu’il fait de ce qu’il y a entre les notes.

Par Anonyme, le 10/11/2019 à 14:01

Plaisir,voila le mot important,que ce soit en musique ou autres domaines,je l’ai toujours affirmé:tout ce que notre âme ressent et fait du bien et qui nous entraine vers d’autres cieux est bienvenu.Comme écrit il y a quelques jours,la musique prends en charge mes soucis et je me porte mieux!J’ai un petit souvenir avec maman (je devais avoir 10 ans)qui m’a emmenée chez le dentiste qui à l’époque faisait très mal,il n’y avait pas les moyens que nous avons maintenant;et je pleurais dans ma chambre toutes les larmes de mon corps tant c’était douloureux,mais je chantais malgré la douleur pour que celle-ci soit moins forte,alors imaginez le tableau:une petite fille crispée par la douleur entrain de chanter les chansons apprises à l’école pour que mal s’en aille et éventuellement se rassurer!Chez nous,dès le matin,la musique était présente,d’abord les infos pour papa,ensuite la musique pour nous les enfants et maman bien sûr,mais nous étions en forme pour affronter la maîtresse et nos cours.Et plus tard,ados,c’était Salut les Copains que nous les 2 soeurs ne manquaient pour rien au monde.Le soir venu,c’était un mélange de Mozart ;Beethoven,Schubert et papa qui riait:on est pas en salle de concert ici!Je ne veux pas vous embêter plus longtemps avec mes souvenirs,mais ça me fait du bien,d’autant qu’en ce moment,je ne vais pas trop bien moralement.Merci Jihel de prendre le temps de me lire.Nous n’avons plus de nouvelles de nos amis en musique Marcel et Wistéria mais j’espère pouvoir prendre contact.Bon dimanche à vous!M-J

P S:en même temps que le bruit que fait votre ébéniste,vous avez également les odeurs du bois,quel bonheur!

Par Anonyme, le 12/11/2019 à 9:24

Un 11 novembre passé à écouter quelques chansons de Marie Laforêt pour lui rendre hommage,et puis je dérive vers les autres succès des années 70-80(nostalgie,quand tu nous tiens!)G Chelon,C-Michel Schoenberg,pour moi la plus belle chanson d’amour:Le Premier Pas.Je trouve que Chelon a composé de magnifiques chansons mais qui ne passaient pas souvent sur les ondes,c’était un grand oublié de la télévision et c’est bien dommage,mais il a encore son fan club(dont moi).Et bien sûr,pour terminer cette journée bien triste avec une météo exécrable et le souvenir de ce jeune oncle de 19ans que la stupidité et la cruauté de la guerre ont arraché à sa famille(grand-mère mourut de chagrin).Bon,une nouvelle semaine commence avec des examens de santé pour mon fils( de là viennent mes soucis).Jihel,si part hasard je ne devais plus vous contacter dans les prochains jours,ce serait pour cause départ en Occitanie,mais ce n’est pas sûr.Prenez bien soin de vous!M-J.

Par Anonyme, il y a 3 j

ps:par hasard!je suis troublée,pardon!

Par Jihel, il y a 3 j

L’histoire est tragique, la vie aussi, ce qui crée un scandale absolu avec le bonheur et l’amour en puissance que nous portons en nous depuis la naissance et jusqu’à la fin. Pas besoin de drames, c’est vécu et connu au fond.

Cela nous fait un point commun, ma grand-mère paternelle mourut aussi de chagrin d’avoir perdu mon grand-père à la guerre de 14-18. (ils étaient très jeunes tous les deux mais déjà des enfants. Il pleut toujours là où c’est mouillé) Il faut dire la pauvre, qu’on l’a gâtée : elle a vécu dans l’ignorance de cette mort jusqu’après la guerre. (pb de bureaucratie)

Mon opinion profonde est que si la musique plaît à beaucoup de gens, c’est parce qu’aux premières mesures qui nous accrochent, on tourne le dos au monde du sens;

Je suis de tout cœur avec vous.

p.s. et arrêtez de vous excuser, les raisons pour lesquelles vous le faites me sont étrangères

Par Anonyme, il y a 3 j

Je sais,vous n’êtes pas le premier à me le dire;j’ai trop tendance à m’excuser(ici c’était pour une faute de frappe) parfois pour d’autres choses,cela doit être quelque part mon éducation),mais ce sont souvent c’est vrai,des choses pas très importantes,mais que voulez-vous,c’est ainsi!et changer maintenant,à mon âge,il est bien trop tard et je pense que mon hyper sensibilité liée aux choses de la vie contribue à cela.Merci de votre soutien,c’est très gentil et au lieu d’aller prendre mon calmant habituel pour pouvoir dormir,je vais écouter ma musique préférée;vraiment,que serions nous sans elle?M-Juliette.

Par Jihel, il y a 2 j

Un musicien s’excusera peut-être de la façon dont il a joué, il ne va pas s’excuser de ce qu’il a joué.

Imaginons, la façon dont on joue, c’est la façon que l’on a de se servir de la langue, du Français, des idées convenues.Ce que l’on joue ?

“ si part hasard je ne devais plus vous contacter dans les prochains jours,”

I a a a e e e ai U ou ON a ai an ai O ain OU. Notes dont certaines sont marquées. Cela peut se jouer au piano. C’est la musique. Relisez-vous, savez-vous que c’est joli ? C’est votre composition.

Cela se joue près des auditeurs. Comme là

youtu.be/yGzObAWVKrc?t=10

Par Jihel, il y a 2 j

Contrastes. Consonnes et voyelles. Certitudes et fragilités. Chutes et envols. Nuages blancs légers et nuages sombres et lourds. Répétitions et divagations. Tout cela sort de soi

www.youtube.com/watch?v=wgwKMguCDm4

Par Anonyme, il y a 2 j

Je n’aime pas faire de fautes,surtout à mon âge,mais je ne m’excuserai plus;promis!M-J.

