« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Forum musical - Échanges divers (ex derniers commentaires)

Nouvelle conversation

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Par azerty, le 14/03/2019 à 12:19

Je suis sûr que les amateurs de ces musiques ne seraient pas d’accord avec vous. Quels arguments pourriez-vous leur opposer, sinon votre jugement de goût personnel ?

Par Jihel, le 14/03/2019 à 13:09

D’abord un son n’est pas forcément une note. Les oiseaux chantent (peut-être leur plaisir de voler hi hi) mais ils ne produisent pas de musique. Un débutant qui souffle dans une flûte ou une trompette produit un son, mais ce n’est pas de la musique. On produit des tas de bruits (parfois intempestifs) mais ce n’est pas de la musique. Ensuite, à mon humble avis, même si on est capable de produire des notes, encore faut-il qu’elles soient une création humaine; Pourquoi ? parce qu’à mon sens, la musique fait deux choses qu’un ordinateur ne sait pas faire. - visiter l’émotivité de chacun, malgré les singularités individuelles. (exemple : une musique est très aimée par beaucoup mais pour des raisons différentes) C’est le privilège du génie d’atteindre à l’universel à travers la singularité; - Réactiver une immense mémoire collective qui remonte à très très loin. C’est de l’anthropologie. Jihel

Par Anonyme, le 14/03/2019 à 13:22

Bravo Jihel! Vous avez tout compris! Benoit.

Par azerty, le 14/03/2019 à 14:24

Et que faites-vous des 4’33“ de John Cage ? J’ai justement rédigé un dossier sur la question pour Symphozik. Vous constaterez que j’y propose une définition de la musique en des termes plus prudents et moins subjectifs que les vôtres : www.symphozik.info/qu-est-ce-que-la-musique,642,dossier.html

Par Jihel, le 14/03/2019 à 15:14

Comme je l’ai dit, dans l’art, la singularité doit atteindre l’universel. L’art est créé par des artistes, et pas seulement à destination de quelques initiés ou pour correspondre aux idées de quelques initiés, mais pour toucher le grand nombre. Mais ce n’est que ma compréhension à moi. Jihel

Par azerty, le 14/03/2019 à 18:28

Et que faites-vous des 4’33“ de John Cage ? J’ai justement rédigé un dossier sur la question pour Symphozik. Vous constaterez que j’y propose une définition de la musique en des termes plus prudents et moins subjectifs que les vôtres : www.symphozik.info/qu-est-ce-que-la-musique,642,dossier.html

Par Jihel, le 14/03/2019 à 19:41

Où est-ce que Cage parle de la patience et de la fraternité ? cela m’intéresserait de le savoir; Tchaïkovsky en parle dans Dumka. Petit village de Sibérie. l’hiver complètement recouvert de neige. Le temps, alors, n’en finit pas. Il passe si lentement, presque goutte à goutte, à peine rythmé par les tâches domestiques. Mais on sent aussi qu’il n’est pas du tout froid et imperturbable. On le sent si plein de l’affection, de la sollicitude qui unissent les êtres. Il a son pesant de chaleur humaine. L’attente non formulée. L’impatience contenue Puis la nature s’éveille. Chants, danses. Joie. Activité débordante. ...Et puis le temps se ralentit, et l’hiver revient. youtu.be/18XtkpYb_EI?t=854 Jihel

Par Jihel, le 14/03/2019 à 20:10

Et la joie de vivre -Lucien, êtes-vous là ? - Où est-ce que Cage y fait allusion ? Parce que Charles Lecocq, lui, en dépit ou du fait de ses problèmes physiques, l’a mise en scène là www.youtube.com/watch?v=o0zuL86Bhok Inusables les paroles. “Pour épuiser la France entière les Rois avaient des financiers…“

Par Anonyme, le 14/03/2019 à 20:39

Merci pour La Fille de Madame Angot,mais je me sens encore incompris et j’attendais plus vos avis personnels.Ce n’est pas grave.Merci quand même! Lucien.

Par Anonyme, le 15/03/2019 à 9:27

Je viens de découvrir Symphozik grâce à un ami mais j’ai l’impression que l’on répond beaucoup pus vite à certains qu’à d’autres qui sont un peu plus timides ou ne connaissent pas trop la grande musique mais aimeraient tant en savoir plus.Moi j’aime bien Mozart,il me fait souvent pleurer tellement c’est beau à entendre. Johann .

