« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Échanges divers (ex derniers commentaires)

« Échanges divers (ex derniers commentaires) »

On a reproché à Beethoven d’avoir évoqué trop précisément la nature dans la Pastorale. C’est le problème des thèmes affichés pour la musique. Si on les suggère bien, on s’attire des critiques, si c’est lointain, c’est discutable. Que dire de la mer de Debussy, de la symphonie du nouveau monde de Dvorak, des 4 saisons de Vivaldi, de Pacific 231 de Honegger, de Ma Patrie de Smetana, des jeux d’enfant de Schumann etc Et la majesté, la magnificence, la solennité de la royauté et de la cour glorifiées par Haendel entre autres, ça ne dérange personne ?
Le principal, certains l’oublient, c’est que l’émotion musicale soit au rendez-vous. L’émotion appelle l’émotion. De toute façon, la musique suggère quelque chose. Par exemple le basson n’a pas pu ne pas m’évoquer Baudelaire : « Forêts vous m’effrayez comme des cathédrales «  et les autres instruments ;.passons.
Si vous aimez la nature à travers la musique, je peux vous proposer un petit test. Vous avez au moins 2 navigateurs, j’imagine (comme google et Firefox) Mode d’emploi.
- se positionner à l’adresse Lien">Lien avec le navigateur 1 , faire pause aussitôt et couper le son de la video (pas à l’ordinateur)
- se positionner à l’adresse Lien">Lien avec le navigateur 2. Faire pause pour se préparer.
- déclencher la lecture de la musique et aussitôt cliquer sur le navigateur 1 et déclencher la lecture de la video. ; aller jusqu’à la fin du mouvement.


Jihel

le 22/04/2018 à 13:20

Laissons nous envahir par la musique,peu importe laquelle et trouvons notre bonheur dans celle-ci jusqu’à la fin de notre vie.Je ne puis rester sans musique toute la journée,rien que le chant des oiseaux le matin m’émerveille,l’angélus que sonnent les cloches de l’ église qui se trouve à 300métres de ma maison car tout n’est que musique dans ce monde si l’on prends bien le temps de l’écouter! Coquelicot

Anonyme
le 23/04/2018 à 15:46

Les cloches ou le son des “bambous”, là où on les attend le moins.(aller jusqu’au bout.)
Lien">Lien


Jihel

le 23/04/2018 à 20:03

pas une journée sans Beethoven pour moi,cette musique il me la faut car elle m’apaise et me rends la vie plus supportable .Entre les nouvelles (souvent déprimantes)dans les infos,heureusement que la musique,peu importe laquelle d’ailleurs,nous rassure et nous élève vers le divin.
Coquelicot

Anonyme
le 24/04/2018 à 9:41

Ah, Coquelicot, si vous écoutez les “vieilles” .Certains morceaux de musique classique me réveillent, me remontent, me stimulent plus que n’importe quelles trépidations du rock parce que c’est moins superficiel. Notamment, des morceaux pour violon sont, à mon avis, propres à réveiller un mort et à redonner du tonus pour peu qu’on ne reste pas immobiles. Par exemple, entre autres, le premier mouvement du concerto pour violon n1 de Paganini, ou le 3eme mouvement du concerto 3 de Saint-Saëns.


Jihel

le 24/04/2018 à 12:56

Je me laisse bercer souvent par les romances n1 et 2 pour violon de l’ami Beethoven,elles sont si mélodieuses et douces!

Coquelicot

Anonyme
le 25/04/2018 à 9:48

je préfere le troisieme mouvement du clair de lune à la lettre à Elise,merci quand meme!


Coquelicot

Anonyme
le 30/04/2018 à 19:21

Alors un peu de piano pour changer; Ceux qui vont participer au “grand piano compétition ” que certains verront à partir de demain (suite de concertos)
Lien">Lien


Jihel

le 02/05/2018 à 8:52

passons de Beethoven à Schubert,autre immense compositeur et qui repose près de lui au cimetière de Vienne.Je vais réécouter sur ce pas son Inachevée que je n’ai plus écoutée depuis quelques mois et le lied :An die Musik:un lied à la gloire de toute la musique qu’elle soit classique ou non
Une petite perle!
Coquelicot

Anonyme
le 15/05/2018 à 8:24

Passer de...à et encore à quelqu’un d’autre est une idée à exploiter plus souvent. La majorité des gens n’est pas prête à entendre 1h30 de Beethoven ou de Chopin ou de Mozart ou de Prokofiev etc
Je trouve que changer met en valeur la personnalité, le génie, l’intérêt de chaque compositeur. Cela stimule l’intelligence d’avoir ce genre de confrontations et permet de mieux comprendre les uns et les autres.


Jihel

le 15/05/2018 à 16:35

Je voudrais vous faire connaitre notre fierté locale le compositeur Théodore Gouvy qui était tombé dans l’oubli pendant quelques decénies,né en 1819.Il a laissé de nombreuses oeuvres .Il a rencontré Berlioz,Debussy,Rossini .Dans les années 1980 un groupe de mélomanes de notre ville l’a sorti de l’oubli et il est joué maintenant

dans le monde entier.Ecoutez sa symphonie n2 (il en a composé 9)


Theodore Gouvy le connaissez-vous?Il repose au cimetière de Hombourg-Haut,ma ville.Tombé dans l’oubli ,il est joué maintenant dans le monde entier grâce à des mélomanes passionnés qui l’ont sorti de l’ombre.Neuf symphonies un requiem ,des pièces pour piano,bref ,un compositeur très prolixe à découvrir ou redécouvrir. A écouter,sa deuxième symphonie,(un petit conseil!)
Coquelicot

Anonyme
le 20/05/2018 à 22:07

ce cher Théodore ne mérite-t-il pas une biographie ? je m’en charge.


azerty

le 22/05/2018 à 10:38

La biographie,c’est fait!Il faut écouter ses oeuvres maintenant et je voudrais savoir si monsieur JIHEL le connait,

merci! Coquelicot

Anonyme
le 23/05/2018 à 8:27

Bicentenaire de la naissance de Théodore Gouvy l’an prochain en juillet.Projets en cours.

Anonyme
le 06/06/2018 à 9:46

Et Elgar dans tout ça?Pompes et circonstances,belles mélodies et god save the Queen!

Anonyme
le 10/06/2018 à 8:15

Hommage àYvette Horner qui jouait également du classique à l’accordéon,ce qui n’était pas facile et un pied de nez aux puristes! Coquelicot

Anonyme
le 12/06/2018 à 10:58

revenons à notre cher Beethoven!C’est le celui qui m’apporte mon bonheur de la journée,une journée qui commence avec la romance n 2 et se termine le soir avec le concerto n5,un ravissement!

Perle

Anonyme
le 18/06/2018 à 9:17

Beethoven,du bist der Beste!

Elise von Humerich

Anonyme
le 24/06/2018 à 9:37

a quand les prochaines chorégies d’Orange?

Anonyme
le 04/07/2018 à 7:52

elles ont eu lieu fin juillet ,

prune

Anonyme
le 21/08/2018 à 23:49

Karajan s’est encarté chez les nazis par pur opportunisme et profit et non par la doctrine véhiculée,il a profondément regretté par la suite,de toute évidence il n’était pas le seul !Que dire de notre chère Arletty qui aimais beaucoup les Allemands ainsi que d’autres artistes,la liste serait longue!Gardons en nous sa façon si particuliere de diriger un orchestre et sa passion pour la grande musique!D’autres gens dans le pays n’ont pas été très glorieux non plus. Coquelicot

Anonyme
le 08/09/2018 à 14:25

regarder diriger Karajan est un pur délice,il est complètement habité par son art,les yeux fermés il nous entraine dans son monde à lui,pour moi c’est le plus grand!


coquelicot

Anonyme
le 14/09/2018 à 12:26

Arrêtons de dénigrer Karajan,il a coulé tant d’eau de la Sprée sous les ponts de Berlin,gardons en nous sa vibrante passion pour son art merveilleux,sa façon si élégante de diriger un orchestre et sa beauté tant physique q’intèrieure,je ne veux retenir que cela de lui.Q’ il repose en paix.
feuille d’automne.

Anonyme
le 15/09/2018 à 8:56

Allez!un petit coup de Beethoven dirigé par Karajan,ça fait du bien et on oublie tout ce que les gens disent de mauvais sur lui,laissons-le tranquille!

Anonyme
le 17/09/2018 à 11:37

ça y est, maintenant au tour de Wagner d’être critiqué!Après Karajan,on en remet une couche sur les plus grands artistes de leur temps à savoir le compositeur et notre Baudelaire national.Ne cherchons pas la petite bête ,il est clair que tous deux avaient la folie de leur art dans le corps!Musique et poésie,un duo de toute beauté dans le monde entier. Coquelicot.

Anonyme
le 04/10/2018 à 9:24

Un petit coup de Lohengrin,un peu de Tannhauser un zeste de Parsifal et je suis aux anges!Vive Wagner et sa musique géniale.


Feuille d’automne.

Anonyme
le 04/10/2018 à 12:36

Et Mallarmé,il compte pour du beurre?C’est lui qui également a rendu hommage à Wagner,il n’y avait pas seulement Baudelaire,d’ailleurs beaucoup de poètes dans le monde entier ont rendu hommage au compositeur(sauf Claudel je crois).

Gertrude la Walkyrie.(touchez pas à mon Richard!)

Anonyme
le 05/10/2018 à 8:15

comment peut on s’approprier une oeuvre d’un compositeur?Chacun doit trouver son bonheur dans ce qu’il ressent à travers la musique,c’est le coeur qui gouverne!Pourquoi toujours associer Hitler à Wagner,d’autres qui n’étaient pas des monstres comme lui on aimé la musique si romantique et passionnée de ce grand homme,entr’autre LouisII de Bavière.
Une admiratrice de Wagner.

Anonyme
le 16/10/2018 à 10:11

Tannhauser,une des plus belles ouvertures jamais composée,ça me donne des frissons.Pourquoi toujours revenir sur le passé des compositeurs(c’est vrai qu’ils étaient parfois ambigus dans leurs choix politiques et autres choses))mais ne gardons d’eux que leur art merveilleux et écoutons seulement leurs oeuvres grandioses ou un peu moins connues,avec Wagner surtout qui nous laisse entendre douceur,passion,romantisme exacerbé parfois,mais oh combien magique!

Coquelicot

Anonyme
le 17/10/2018 à 7:22

Ich liebe Wagner,ein Meister der Musik.

Gerlinde aus Deutschland

Anonyme
le 20/10/2018 à 11:32

hommage à l’arc de triomphe pour ce 11 novembre 2018,mais quelle déception de ne pas avoir entendu l’ode à la joie,hymne de l’europe,c’est vraiment n’importe quoi!Il a fallu l’entendre chanté par des enfants à Epernay,bravo !

Anonyme
le 11/11/2018 à 20:53

A propos de Beethoven,Louis-Guillaume le grand-père, était d’origine Flamande mais le van du nom de famille n’était pas une particule nobiliaire et donc parfaitement roturier!L’arrière grand-père de Ludwig était marchand de vin né à Anvers et selon les biographes,un membre de la famille arriva à 20ans en Allemagne à Bonn en 1732 et toute la famille s’enracina dans cette ville.Sur les 4 grand-parents de Ludwig,3 sont sans conteste allemands d’après les biographes donc les Beethoven sont de descendance flamande mais allemands depuis 3 générations et le nom signifie “jardin de bouleaux”mais pas jardin de betteraves!Mais bon,à chacun sa croyance!

Anonyme
le 25/11/2018 à 9:49

Mon cher Ludwig!Que tu ais des origines flamandes ou non,c’est quand même l’Allemagne et surtout l’Autriche qui t’ont ouvert leurs bras pour te permettre d’étudier la musique et d’être ce génie que tu es devenu après en nous laissant toutes ces oeuvres extraordinaires et exaltantes!Que Dieu te garde en sa Lumière.

Wistéria

Anonyme
le 27/11/2018 à 17:47

Laissez le tranquille ce pauvre Beethoven et écoutez plutôt ses oeuvres,vous en reviendrez plus sensibles et plus intelligents (j’espère).Ecoutez le sans modération

Feuille d’automne

Anonyme
le 29/11/2018 à 11:15

mein Beethoven,du warst der beste componist auf der ganzen welt


Ich liebe dich ! Ulrike

Anonyme
le 30/11/2018 à 14:26

Alma épouse Werfel,épouse Gropius et Mahler.

Coquelicot

Anonyme
le 02/12/2018 à 9:46

Alma Mahler,quel tempérament!grande amoureuse et feministe avant l’heure,elle a fait tourner la tête aux plus illustres hommes de son époque,dommage que sa musique reste moins connue que son personnage!

wistéria

Anonyme
le 04/12/2018 à 6:02

Christophe Willibald n’a jamais eu d’enfants mais a adopté une petite Marianne morte très jeune.

Wisteria

Anonyme
le 04/12/2018 à 19:35

Jean Sébastien Bach a eu 21enfants,7 de sa première épouse,14 de la deuxième(quelle santé!)Beaucoup sont devenus musiciens:bon sang ne saurait mentir!avec Mozart,Beethoven et Wagner,ce sont pour moi les plus grands dans le monde

Wisteria

Anonyme
le 08/12/2018 à 9:12

Attention toutefois de ne pas se tromper de lettre : sinon, on écrit que ce sont les plus glands dans le monde. XP
(Mais je vous rassure, je ne les considère pas comme tel !) Emma77

Anonyme
le 10/12/2018 à 14:31

Petite Emma,votre touche d’humour est très mignonne!A quand la prochaine?

Bonne écoute de musique !

Wisteria

Anonyme
le 11/12/2018 à 10:59

Les meilleurs B,Beethoven,Berlioz,Bach,Brahms.

Coquelicot

Anonyme
le 12/12/2018 à 10:01

Mdr, merci bcp Wisteria ! J’en ai déjà fait plusieurs lol ! Allez voir sur le lien prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn. Emma77

Anonyme
le 12/12/2018 à 12:46

Nous parlons de beaucoup de compositeurs et musiciens en ce moment,mais oublions l’autre génie du piano à savoir Frédéric Chopin qui a bercé mon enfance .Honneur à lui!

feuille d’automne

Anonyme
le 12/12/2018 à 16:52

Emma,jouez-vous d’un instrument?Si oui,c’est formidable!Moi j’aurais bien aimé apprendre le piano,mais étant très timide petite cela m’a handicapé dans ma démarche et pourtant un ami de mon père aurait pu me l’enseigner,il était pianiste et chef de nombreux choristes dans notre ville.Mais cela ne m’a pas empêché d’adorer la musique classique,surtout le piano.Beethoven est mon compositeur préféré,il me rends la vie meilleure!
Wisteria

Anonyme
le 13/12/2018 à 11:37

Ohh vous êtes très gentille Wistéria ! Oui, je joue de la guitare et... du piano ! ;)
Mais vous pouvez me tutoyer : je n’ai que 14 ans et demi mdr !
Moi, mes compositeurs préférés sont Bach et Haendel ; j’aime bien aussi Diabelli.

Anonyme
le 14/12/2018 à 12:10

Cher Ludwig,il y a 248ans tu naissais à Bonn ou tes arrière-grands- parents ont émigré au début du 18eme siècle.Tu nous a laissé tes oeuvres magnifiques en héritage,malgré une enfance avec comme père un tyran,ton amour de la vie ,malgré ta surdité et la maladie était plus fort que tout et impose le respect.J’écoute passionnément et inlassablement ta musique qui m’apporte le bonheur tous les jours de ma vie et me réconforte.Merci pour tant de belles choses!