Par Anonyme, il y a 2 j

Je vois que faites tout pour me remonter le moral et je vous en remercie beaucoup!Les nuages sont en ce moment plutôt gris;nous aurons les résultats cet après-midi.Pour en revenir aux fautes,elles arrivent souvent dans mes phrases lorsque je suis troublée(par quelque chose...ou quelqu’un.Etre troublé par quelque chose;c’est une belle excuse,non?Merci pour votre lien,je constate une fois de plus que la musique est votre inspiratrice et votre grand amour dans la vie,vous êtes un magicien pour moi !Merci pour vos jolis mots.M-J.

Par Anonyme, il y a 2 j

Suite:je relis Rilke en ce moment,il y a des phrases que j’aime beaucoup;par exemple:Il n’est qu’un seul moyen.Cherchez en vous-même,la raison qui vous commande d’écrire:examinez si elle plonge ses racines au plus profond de votre coeur,faites vous cet aveu:devriez-vous mourir s’il vous était interdit d’écrire.Extrait de Lettres à un Jeune Poète.

M-J.

Par Anonyme, il y a 2 j

Les résultats de mon fils ne sont pas trop mauvais(un léger problème de glandes surrénales)mais que l’on peut soigner sans problème.Il ne reste plus que le rendez-vous chez le cardiologue en décembre,car il y a des antécédents (mon père et mes deux frères donc à surveiller!)il est hypertendu depuis 3 mois et le médecin n’arrive pas à trouver la cause;il a 39 ans est c’est beaucoup trop jeune pour avoir ce genre de problème.Mais nous sommes deja soulagés pour ce premier examen qui nous rassure.M-J.

Par Jihel, il y a 1 j

Il y a peut-être - peut-être- un problème, une difficulté particulière dans sa vie. c’est bien le genre de choses que l’on ne veut pas reconnaître. On accepte la fragilité physique, pas la fragilité mentale. Or il y a des gens qui somatisent plus que d’autres. Cela ne me regarde pas, je vous laisse envisager sans a priori, tout cela.

Par Anonyme, il y a 1 j

Nous en avons discuté bien sûr,d’après son caractère,il n’est pas le genre à somatiser non plus;l’éloignement ,non,cela fait 12 ans qu’il est parti à Toulouse et ne voudrait plus revenir en Lorraine;il est vrai qu’il est surchargé de travail mais ce travail lui plait beaucoup.Il a beaucoup d’amis,pratique le sport,surtout l’escrime,mais cela lui est interdit pour le moment en attendant les autres résultats médicaux.Merci pour vos écrits,vous êtes gentil.M-J.

Par Anonyme, il y a 1 j

Je viens d’écouter Sarah Alice Ott interpréter Beethoven,quel courage dans l’adversité,elle honore tous ses concerts et a le sourire dans toutes ses interviews.J’aime bien son jeu et elle est si agréable à regarder!M-J.

Par Anonyme, il y a 17 h

L’évolution de la slérose en plaques est variable selon les individus. elle est généralement lente. (décennies)

Par Jihel, il y a 4 h

Alice Sara Ott a certainement moins de problèmes aujourd’hui, étant donné sa jeunesse, que n’en ont certains pianistes qui ont pris de l’âge, dont les doigts ne sont plus aussi agiles et déliés qu’avant.

www.youtube.com/watch?v=2Nv9flAeddU

Cela s’entend, le jeu a moins de relief, les notes sont plus compactées. Le travai, les répétitions ne peuvent pas tout effacer.

Par Jihel, il y a 3 h

Sans compter que pour que la poésie soit là, pour que j’oublie complètement que c’est quelqu’un qui frappe sur un piano, pour que je sois dans un autre monde non enraciné dans celui-ci, il faut, en ce qui me concerne, que j’aie l’impression que rien ne soit identique, répété,. dans le jeu, il faut que tout varie, tout soit changeant.

Par Anonyme, il y a 1 h

Tout est dit monsieur Barenboim!J’aime beaucoup l’écouter,que ce soit en interviews (il a pas mal d’humour)et surtout dans ses interprétations de Beethoven et pas que.D’ailleurs,je vais écouter mon Ludwig chéri;c’est la première fois pour ce matin,mon premier bonheur du jour(après les écrits du professeur Jihel)bien entendu!M-Juliette.Il faut que tout varie,tout soit changeant,pas seulement dans le jeu mais aussi dans la vie,alors pourquoi ne pas changer un peu en n’échangeant plus nos idées que nous partageons depuis 18 mois?Non,je vous taquine!surtout n’en croyez pas un mot,je serais bien trop malheureuse!

PS:mon fils va un peu mieux,c’est pour cela que je suis d’une humeur un peu plus légère.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27

Poster une réponse

Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Au pif sur Symphozik…

Gabriel Fauré (né à Pamiers en 1845 - mort à Paris en 1924) est organiste de plusieurs églises et professeur de composition au Conservatoire de Paris, avant de le diriger de 1905 à 1920. Si ses premières œuvres gardent des traits romantiques, les suivantes révèlent sa quête d’une musique tournée…

Lire la suite sur la biographie de Gabriel Fauré
Nouveautés sur Symphozik

22/10 : À défaut de mise à jour et bien que blasé, Symphozik se lance dans la politique. SIGNEZ ! (ou pour les esprits de contradiction : NE SIGNEZ PAS !)

11/02 : Claude Levi-Strauss et la musique

10/02 : À quoi sert la musique ?