Par Anonyme, le 15/03/2019 à 10:38

Cher Johann soyez pas timide!Moi aussi j’avais un peu de mal à m’exprimer au début mais symphozik est très compréhensif et ne jettera jamais la pierre à quelqu’un qui est sensible à la musique, peu importe quel genre. Catherine.

Par Jihel, le 15/03/2019 à 11:16

Les échanges et leur fréquence sont aléatoires au bout du compte mais je ne voudrais pas vous devenir insupportable. hi hi. Surtout que si vous cochez la case Mozart, j’ai une langue qui se met à pendre jusqu’au sol. Je n’irai pas plus loin dans la comparaison, même si Wolfie, lui, n’aurait pas eu peur.(comme vous le savez) En plus vous n’êtes pas dans le vent. Non seulement la musique classique passe pour ringarde comme le dit un artcle d’un blog, mais en plus, Mozart n’est pas le plus fréquent dans les sites comme France musique, radio classique, Wqxr ou je ne sais quoi, etc Auriez-vous l’amabilité de me citer quelques œuvres que vous aimez particulièrement.

Par Anonyme, le 15/03/2019 à 13:01

Comme enfant(10 ans),mon grand frère a ramener la fameuse petite musique de nuit en 33tours à la maison,puis j’ai commencé à écouter la Marche Turque(mais je préfère celle de Beethoven),plus tard ce furent les symphonies 40, 41,le concerto pour clarinette,la sonate pour violon et piano etc...La flûte enchantée c’est pas mon “truc“mais j’aime bien l’Avé Vérum que je savais chanter avec mes parents à l’église,mais le summum est bien sûr le Requiem et son Tuba Mirum qui me donne des frissons.Voila mes modestes goûts mais j’en ai sûrement oublié quelques uns.Au fait,je me prénomme Johann à cause de Johann- Sébastian Bach,maman adore! Johann.

Par azerty, le 15/03/2019 à 13:06

Jihel,si je résume notre conversation, il ne vous a pas été possible de citer “une musique qui ne serait pas de la musique“. J’en serai moi-même bien incapable. Et c’est compréhensible car toute musique, déclarée comme telle par une personne; est digne d’intérêt : même le chant des oiseaux (voir Olivier Messiaen), même la musique créée par un ordinateur (car il y a toujours un être humain derrière la machine : voir Iannis Xenakis), même tout événement sonore qui advient dans le silence (voir John Cage), etc. Après, tout est une question de goût personnel : on aime ou pas. Et pour répondre à Johann qui aime tant Mozart, comment ne pas lui donner raison ? Il sera sûrement intéressé par la biographie de Symphozik où l’on trouve un essai pour expliquer cet immense génie (voir l’encadré “l’enfant prodige“) : www.symphozik.info/wolfgang+mozart,101.html

Par Jihel, le 15/03/2019 à 13:24

“ toute musique, déclarée comme telle par une personne; est digne d’intérêt : même le chant des oiseaux “ Je m’avoue vaincu, à ceci près qu’on ne réclame pas, de par le monde, tel passage du chant d’un merle, qu’on ne peut pas attendre d’un oiseau qu’il compose un concerto que l’on paiera pour écouter, que je doute que beaucoup de gens aient été saisis d’une émotion intense et durable en écoutant un pinson, et surtout, surtout, qu’on ne peut pas attendre de lui qu’il s’explique et qu’il nous transmette ses partitions. Vous devriez sur ce site, moi je n’ai pas l’érudition et les connaissances techniques nécessaires, ouvrir un chapitre sur les rapports entre la musique, et la mémoire.. Pas tant la mémoire immédiate, que toutes les autres , car vous n’êtes pas sans savoir, puisque vous citez Mozart, qu’il avait des facultés de mémorisation hallucinantes. Et aussi que la musique est presque aussi vieille que l’homo sapiens; (il y a eu quelques idées intéressantes dégagées par Francis Wolff)

Par Anonyme, le 15/03/2019 à 13:28

Merci pour le lien Symphozik qui va certainement m’éclaircir sur beaucoup de choses que j’ignore sur Mozart,je suis encore bien jeune(17ans)mais je sais que ses oeuvres me touchent énormément,je n’arrive pas à me l’expliquer!Est il vrai qu’il fût mis en terre sans personne de sa famille avec lui ou est- ce une légende? Johann.