Perle.

Anonyme
le 17/12/2018 à 9:53

Symphozik a oublié Beethoven hier 17 décembre,je suis triste!248 ans que le cher homme venait au monde pour devenir plus tard un de nos plus grands compositeurs au monde sinon le plus grand!Ludwig,pardonne leur cet oubli et leur SURDITE à mon appel.Je t’aime et je vais de ce pas réécouter ta 9eme extraordinaire!
Perle.

Anonyme
le 18/12/2018 à 9:39

Merci Symphozik ,vous vous êtes rattrapés en ce qui concerne le jour anniversaire de Beethoven!
Perle.

Anonyme
le 18/12/2018 à 23:18

Melle Emma,je vois que vous êtes une admiratrice de musique baroque ,c’est très bien.Moi,mes préférences vont plutôt vers L van B,mais j’aime beaucoup également Chopin,Liszt,Schubert,Wagner,Brahms,Tchaikovsky et moins Mahler que je trouve plus mélancolique dans ses compositions,mais bon,c’est un avis personnel.Bravo pour la guitare et le piano ,continuez ainsi!ah,j’en oublie un ,le grand Mozart!Je vous embrasse,à bientôt peut- être.J’ai 68ans et je m’appelle Perle.

Anonyme
le 18/12/2018 à 23:42

Ah! Diabelli et Beethoven avec ses 33variations sur une valse,que c’est beau!Vous voyez Emma,le baroque que vous aimez tant peut flirter sans problème avec le début du romantisme!Salutations sincères.
Perle.

Anonyme
le 19/12/2018 à 0:05

Jeune Emma,bravo pour l’apprentissage de la guitare et du piano.Je vous souhaite un avenir plein de bonheur dans la musique quelle soit classique ou autre.

Wisteria

Anonyme
le 19/12/2018 à 8:13

Chère Madame Perle, votre prénom est magnifique, j’aime trop !!! Moi, je m’appelle Tabéah. Ce site m’est utile pour les cours de musique obligatoire et facultative que je suis au CNED pour le bac.
Moi, j’aime bien la mélancolie ; d’ailleurs, avez-vous fait le test musical de personnalité de ce site ? Moi, je l’ai fait et j’ai commenté.
Gros bisous chère Madame ! Emma77

Anonyme
le 19/12/2018 à 12:05

Mahler mélancolique?taratata,en tout cas pas dans toutes ses oeuvres,le final de la 8eme est splendide mais c’est vrai que l’adagietto de la 5eme est plus tristounet (Mort à Venise,le film),il faut dire aussi que le décès de sa fille et les déboires avec Alma ont du influencer sa musique!
Coquelicot

Anonyme
le 19/12/2018 à 14:35

Melle Emma,je suis heureuse d’avoir fait votre connaissance par le biais de la musique.Je vous souhaite un joyeux Noël et de belles études afin d’avoir un avenir plein de promesses.Mon prénom vient de l’anglais,c’est également le prénom de l’écrivain Pearl Buck et signifie perle en français.Si vous aimez lire,je vous conseille ses beaux romans sur la Chine dont le premier que j’ai lu dans ma jeunesse s’intitule:Vent d’est,vent d’ouest.Je vous embrasse.

Perle.

Anonyme
le 20/12/2018 à 10:44

Merci Wisteria ! Mais du coup, j’avoue que je suis un peu perdue là : Wisteria et Perle, ce sont 2 personnes différentes ?? Ou bien Wisteria est votre pseudo ? Emma77

Anonyme
le 20/12/2018 à 11:06

Oui, j’avoue que je suis perdu aussi !


Symphozik

le 20/12/2018 à 18:31

XD ahah, j’oubliais que pendant ce temps, Symphosik lisait tout d’un oeil inquisiteur !

Anonyme
le 20/12/2018 à 21:03

Ah ok Madame Perle ! Merci pour le titre, je l’ai noté et je le lirai quand j’aurai passé le bac ! ;) Oui, j’aime bcp lire mdr. Bonnes vacances à vous aussi ! Tabéah (alias Emma77)

Anonyme
le 20/12/2018 à 21:06

Je suis Perle et je ne connais pas Wistéria en dehors de ses commentaires souvent très pertinents.Mais c’est un bonheur de lire tous ces gens qui aiment la musique comme moi.Je n’ai malheureusement pas de petits-enfants avec qui partager mes émotions lyriques.Bien à vous melle Tabéah alias Emma 77(vous aussi portez un joli prénom rare).Bisous,
Perle

Anonyme
le 22/12/2018 à 10:19

Paisible et heureux NOËL à toute la grande famille SYMPHOZIK!

ROSE(de noel)

Anonyme
le 24/12/2018 à 9:28

Ah, d’accord mdr ! Je m’y retrouve maintenant !
C’est dommage que vous n’ayez pas de petits-enfants... Et merci pour votre compliment ! Mon prénom signifie Tabitha en allemand. :)
Je vous souhaite de très bonnes vacances Mme Perle ! Tabéah

Anonyme
le 26/12/2018 à 12:26

Bonne année musicale à toutes et à tous,en particulier à melle Tabéah alias Emma 77,je lui souhaite plein de bonnes choses:réussite dans ses études,santé et qu’elle reste la jeune fille gentille et instruite dont j’apprécie les petits traits d’humour dans Symphozique,je lui suis reconnaissante de me porter attention au travers de cet écran car je n’ai pas le bonheur d’avoir cette jeunesse près de moi.Je n’ai que deux grands enfants(43 et 38 ans)qui n’ont pu me donner de petits-enfants,mais j’apprécie leur culture et leur amour de la musique.Nicolas(guitare et Céline chant).Je vous porte dans mon coeur chère Tabéah-Emma!Bonne continuation,je vous embrasse!

Perle

Anonyme
le 31/12/2018 à 10:17

Bonne année avec plein de bonnes musiques pour tous!

Coquelicot.

Anonyme
le 01/01/2019 à 9:55

Tout Beethoven est à trouver dans la magnifique biographie de Jean et Brigitte Massin(plus de 800pages)En la lisant,on en ressort plus humble,plus humain et enfin plus instruit face à cette immense personnalité que fût Beethoven et à son amour de la vie lui qui a été tant méprisé et souvent haï à son époque alors qu’il ne recherchait que la tendresse et l’amour des siens .Les gens souvent ne gardent de lui que ses éclats de voix,son hygiène douteuse,son penchant pour l’alcool,mais oublient combien il a souffert dans jeunesse,battu par un père débauché,rustre et musicien raté.Sa lettre à “Immortelle bien-aimée”et son testament de Heiligenstadt sont une preuve de sa tendresse pour cette femme et pour sa famille,son amour inconditionnel pour une mère trop tôt disparue et ces merveilleuses oeuvres laissées en héritage.Beethoven restera dans nos mémoires à jamais.
Perle.

Anonyme
le 05/01/2019 à 7:39

et en plus sa surdité précoce ,une catastrophe pour un musicien!mais il a vaincu tout cela grâce à un formidable optimisme,un élan qui le poussait toujours vers le beau malgré les malheurs qui ont jalonnés sa vie.Quel artiste merveilleux!

Wistéria

Anonyme
le 06/01/2019 à 9:50

Léonard Bernstein qui dirige l’Avé Verum de Mozart dans une église est un pur délice,à savourer sans modération!

Rose (de Noël)

Anonyme
le 10/01/2019 à 9:32

Effectivement le concerto n 5 de Beethoven est splendide surtout interprété par par le grand Daniel Barenboim que j’admire en tant que pianiste et chef d’orchestre.Mais rendons également hommage aux autres spécialistes de Beethoven que sont François Frédéric Guy,Kempff,Nelson Freir etc...

Perle.

Anonyme
le 11/01/2019 à 13:56

La valse n 2 fut composée à Leningrad en 1938 par Dmitri Chostakovitch.


Perle

Anonyme
le 19/01/2019 à 11:49

Bonjour,moi aussi je m’appelle Wagner et je suis fière de porter ce patronyme et en plus je suis une grande admiratrice de Richard!

Béatrice W.

Anonyme
le 27/01/2019 à 9:14

Que devient Emma 77, ses petits billets d’humour nous manquent!

Anonyme
le 29/01/2019 à 9:39

Beethoven se doit d’être convenablement écrit,anonyme du 3 2 2019! Quelle horrible faute pour un tel patronyme!

Louise.

Anonyme
le 03/02/2019 à 20:23

Nietzsche avait raison,sans la musique,la vie serait une erreur.

Wistéria.

Anonyme
le 14/02/2019 à 9:56

A quoi la musique fait appel en nous,il est difficile de le savoir;ce qui est certain,c’est qu’elle touche une zone si profonde que la folie elle-même n’y saurait pénétrer.

CIORAN.

Anonyme
le 15/02/2019 à 9:55

A chaque musicien, sa personnalité, sa sensibilité, et je crois qu’on est disposé à certains moments à écouter tel compositeur, à un autre moment tel autre etc question de besoin. Je trouve que lorsque la rencontre est réussie (là je ne me place pas sur un plan intellectuel, je ne cherche pas un savoir ) lorsque le morceau écouté colle à notre disposition intérieure, on est le plus à même de prendre conscience de ce que la musique fait en so. La musique n’est pas qu’une technique ou un savoir-faire.


Jihel

le 15/02/2019 à 19:20

Un bonheur de retrouver JIHEL avec ses commentaires sensibles et tellement vrais!Je suis entièrement d’accord avec ce qu’il écrit.

Coquelicot.

Anonyme
le 16/02/2019 à 8:52

C’est très gentil Coquelicot. Voire plus. Ben cela m’encourage.
Les gens qui, sans être conditionnés par les airs rock, pop etc viennent plutôt de la variété et qui voudraient découvrir la musique dite classique, ont une bonne chance d’être séduits par certains 2emes mouvements (je ne dis pas adagio, parce qu’il y a des andante, larghetto, romance etc) des concertos et des sonates; Il sont plus accessibles. Certains d’entre eux ne me quitteront jamais. Jamais. (Beethoven, Mozart, Chostakovitch, Scriabin, Chopin, Mendelssohn etc) On pourrait d’ailleurs en parler.
Puisque je parle de Mozart (il y a un concerto qui ne semble pas très prisé:)
Alors imaginez. Vous allez peut-être revoir une personne chère. Vous êtes dans l’attente, dans la douce espérance. vous rêvez et des images, des scènes tendres avec cette personne passent dans votre esprit. et en même temps, tout cela vous rend un peu mélancolique, vous attendrit, vous alanguit...Vous avez deviné, non ? Si; Pou moi, c’est ce que m’inspire le 2eme mouvement du concerto 10 (pour 2 pianos) et j’aime bien écouter l’interprétation de Yoon et de son comparse.


Jihel

le 16/02/2019 à 13:42

Vous me faites penser à Mireille Mathieu qui se lance maintenant dans le classique,ce n’est pas du tout son genre.Je n’ai absolument rien contre cette chanteuse, mais il faut savoir rester dans son registre(chanteuse de variétés)mais bon,il faut aussi gagner sa vie!Sans rancune,demoiselle d’Avignon,on vous aime quand même!

Coquelicot.

Anonyme
le 16/02/2019 à 15:27

Dois-je être rouge coquelicot ? hi hi
Je ne sais pas à quoi vous pensiez : à Mozart - j’en doute - à mon illustration peut-être. Je ne sais pas ce que fait Mireille, mais je ne crois pas qu’il faille établir une distinction radicale entre la variété et la musique classique. Ceux qui écrivent la musique de la première ont certainement des connaissances en classique et en musique, au moins, il y a des notes, une partition, ce qui n’est pas le cas du rap.
Je crois d’ailleurs que les ancêtres de la “grande” musique doivent être des ritournelles, des petites mélodies simplettes.


Jihel

le 16/02/2019 à 19:03

Elle s ’attaque tout de même à Verdi, Mozart Tchaikovski Brahms,
etc...Mireille.......STOP.Je suis d’accord avec Coquelicot!

Perle.

Anonyme
le 16/02/2019 à 20:44

La
Neuvième le matin pour le réveil,la Pastorale pour l’après midi,la symphonie du Nouveau Monde pour la soirée et pour terminer,le Boléro de Ravel(parfait pour les préliminaires car il dure a peu près 20mn et va crescendo!)

Coquelicot la coquine.

Anonyme
le 17/02/2019 à 9:03

A chaque instant sa musique, quelques uns seulement :
réveil place à la jeunesse : Lien">Lien
en milieu de matinée pour les vieux jeunes Mozart : non, tu ne m’attraperas pas
Lien">Lien
Pendant que je mange le 3eme morceau du concerto pour noël de Corelli : cette version-là plus splendide (monter le son) Lien">Lien
En milieu d’après-midi, un Chopin qui me rend dingue par une jeunesse (elle a fait de gros progrès pour le jouer) mette le curseur à 24 min 05 sec Lien">Lien
Pendant que je dîne, Dumka de Tchaïkovsky joué par Malofeev à Benetton en 2eme partie ; Lien">Lien
Le soir, le 2nd mouvement du concerto 3 de Beethoven. Et je m’endors béat
et demain c’est autre chose


Jihel

le 17/02/2019 à 19:51

@Coquelicot : symphozik.info est un mauvais site de rencontre 😏 mais on retiendra la recommandation 😂


blopblop

le 17/02/2019 à 22:28

Très drôle! la recommandation est vivement à suivre.M D R!

Coquelicot.

Anonyme
le 19/02/2019 à 12:25

Je ne suis pas.
On devrait élever des monuments en France en hommage à certaines oeuvres musicales. Plus chères au coeur de bien des hommes que certains personnages dont on a fait des légendes.
Par exemple, Coquelicot la beethovenienne mais pas que, et moi le mozartien, mais pas que, on pourrait édifier un monument conjoint à la sonate 8 de Beethoven, et la 26 de Mozart, toutes deux pour piano et violon, toutes deux comportant un 2eme mouvement que je moi, personnellement et alors oui, moi je trouve sublime.


Jihel

le 19/02/2019 à 19:17

Mille fois raison JIHEL,c’est si beau que cela vous fait couler des larmes d’intense émotion.Et maintenant,un petit tour dans les Alpes avec Richard Strauss et respirer à pleins poumons l’air vivifiant“ Auf dem Gipfel”

Coquelicot.

. Bonne journée!

Coquelicot

Anonyme
le 20/02/2019 à 8:31

A découvrir, Théodore Gouvy compositeur Lorrain tombé dans l’oubli pendant longtemps mais redécouvert par des passionnés.Ecoutez sa symphonie n 2,JIHEL le connait-il?

Coquelicot




Anonyme
le 21/02/2019 à 17:11

Je ne connaissais pas du tout. Je suis en train d’écouter. cela me plaît. Original. J’y vois une touchede musique impressionniste, une touche de Saint-Saëns Mais il doit avoir été un peu influencé par Strauss parce que cela danse de façon harmonieuse et légère. .


Jihel

le 21/02/2019 à 19:37

Alors ce qui suit, voyez-vous, j’appelle cela une musique existentielle : quand on se penche sur sa vie, quand on en tire des conclusions douces amères, quand on a de la tendresse pour tout ce qu’elle a été, quand on se laisse aller, (pour moi, une prestation pianistique qui dépasse tout ce que j’ai entendu. Malofeev)
Lien">Lien

:


Jihel

le 21/02/2019 à 20:25

Th .Gouvy repose au cimetière de ma ville en Lorraine et nous avons prévu pour l’année commémorant son anniversaire(3 juillet 1819) une grande fête avec concerts,inauguration du nouvel office de tourisme qui portera son nom ,avec également un buste en son honneur.Il faut également souligner qu’il a côtoyé les plus grands:notamment Berlioz et Liszt et sommes fiers de pouvoir exposer son piano que sa famille nous a légué avec générosité.

