« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Forum musical - Échanges divers (ex derniers commentaires)

Nouvelle conversation

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Par Anonyme, le 12/04/2019 à 11:33

Rossini?les tournedos bien sûr! Mélody.

Par Anonyme, le 12/04/2019 à 14:26

Rossini,c’est la musique gaie,optimiste(à part bien sûr le petite messe solennelle et son stabat mater)J’aime ses opéras, la Pie voleuse,le Barbier de Séville,une Italienne à Alger.

Par Anonyme, le 12/04/2019 à 14:26

oh Jihel!Comment n’avez vous jamais écouté Peer Gynt,cela m’étonne de votre part!

Par Anonyme, le 13/04/2019 à 10:04

Sur La MER CALMEE,voguait MADAME BUTTERFLY avec ses amis GUILLAUME TELL,PARSIFAL,LOHENGRIN.De retour de leur voyage,ils virent la belle MARGUERITE à son ROUETderrière la fenêtre, qui attendait avec impatience FAUST.Tiens!voiciROMEO et JULIETTE sur leur cheval en route pour traverser la forêt rejoindre le LAC DES CYGNES,mais gare au ROI DES AULNES!En chemin ils croisèrent LA BELLE MEUNIERE avec dans son panier LA TRUITE pour MR SCHUBERT,une LETTRE POUR ELISE à l’attention de monsieur VAN BEETHOVEN.Cette NUIT SUR LE MONT CHAUVE,ils admireront LE CLAIR DE LUNE puis iront danser sous les lustres la VALSE DE L’EMPEREUR chez monsieur STRAUSS.Dommage,je viens de me réveiller,ce ne fût que le SONGE D’UNE NUIT D’ETE...! ROSE.

Par Jihel, le 13/04/2019 à 12:55

Ne m’idéalisez surtout pas anonyme; mais mon propos n’était pas précis. J’aurais dû dire : TOUT Peer Gynt Qui ne connait pas l’ouverture. Mais il y a une chose qui me gêne un peu dans ce genre d’œuvre, c’est le découpage en séquences - ici courtes - musicales. Cela fait défilé. Même avec le songe d’une nuit d’été de Mendelssohn - que j’aime beaucoup - où les séquences sont plus longues, je regrette cette forme. Bon mais cela convient à une écoute plus distraite, plus ludique.. Comme Vivaldi ou Haydn Oui la pie voleuse., bien sûr,..mais j’espérais un truc un peu plus consistant puisque Daniela a proposé cela en regard de Beethoven et Mozart.

Par Jihel, le 13/04/2019 à 13:06

Mendelssohn. Tiens, un type de final qui me réconcilie avec la nature humaine : youtu.be/njdTB6HxTj8?t=638

Par Anonyme, le 14/04/2019 à 16:09

Peut on être nul lorsque l’on est passionné?Vous vous dévalorisez Jihel! Louise.

Par Jihel, le 15/04/2019 à 13:06

Merci Louise Tout est relatif, je sais. On n’a pas ce sentiment quand on aime les grands artistes, parce que la fréquentation de quelqu’un de grand - hors compétition et comparaison - est gratifiante. Mais quand on part de soi, et seulement de soi ..on est comme un enfant qui ne peut encore rien faire. . .

Par Anonyme, le 15/04/2019 à 18:06

Quelle modestie jihel !Je vous admire beaucoup. COQUELICOT

Par Jihel, le 16/04/2019 à 16:33

Eh ben faut pas. Un grand compositeur qui n’était jamais sûr de lui, pour parler de quelque chose d’intéressant, c’est Chopin. Il écrivait son morceau, il revenait, et modifiait. il y pensait, s’interrogeait, pour finir souvent par adopter sa première mouture; Comme disait Guitry, méfiez-vous de votre premier mouvement, c’est le bon. Mais il est possible que d’autres compositeurs se comportaient un peu ainsi. Cela ne devait pas être un long fleuve tranquille la création de Beethoven. Mozart, c’était un peu le contraire, il avait dans son esprit la totalité de sa création, il n’avait plus qu’à la coucher sur papier, sans grandes modifications; heu, je lui conseillerais bien de revoir ses concertos 14 et 24 qui ne me plaisent pas.