Par Anonyme, le 15/03/2019 à 13:52

J’aimerais connaitre l’avis personnel de Jihel à propos de mon écoute de certaines oeuvres de Mozart,je crois être encore bien loin de tout cela mais j’écouterai pour sûr d’autres morceaux moins connus,je veux faire l’effort de m’interesser à autres choses cela ne pourra que m’enrichir.Merci de me lire! Johann.

Par Jihel, le 15/03/2019 à 17:29

Mozart aussi était bien jeune, même à sa mort; Il a écrit plusieurs sonates pour violon et piano (2 instruments qui s’accordent très bien, l’un plutôt introverti - le piano- et l’autre extraverti.) Par exemple : là c’est accessible et malgré l’âge des notes (un petit peu rouillées) je trouve que c’est très bien. Clara Haskil joue très bien Mozart. : www.youtube.com/watch?v=CjrM9l4AsXE

Par Jihel, le 15/03/2019 à 18:28

Nos messages se sont croisés Johann. Avec plaisir et en toute franchise et simplicité de ma part.

Par Anonyme, le 16/03/2019 à 10:40

le disque 33tours que mon frère a ramené d’un marché aux puces et qui était en bon état était dirigé par Furtwrangler,heureusement que mon père avait gardé son vieux tourne-disques et c’est ainsi que j’ai commencé à aimer Mozart mais depuis le collège on se moque de moi car (je ne suis pas de mon temps),pourtant j’aime toutes les autres musiques actuelles,mes amis sont parfois très durs avec moi et ne me comprennent pas.Nous sommes 3 dans mon lycée à aimer le classique,ce n’est pas beaucoup mais j ’ai le courage maintenant de mes opinions ayant été très timide avant. Grâce à la musique classique et surtout à Mozart et aussi Beethoven maintenant que je commence à aimer! Et merci aussi à mes parents. Johann

Par azerty, le 16/03/2019 à 15:26

Jihel, vous avez décidément une dent contre les oiseaux. Mais ce n’est pas eux qu’il faut interroger ou demander une partition, mais à ceux qui aiment les écouter et aux compositeurs qui s’en sont inspirés. Je vous renvoie au chapitre sur “le chant du rossignol“ dans ce dossier : www.symphozik.info/un-meme-sujet-pour-des-musiques-tres-differentes,419,dossier.html#sommaire_2 . Quant aux compositeurs possédant une mémoire musicale, Si elle n’est pas aussi prodigieuse que celle de Mozart, elle existe forcément chez tous les compositeurs car, avant de coucher leur œuvre sur le papier, ils l’entendent (tout ou partie et plus ou moins précisément) dans leur tête. Même quand les jazzmen improvisent, c’est toujours sur des schémas qu’ils ont mémorisés auparavant. Faute d’informations plus précises, je serais incapable de proposer un dossier sur la question. Si le cœur vous en dit… Pour la musique aux temps préhistoriques, je vous renvoie aux sites spécialisés : www.google.fr/search?source=hp&ei=0gKNXOfoHPPjgwfFmJTQDA&q=musique+flute+pr%C3%A9historique&oq=Musique+Pr%C3%A9histoire+fl%C3%BBte&gs_l=psy-ab.1.0.0i22i30.9807.36298..51907...5.0..9.74.1100.20......0....1..gws-wiz.....0..0j0i131j33i160.0szPXbevZEk

Par azerty, le 16/03/2019 à 15:39

Mon lien sur la musique aux temps préhistoriques ne marche pas. Je vous renvoie au dossier très complet que Wikipédia consacre à la question : fr.wikipedia.org/wiki/Musique_pr%C3%A9historique

Par azerty, le 16/03/2019 à 15:41

Zut ! Il ne marche pas non plus. Je vous laisse chercher.