Coquelicot vous souhaite une bonne journée, en musique ,bien sûr!

Anonyme
le 22/02/2019 à 10:15

Ce jeune Alexander Malofeev promet et j’espère que l’on en fera pas un Lang Lang bis car ce dernier est plus dans le show dans sa prestation musicale et pourtant c’est un des plus grands,idem pour madame Buniatishvili qui est plus dans la mode et dont on regarde plutôt la plastique que le jeu pianistique et pourtant pour moi la plus passionnée de tous dans son art!

L’humble avis de Coquelicot

Anonyme
le 22/02/2019 à 12:48

Je me souviens de la prestation de Lang-Lang à la Philarmonie, devant Hollande. Il interprétait le concerto 1 de Tchaïkovsky. Une personne de mon entourage, (de sexe féminin) dont la culture musicale est pourtant limitée, m’avait dit un jour que ce concerto lui procurait souvent un orgasme. Je l’aime aussi, mais jamais peut-être je ne me suis autant ennuyé qu’en écoutant ce Lang-Lang. C’était d’un terne ! pffff


Jihel

le 22/02/2019 à 16:22

TchaÏkovsky qui procure de telles sensations à une femme,ouah!Moi je suis plutôt Wagner qui m’emporterais,voguant sur le Hollandais Volant! Quant à Mahler,je n’arrive pas à m’y faire,dans ses oeuvres je ne retrouve jamais l’optimisme après la tristesse ou bien les passages mélancoliques qui le caractérisent ,à part dans le final de la 8eme ou il se “lâche” vraiment!Moi il me donne envie par moments de me jeter dans ma Moselle chérie avec mes jolis pétales rouges et mes boutons floraux.Ma fratrie me dit souvent que j’ai tort de pas l’aimer et que sa musique est magnifique ,je veux bien le croire mais c’est vraiment pas mon genre;en plus quand certaines cantatrices surtout les sopranos mettent le paquet alors je commence à faner.M D R !

Bon dimanche à vous, Coquelicot.

p s:Beethoven,pardonne mon infidélité d’un petit moment!

Anonyme
le 24/02/2019 à 10:23

Un peu de méchanceté pour m’amuser...pour l’orgasme, bien évidemment, ce n’était pas après avoir écouté les explications (ou plutôt assisté à l’autopsie) de l’oeuvre en question effectuée par J.F. Zygel. Faut pas exagérer non plus hi hi. Au fait, qu’est-ce qu’il devient ? J’ai quand même appris quelques petits trucs avec lui, notamment la différence entre les notes de Brahms et les notes de Chopin par exemple. (piano) Rondes, pleines, dans le premier cas, et je ne sais plus le mot employé pour Chopin. .Remarquez, j’avais quand même fait la distinction.


Jihel

le 24/02/2019 à 17:26

J-F ZYGEL,son émission passe trop tard de toute façon,je ne regarde seulement ce qui me plait dans ses programmes qui deviennent d’ailleurs de plus en plus rares!
Wistéria.

Anonyme
le 24/02/2019 à 20:21

Il y a des extraits de ses improvisations sur le net. Des extraits très courts.
Trop longs !


Jihel

le 25/02/2019 à 8:27

Attention JIHEL,à force de décrire le plaisir féminin vous allez être censuré!et ce serait dommage de ne plus vous lire.....m d r.

J’en devient même rouge cramoisi!

Coquelicot.

Anonyme
le 25/02/2019 à 9:59

Aucun souci pour l’orgasme, symphozik est toujours preneur (et parfois donneur, paraît-il) mais il est vrai que vous commencez légèrement à dévier du thème de la page « les derniers commentaires » ;)
N’hésitez pas à reprendre sur le forum pour plus de confort, au besoin je peux déplacer la conversation entière (enfin si je ne rencontre pas de bug...)


Symphozik

le 25/02/2019 à 12:45

Tchaïkovsky, j’ai toujours trouvé qu’il y avait un passage un peu creux, au coeur du premier mouvement du concerto 2 pour piano. Je n’accroche pas pendant un moment. C’est dommage pour moi.
Pour le 3eme mouvement, il a été joué (moins bien que Malofeev) par une jeune fille de 11 ans qui s’en est bien tiré. On n’entend pas bien toutes les notes, mais c’est dû en partie au fait que ce n’est pas l’enregistrement officiel. Il y a le rythme et le coeur.
Lien">Lien


Jihel

le 25/02/2019 à 15:49

Je préfère de loin le concerto pour violon de Tchaikovsky surtout joué par Perlman quelle émotion encore et toujours après tant d’années d’écoute,je ne m’en lasse pas!

Perle.

Anonyme
le 25/02/2019 à 17:36

Composé à la même période que le concerto pour violon de Brahms, il est nettement plus romantique que ce dernier. On ne s’en étonnera pas quoi que la période soit la même. Mais personnellement, j’aime bien que le violon dégage une certaine puissance expressive en même temps, justement, qu’il ne soit pas trop fidèle à son romantisme naturel (les sanglots longs des violons de l’automne;;.)
Quand il y a un mélange, (comme dans le Mendelssohn ou le Bruch) cela me plaît


Jihel

le 26/02/2019 à 8:58

Ce matin un peu d’opéra et pour commencer du Bizet (vous avez dit Bizet?)et oui!ensuite j’enchaine avec Berlioz,puis Wagner et pour terminer Verdi.Voila le programme.Et pour l’après-midi, retour à Beethoven et quelques symphonies.Son unique opéra ne m’a jamais plu,je trouve que le Maître n’était pas fait pour ce genre de compositions mais certainement que beaucoup de monde n’est pas de cet avis (et c’est tant mieux!)Comme je le dis toujours autour de moi,c’est le coeur qui gouverne.Bonne journée ensoleillée et musicale.

Coquelicot

Anonyme
le 26/02/2019 à 10:33

Je suis d’accord avec Symphozik : cette très très longue conversation sur les goûts musicaux des uns et des autres devrait plutôt se trouver sur le forum et non dans les derniers commentaires dont ce n’est pas la fonction. À propos de derniers commentaires, j’aimerais savoir pourquoi Symphozik délaisse depuis si longtemps l’intéressante (et souvent amusante) rubrique des informations musicales ?

Anonyme
le 26/02/2019 à 11:27

Petit mémorandum personnel histoire d’encombrer encore un peu plus le site. Qu’est-ce que j’aime dans un concerto pour violon (des éléments sont communs avec le piano)
- Atmosphère réussie et forte
- des inflexions
- des contrastes qui se mettent en valeur mutuellement
- une variété dans les phrases, les thèmes, dans l’unité
- des crescendos ou des poussées jusqu’à un paroxysme qui vous saisissent vraiment
- des modulations nombreuses dans le son
- un mariage parfait entre l’orchestre et le violon
- une puissance ou une intensité expressive


Jihel

le 26/02/2019 à 11:37

Azerty, vous êtes démasqué !


Symphozik

le 26/02/2019 à 18:38

???


azerty

le 27/02/2019 à 10:40

?????


Jihel

le 27/02/2019 à 10:58

Je vais rejoindre ma prairie ensoleillée car c’est triste de plus pouvoir échanger nos goûts sur “les derniers commentaires”et qu’il faille aller sur le forum pour cela.Désolée Jihel,je n’aurais plus le plaisir d’échanger avec vous,nous avions pourtant parfois accordé nos violons! mais je continuerai à vous lire.Adieu symphozik

Coquelicot

Anonyme
le 28/02/2019 à 9:17

Notez que je ne vous chasse pas, j’exprimais tout au plus une recommandation de bon sens…


Symphozik

le 28/02/2019 à 14:43

Ah les forums ne sont plus ce qu’ils étaient, c’est une sorte de rélégation.
Une bonne idée, peut-être qui correspondrait bien à ce site, ce serait de créer 2 parties bien distinctes, et bien affichées.
Dans la première on trouverait tous les disciples et élèves de symphozik, tous les vrais musiciens, et l’autre serait proposée aux mélomanes, aux curieux, aux néophytes qui auraient tout loisir de mêler connaissances, goûts, témoignages, suggestions, bien sûr naïfs, et innocents. Cela amuserait les gens de la première partie qui en vérité ne sont pas très bavards, quand ils n’interviennent pas pour corriger ou se plaindre..


Jihel

le 28/02/2019 à 16:11

Ne quittez pas Symphozik cher Coquelicot,j’ai beaucoup apprécié vos élans du coeur et votre amour pour Beethoven,j’en suis également fan et votre humour va nous manquer aussi.Mais bon,c’est votre choix soyez heureuse dans votre prairie avec vos amies les fleurs.


Avec regret,Perle.

Anonyme
le 28/02/2019 à 20:41

Gentil coquelicot mesdames,gentil coquelicot nouveau!Dommage que vous venez d’être “cueillie” par symphozik,j’aimais bien votre personnalité et votre humour et surtout votre grand amour pour les oeuvres de L van B .

Louise.

Anonyme
le 28/02/2019 à 21:53

que sont les recommandations de bon sens pour symphozik?n’importe quoi,pffff!

Lucien.

Anonyme
le 28/02/2019 à 22:03

Je ne comprends pas exactement votre suggestion ! Voulez-vous dire 2 espaces commentaires ? Honnêtement, la grande majorité des internautes postent de manière un peu anarchique, un coup dans les commentaires, un coup sur le forum, un coup via le formulaire de contact…Évidemment, il y a des exceptions disciplinées mais c’est rare !


Symphozik

le 01/03/2019 à 2:28

Ooh mais si j’avais su que ma remarque provoquerait un tel soulèvement populaire, oncques ne l’aurais-je émise !
Alors pour vous montrer que je fais amende honorable, je me permets de glisser également un peu dans le hors-sujet et de vous suggérer à toutes et à tous un excellent film que je viens de découvrir : Split.


Symphozik

le 01/03/2019 à 2:33

Oui, si votre site est ouvert aux commentaires, on peut avoir envie de donner son avis sur les articles, les commentaires etc là n’est pas la question.
Si les participants sont contents, c’est parfait. s’ils ne le sont pas, pour des raisons diverses, il pourrait être, éventuellement, envisagé, si c’est pensable, sans se renier, de la façon souhaitée, de voir si on veut corriger la chose. C’était le sens de ma suggestion. Ainsi, cela éviterait peut-être les incompréhensions qui s’expriment sous forme de ? ou protestations


Jihel

le 01/03/2019 à 8:49

Chère coquelicot, qu’avez-vous contre le forum? Je vais y ouvrir une discussion intitulée “goûts musicaux”. Ce sera le lieu parfait pour permettre à chacun et d’y indiquer ses préférences et ses coups de cœur.


azerty

le 01/03/2019 à 11:54

La bonne idée que voila!Et n’oublions pas ce cher Chopin qui aurait eu 209 ans ce vendredi 1er mars.

Wistéria.

Anonyme
le 01/03/2019 à 13:16

Un concert au mois de mai en notre Collégiale avec Ravel,Beethoven,Moussorgski,Wagner,Offenbach.Je trépigne d’impatience!

Louise.

Anonyme
le 02/03/2019 à 13:32

Une vidéo à voir :un pianiste qui joue des morceaux classiques pour un éléphant aveugle en Thailande,c’est à pleurer d’émotion!

Anonyme
le 03/03/2019 à 7:59

Encore un jeune Russe qui va faire parler de lui au piano:Daniil Trifonov.Il excelle pour Tchaikovsky!

Mélody.

Anonyme
le 03/03/2019 à 10:30

Le concerto n1 pour piano de Tchaikovsky m’émeut toujours,mais la je viens de l’entendre par ce jeune Daniil Trifonov et j’en ai eu des frissons.Je le connais par coeur ,joué par tant de pianistes souvent surdoués,mais la,c’était autre chose je n’arrive pas à me l’expliquer;j’étais scotchée!

Rose.

Anonyme
le 03/03/2019 à 20:49

Il est merveilleux aussi pour Mozart!Je l’aime beaucoup.Ses mains me troublent également,je suis sensible à cela.

Wistéria.

Anonyme
le 04/03/2019 à 9:57

Une vidéo qui date d’il y a quelque années le montre jouant le concerto n1 ,avec le portrait de Tchaikovsky derrière lui,c’est encore plus d’émotion!

Mélody.

Anonyme
le 04/03/2019 à 10:10

Piano. Tiens, je voudrais vous faire part des raisons pour lesquelles j’aime le piano. Succinctement.
Parmi toutes ces raisons, en voici 2.
- Instrument à cordes et à percussion, son effet sur l’auditeur est complexe. Les percussions sont reliés au cœur, les cordes sont reliées à la voix. Et comme en plus, c’est un instrument plutôt introverti malgré les fortissimos dont il est capable, on peut comprendre que ses effets soient étendus et mystérieux. Les notes : des gouttes d’eau qui tomberaient sur un liquide et qui produiraient des ondes intérieures. C’est très sensible quand c’est lent.
- c’est le maître du rythme. ni l’orchestre, ni un autre instrument ne sont capables de variations et de vitesses de variations aussi extraordinaires; essayez de rivaliser avec un flûte (j’adore la flûte) un violon ( j’adore le violon) un hautbois, un basson n’en parlons pas;
Autant dire qu’il y a mille façons d’interpréter un concerto ou une sonate pour piano tellement les paramètres sont nombreux. .
C’est pour cela que les comparaisons n’en finiront jamais, d’autant qu’un jour, on peut préférer tel pianiste, et un autre jour, un autre pianiste.


Jihel

le 04/03/2019 à 13:11

C’est comme on le ressent,en effet;et ce choix que nous faisons entre les différents interprètes n’est pas innocent,une symphonie ou un concerto pour moi e st que j’écoute toujours (ou a peu près) les mêmes ,c’est à dire Martha Argerich, Khatia Buniatishvili ,les pianistes Russes (tous)Barenboim,Brigitte Engerer,Hélène Grimaud.Comme le dit une dame sur Symphozik,c’est le coeur qui prime!

Anonyme
le 04/03/2019 à 14:03

Tout le contraire de moi. Jamais ceux-là.


Jihel

le 05/03/2019 à 8:54

Pauvre Symphozik ! Vos lecteurs continuent décidément à confondre les “derniers commentaires“ avec un “forum de discussion“ et à y échanger à bâtons rompus leurs goûts musicaux... Je pense savoir pourquoi : c’est un problème de visibilité (le forum est trop discret). Pour y remédier, il suffirait de créer une nouvelle rubrique sur la page d’accueil (dans la colonne de droite, à côté des “derniers commentaires“, et sur le même modèle). Cette nouvelle rubrique pourrait être intitulée (par exemple) “goûts et préférences”. Elle apparaîtrait alors comme le lieu naturel d’échange pour tous les mélomanes désireux de communiquer sur ce qu’ils aiment (ou pas).


azerty

le 05/03/2019 à 11:03

“Goûts et préférences ” Une manière de diviser.
Moi j’aime untel et je déteste unetelle. Ah non, moi j’aime unetelle et je déteste untel. So What ?
Des goûts et des couleurs on ne discute pas dit le proverbe.
Alors on peut argumenter, justifier, mais dans ce cas, cela convient à l’autre partie du site, surtout si on commence à approfondir. .