Par Anonyme, le 17/04/2019 à 9:55

Je viens de réécouter les deux concertos qui ne vous plaisent pas,personnellement le 24 me plait mieux surtout l’allegro,mais pour le 14 je trouve que cela va dans tous “les sens“et ce n’est pour moi plus du“pur jus“ mozartien,je dois me forcer un peu pour l’écoute et il me fait l’effet d’un élève très pressé de finir son devoir!Bon c’est un avis totalement personnel et je m’en excuse d’avance de ne pas plaire à tous les amis de Wolfgang. Rose.

Par Anonyme, le 17/04/2019 à 14:03

Ou bien on aime MOZART et on aime toutes ses oeuvres,soit on ne l’écoute plus!Je suis fan à 100 pour cent de ce génie et écrire cela est un affront à sa mémoire. LUCAS

Par Jihel, le 18/04/2019 à 8:19

Merci Rose, il doit y avoir un truc du genre : comparé au plaisir que me donnent. etc ..les 14 et 24 sont nettement en dessous; Parce que, pour répondre à l’ami Lucas, sa remarque ne m’atteint pas du tout, d’une part parce que je ne veux pas qu’il y ait o,5 % de convenu dans mon goût pour Mozart (mais 100% de sincérité) d’autre part parce que je n’accepterai jamais que ce goût doive, pour être valable, répondre à certaines conditions prédéfinies.

Par Anonyme, le 18/04/2019 à 8:59

Bravo Jihel!Ce Lucas me semble un peu prétentieux,on a le droit de préférer chez un compositeur tel morceau plus qu’un autre, chez moi par exemple qui suis à “cent pour cent“pour mon Beethoven,son unique opéra Fidélio ne me plait pas,je trouve que ça ne lui“colle“ pas et ce n’est pas pour autant qu’il ne sera plus mon Ludwig chéri!Mon cher Lucas,je vous trouve non seulement prétentieux mais bête,excusez-moi. Coquelicot .

Par Anonyme, le 18/04/2019 à 9:21

Il se prend pour qui ce Lucas?J’adore Schubert mais moins ses Lieder que le reste,et alors?Il reste malgré tout mon compositeur préféré,quelle bêtise! quelle immaturité! Marcel.

Par Anonyme, le 18/04/2019 à 9:35

Pour en finir avec les petites querelles,un peu de Bach pour la Semaine Sainte que nous sommes en train de vivre.Marcel.

Par Anonyme, le 18/04/2019 à 14:36

Je le dis,le redis et reredis:tout n’est qu’appréciation personnelle et L’AMOUR que l’on porte à nos chers compositeurs! Perle.

Par Anonyme, le 19/04/2019 à 13:55

Mozart,rien que Mozart,toujours Mozart,encore Mozart,tout Mozart,satisfait Lucas?

Par Jihel, le 19/04/2019 à 16:05

Pas de problème. Chacun sa vérité. En ce qui me concerne, jouir dépend de beaucoup de choses. Mais en général, on l’aime d’autant plus qu’on a l’impression qu’elle exprime ce qu’il y a au plus profond de soi. Mais soi n’est pas uniformément semblable à lui-même. Parfois, la musique vous prend entre deux portes, entre deux gestes, entre deux intentions, entre deux pensées surtout , dans une absence d’attente, dans un intervalle de vie, quand le temps est suspendu. C’est comme si elle était déjà là. C’est le moment précieux du coup de coeur. le moment où il vous semble qu’elle vous résume, vous exprime, vous réconcilie avec vous-même. Le moment d’innocence. C’est une véritable surprise. C’est hors du monde. Même pas besoin de tout écouter dans ce cas-là. Autrement, par exemple, même, et peut-être surtout, si vous êtes à terre, terrassé, ou simplement abattu, même et peut-être surtout dans la déréliction : . . youtu.be/YT_63UntRJE?t=780 ça dépasse tout.

Par Anonyme, le 19/04/2019 à 17:58

Vous avez raison Monsieur,lorsque j’entends ce concerto pour clarinette il me vient des larmes car c’est si émouvant,ma petite voisine de 10ans est en apprentissage pour pouvoir le jouer convenablement dans 4 ou 5ans,mais elle est tellement douée et ce concerto elle l’aime tant que je n’ai pas de doute qu’elle puisse le jouer avant.C’est une enfant studieuse et appliquée,je lui souhaite bonne chance à ma petite voisine Marie. Eléonore.