Par Jihel, le 16/03/2019 à 17:54

Ah tant pis, je vais me contenter de ce que j’ai écrit sur le petit site consacré à la musique que je viens juste de créer (parce que ça me démangeait) pour ce qui concerne ses origines, genre : (il y a toujours un peu d’humour chez moi) Au commencement était la musique. Un monde inerte, mort, ne produit aucun son. Dès qu’il y a un rythme, des correspondances dans les sons produits, ce n’est plus le chaos. Dès qu’il y a une créature vivante pour entendre et se souvenir, ce ne sont plus des sons indifférents, ils se mêlent déjà à la vie. Dès qu’il y a des hommes pour associer sons et émotions et s’en souvenir, pour structurer les sons qu’ils émettent, il y a embryon de musique. Et si tout cela s’enrichit, se complexifie, s’organise et se transmet de générations en générations, on devine où cela mène. Ecouter de la musique, c’est donc à la fois vivre au présent et se plonger dans le passé, mais un passé informel et ondoyant.. Les inflexions Ce mot est utilisé fréquemment à propos de la voix humaine : à savoir le premier instrument de musique qui a donné naissance à tous les autres, et la première musique qui a donné naissance à toutes les autres. A part ça, j’adore les oiseaux. On peut écrire une musique, telle que je l’entends sur son expérience des oiseaux, les oiseaux ne chanteront pas le destin des hommes jusqu’à plus ample informé. Et p.s. je ne suis pas une balle de tennis. re p/s. Merci sincèrement de prendre tout ce temps pour me répondre.

Par Anonyme, le 16/03/2019 à 19:16

Je n’ai toujours pas de réponse en ce qui concerne mes goûts pour Mozart et l’histoire sur sa fin de vie.Entre les échanges azerty et Jihel,je suis complètement perdu car leurs textes si intellectuels;je ne suis pas,excusez moi!Quant aux oiseaux;il m’a toujours semblé d’après les dires de mes arrière-grands parents,qu’en temps de guerre on entendait aucun oiseau chanter et qu’ils ressentaient les choses à leur manière.Chez nous en ce moment, j’entends leurs sifflements de joie autour de notre domaine,la nidification est entrain de se faire et je suis comblé de bonheur .Alors respectons ces adorables petites bêtes et merci aux flûtes qui arrivent à les imiter dans certaines oeuvres musicales. excusez mon manque de savoir mais je suis une personne très sensible qui a toujours peur de mal s’exprimer.Bien à vous, Johann.

Par Jihel, le 16/03/2019 à 19:37

A part ça, Coquelicot, Rose, Wisteria, Catherine, Perle, Mélody, Louise ….vous me manquez. Vous êtes mortes ou quoi ? ou fâchées ? Faut le dire.

Par Anonyme, le 16/03/2019 à 19:46

Au jeune Johann,je viens de vous lire à l’instant,ne croyez surtout pas être ignorant en musique, vous aimez l’entendre et surtout le grand Mozart c’est la réference en musique classique et ensuite je vous conseillerais Beethoven si vous voulez bien ,car c’est le début du romantisme et je pense que cela vous conviendrais bien je suis touchée par votre façon de vous exprimer. Coquelicot.

Par Anonyme, le 16/03/2019 à 21:28

Je ne suis pas fâchée du tout mais morte de rire!Voyons JIHEL ,je ne pourrais pas me passer de vous qui êtes la tête pensante et le spécialiste de la grande musique sur ce site,mais il est vrai aussi que vous ainsi qu’ azerty prenez beaucoup de place en ce moment sur symphozik mais ce n’est pas un reproche loin de moi l’idée mais je suis subjuguée par vos renvois de balles (de tennis) ?En parlant des oiseaux je trouve qu’ils chantent et ne sifflent pas,j’adore les entendre surtout en ce moment ou ils se préparent à l’accouplement et construisent leur nid,c’est un plaisir immense que de voir et d’entendre le début du printemps qui arrive! Perle.

Par Anonyme, le 16/03/2019 à 23:08

Morte c’est vrai,je vous écris cher Jihel du paradis des musiciens et vous avez le bonjour de Mozart,Beethoven,Schubert,Brahms,Berlioz,d’Indy,Ravel,Stravinski,Tchaikovsky,Wagner,Smetana,Bach, Albinoni,et ce bon vieux Monteverdi ETC.........Le ciel est bleu,les oiseaux volent,on se fait un malin plaisir à vous regarder de la-haut,mais c’est pas joli joli,surtout à Paris,au lieu de tout casser,ils feraient mieux de nous écouter,il parait que ça adoucit les moeurs! Je vous embrasse .Catherine.M D R!