Jihel

le 05/03/2019 à 11:44

^ mais pourtant c’est ce que vous faites ici ? :p je pense que ce que veut dire azerty, c’est la création d’un endroit dédié à l’échange de découvertes musicales, opinions sur la musique,...
Quoi qu’il en soit, toute cette conversation se perd déjà, et ce n’est pas automatique pour d’autres personnes intéressées de se dire que ce type de conversation se trouve parmi les derniers commentaires.


blopblop

le 05/03/2019 à 14:27

Qui est “vous” ?
Seconde phrase : je n’ai rien compris.


Jihel

le 05/03/2019 à 17:05

Ah la harpe!Magnifique aussi dans la valse des fleurs de Tchaikovsky.

Rose.

Anonyme
le 07/03/2019 à 17:14

Ah oui, j’avais oublié. A ma connaissance, les compositeurs n’ont pas souvent introduit la harpe dans leurs œuvres. (heureusement que Mozart a composé cet inoubliable concerto pour flûte et harpe) C’est dommage parce qu’elle nous transporte immédiatement dans un autre univers, féérique, poétique, immarcescible. Tiens, je me demande à l’instant s’il y en a chez les compositeurs comme Debussy, Ravel.
Un morceau avec harpe, flûte - et sa voix juvénile - et basson, ça devrait être possible quand on pense combien, chez Chopin notamment, dans des moments d’émotion, le basson se marie bien avec le piano. .


Jihel

le 08/03/2019 à 8:16

Concerto de Boieldieu,sonate de Debussy,c’est très beau.

Mélody.

Anonyme
le 08/03/2019 à 9:13

Rien à faire (j’ai été voir bien sûr) Debussy me laisse toujours sur ma faim. Avec lui, excusez-moi, c’est un peu coïtus interruptus. Merci pour la suggestion Boieldieu


Jihel

le 08/03/2019 à 11:27

OhJihel!Après l’orgasme,le coÏtus interruptus;que vous êtes drôle!Je pense qu’on ne peux pas comparer un violoniste né en 1921,une jeune Hillary et un Frantz -Peter,en tout cas moi,je n’arrive pas à différencier (je ne suis pas assez calée pour cela)mais les trois font vibrer ma corde sensible,m d r.

Wistéria.

Anonyme
le 08/03/2019 à 11:47

Moi je pense également à Clara Schumann,à Fanny Mendelssohn,Alma Mahler.Elles n’ont jamais pu “percer” vraiment,peut-être justement parce que leurs époux ou frères étaient si réputés;de vrais demi-Dieux de leur époque ou l’on mésestimait la femme et dont on acceptait pas qu’elle puisse avoir plus de succès que leurs époux,c’est malheureusement encore le cas de nos jours dans tous les domaines.Le patriarcat n’est visiblement pas mort.
Wistéria.

Anonyme
le 08/03/2019 à 22:41

Personnellement, et quitte à exprimer encore un goût personnel, j’ai pu remarquer que la majorité des pianistes que j’écoutais était des femmes. Cela tient j’imagine aux compositeurs que je préfère et à la façon des pianistes féminins de jouer où l’on trouve plus de souplesse, de fluidité, d’art. Auraient-elles les doigts moins carrés ? Hi hi.
Cela tient encore au fait que souvent on peut voir l’interprète. Je sais, cela n’a rien à voir avec la musique. Ce n’est pas la personne qui compte, c’est son jeu. Pourtant, de même que je m’étonne que l’on ne cherche jamais à ajouter à un concert un autre art pour le mettre en valeur, cela ajoute à la beauté de la musique de voir une gracieuse personne dont les doigts sont magiques.
Enfin, du grand champagne dans un verre duralex reste un grand champagne, il n’a rien perdu, mais on le sert dans de jolies flutes.


Jihel

le 09/03/2019 à 8:15

Quelle jolie comparaison!Je trouve moi que Khatia Buniatishvili joue comme un“mec“ce qui n’enlève rien à son talent bien au contraire,mais elle devrait faire attention à ne pas faire jaillir de son “panier garni”ses deux pommes lors des fortissimo!
M D R !
Mélody

Anonyme
le 09/03/2019 à 9:56

la grande Martha Argerich et absolument sublime dans son jeu pianistique et Brigitte Engerer la plus douée pour Chopin et ses nocturnes,mais c’est un avis très personnel.

Catherine.

Anonyme
le 09/03/2019 à 10:22

La subjectivité est rarement pure, il s’y mêle toujours, à mon avis, quelques idées. Ou alors vous êtes très forts(e)s.
Une idée, chez moi, intervient avant que ma subjectivité prenne ses aises.
Je n’écoute presque jamais quelqu’un comme : Algashbarbrebungrikislanperpirpolrubseoushzim
Question de principe. Je n’aime pas qu’on fasse pression sur moi. 3,5,8 fois la même bobine sur une page YouTube pour un interprète alors que tant d’autres pianistes mériteraient d’être connus, cela m’exaspère.


Jihel

le 10/03/2019 à 8:32

Je suis un pêcheur de perles, mais il faut plonger :
Lien">Lien


Jihel

le 10/03/2019 à 8:55

Nul n’est prophète en son pays dit l’adage,mais il fait tout de même partie de notre patrimoine musical classique et c’est un grand parmi les grands.Vive Berlioz,ses symphonies sont FANTASTIQUES!

WISTERIA

Anonyme
le 11/03/2019 à 15:45

En fait, je n’écoute plus beaucoup de symphonies (c’était le cas avant) . C’est un petit peu trop imposant pour moi. Je me suis mis à aimer toujours davantage les instruments, j’ai envie qu’on les mette en valeur, j’ai envie de mieux les apprécier. Je peux plus facilement m’identifier à eux, me retrouver en eux que dans un orchestre tout entier. Alors de préférence, j’écoute les concertos, les sonates, les trios, les quartet, les quintet.
je pense d’ailleurs - à vérifier - qu’un compositeur est soumis à plus de règles, plus de conventions dans une symphonie que dans une sonate.
Et enfin, cerise sur le gâteau, l’interprète est mis en valeur. (et j’aime aussi ces gens-là, je suis toujours admiratif des efforts, de la persévérance, du travail d’un enfant, d’un jeune qui apprend un instrument, sans aucune garantie d’en faire quelque chose, d’où ma tendresse pour eux) tandis que je trouve que les musiciens d’un orchestre ne le sont pas. Des galériens hi hi quand on sait cque certains chefs d’orchestre sont malcommodes;


Jihel

le 12/03/2019 à 8:20

Ah oui, désolé d’y revenir, mais les instruments pointent mieux ce qu’il y a de singulier, de mystérieux, d’émotion en soi, ce qui fait que je peux m’approcher de ce que c’est avec un peu d’introspection.


Jihel

le 12/03/2019 à 8:59

Des noms,des noms!Je blague!Moi je suis de toutes les formations,mais la symphonie pour moi reste ce qui me procure le plus de joie et d’émotions,avec ces instruments qui se complètent et les notes qui se mélanges telles des corps amoureuxJe ne suis pas Beethovénienne pour rien,quant à celui qui dirige(homme ou femme)c’est une lourde charge d’enseignement dont dépendent les musiciens,mais j’ai également vu des orchestres qui n’étaient pas dirigés et ça marchait aussi.

Rose.

Anonyme
le 12/03/2019 à 9:19

Je comprends. Au fait, des noms de quoi ?
Entre concerto et symphonie, disons la symphonie concertante de Mozart (pour violon et alto) Je me demandais comment, pourquoi le thème de l’adagio (dès le début)) me touchait, me concernait. Mystère.
Et puis, j’ai relié cela à quelqu’un qui en aurait gros sur le cœur, qui se sentirait incompris. (cela frôle la récrimination) Et plus il s’exprime et monte le ton, plus on sent qu’il a des choses à faire comprendre;
Dommage que coquelicot ne soit pas là pour se moquer de moi, c’est amusant;


Jihel

le 12/03/2019 à 12:19

Oh oui! coquelicot nous manque beaucoup,elle avait beaucoup d’humour mais peut être reviendra t- elle un jour nous faire la causette.A bon entendeur!

Perle.

Anonyme
le 12/03/2019 à 21:50

Mes grandes amies de la prairie viennent de me dire qu’apparemment je manque à quelques gens de Symphozik,alors je vais redéployer mes corolles rouges et vous redit coucou en toute sympathie,vous me manquiez beaucoup je dois l’avouer!Quant aux derniers commentaires(surtout ceux de Jihel)je les trouve plus que jamais très pertinents.Pour en revenir à Berlioz,je trouve sa musique géniale et le fait d’avoir omis les 150 ans de sa disparition ,c’est un peu triste et je vais lui rendre hommage à ma façon réécoutant quelques unes de ses oeuvres tout au long de la journée. Coquelicot.

Anonyme
le 13/03/2019 à 10:28

Que je suis heureuse!Coquelicot est de retour.Comme quoi l’on revient souvent à ses premières amours et il ne faut jamais dire “fontaine,je ne boirai pas de ton eau“.A bientôt j’espère pour d’autres messages! bien à vous,Wistéria .

Anonyme
le 13/03/2019 à 11:37

enfin coquelicot est de retour!Mais que devient notre petite Emma 77?Nous n’avons plus de nouvelles,j’espère quelle va bien. Perle.

Anonyme
le 13/03/2019 à 17:37

Cela manque d’hommes par ici hi hi..que sont-ils partis faire ? Partis à la chasse aux informations, aux anecdotes ? Ce serait bien qu’ils nous disent ce qu’ils en ont fait. Parce que avec Perle, Coquelicot, Rose, Wisteria, Catherine (j’en oublie ?) on en a quand même un aperçu rapide.


Jihel

le 13/03/2019 à 19:40

Partis pour d’autres chasses peut-être!Je suis Lucien et depuis peu je communique sur symphosik,mais je pense que ma musique à moi et que j’aime pardessus tout n’interresse pas grand monde,c’est à dire le genre Offenbach,les opérettes qui sont les petites soeurs de l’opéra et ce petit monde que l’on entend plus beaucoup sur les ondes mais dont on ne doit pas avoir honte.Mon épouse me dit tu n’as rien à faire sur ce site mais j’aimerais avoir votre avis. Lucien.

Anonyme
le 13/03/2019 à 22:33

Les noms c’était pour les chefs MALCOMMODES cher Jihel, alors des noms des noms! m d r.Moi je pense à von Karajan qui était très dur avec ses musiciens,mais il y a prescription.A part cela,il était merveilleux! ROSE.

Anonyme
le 13/03/2019 à 22:56

Manquerait plus que ça, Lucien, que l’amour de la musique, quand c’est de la musique, doive s’effacer devant les arguments d’autorité et les jugements convenus. Je vous invite à nous faire part de vos coups de cœur et à nous expliquer pourquoi vous aimez cela; Cela nous apportera.


Jihel

le 14/03/2019 à 8:05

Réveillés le matin par une sérénade d’une enfant au pied du lit : Lien


Jihel

le 14/03/2019 à 9:13

merci de prendre mon message en compte,j’ai été bercé par cette musique dans ma famille surtout maman qui aimait l’opéra et surtout les opérettes avec des sopranos comme Mady Mesplé,Mathé Altéry,le grand ténor allemand Fritz Wunderlich à la voix si expressive et pure,qui était à l’aise dans les plus grands répertoires (opéras et opérettes),voila un échantillonnage de personnalités que les parents m’ont fait découvrir(il faut dire que je suis âgé de 68 ans),ne vous moquez pas s’il vous plaît ,mais se sont des opérettes comme le pays du sourire,princesse czardas,fleur d’Hawai et les oeuvres d’Offenbach comme La Périchole;Les contes d’Hoffmann,les Brigands,tous les opéras -bouffe etc....Voile ce que j’aime beaucoup ainsi que d’autres oeuvres plus Grandioses dont les symphonies également. Merci de m’avoir lu. Lucien.

Anonyme
le 14/03/2019 à 10:04

Jihel, je ne comprends pas très bien votre formulation : “l’amour de la musique, quand c’est de la musique“. Pourriez-vous nous citer une musique qui, pour vous, “ne serait pas de la musique“ ?


azerty

le 14/03/2019 à 10:52

OUI JIHEL quelle musique ne serait pas musique?Tout est musique dans la vie,il faut savoir la trouver et l’expérimenter,elle est tout autour de nous,tous les jours! Catherine.

Anonyme
le 14/03/2019 à 11:10

Commençons par le rap. Continuons avec ce que les ordinateurs sont capables de sortir comme rythmes et séquences modélisées. Jihel


Jihel

le 14/03/2019 à 11:44

Je suis sûr que les amateurs de ces musiques ne seraient pas d’accord avec vous. Quels arguments pourriez-vous leur opposer, sinon votre jugement de goût personnel ?


azerty

le 14/03/2019 à 12:19

D’abord un son n’est pas forcément une note. Les oiseaux chantent (peut-être leur plaisir de voler hi hi) mais ils ne produisent pas de musique. Un débutant qui souffle dans une flûte ou une trompette produit un son, mais ce n’est pas de la musique. On produit des tas de bruits (parfois intempestifs) mais ce n’est pas de la musique. Ensuite, à mon humble avis, même si on est capable de produire des notes, encore faut-il qu’elles soient une création humaine; Pourquoi ? parce qu’à mon sens, la musique fait deux choses qu’un ordinateur ne sait pas faire. - visiter l’émotivité de chacun, malgré les singularités individuelles. (exemple : une musique est très aimée par beaucoup mais pour des raisons différentes) C’est le privilège du génie d’atteindre à l’universel à travers la singularité; - Réactiver une immense mémoire collective qui remonte à très très loin. C’est de l’anthropologie. Jihel


Jihel

le 14/03/2019 à 13:09

Bravo Jihel! Vous avez tout compris! Benoit.

Anonyme
le 14/03/2019 à 13:22

Et que faites-vous des 4’33“ de John Cage ? J’ai justement rédigé un dossier sur la question pour Symphozik. Vous constaterez que j’y propose une définition de la musique en des termes plus prudents et moins subjectifs que les vôtres : Lien


azerty

le 14/03/2019 à 14:24

Comme je l’ai dit, dans l’art, la singularité doit atteindre l’universel. L’art est créé par des artistes, et pas seulement à destination de quelques initiés ou pour correspondre aux idées de quelques initiés, mais pour toucher le grand nombre. Mais ce n’est que ma compréhension à moi. Jihel


Jihel

le 14/03/2019 à 15:14

Et que faites-vous des 4’33“ de John Cage ? J’ai justement rédigé un dossier sur la question pour Symphozik. Vous constaterez que j’y propose une définition de la musique en des termes plus prudents et moins subjectifs que les vôtres : Lien


azerty

le 14/03/2019 à 18:28

Où est-ce que Cage parle de la patience et de la fraternité ? cela m’intéresserait de le savoir; Tchaïkovsky en parle dans Dumka. Petit village de Sibérie. l’hiver complètement recouvert de neige. Le temps, alors, n’en finit pas. Il passe si lentement, presque goutte à goutte, à peine rythmé par les tâches domestiques. Mais on sent aussi qu’il n’est pas du tout froid et imperturbable. On le sent si plein de l’affection, de la sollicitude qui unissent les êtres. Il a son pesant de chaleur humaine. L’attente non formulée. L’impatience contenue Puis la nature s’éveille. Chants, danses. Joie. Activité débordante. ...Et puis le temps se ralentit, et l’hiver revient. Lien Jihel


Jihel

le 14/03/2019 à 19:41

Et la joie de vivre -Lucien, êtes-vous là ? - Où est-ce que Cage y fait allusion ? Parce que Charles Lecocq, lui, en dépit ou du fait de ses problèmes physiques, l’a mise en scène là Lien Inusables les paroles. “Pour épuiser la France entière les Rois avaient des financiers…“


Jihel

le 14/03/2019 à 20:10

Merci pour La Fille de Madame Angot,mais je me sens encore incompris et j’attendais plus vos avis personnels.Ce n’est pas grave.Merci quand même! Lucien.