Par azerty, le 20/04/2019 à 11:10

Vous tous qui aimez tant Beethoven, avez-vous fait le “test musical de personnalité“ ? Vous constaterez que ces symphonies nous apprennent beaucoup sur nous-mêmes : www.symphozik.info/test-musical-personnalite.html

Par azerty, le 20/04/2019 à 11:16

Vous tous... et toutes. Pardon Mesdames de vous avoir oublié. Je précise que le test est basé sur les neufs symphonies du grand sourd. Lesquelles ? À vous de trouver.

Par Anonyme, le 20/04/2019 à 13:12

Le grand sourd?quelle impolitesse et moquerie,pourquoi pas simplement le grand homme?et pourquoi pas Chopin le grand tuberculeux,Mozart le grand hydrocéphal,la bipolarité de Schumann ,Beethoven, le grand soiffard,Bach le grand non voyant et azerty le .............selon choix.Quant à moi, une erreur pour le test. Vous me décevez azerty! Coquelicot rouge rougeole.

Par Anonyme, le 23/04/2019 à 15:37

Ce qui me touche le plus:Extrait de la Pastorale,la 9eme,c’est une évidence! et bien entendu la 5eme. Louise.

Par Anonyme, le 24/04/2019 à 8:24

Symphozik coucou,plus envie de répondre?

Par Anonyme, le 25/04/2019 à 5:25

Il serait temps d’écouter un peu de Pietro Mascagni avec son intermezzo,pour calmer un peu les esprits échauffés de ces derniers jours ou aller sur les sommets respirer l’air pur avec la Symphonie Alpestre de Richard Strauss.Qu’en pensez vous Jihel? Rose.

Par Jihel, le 25/04/2019 à 19:19

Symphozik choisit ceux à qui il a envie de répondre. Et les autres...bah, rien, amusement.

Par Anonyme, le 26/04/2019 à 10:27

Je voulais parler de Mascagni et Richard Strauss,que pensez-vous de leurs compositions? Rose.

Par Jihel, le 26/04/2019 à 19:17

Réponse à Rose, nos messages se sont croisés. Dieu sait que Mozart, Chopin sont mes chéris en musique. Mais s’il n’y avait qu’eux, il manquerait beaucoup de choses. La violence, l’agressivité, la colère font partie intégrante de l’humanité et elles doivent être exprimées aussi en musique. Pour cela, Brahms, (j’ai un jour scénarisé le début de son concerto 2 avec un combat de gladiateurs)- Schumann (son concerto pour violon par exemple, plein de puissance prête à éclater) Beethoven (certains passages de symphonies) heureusement sont là pour cela. Pour moi, Rose, la musique renvoie à toute l’expérience humaine au long des millénaires, quand elle a pris la forme de voix, de sons.

Par Jihel, le 26/04/2019 à 19:25

Pour le concerto de Brahms, j’avais pris ça : youtu.be/QAe3m937pd8?t=39

Par Anonyme, le 27/04/2019 à 10:24

Lors de nos sons et lumière il y a quelques années dans notre Collégiale,nous prenions également des musiques spectaculaires tirées des grandes oeuvres de nos plus grands compositeurs tels que Prokofiev avec la mort de Tybalt par exemple pour illustrer l’incendie de l’édifice en 1632 et surtout la remontée dans le choeur de notre étendard de la ville, de 4mètres de hauteur sur la musique du final de la huitième de Mahler, et bien d’autres musiques que je pourrais vous citer mais ce serait trop long!Il y a évidemment la violence nous ne pouvons passer outre vous avez bien raison,il faut bien qu’elle s’exprime aussi en musique,même Beethoven en est passé par la,l’attitude qu’avait son père envers lui y était sûrement pour quelque chose! Rose.

Par Jihel, le 27/04/2019 à 10:58

Mascagni, intermezzo...mais bien sûr ! C’est terrible de penser qu’on a d’innombrables morceaux de musique qui sommeillent dans notre esprit, qui émettent peut-être, de temps en temps, quelques brefs échos méconnaissables. Il faut les entendre pour se dire : mais oui bien sûr ! Comment ai-je pu…. S’ils pouvaient tous se réveiller. Tous ceux de ma vie, et tous ceux de la mémoire collective. . Les enchainements sont tous très harmonieux, on dirait un ballet aquatique lent. On ne s’élève pas trop, on ne retombe pas, on est porté, par une tonalité générale qui ressemble à une berceuse. on est enveloppé aussi. dommage que cela ne dure pas plus longtemps. Merci Rose pour ce rappel.; Cela a quelque parenté avec le 2eme mouvement du concerto pour piano de Scriabine. C’est la douceur qu’on y trouve aussi en partie. www.youtube.com/watch?v=ooIt_I1ETpk