Par Anonyme, le 17/03/2019 à 13:55

je suis bien en vie cher Jihel,et heureuse de pouvoir encore communiquer avec vous.En ce qui concerne Lucien,qu’il écoute ce qui lui fait plaisir,moi aussi j’aime certaines opérettes et les grandes voix de l’époque,il n’y a pas de honte à aimer ça comme dit la chanson!Je lui souhaite beaucoup de belles journées avec sa musique préférée.Amicalement, Rose.

Par Jihel, le 18/03/2019 à 7:16

Je vais toutes vous faire un aveu : vos témoignages et vos réactions m’intéressent, tandis que le sens qu’il faut donner au mot musique;..je m’en balance un peu. Cela ne changera rien à ce qu’elle est. Sens strict, sens extensif ou métaphorique, peu importe. Mais c’est pour ça que je me suis absenté un bon moment : ce n’est pas augmenter mes connaissances sur les musiciens, sur l’histoire de la musique, sur la technique qui m’intéresse (pour des tas de raisons) .Ce qui m’intéresse vraiment, et vous pouvez m’aider, c’est accroître ma sensibilité à la musique . Que demain je prenne plus de plaisir à l’écouter qu’aujourd’hui. Et qu’après demain etc en quelque sorte. Vous avez raison, je me suis amusé à cette joute. Rien de plus. Un peu de Pergolèse pour régénérer tout cela : (la flûte est bien l’instrument officiel de la joie ou de la gaieté, n’est-ce pas ? ) www.youtube.com/watch?v=CI76bJfw2U0

Par Anonyme, le 18/03/2019 à 10:28

La musique baroque n’est pas ma “tasse de thé),mais il est vrai que c’est agréable à entendre et ce pauvre Pergolési mort si jeune donne une dimension encore autre à ses oeuvres,je trouve.Moi c’est comme vous le savez,le romantisme qui me procure le plus d’émotions(ça y est,le mot est lâché)il me le faut,ça me fait battre le coeur bien plus fort et me rends “zen“.Quant à la flûte,elle m’enchante dans la Symphonie Pastorale par exemple,on a vraiment l’impression de se promener dans un pré avec le chant des oiseaux(pour en revenir à eux)autour de nous!Voyez comme les goûts diffèrent les uns des autres,mais c’est une bonne chose que cela et donne le plaisir du partage surtout sur ce site.Vive la musique baroque, romantique,moderne,ancienne,tout ce que vous voulez pourvu qu’elle enchante nos âmes. Coquelicot.

Par Anonyme, le 18/03/2019 à 12:36

Revenons un peu à quelque chose de plus récent,personnellement j’adore,c’est le concerto de Varsovie de Addinsell,la rhapsodie In Blue et tout ce l’Amérique nous a ramené de beau au 20eme siècle,cela nous change un peu du“classique classique“de nos chers compositeurs du 18 et 19emes siècles!C’est très mélodieux mais c’est un avis très personnel.Qu’en pensez vous? Perle.

Par Jihel, le 19/03/2019 à 8:24

Ce que j’en pense personnellement, chères Coquelicot et Perle, est très simple. Je suis certain qu’il n’y a pas une seule vraie musique (une musique composée avec l’esprit, le cœur, l’inspiration, le talent musical,) qui puisse être totalement étrangère aux hommes, puisque pour moi, dans ces conditions, ce sont les tréfonds de l’âme, de la mémoire qui remontent à la surface. Seulement comme je m’obstine à le répéter bêtement, on n’est pas forcément en adéquation avec ce qu’exprime une musique, ce n’est pas à un moment donné, dans des circonstances données ce dont on a besoin. ou on n’a pas réussi la rencontre un jour entre telle séquence et soi. Il y a de quoi avoir la tête qui tourne quand on pense à toutes les rencontres qu’on aurait pu faire. (bien sûr, je vais de ce pas, Perle, écouter Addinsell vous pensez bien. Et la Pastorale, je l’ai dans la tête.) Alors pour prendre un exemple, on n’est pas forcément en train pour quelque chose comme : prendre confiance, tout lâcher. D’autant que piano et orchestre sont quasiment sur un pied d’égalité. Ils ne forment plus qu’un. Innocence débridée. Rien n’est plus refoulé, contrôlé. On avance, on bouscule, on éclate. youtu.be/SCHg9tup9NA?t=2185