Anonyme
le 14/03/2019 à 20:39

Je viens de découvrir Symphozik grâce à un ami mais j’ai l’impression que l’on répond beaucoup pus vite à certains qu’à d’autres qui sont un peu plus timides ou ne connaissent pas trop la grande musique mais aimeraient tant en savoir plus.Moi j’aime bien Mozart,il me fait souvent pleurer tellement c’est beau à entendre. Johann .

Anonyme
le 15/03/2019 à 9:27

Cher Johann soyez pas timide!Moi aussi j’avais un peu de mal à m’exprimer au début mais symphozik est très compréhensif et ne jettera jamais la pierre à quelqu’un qui est sensible à la musique, peu importe quel genre. Catherine.

Anonyme
le 15/03/2019 à 10:38

Les échanges et leur fréquence sont aléatoires au bout du compte mais je ne voudrais pas vous devenir insupportable. hi hi. Surtout que si vous cochez la case Mozart, j’ai une langue qui se met à pendre jusqu’au sol. Je n’irai pas plus loin dans la comparaison, même si Wolfie, lui, n’aurait pas eu peur.(comme vous le savez) En plus vous n’êtes pas dans le vent. Non seulement la musique classique passe pour ringarde comme le dit un artcle d’un blog, mais en plus, Mozart n’est pas le plus fréquent dans les sites comme France musique, radio classique, Wqxr ou je ne sais quoi, etc Auriez-vous l’amabilité de me citer quelques œuvres que vous aimez particulièrement.


Jihel

le 15/03/2019 à 11:16

Comme enfant(10 ans),mon grand frère a ramener la fameuse petite musique de nuit en 33tours à la maison,puis j’ai commencé à écouter la Marche Turque(mais je préfère celle de Beethoven),plus tard ce furent les symphonies 40, 41,le concerto pour clarinette,la sonate pour violon et piano etc...La flûte enchantée c’est pas mon “truc“mais j’aime bien l’Avé Vérum que je savais chanter avec mes parents à l’église,mais le summum est bien sûr le Requiem et son Tuba Mirum qui me donne des frissons.Voila mes modestes goûts mais j’en ai sûrement oublié quelques uns.Au fait,je me prénomme Johann à cause de Johann- Sébastian Bach,maman adore! Johann.

Anonyme
le 15/03/2019 à 13:01

Jihel,si je résume notre conversation, il ne vous a pas été possible de citer “une musique qui ne serait pas de la musique“. J’en serai moi-même bien incapable. Et c’est compréhensible car toute musique, déclarée comme telle par une personne; est digne d’intérêt : même le chant des oiseaux (voir Olivier Messiaen), même la musique créée par un ordinateur (car il y a toujours un être humain derrière la machine : voir Iannis Xenakis), même tout événement sonore qui advient dans le silence (voir John Cage), etc. Après, tout est une question de goût personnel : on aime ou pas. Et pour répondre à Johann qui aime tant Mozart, comment ne pas lui donner raison ? Il sera sûrement intéressé par la biographie de Symphozik où l’on trouve un essai pour expliquer cet immense génie (voir l’encadré “l’enfant prodige“) : Lien


azerty

le 15/03/2019 à 13:06

“ toute musique, déclarée comme telle par une personne; est digne d’intérêt : même le chant des oiseaux “ Je m’avoue vaincu, à ceci près qu’on ne réclame pas, de par le monde, tel passage du chant d’un merle, qu’on ne peut pas attendre d’un oiseau qu’il compose un concerto que l’on paiera pour écouter, que je doute que beaucoup de gens aient été saisis d’une émotion intense et durable en écoutant un pinson, et surtout, surtout, qu’on ne peut pas attendre de lui qu’il s’explique et qu’il nous transmette ses partitions. Vous devriez sur ce site, moi je n’ai pas l’érudition et les connaissances techniques nécessaires, ouvrir un chapitre sur les rapports entre la musique, et la mémoire.. Pas tant la mémoire immédiate, que toutes les autres , car vous n’êtes pas sans savoir, puisque vous citez Mozart, qu’il avait des facultés de mémorisation hallucinantes. Et aussi que la musique est presque aussi vieille que l’homo sapiens; (il y a eu quelques idées intéressantes dégagées par Francis Wolff)


Jihel

le 15/03/2019 à 13:24

Merci pour le lien Symphozik qui va certainement m’éclaircir sur beaucoup de choses que j’ignore sur Mozart,je suis encore bien jeune(17ans)mais je sais que ses oeuvres me touchent énormément,je n’arrive pas à me l’expliquer!Est il vrai qu’il fût mis en terre sans personne de sa famille avec lui ou est- ce une légende? Johann.

Anonyme
le 15/03/2019 à 13:28

J’aimerais connaitre l’avis personnel de Jihel à propos de mon écoute de certaines oeuvres de Mozart,je crois être encore bien loin de tout cela mais j’écouterai pour sûr d’autres morceaux moins connus,je veux faire l’effort de m’interesser à autres choses cela ne pourra que m’enrichir.Merci de me lire! Johann.

Anonyme
le 15/03/2019 à 13:52

Mozart aussi était bien jeune, même à sa mort; Il a écrit plusieurs sonates pour violon et piano (2 instruments qui s’accordent très bien, l’un plutôt introverti - le piano- et l’autre extraverti.) Par exemple : là c’est accessible et malgré l’âge des notes (un petit peu rouillées) je trouve que c’est très bien. Clara Haskil joue très bien Mozart. : Lien


Jihel

le 15/03/2019 à 17:29

Nos messages se sont croisés Johann. Avec plaisir et en toute franchise et simplicité de ma part.


Jihel

le 15/03/2019 à 18:28

le disque 33tours que mon frère a ramené d’un marché aux puces et qui était en bon état était dirigé par Furtwrangler,heureusement que mon père avait gardé son vieux tourne-disques et c’est ainsi que j’ai commencé à aimer Mozart mais depuis le collège on se moque de moi car (je ne suis pas de mon temps),pourtant j’aime toutes les autres musiques actuelles,mes amis sont parfois très durs avec moi et ne me comprennent pas.Nous sommes 3 dans mon lycée à aimer le classique,ce n’est pas beaucoup mais j ’ai le courage maintenant de mes opinions ayant été très timide avant. Grâce à la musique classique et surtout à Mozart et aussi Beethoven maintenant que je commence à aimer! Et merci aussi à mes parents. Johann

Anonyme
le 16/03/2019 à 10:40

Jihel, vous avez décidément une dent contre les oiseaux. Mais ce n’est pas eux qu’il faut interroger ou demander une partition, mais à ceux qui aiment les écouter et aux compositeurs qui s’en sont inspirés. Je vous renvoie au chapitre sur “le chant du rossignol“ dans ce dossier : Lien . Quant aux compositeurs possédant une mémoire musicale, Si elle n’est pas aussi prodigieuse que celle de Mozart, elle existe forcément chez tous les compositeurs car, avant de coucher leur œuvre sur le papier, ils l’entendent (tout ou partie et plus ou moins précisément) dans leur tête. Même quand les jazzmen improvisent, c’est toujours sur des schémas qu’ils ont mémorisés auparavant. Faute d’informations plus précises, je serais incapable de proposer un dossier sur la question. Si le cœur vous en dit… Pour la musique aux temps préhistoriques, je vous renvoie aux sites spécialisés : Lien%C3%A9historique&oq=Musique+Pr%C3%A9histoire+fl%C3%BBte&gs_l=psy-ab.1.0.0i22i30.9807.36298..51907...5.0..9.74.1100.20......0....1..gws-wiz.....0..0j0i131j33i160.0szPXbevZEk


azerty

le 16/03/2019 à 15:26

Mon lien sur la musique aux temps préhistoriques ne marche pas. Je vous renvoie au dossier très complet que Wikipédia consacre à la question : Lien%C3%A9historique


azerty

le 16/03/2019 à 15:39

Zut ! Il ne marche pas non plus. Je vous laisse chercher.


azerty

le 16/03/2019 à 15:41

Ah tant pis, je vais me contenter de ce que j’ai écrit sur le petit site consacré à la musique que je viens juste de créer (parce que ça me démangeait) pour ce qui concerne ses origines, genre : (il y a toujours un peu d’humour chez moi) Au commencement était la musique. Un monde inerte, mort, ne produit aucun son. Dès qu’il y a un rythme, des correspondances dans les sons produits, ce n’est plus le chaos. Dès qu’il y a une créature vivante pour entendre et se souvenir, ce ne sont plus des sons indifférents, ils se mêlent déjà à la vie. Dès qu’il y a des hommes pour associer sons et émotions et s’en souvenir, pour structurer les sons qu’ils émettent, il y a embryon de musique. Et si tout cela s’enrichit, se complexifie, s’organise et se transmet de générations en générations, on devine où cela mène. Ecouter de la musique, c’est donc à la fois vivre au présent et se plonger dans le passé, mais un passé informel et ondoyant.. Les inflexions Ce mot est utilisé fréquemment à propos de la voix humaine : à savoir le premier instrument de musique qui a donné naissance à tous les autres, et la première musique qui a donné naissance à toutes les autres. A part ça, j’adore les oiseaux. On peut écrire une musique, telle que je l’entends sur son expérience des oiseaux, les oiseaux ne chanteront pas le destin des hommes jusqu’à plus ample informé. Et p.s. je ne suis pas une balle de tennis. re p/s. Merci sincèrement de prendre tout ce temps pour me répondre.


Jihel

le 16/03/2019 à 17:54

Je n’ai toujours pas de réponse en ce qui concerne mes goûts pour Mozart et l’histoire sur sa fin de vie.Entre les échanges azerty et Jihel,je suis complètement perdu car leurs textes si intellectuels;je ne suis pas,excusez moi!Quant aux oiseaux;il m’a toujours semblé d’après les dires de mes arrière-grands parents,qu’en temps de guerre on entendait aucun oiseau chanter et qu’ils ressentaient les choses à leur manière.Chez nous en ce moment, j’entends leurs sifflements de joie autour de notre domaine,la nidification est entrain de se faire et je suis comblé de bonheur .Alors respectons ces adorables petites bêtes et merci aux flûtes qui arrivent à les imiter dans certaines oeuvres musicales. excusez mon manque de savoir mais je suis une personne très sensible qui a toujours peur de mal s’exprimer.Bien à vous, Johann.

Anonyme
le 16/03/2019 à 19:16

A part ça, Coquelicot, Rose, Wisteria, Catherine, Perle, Mélody, Louise ….vous me manquez. Vous êtes mortes ou quoi ? ou fâchées ? Faut le dire.


Jihel

le 16/03/2019 à 19:37

Au jeune Johann,je viens de vous lire à l’instant,ne croyez surtout pas être ignorant en musique, vous aimez l’entendre et surtout le grand Mozart c’est la réference en musique classique et ensuite je vous conseillerais Beethoven si vous voulez bien ,car c’est le début du romantisme et je pense que cela vous conviendrais bien je suis touchée par votre façon de vous exprimer. Coquelicot.

Anonyme
le 16/03/2019 à 19:46

Je ne suis pas fâchée du tout mais morte de rire!Voyons JIHEL ,je ne pourrais pas me passer de vous qui êtes la tête pensante et le spécialiste de la grande musique sur ce site,mais il est vrai aussi que vous ainsi qu’ azerty prenez beaucoup de place en ce moment sur symphozik mais ce n’est pas un reproche loin de moi l’idée mais je suis subjuguée par vos renvois de balles (de tennis) ?En parlant des oiseaux je trouve qu’ils chantent et ne sifflent pas,j’adore les entendre surtout en ce moment ou ils se préparent à l’accouplement et construisent leur nid,c’est un plaisir immense que de voir et d’entendre le début du printemps qui arrive! Perle.

Anonyme
le 16/03/2019 à 21:28

Morte c’est vrai,je vous écris cher Jihel du paradis des musiciens et vous avez le bonjour de Mozart,Beethoven,Schubert,Brahms,Berlioz,d’Indy,Ravel,Stravinski,Tchaikovsky,Wagner,Smetana,Bach, Albinoni,et ce bon vieux Monteverdi ETC.........Le ciel est bleu,les oiseaux volent,on se fait un malin plaisir à vous regarder de la-haut,mais c’est pas joli joli,surtout à Paris,au lieu de tout casser,ils feraient mieux de nous écouter,il parait que ça adoucit les moeurs! Je vous embrasse .Catherine.M D R!

Anonyme
le 16/03/2019 à 23:08

je suis bien en vie cher Jihel,et heureuse de pouvoir encore communiquer avec vous.En ce qui concerne Lucien,qu’il écoute ce qui lui fait plaisir,moi aussi j’aime certaines opérettes et les grandes voix de l’époque,il n’y a pas de honte à aimer ça comme dit la chanson!Je lui souhaite beaucoup de belles journées avec sa musique préférée.Amicalement, Rose.

Anonyme
le 17/03/2019 à 13:55

Je vais toutes vous faire un aveu : vos témoignages et vos réactions m’intéressent, tandis que le sens qu’il faut donner au mot musique;..je m’en balance un peu. Cela ne changera rien à ce qu’elle est. Sens strict, sens extensif ou métaphorique, peu importe. Mais c’est pour ça que je me suis absenté un bon moment : ce n’est pas augmenter mes connaissances sur les musiciens, sur l’histoire de la musique, sur la technique qui m’intéresse (pour des tas de raisons) .Ce qui m’intéresse vraiment, et vous pouvez m’aider, c’est accroître ma sensibilité à la musique . Que demain je prenne plus de plaisir à l’écouter qu’aujourd’hui. Et qu’après demain etc en quelque sorte. Vous avez raison, je me suis amusé à cette joute. Rien de plus. Un peu de Pergolèse pour régénérer tout cela : (la flûte est bien l’instrument officiel de la joie ou de la gaieté, n’est-ce pas ? ) Lien


Jihel

le 18/03/2019 à 7:16

La musique baroque n’est pas ma “tasse de thé),mais il est vrai que c’est agréable à entendre et ce pauvre Pergolési mort si jeune donne une dimension encore autre à ses oeuvres,je trouve.Moi c’est comme vous le savez,le romantisme qui me procure le plus d’émotions(ça y est,le mot est lâché)il me le faut,ça me fait battre le coeur bien plus fort et me rends “zen“.Quant à la flûte,elle m’enchante dans la Symphonie Pastorale par exemple,on a vraiment l’impression de se promener dans un pré avec le chant des oiseaux(pour en revenir à eux)autour de nous!Voyez comme les goûts diffèrent les uns des autres,mais c’est une bonne chose que cela et donne le plaisir du partage surtout sur ce site.Vive la musique baroque, romantique,moderne,ancienne,tout ce que vous voulez pourvu qu’elle enchante nos âmes. Coquelicot.

Anonyme
le 18/03/2019 à 10:28

Revenons un peu à quelque chose de plus récent,personnellement j’adore,c’est le concerto de Varsovie de Addinsell,la rhapsodie In Blue et tout ce l’Amérique nous a ramené de beau au 20eme siècle,cela nous change un peu du“classique classique“de nos chers compositeurs du 18 et 19emes siècles!C’est très mélodieux mais c’est un avis très personnel.Qu’en pensez vous? Perle.