Par azerty, le 27/04/2019 à 12:51

Coquelicot voit dans l’expression “le grand sourd“ à propos de Beethoven, de l’impolitesse et de la moquerie alors qu’il ne s’agit que d’un aimable raccourci de “grand homme malheureusement sourd“. La familiarité de ce raccourci ne fait que traduire la tendresse respectueuse que j’ai pour cet immense génie. Désolé de vous décevoir Coquelicot mais savez-vous que George Sand appelait Chopin “son cher cadavre“, et Colette qualifiait Jean-Sébastien Bach de “divine machine à coudre“ ? Je veux bien être moi-même, vu mon grand âge, qualifié de “vénérable scribouilleur gâteux“. Qu’en pensez-vous “fleur des champs incomestible ?“

Par Jihel, le 27/04/2019 à 13:38

Comme je ne sais toujours pas intercaler un message, je ne regarde pas souvent plus haut. Eléonore, je suis de tout coeur avec votre petite voisine que j’embrasse. C’est ce que je voulais dire, entre autres, avec Miyu Shindo; Combien de vocations n’ont pas débuté par un coup de coeur. Un coeur d’enfant, en plus, c’est plus tendre que celui d’un adulte. Dites-lui bien qu’elle sera amplement récompensée de ses efforts, de ses petits échecs, de ses doutes, et de tas d’autres choses si elle parvient au but.

Par Jihel, le 27/04/2019 à 13:42

C’est vrai Azerty. Même le grand cinéaste Forman a su mettre en valeur les aspects singuliers et fort instructifs de Mozart. Mais comme dit le blog : “Amadeus ne méritait pas ça.“

Par Anonyme, le 27/04/2019 à 14:36

Vous avez tort pour le coquelicot azerty,sa fleur est comestible et lorsque l’on suce mes pétales,j’en éprouve un énorme plaisir(voila,c’est fait).Quant à Beethoven et les autres,je ne suis pas sûre tout à fait de votre aimable raccourci,je vous sens un humour un peu sarcastique!je n’y peux rien.Sand et “histoire de ma vie“autre génie féminin et de loin mon préféré,se sont dit des mots comme vous le racontez mais n’oubliez pas que c’était entre Chopin et elle,donc un couple qui peut se dire ce qu’il veut,mais pas un homme qui se “lâche“contre un génie musicien,et notre George avait d’autres paroles qui sortaient de sa jolie bouche:mon ange,nos embrasements célestes,mon pauvre amour souffrant,mon pauvre petit polonais malade etc.....alors que Colette (que je déteste)je préfère ne pas en parler,elle était aussi vulgaire et maladroite que dans ses écrits.Lorsque certains disent que c’est la G Sand du 20eme siècle,je suis scandalisée! Coquelicot .

Par Anonyme, le 27/04/2019 à 15:44

Il y a effectivement beaucoup de douceur dans Intermezzo, à écouter le soir ,tendrement dans les bras aimés avant que Morphée ne nous emporte dans son monde....Merci pour le lien Jihel!J’aime beaucoup. Rose.

Par Anonyme, le 27/04/2019 à 19:30

Cavalleria Rusticana,très belle oeuvre avec son Intermezzo si tendre,merci d’en avoir fait part. Perle.

Par Anonyme, le 27/04/2019 à 19:45

Très bien de penser à d’autres compositeurs que l’on connait peut-être moins tels que Mascagni,Grieg,Elgar l’anglais etc.... Marcel.

Par Jihel, le 27/04/2019 à 19:52

Le morceau préféré de mon défunt père sur ses vieux jours. Au fait, pour ou contre la musique classique dans la publicité ? Je dis non quand c’est un arrangement comme là (et que ce n’est pas bien joué en +) : www.youtube.com/watch?v=dUk8v4q9rcE oui, quand c’est fidèle parce que la musique déborde, submerge l’image, comme là : incertitudes.over-blog.fr/2014/10/pub-et-musique-classique.html D’autres exemples m’intéressaient.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Poster une réponse

Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Maddalena Casulana (v. 1544 - v. 1590) est la première femme connue à avoir fait de la composition son métier et à avoir été publiée.