Par Anonyme, le 19/03/2019 à 8:48

Qu’il est beau ce jeune homme et ce concerto avec une orchestration magistrale,c’est super émouvant,je pense que l’on parlera très longtemps de ce Malofeev qui bouscule un peu mes sens (tous mes sens!) Mélody

Par Anonyme, le 19/03/2019 à 8:57

Ecoutez surtout le concerto de Varsovie joué par Valentina Lisitsa et chantez en même temps la chanson( Un monde entier) tiré du film dangerous moonlight. Perle

Par Jihel, le 19/03/2019 à 11:42

Perle, je trouve ce concerto de Varsovie très romantique, même interprété par Lisitsa. Ambiance romantique, thème sentimental, moments où l’âme se soulève, moments très doux. Pourtant, ce n’est plus l’époque. Mais je l’avais déjà entendu, au moins en partie, je ne sais quand et où. peut-être dans un film; ;

Par Anonyme, le 19/03/2019 à 14:56

Comme je vous l’ai écrit il y quelques heures,ce concerto de Varsovie est la bande annonce du film de 1941Dangerous Moonlight, les compagnons de la chanson on en fait un tube dans les années 50.C’est une belle pièce orchestrale,j’adore l’écouter.J’ai un faible aussi pour Chostakovitsch mais uniquement le concerto n 2 qui me trouble plus que les autres! Je sais,je suis une incorrigible romantique,mais je crois que l’on en guérit jamais de ce genre de “maladie“ c’est ainsi. Perle.

Par azerty, le 19/03/2019 à 16:48

Difficile d’expliquer pourquoi on n’aime ou pas telle ou telle œuvre. Pour moi, je n’apprécie guère ce Concerto de Varsovie, pâle copie de ceux de Grieg, Tchaïkovski ou Rachmaninov. Voici ce que je constate : hyper-romantisme des thèmes, pauvreté de l’instrumentation et surtout, manque d’invention : les séquences se succèdent sans être variées ni développées. Comment expliquer qu’un compositeur contemporain (né en 1904 et mort en 1977) ait produit une œuvre aussi anachronique ? L’explication est simple : ce “concerto“ est en fait une musique de film qui suit fidèlement les péripéties de l’action et les sentiments des personnages. Je n’ai évidemment rien contre les musiques de films dont certaines sont si réussis qu’on peut les écouter pour elle-même (Voir www.symphozik.info/la-musique-de-film,86,dossier.html). Je comprends fort bien les personnes qui aiment ce genre de musiques se laissant écouter sans prise de tête (comme ces intellectuels qui se délassent en lisant les BD de leurs enfants). Par contre je ne mettrai pas Gershwin dans le même panier. La Rhapsodie in Blue, si inventive et riche en surprises, vaut vraiment la peine d’une écoute attentive. Tout ces réflexions relèvent bien entendu de mon goût personnel.

Par Jihel, le 19/03/2019 à 17:30

Oui, le problème de la musique, c’est que ce sont des vibrations de fréquences diverses qui se succèdent et qui deviennent, dans l’oreille interne, des espèces de signaux électriques; Il se trouve, on ne sait comment, on ne saurait l’expliquer, que ces signaux ont des effets sur le corps et l’esprit incompréhensibles; N’importe quel son suit le même trajet, mais ne produit pas les mêmes effets. Alors ? Est-ce que l’on peut expliquer ces effets par des considérations savantes sur la nature de la musique ? Pas sûr. Donc vous avez totalement raison. on peut porter un jugement sur une œuvre en fonction de critères spécialisés ( qui d’ailleurs changent au fil du temps) mais on ne peut pas porter de jugement sur la puissance ou le pouvoir de cette musique sur l’être humain. Or, quel est le but ? Faut-il réserver la musique aux experts, aux musiciens ? Cela va être réduit non ? J’en conclus que si le mélomane peut ouvrir son porte-monnaie pour acheter les disques et assister aux concerts des musiciens, je pense qu’il a aussi un peu le droit d’ouvrir la bouche.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Poster une réponse

Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Le Roi des Aulnes (Erlkönig) de Franz Schubert sur un poème de Johann Wolfgang von Goethe vous est peut-être connu. Mais aviez-vous déjà entendu parler de celui de Ludwig van Beethoven, une pièce sans numéro d’opus (WoO 131) datée d’environ 1795 ?