Anonyme
le 18/03/2019 à 12:36

Ce que j’en pense personnellement, chères Coquelicot et Perle, est très simple. Je suis certain qu’il n’y a pas une seule vraie musique (une musique composée avec l’esprit, le cœur, l’inspiration, le talent musical,) qui puisse être totalement étrangère aux hommes, puisque pour moi, dans ces conditions, ce sont les tréfonds de l’âme, de la mémoire qui remontent à la surface. Seulement comme je m’obstine à le répéter bêtement, on n’est pas forcément en adéquation avec ce qu’exprime une musique, ce n’est pas à un moment donné, dans des circonstances données ce dont on a besoin. ou on n’a pas réussi la rencontre un jour entre telle séquence et soi. Il y a de quoi avoir la tête qui tourne quand on pense à toutes les rencontres qu’on aurait pu faire. (bien sûr, je vais de ce pas, Perle, écouter Addinsell vous pensez bien. Et la Pastorale, je l’ai dans la tête.) Alors pour prendre un exemple, on n’est pas forcément en train pour quelque chose comme : prendre confiance, tout lâcher. D’autant que piano et orchestre sont quasiment sur un pied d’égalité. Ils ne forment plus qu’un. Innocence débridée. Rien n’est plus refoulé, contrôlé. On avance, on bouscule, on éclate. Lien


Jihel

le 19/03/2019 à 8:24

Qu’il est beau ce jeune homme et ce concerto avec une orchestration magistrale,c’est super émouvant,je pense que l’on parlera très longtemps de ce Malofeev qui bouscule un peu mes sens (tous mes sens!) Mélody

Anonyme
le 19/03/2019 à 8:48

Ecoutez surtout le concerto de Varsovie joué par Valentina Lisitsa et chantez en même temps la chanson( Un monde entier) tiré du film dangerous moonlight. Perle

Anonyme
le 19/03/2019 à 8:57

Perle, je trouve ce concerto de Varsovie très romantique, même interprété par Lisitsa. Ambiance romantique, thème sentimental, moments où l’âme se soulève, moments très doux. Pourtant, ce n’est plus l’époque. Mais je l’avais déjà entendu, au moins en partie, je ne sais quand et où. peut-être dans un film; ;


Jihel

le 19/03/2019 à 11:42

Comme je vous l’ai écrit il y quelques heures,ce concerto de Varsovie est la bande annonce du film de 1941Dangerous Moonlight, les compagnons de la chanson on en fait un tube dans les années 50.C’est une belle pièce orchestrale,j’adore l’écouter.J’ai un faible aussi pour Chostakovitsch mais uniquement le concerto n 2 qui me trouble plus que les autres! Je sais,je suis une incorrigible romantique,mais je crois que l’on en guérit jamais de ce genre de “maladie“ c’est ainsi. Perle.

Anonyme
le 19/03/2019 à 14:56

Difficile d’expliquer pourquoi on n’aime ou pas telle ou telle œuvre. Pour moi, je n’apprécie guère ce Concerto de Varsovie, pâle copie de ceux de Grieg, Tchaïkovski ou Rachmaninov. Voici ce que je constate : hyper-romantisme des thèmes, pauvreté de l’instrumentation et surtout, manque d’invention : les séquences se succèdent sans être variées ni développées. Comment expliquer qu’un compositeur contemporain (né en 1904 et mort en 1977) ait produit une œuvre aussi anachronique ? L’explication est simple : ce “concerto“ est en fait une musique de film qui suit fidèlement les péripéties de l’action et les sentiments des personnages. Je n’ai évidemment rien contre les musiques de films dont certaines sont si réussis qu’on peut les écouter pour elle-même (Voir Lien. Je comprends fort bien les personnes qui aiment ce genre de musiques se laissant écouter sans prise de tête (comme ces intellectuels qui se délassent en lisant les BD de leurs enfants). Par contre je ne mettrai pas Gershwin dans le même panier. La Rhapsodie in Blue, si inventive et riche en surprises, vaut vraiment la peine d’une écoute attentive. Tout ces réflexions relèvent bien entendu de mon goût personnel.


azerty

le 19/03/2019 à 16:48

Oui, le problème de la musique, c’est que ce sont des vibrations de fréquences diverses qui se succèdent et qui deviennent, dans l’oreille interne, des espèces de signaux électriques; Il se trouve, on ne sait comment, on ne saurait l’expliquer, que ces signaux ont des effets sur le corps et l’esprit incompréhensibles; N’importe quel son suit le même trajet, mais ne produit pas les mêmes effets. Alors ? Est-ce que l’on peut expliquer ces effets par des considérations savantes sur la nature de la musique ? Pas sûr. Donc vous avez totalement raison. on peut porter un jugement sur une œuvre en fonction de critères spécialisés ( qui d’ailleurs changent au fil du temps) mais on ne peut pas porter de jugement sur la puissance ou le pouvoir de cette musique sur l’être humain. Or, quel est le but ? Faut-il réserver la musique aux experts, aux musiciens ? Cela va être réduit non ? J’en conclus que si le mélomane peut ouvrir son porte-monnaie pour acheter les disques et assister aux concerts des musiciens, je pense qu’il a aussi un peu le droit d’ouvrir la bouche.


Jihel

le 19/03/2019 à 17:30

je suis très déçue par la réponse d’azerty de dire que c’est une pâle copie de Grieg et voudrais vous dire que l’hyper romantisme n’est pas une tare à ce que je sache,je vous trouve très injuste vous me juger très mal aussi,moi, cette oeuvre me touche parmi bien d’autres dont les plus grands compositeurs au monde,bien sûr que c’est un concerto “mineur“,on peut bien écouter de tout non?Par quoi êtes vous touché vous dans votre vie!On peut parfaitement écouter la rhapsodie in blue et aimer ce concerto de Varsovie,il n’y a rien à dire sur cela,TOUT EST UNE AFFAIRE DE SENSIBILITE et.. comme vous l’écrivez si bien,c’est votre goût personnel donc vous connaissez l’adage les goûts et les couleurs.......... Perle

Anonyme
le 19/03/2019 à 18:41

Merci Jihel tout est dit. Perle

Anonyme
le 19/03/2019 à 22:00

Un petit parfum de Mozart dans ce 2eme mouvement du concerto 1 pour piano de Beethoven ? Allongez-vous, fermez les yeux et laissez-vous bercer. Vous flottez et dérivez au fil des notes Le temps retrouvé : Lien


Jihel

le 20/03/2019 à 9:18

Quelle est l’oeuvre qui mérite plus qu’une autre d’être écoutée?vous n’avez toujours rien compris Azerty,c’est encore et toujours une histoire de plaisir,de sensations, de coeur d’être touché par telle ou telle musique.J’éprouve autant de bonheur à écouter la rhapsodie in Blue que d’entendre Louis Armstrong et sa trompette,Glenn Miller et son orchestre,Cole Porter etc....et m’enivrer ensuite avec les symphonies de mon Beethoven chéri ou regarder les mains de Malofeev courir sur le clavier en interprètant du Tchaikovsky ou du Mozart!Comme le dit si justement Jihel,ces signaux ont des effets sur le corps et l’esprit incompréhensibles . Perle.

Anonyme
le 20/03/2019 à 9:26

OUI je trouve que dans ce concerto pour piano n1 l’on retrouve un peu de Mozart mais aussi du Hayden bien sûr,c’est comme la première symphonie et la deuxième qui à mon avis ont encore des accents très mozartiens,mais à la 3eme (héroique)il devient vraiment Beethoven et commence à imposer son style et termine en apothéose avec sa neuvième.Alle Menschen werden BRÜDER, n’est ce pas azerty? Louise.

Anonyme
le 20/03/2019 à 11:18

Youpi c’est le printemps!Mes racines commencent à me démanger,je vais croitre doucement en attendant juillet et je vous envoie mes meilleures salutations.Tiens,je m’en vais écouter la Valse des Fleurs! votre Coquelicot.

Anonyme
le 20/03/2019 à 11:26

Je n’ai jamais dit que certaines œuvres ne méritaient pas d’être écoutées. Au contraire j’ai écrit par ailleurs que toutes les musiques qualifiées comme telle par une personne méritaient qu’on s’y intéresse, même les chants d’oiseaux ou les musiques produites par ordinateur. Relisez notre débat avec Jihel qui avait écrit qu’il existait “des musiques qui n’étaient pas des musiques“. J’ai simplement voulu exprimer que toutes les musiques ne sont pas à mettre sur le même plan. Par exemple on ne peut pas mettre sur le même plan la ballade pour Adeline de Richard Clayderman ( Lien avec la lettre à Élise de Beethoven, ce qui n’empêche pas de prendre du plaisir à écouter les deux. Comme vous le dites, c’est une question de sensibilité et cela ne s’explique pas. De même j’ai simplement exprimé, arguments à l’appui, Que le concerto de Varsovie n’était pas à mettre sur le même plan que, par exemple, le concerto en sol de Ravel, pourtant presque contemporain. Et je n’éprouve aucun mépris pour les personnes qui prennent du plaisir à écouter les deux. Au contraire, cela indique une largeur esprit plutôt positive. Moi-même je me suis peu à peu ouvert à tout ce que j’entends, classique ou pas. Ce n’est pas pour cela que je mets sur le même plan Mozart et les Pink Floyd. Cela dépend aussi des circonstances : quand vous allez en boîte vous ne demandez pas au disc-jockey de vous faire danser sur des menuets de Haydn ou des mazurkas de Chopin. L’écoute musicale est un phénomène complexe. Au-delà des signaux physiologiques dont parle Jihel, c’est toutes les zones du cerveau qui répondent, et c’est un véritable feu d’artifice neuronal qui se déclenche. Grâce à l’I.R.M., des chercheurs ont pu prouver que la musique met en relation des régions très diverses de notre cortex cérébral car c’est tout notre mental qui est sollicité : notre sensibilité, notre mémoire, notre imagination, notre rationalité, etc. Direz-vous que, comme moi, ils n’ont rien compris alors qu’ils cherchent à explorer le grand mystère de l’écoute musicale ? Suis-je condamnable par ce que, passionné par la musique classique, je cherche à comprendre pourquoi je la préfère à tout autre ? Et pourquoi je mets Beethoven au-dessus de Clayderman, et Ravel au-dessus de Addinsell ?


azerty

le 20/03/2019 à 12:32

Ne vous inquiétez pas, c’est le problème des jugements en général. Quand on juge, on ne sait jamais si on énonce un dogme, si on fait système, si on se réfère à une tradition ou à des opinions répandues ou si on ne parle que pour soi. Et quand on juge, on ne se rend pas compte forcément de l’impression que l’on donne quant à savoir d’où on parle. Fin de ma petite philosophie; Je dirai bientôt à celles et ceux que cela intéresse, pourquoi ils ont RAISON, musicalement parlant (rien que ça hé hé ) de préférer la musique romantique. .


Jihel

le 20/03/2019 à 12:56

J’ai bien compris, je ne suis pas née de la dernière pluie non plus azerty,c’est que Clayderman est en dessous de tout(excusez moi)mais le monsieur doit bien gagner sa vie aussi et il y a certainement des gens qui aiment ça,je ne les blâme pas,c’est comme Rieu qui se met à jouer n’importe quoi alors que c’est un orchestre qui se nomme Johann Strauss,mais voyez comme il attire les foules,comme je le disais tous les goûts sont dans la nature(coquelicot ne me démentira pas).Bien sûr que moi aussi je préfère Beethoven à Clayderman,comparez ce qui est comparable,la vous me faites honte!Que les gens aiment ou pas telle musique ,au moins ils l’écoutent et pourquoi pas leur fait du bien?Je voudrais terminer par les mots d’un chanteur français qui disait récemment lors d’une interwiev :je n’y connais rien en musique classique;mais j’adore l’entendre.Voila qui mettra fin à nos débats,sans rancune!Et rassurez vous,j’adore le classique mais pas que.Perle.

Anonyme
le 20/03/2019 à 14:31

OUI OUI Jihel!dites nous pourquoi nous avons raison d’aimer la musique romantique. Catherine.

Anonyme
le 20/03/2019 à 15:13

Petite rectification : je ne juge pas, j’exprime des préférences que j’essaye d’étayer par l’analyse de l’écriture (mélodies, rythmes, harmonie, orchestration, construction, etc.). Cela peut paraître trop intellectuel, mais j’ajoute que, pour moi, l’analyse n’arrive qu’après l’émotion qui se traduit toujours par un plaisir intense voire la chair de poule et parfois les larmes : Lien


azerty

le 20/03/2019 à 15:34

“ Là, c’est l’émotion qui s’empare de tout l’être de l’auditeur. Comment ne pas être bouleversé par ce passage de la Messe en si mineur évoquant la transfiguration du Christ : écouter le Et incarnatus est ? Autre exemple dans Parsifal de Richard Wagner : écouter le chœur accompagnant le cercueil d’Amfortas. Bien sûr, la façon dont chacun est touché par tel ou tel morceau est très personnelle et c’est un grand mystère que de savoir d’où viennent nos préférences et nos rejets… souvent d’une expérience vécue dans l’enfance (n’est-ce pas M. Freud) ? “ Je ne peux pas ne pas penser au souhait que j’ai formulé, problématique, qui était d’accroître ma sensibilité à la musique. Il faudrait que vous expliquiez si peu que ce soit comment cette émotion se produit; Une micro-indication véridique me suffirait. Je sais combien c’est difficile de comprendre ce qui se passe et de le formuler, c’est ce à quoi je m’attelle dans mon blog. Mais plus c’est intéressant pour cette même raison. Je vais vous donner un exemple dont vous pourriez vous sortir mieux que moi. J’ai comparé le début de trois interprétations d’une nocturne de Chopin (op 48 - 1) Je le fais non pour dire quelle est la meilleure, non pour dire laquelle je préfère, mais pour essayer de dégager les éléments différents de ces interprétation en même temps que des aspects différents de la nocturne que les pianistes font ressortir. Ce faisant, je fais apparaître en quoi, pourquoi on peut être sensible à celle-ci, et pourquoi à celle-là. Vous me comprenez ? Ce n’est qu’un micro-début.


Jihel

le 20/03/2019 à 20:42

Un autre passage dans Tannhauser de Wagner,la romance A L’étoile (o du mein holder abendstern),le passage préféré de ma soeur défunte,nous avons passé cet extrait à l’église lors de la messe des funérailles,elle aimait tant l’entendre lorsqu’elle allait à l’Opéra,c’était le dernier hommage que l’on puisse lui rendre.On t’aime,Joséphine! Catherine ta petite soeur.

Anonyme
le 20/03/2019 à 22:08

revenons un instant à la musique dite moderne avec Holst et ses Planètes,ça nous changeras un peu du romantisme de ces derniers jours,Mars me semble tout indiqué en ces jours agités et nous nous calmerons ensuite avec Vénus!Bonne écoute si ça vous dit et bonne journée! Mélody.

Anonyme
le 21/03/2019 à 9:23

Où peut-on lire pour votre analyse de ces trois interprétations d’un nocturne de Chopin ?


azerty

le 21/03/2019 à 10:53

Vous souhaiteriez comprendre “comment cette émotion se produit; Une micro-indication véridique me suffirait.“. C’est là le grand mystère. Si je cherche à décrire ce qui se passe en moi au moment où j’éprouve cette émotion, je dirais qu’il y a la fulgurance d’une surprise. Mais cela n’explique rien. Ensuite, quand la même émotion me saisit à l’audition de la même musique, j’ai l’impression d’une communication directe avec mon moi intime. J’aime bien la description que Berlioz fait de ce moment : Lien


azerty

le 21/03/2019 à 11:14

Bon, alors : 1 : il n’est pas question de décrire quelque émotion que ce soit, mais juste de relever ce qui pourrait émouvoir si affinité. 2 mélomane qui ne sait rien d’un fa dièse ou d’une double croche , approche de mélomane. Comme ce serait trop long, trop lourd de prendre la nocturne tout entière je m’en tiens à la première partie. (je vous invite à jouer le jeu) Résumé général du passage en question :: Ca y est, on est parti. C’est enclenché. On ne peut plus rien y faire. Cela s’impose à nous toujours davantage. .Mais cela devient de plus en plus troublant, fort. Les silences s’épaississent. Jusqu’à l’accalmie. Vous repérerez facilement. (après le moment fort quand la tension retombe subitement,) Lien Lisitsa fait chanter les notes. La nocturne progresse en ondulant, elles acquièrent de la substance. Au moment fort : elles pèsent, s’abattent, menacent. L’accalmie : sensuelle, envoûtante. Une interprétation qui marque. Lien Pauvre Tiffany, trop docile, qui s’est faite blackboulée quand elle a voulu entrer dans la cour des « grands » ; Elle n’était pas assez banale, conventionnelle ; pour être acceptée  Caresse, légèreté des notes. Douceur presque vaporeuse. La progression n’est pas mise en valeur si bien que le moment fort est atténué. Accalmie reposante ; . Une interprétation très féminine. Lien Un Chopin plus grave. Plus réfléchi ;Ce n’est pas le relief des notes qui est remarqué, c’est l’atmosphère générale. On dirait une fragilité de la part de la pianiste. Les intervalles sont pleins de mystère Accalmie Juste un répit, une pause. Une interprétation prégnante. Et vous, comment voudriez-vous jouer cela ? Moi, un peu moins de lourdeur que Lisitsa mais beaucoup de sa présence, quelque chose du toucher délicat de Tiffany parfois, un peu de l’atmosphère de Igoshina mais pas trop, et des intervalles vibrants de musique.


Jihel

le 21/03/2019 à 13:18

Personnellement, je préfère de beaucoup la première version. Il y a tout ce que j’attends : de la noblesse dans la première partie, de la nostalgie dans la seconde, et de l’inquiétude dans la troisième. Le tout avec juste ce qu’il faut de rubato pour la couleur.


azerty

le 21/03/2019 à 14:32

Pas d’autres interprètes pour moi que Brigitte Engerer pour les nocturnes de Chopin,quelle pianiste! si sensible,douce et quelle grande dame! Qu’elle repose en paix . Coquelicot.

Anonyme
le 21/03/2019 à 19:24

Rubato ? Si le rubato, en musique, » est une indication d’expression, commandant d’avancer certaines notes de la mélodie ou d’en retarder d’autres pour abandonner la rigueur de la mesure. «  quel rapport puis-je faire avec mon propos dans mon article : .. ». quand on passe d’une phase d’ascension rapide à une phase de descente, il y a un moment où l’on se trouve en apesanteur. La décélération nous allège plus ou moins sur un temps plus long tandis que l’accélération nous alourdit. Mais ne croyez pas que cela ne soit valable qu’en physique. Dans la mesure où une musique s’est emparée de nous, dans la mesure où on est soumis à ses lois, les mêmes effets se produisent, peut-être pas réellement, mais expérimentalement, empiriquement, sensoriellement. .. C’est très souvent que dans une musique, on a des phases de ralentissement inattendu après une accélération, très souvent que l’on a une montée (notes de plus en plus hautes) puis une descente. Montée en accélérant, descente en ralentissant Lien flotter en apesanteur Lien C’est très souvent que l’on sent cette apesanteur lorsque l’appui (la note suivante) sur lequel on pensait pouvoir compter, se dérobe et ne réapparaît qu’avec un peu de retard. Lien Tout cela, on le ressent sans le nommer. Mais l’effet est là. On n’est plus collés au sol, on vole en quelque sorte. . La musique serait ennuyeuse si les notes de piano , par exemple, tombaient à intervalles réguliers.  « 


Jihel

le 21/03/2019 à 20:41

Rubato... à ne pas confondre avec l’agogique ; Lien . Vous dites que “la musique serait ennuyeuse si les notes tombées à intervalles réguliers“. Pourtant il y a pas de rubato chez Jean-Sébastien Bach. À part ça, vous devriez être intéressés par cette analyse de différentes interprétations des mazurkas de Chopin : Lien


azerty

le 22/03/2019 à 13:00

Pardon pour les fautes d’orthographe : je fatigue...


azerty

le 22/03/2019 à 13:08

Laissons Azerty et Jihel dans leur monde ....ils sont trop éloignés du nôtre pauvres petits mélomanes que nous sommes! Wistéria.

Anonyme
le 22/03/2019 à 13:59

(Mais je trouve Bach ennuyeux ! oups ! ) Sapristi ! Un peu compliqué ! Voyons, les points de vue à propos des interprétations des mazurkas ne peuvent qu’apparaître subjectifs étant donné les mots employés. Ces mots ne font pas partie du vocabulaire de la musique. D’accord ? . Bon la difficulté est la suivante. Quand il y a connaissance technique d’un morceau (disons tout ce que ce vocabulaire désigne dans le morceau) , on a tendance à juger la technique, ou le traitement technique, même en utilisant des adjectifs subjectifs, quand il n’y en a pas, ce qu’il en est de son plaisir devient le seul critère. eh ! ! sorry ! Et la conscience de ce plaisir peut me conduire à trouver que c’est tel aspect qui en est la cause.(comme l’apesanteur par exemple)


Jihel

le 22/03/2019 à 16:34

Oui, un jugement de goût est forcément subjectif. Vous pouvez tout à fait trouver Jean-Sébastien Bach ennuyeux et rejeter une interprétation de Chopin trop mécanique. La “tribune des critiques de disques“, émission de France-Musique, est un échange de points de vue qui cherche celui qui rassemble un maximum de personnes. Comme l’écrit le philosophe Emmanuel Kant (qui était d’ailleurs fort peu mélomane) : « Est beau ce qui plaît universellement sans concept ». Autrement dit, ce qui touche de façon irrationnelle un maximum de gens, peut être qualifié de beau.


azerty

le 23/03/2019 à 11:10

J’aurais aimé - mais sans doute suis-je trop sérieux, trop ennuyeux, trop envahissant, trop compliqué, trop intello, trop exigent;.;je me me connais assez bien - que d’autres me donnent leur avis sur ces 3 interprétations de Chopin ou sur les passages de Brahms. J’adore ce concerto 1 de lui et j’attends impatiemment que Malofeev l’interprète, (eh Alexander. stp) .lui qui a donné un coup de vieux à l’interprétation de Wang.


Jihel

le 23/03/2019 à 12:56

p.s. Merci de parler ainsi avec un alien


Jihel

le 23/03/2019 à 13:07

RÊVE D’AMOUR Le rêve de trois jeunes filles.  Leur personnalité se révèle à travers leur interprétation (malheureusement les enregistrements ne sont pas égaux) Tiffany Poon Lien   Aya Nagatomi Lien   Aimi Kobayashi Lien


Jihel

le 23/03/2019 à 20:04

Après vérification, il y a un problème avec Aimi. Alors voir : Lien


Jihel

le 23/03/2019 à 20:21

Je n’ai pu entendre que les deux premières car la troisième ne marche toujours pas. Je les trouve toutes les deux très bien, expressives et sincères : en fait, cette musique supporte bien toutes les interprétations possibles, de la plus intérieure à la plus romantique. Je serai même prêt à en entendre (au second degré) une version dégoulinante de sentimentalisme. Vous avez compris que ce n’est pas ce que je préfère chez Franz Liszt.


azerty

le 24/03/2019 à 16:25

Si, le deuxième lien (rajouté. post précédent)) renvoie sur mon blog, où le lien Aimi K fonctionne très bien.. J’ai vérifié. (c’est au moins la version la plus maîtrisée)


Jihel

le 24/03/2019 à 20:30

Si Catherine est toujours intéressée, voici mon petit texte sur le Romantisme en musique : Lien


Jihel

le 24/03/2019 à 20:40

Je trouve que le concerto n 2 de Rachmaninov est le plus romantique des 4,c’est mon préféré.J’adore l’entendre pendant le film Brève Rencontre, film des années 40 réalisé par David Lean,le film ainsi que le concerto vont vraiment de paire et me font pleurer à chaque fois. Merci Jihel pour le lien! Catherine.

Anonyme
le 25/03/2019 à 9:10

Pour compléter le beau texte de Jihel, une liste des compositeurs romantiques avec des extraits musicaux : Lien . Et puis un chapitre consacré aux post-romantiques : Lien


azerty

le 25/03/2019 à 12:16

Chopin, et quid des mazurkas, des impromptus, des waltz, des sonates et des rondos. Coquelicot ? A chaque genre son caractère, sa personnalité. Je sais que j’adore les impromptus et certaines valses. et pas que.


Jihel

le 25/03/2019 à 16:49

Mon cher Beethoven,192 ans que tu es parti pour un monde meilleur,puisses tu être en paix au paradis de la musique toi qui ne la presque pas entendue de ton vivant.Tu es mon consolateur lorsque je vais mal,tu es mon grand soutien moral.Quant à Chopin,la Grande Valse Brillante est ma préférée,elle aussi revigore dans un tout autre genre. Coquelicot.

Anonyme
le 25/03/2019 à 17:21

La grande valse brillante..op 34 ? Il y a 3 morceaux qu’Alexandra Dovgan (11 yo) joue très bien, Gillock, un autre Chopin et cette valse. Vous pensez bien que j’ai comparé. Pour ne parler que de l’introduction, il y a des pianistes que je ne nommerai pas par charité chrétienne qui l’expédient vite fait, d’autres qui en font un truc monotone, répétitif, alors que c’est capital pour introduire la suite.(contraste) L’interprétation d’Alexandra ressemble à celle de Davidovich. Il y a vraiment quelque chose d’intéressant. Lien Quant à Beethoven, que j’aime, attendez, je vais m’occuper de vous.


Jihel

le 25/03/2019 à 19:18

Voilà, Coquelicot, pour que vous fassiez de beaux rêves : Lien sublime !


Jihel

le 25/03/2019 à 22:43

Merci Jihel pour le lien,c’est ma romance préférée avec ensuite la première.Capuçon l’interprète à merveille et le chef Kurt Masur ,paix à son âme,dirige très dignement son orchestre.Etes vous un peu voyant?Je vois que vous commencez à connaitre les gens par coeur sur le site et reconnaissez leur goûts,leur sensibilité leur psychologie et je voudrais vous faire part de mon souhait :que ma famille joue cette romance à mes funérailles(qui j’espère,sont encore loin de moi)mais sait-on jamais!Beethoven a toujours été dans ma vie depuis l’adolescence,le jour ou mon frère ainé a ramené la cinquième en 33tours à la maison,papa se bouchait les oreilles,ma grande soeur n’aimait que Mozart et pour finir, le petit frère avec....les Beatles!Il y avait de l’ambiance dans la maison dans ces années 60 auxquelles je repense souvent avec nostalgie.... Coquelicot.

Anonyme
le 26/03/2019 à 9:26

Beethoven,toute la journée sera consacrée à tes oeuvres toi qui nous a quitté le 26 mars 1827,avec l’espoir que tous les beethovéniens fassent de même en cette journée commémorative.Cher Ludwig! Louise.

Anonyme
le 26/03/2019 à 11:22

Catherine, avez-vous déjà écouté le concerto pour violon n1 de Bruch en mettant la gomme comme il convient ? (par Hahn ou Fischer) p.s. comment fait-on pour intercaler un message ?


Jihel

le 26/03/2019 à 11:53

Je ne connais que de nom mais en l’écoutant il me fait penser à Brahms par certains mouvements,c’est léger et agréable à l’écoute.Hillary est la nouvelle Anne-Sophie Mutter,à mon humble avis! Catherine.

Anonyme
le 26/03/2019 à 15:06

Coquelicot, vous avez des raisons en quelque sorte, de ne pas trop aimer Mozart. Je crois pouvoir dire, sur la base du peu que j’ai appris de la biographie détestable de Blot, qu’il a eu une vie terriblement duelle. Chéri, admiré, réclamé d’un côté, et en butte à d’innombrables vexations, obstacles, incompréhensions, désirs de nuire de l’autre. En fait, il nous ressemble, en ce sens qu’il a essayé d’être comme tout le monde, mari, père, fils, serviteur des puissants, alors que sa personnalité (enfance persistante) et son génie auraient voulu qu’il transcende, voire méprise tous ces éléments sociaux. Il a vécu une vie de folie entre une musique qui le possédait, des liens familiaux puissants, une personnalité presque asociale et des pouvoirs politiques terribles. N’a-t-il pas dit du prince Archevèque Colloredo : qu’il le haïssait jusqu’à la frénésie.


Jihel

le 26/03/2019 à 19:32

Et du fond de sa tombe, un petit adagio en peine, qu’aucun concerto n’a voulu prendre, résonne comme en écho à la romance de Beethoven , sur le mode romantique-nostalgique : Lien


Jihel

le 26/03/2019 à 20:01

Ce n’est pas que je n’aime pas Mozart,mais il ne m’apporte pas le bonheur que m’apporte L van B, l’on dit qu’ils étaient fous,chacun à sa manière,mais moi je dis qu’ils étaient des génies et s’il y avait folie c’était aussi dans leur passion pour certaines créatures aimées d’eux.Aristote disait:il n’y a pas de génie sans un grain de folie!Je trouve que Mahler n’a aucune influence sur moi ,pourtant il est aussi un énorme compositeur mais pourquoi ne m’inspire t- il pas?Auriez vous une réponse à cela Jihel?Je vous remercie pour l’adagio,il est très émouvant !

Anonyme
le 26/03/2019 à 20:28

Am besten sind die Mozart Kugeln aus Wien! Elfride.

Anonyme
le 26/03/2019 à 21:52

pendant 35 ans il était habillé de soie et pour finir dans la fosse commune,quel destin !je ne pourrais jamais lui rendre hommage,comme d’autres vont sur la tombe de Beethoven ou Schubert et plein d’autres compositeurs ici et la,peut être à Salzbourg en visitant sa maison natale?Pauvre Mozart,tu es “mein liebling“. Jean- Baptiste.

Anonyme
le 27/03/2019 à 9:52

C’est la panne chez Symphozik?Plus de réponses à nos questions!Dommage.Mais nous sommes patients . Marie.

Anonyme
le 28/03/2019 à 8:39

Il est vrai que les Mozartkugeln sont délicieux,j’ai eu l’occasion d’en goûter lors de mon séjour en Autriche il y a quelques années,elles sont emballées dans du papier à l’effigie de Mozart,normal c’est leur dieu!Mais je préfère de loin écouter son concerto pour clarinette et la symphonie n 41 que je digère mieux que ces bonbons sucrés qui d’ailleurs sont exquis! Rose.

Anonyme
le 29/03/2019 à 9:16

Laissons s’il vous plaît les anecdotes et les éléments biographiques de côté. qui sommes-nous pour juger ? Nous n’avons ni les références de l’époque, ni le vécu de nos chers compositeurs, ni leur génie qui, c’est vrai, ne va pas sans transgressions et bizarreries en tous genres. Comment peut-on penser raisonnablement, sérieusement, qu’ils peuvent être différents et hors cadres uniquement dans leur spécialité ? Selon mon humble et incertain avis, c’est une question de registre et de catégorie d’attente. Pour prendre un exemple un peu extrême, Rachmaninov (que j’adore Catherine) ne s’adresse pas aux mêmes couches, aux mêmes niveaux psychiques, aux mêmes attentes que Mendelssohn dont les 2emes mouvements de ses concertos pour piano sont dignes du divin Mozart. Aucune comparaison possible, sauf entre gens issus du même tonneau. et la “musique“ moderne en regorge.


Jihel

le 29/03/2019 à 19:18

D’autant que Rachmaninov a aussi composé des choses comme le prélude en G Major Un ange passe. Lien


Jihel

le 29/03/2019 à 19:50

Merci pour le lien Jihel,c’est doux, léger, aérien et gracieux.Mais vous ne m’avez toujours pas donné votre sentiment sur la musique de Mahler!Aimez vous? Catherine.

Anonyme
le 29/03/2019 à 20:10

Je ne vais rien pouvoir faire pour l’instant concernant Mahler, Catherine. Mahler, pour moi, a toujours été associé à quelqu’un qui ne jurait que par lui, quelqu’un que je détestais, abhorrais même. Bon, je vais m’y intéresser maintenant.


Jihel

le 30/03/2019 à 7:25

Gustav Mahler : dans chacune de ses symphonies, c’est tout un univers qu’il dépeint. Magnifique ! Lien


azerty

le 30/03/2019 à 10:51

Et l’incontournable adagietto de la cinquième symphonie, choisi comme musique pour le film “Mort à Venise“ : Lien+%C3%A0+Venise+musique


azerty

le 30/03/2019 à 11:06

Selon une première approche, je n’accroche pas. Peu d’action sur moi. Peu de charme. Azerty parle d’univers, je dirais plutôt multivers. C’est beaucoup une sorte de polyphonie qui s’oriente vers de l’informel, de l’indéfinissable. Et quelquefois il se souvient de son cher Beethoven et de la puissance présente dans les structures et le mouvement. Les cuivres, ils n’ont pas l’effet qu’ils devraient avoir s’ils s’intégraient dans un mouvement affirmé. Mais je ne sais pas comment, à quel niveau, de quelle façon il faut comprendre sa musique.


Jihel

le 30/03/2019 à 11:39

Jihel, Vous n’êtes pas le seul à ne pas aimer Mahler. Il faut savoir qu’en France, il a fallu attendre les années 1960 pour qu’on commence à le découvrir et à l’apprécier ! Cela vaut la peine de persévérer en commençant par la première symphonie : Lien . Elle nous plonge dans les mystères de la nuit. Son mouvement lent décrit avec humour l’enterrement d’un chasseur par les animaux de la forêt : Lien

[modifié par admin pour correction des liens]


azerty

le 30/03/2019 à 13:27

personnellement,je trouve la musique de Mahler triste;comme dirait un ami:on a envie de le secouer,c’est trop nostalgique,il n’y a pas un sursaut de joie derrière la tristesse.Moi ce que j’aime c’est le final de la 8eme ou il montre vraiment quelque chose de triomphal et d’émotionnel !Alors que dans ma famille,on le vénère et on ne comprends pas mon désamour pour sa musique. Catherine.

Anonyme
le 30/03/2019 à 16:43

Ah ben je pensais vous décevoir si je puis dire (juste pour dire) mais je m’aperçois que non. Je ferai ce que me suggère Azerty, mais de toute façon, les opinions des autres ne changent rien à ce que j’éprouve; Alors tristesse...Chopin est-il triste ? Il ne pète pas la joie, si on veut, mais il se trouve, que Chopin ne me rend jamais plus triste que je n’étais. On dirait même qu’il transforme la tristesse que je pouvais avoir en douceur, en quiétude. Une caresse, cela n’attriste pas. A cette occasion, je voudrais faire de la publicité pour une de mes interprètes favoris (on l’aura devinée). Des morceaux ont été mis en ligne. Et ça, pour moi, c’est Chopin. Ex Lien


Jihel

le 30/03/2019 à 17:56

C’est pour rêver,pour la zénitude,pour s’endormir,pour bercer tendrement,mais cela n’a rien à voir avec Mahler, c’est une sonate en plus, j’aime Frédéric Chopin.Et en prime,Aimi qui joue magnifiquement.

Anonyme
le 30/03/2019 à 19:56

De la tendresse pure,à écouter dans les bras de son amour avant de s’endormir.A part l’adagietto de la 5eme,rien ne m’inspire non plus chez Mahler,merci pour l’écoute de Chopin qui me fait du bien!Cette jeune Japonaise possède bien du talent,c’est magique! Coquelicot.

Anonyme
le 31/03/2019 à 10:39

Cela a tout à voir avec Mahler au contraire. C’est comme un contre-exemple pour illustrer ce qui suit. Je peux peut-être comprendre pourquoi Catherine le trouve triste. Dans la symphonie n1, le 1er et le 2eme mouvement tournent beaucoup autour d’une tonalité légère presque frivole; Mais Il n’y a d’autre versant qui pourrait donner de la réalité à cette expression. Cela donne l’impression que ce n’est pas éprouvé. Mahler ne s’implique pas, ne s’engage pas. Il évite les écarts trop grands, toute forme de passion. C’est comme un décors de théâtre mouvant auquel il manquerait les personnages. Ce vide, crée la déception, qui crée la tristesse. cela manque de sang, de chair, de souffle, de réelle émotion, d’épaisseur.


Jihel

le 31/03/2019 à 12:47

Mais pour le Chant de la Terre j’ai envie de prendre mes jambes à mon cou car les mezzo sopranos,je ne les supporte pas et ce morceau je le trouve horrible,ça va dans tous les sens ,en fait je suis complètement perdue, je ne suis pas du tout,c’est vraiment vraiment pas mon “truc“mais tant mieux pour ceux qui aiment.J’ai une amie qui adore Mahler et c’est elle qui me dit que j’ai tort de ne pas l’écouter car en l’écoutant souvent je le comprendrai mieux.Mais chez moi,c’est peine perdue,je suis allergique à ce compositeur! Catherine.

Anonyme
le 31/03/2019 à 19:09

Vous êtes musicienne Catherine ? Vous jouez ou connaissez la musique ?


Jihel

le 01/04/2019 à 8:39

Je ne joue d’aucun instrument malheureusement,un ami de mon père voulait m’apprendre le piano (que j’adore)à l’âge de 10ans mais j’étais à l’époque si timide.Dans ma famille il y a toujours eu des chanteurs(au niveau local),ma mère ma soeur,les grand-mères déja nous faisions partie de la chorale de la ville et les hommes étaient ténors:mon père,mon grand père,oncles etc....dans le choeur d’hommes qui date de 1865.Mes enfants(44 et 39 ans)jouent de la guitare et chantent.Il est vrai que pour moi,les notes ,comme dirait mon beau frère qui était prof c’est comme les maths tu piges ou tu ne piges pas,et bien moi je ne suis pas maths du tout!Mais j’adore la musique classique,nous avons la grande chance de pouvoir entendre en notre belle Collégiale tous les 3 mois,un concert de qualité avec l’Orchestre National de Lorraine et mon frère et beau-frère ont un abonnement pour l’année afin d’entendre nos musiciens à L’Arsenal et à l’Opéra de Metz.Mais comme je le répète souvent,j’adore cette musique qui procure du bien-être,de l’exaltation souvent(tout dépend du compositeur et son oeuvre),mais mon seul regret est de n’avoir pas appris à jouer du piano.Maintenant vu mon âge,il est bien trop tard!Je crois que Coquelicot habite dans ma région car elle a écrit il y a quelque temps un petit mot concernant la Moselle,qui est aussi mon département!Bien à vous Jihel. Catherine.

Anonyme
le 01/04/2019 à 11:06

De la musique avec toute chose : C’est l’époque des sports d’hiver. La nuit tombe et attendrit tous les contours. Dans le chalet, un feu crépite doucement dans la cheminée. Il ou elle est confortablement assis(e) dans un canapé moelleux tandis qu’il ou elle est allongé(e), la tête contre lui ou elle. Le chat ne doit pas être loin qui ronronne. Tandis que il ou elle se met à lui caresser doucement les cheveux, de l’autre main, d’un geste, il ou elle a le choix entre mettre en sourdine : ceci (que je suis sûre que Coquelicot adore ) Lien ceci bien sûr : Lien et cela évidemment : Lien et dire que certains appellent cela de la musique classique. Où est le classique dans ces incomparables bijoux ?


Jihel

le 01/04/2019 à 14:04

Merci pour les liens,vous me comblez de joie avec ces extraits.Non,malheureusement je ne joue pas d’instrument mais je suis très mélomane.Il faut q’une oeuvre me touche et je suis happy,ça passe par toutes les fibres du corps et il m’arrive de m’endormir lors d’un concert lorsque l’on joue du Beethoven Schubert,Mozart ou même du Verdi .Mes amis se moquent souvent de moi (gentiment)mais je suis moi-même ,c’est ainsi ! Catherine.

Anonyme
le 01/04/2019 à 19:15

Ce matin,un petit Caprichio Italiano de Tchaikovski plus écouté depuis longtemps,ça mets en forme.Et Rossini pour la suite. Wistéria.

Anonyme
le 02/04/2019 à 11:33

Aimez-vous Brahms? Rose.

Anonyme
le 02/04/2019 à 13:00

Il y a un point commun entre aimer une musique et s’endormir, c’est rompre les amarres, quitter le monde.


Jihel

le 04/04/2019 à 9:29

J’adore Brahms,un des plus grands de la période romantique,ses symphonies,danses concertos et surtout son Requiem Allemand,un chef d’oeuvre! Coquelicot.

Anonyme
le 04/04/2019 à 10:12

Et si on comparait Brahms et Beethoven à l’occasion du double concerto du 1er et du triple concerto du 2nd. Je sais, ce n’est pas tout à fait juste. Il manque un piano à Brahms, et ce n’est pas rien. Disons qu’on se contente du 2eme mouvement de chacun. (si vous voulez tout, je veux bien, c’est vous qui commencez) Ce n’est pas pour juger les valeurs respectives, juste pour dire la façon dont on les reçoit. Alors je commence ? Beethoven : Rarement on a vu un Beethoven aussi sombre, aussi triste. Pourtant cela succède à un premier mouvement qui ne manque pas d’allant et d’énergie. Il a des accents émouvants voire poignants. Sa gravité nous saisit en profondeur Heureusement que l’on est porté et prêt à nous envoler Brahms : très vite il ouvre des perspectives en même temps qu’on est charmé, bercé, calmé. A l’optimisme du violon répondent des accents exagérément graves et soucieux du violoncelle. Cependant, c’est un romantisme qui sied mieux à des personnes d’un certain âge qu’à des jeunes ; il y a de la résignation dedans. Beethoven : Lien Brahms : Lien


Jihel

le 04/04/2019 à 13:53

Il est vrai que Brahms a été très influencé par Beethoven,le piano manque effectivement dans ce concerto,mais je vous le donne en mille:ma préférence va tout de même pour qui vous savez!Mais au fond,vous avez raison,on se contente du deuxième mouvement de chacun,ne tranchons pas dans le vif,chacun de ces concertos a son charme et sa valeur.Je vais terminer cet après-midi avec tout à fait autre chose,c’est à dire les oeuvres de Schubert avec L’inachevée ,quelques lieder et pour terminer je m’endormirai avec mon cher Ludwig! Coquelicot.

Anonyme
le 04/04/2019 à 15:01

“ mais je vous le donne en mille:ma préférence va tout de même pour qui vous savez “ Moi aussi, il y a moins d’art au sens d’habileté au moins apparemment, ce qui est essentiel. Mais j’attends impatiemment le point de vue de Rose. p.s. Le peu de prix que le système actuel accorde à la musique est démontré par le fait que personne n’a voulu laver le crachat envoyé sur la figure de Mozart par Forman. 3, 4, 5 (vrais) films (non hollywoodisés) successifs consacrés à la vie de Beethoven, de Mozart, et qui n’existent pas, voilà la nullité, la vacuité, la stupidité, l’inculture profonde de notre époque.


Jihel

le 04/04/2019 à 19:19

Je n’ai jamais aimé le film de Milos Forman,malgré tous les prix récoltés,ils l’ont vraiment fait passer par moments pour un pauvre idiot dans certaines scènes,c’était franchement exagéré!les diverses biographies(dixit mon frère)car moi je ne les ais pas lues,ne reconnaissent pas toutes ces folies que l’ont démontre dans le film.On savait Mozart dans sa façon de vivre,d’aimer etc...Mais la musique sauve tout de même le reste.Idem pour le film sur Beethoven,mais au demeurant plus “naturel“,moins dans l’exagération et la sophistication ,le Beethoven des années noir et blanc avec un Harry Baur était assez bien joué et il avait en plus le physique qui collait bien à son rôle.Mais bon,tout cela reste du cinéma et écoutons avec respect et amour les oeuvres de nos compositeurs chéris.Quant à Mozart et Beethoven,j’aime leurs concertos que vous avez nommés,j’aime l’un comme l’autre,je ne veux vraiment pas mais vraiment pas les opposer ou me permettre de les critiquer! Rose. P s:le Beethoven années90 avec Gary Oldman,pas trop exagéré!

Anonyme
le 05/04/2019 à 7:36

bonjour symphosik,et si parlions un peu de Grieg,Elgar,R.Strauss,Rossini,Verdi et d’autres oubliés.....Il n’y a pas que Mozart et Beethoven au monde si merveilleux qu’ils soient! Daniela.

Anonyme
le 08/04/2019 à 11:32

Nous citons souvent Mozart et Beethoven car ils sont les plus connus et les plus joués de par le monde il faut quand même l’avouer,mais n’oublions certainement pas tous les autres grands compositeurs,ceux que vous venez de nommer plus une trentaine d’autres tout aussi respectables;c’est comme toujours,ou l’on accroche pas ou bien on aime! Rose.

Anonyme
le 11/04/2019 à 11:29

Grieg, son concerto pour piano, on ne peut pas dire que son entrée vous laisse indifférent. Sinon, dans le premier mouvement, je vois volontiers un dialogue ou une lutte, cela dépend des moments, entre quelque chose de bucolique, d’enchanteur et les forces de la nature. Quant au 2eme mouvement, honte au pianiste qui ne sait pas rendre toute la douceur et la tendresse qu’il contient.

Anonyme
le 11/04/2019 à 17:40

Je complète mon message précédent, hors connexion. Je n’ai jamais pris le temps d’écouter Peer Gynt. Je connais seulement ceci qui est magnifique : Lien Qu’y-a-t-il d’intéressant chez Rossini ?


Jihel

le 12/04/2019 à 8:26

Les opéras bien sûr!La Pie Voleuse,le Barbier de Séville,Guillaume Tell,je dirais que c’est un compositeur gai,optimiste,que l’on aime entendre avec plaisir je pense (mais pas trop souvent pour moi).C’était un bon vivant et cela se ressent à travers sa musique. Coquelicot.

Anonyme
le 12/04/2019 à 10:29

Rossini?les tournedos bien sûr! Mélody.

Anonyme
le 12/04/2019 à 11:33

Rossini,c’est la musique gaie,optimiste(à part bien sûr le petite messe solennelle et son stabat mater)J’aime ses opéras, la Pie voleuse,le Barbier de Séville,une Italienne à Alger.

Anonyme
le 12/04/2019 à 14:26

oh Jihel!Comment n’avez vous jamais écouté Peer Gynt,cela m’étonne de votre part!

Anonyme
le 12/04/2019 à 14:26

Sur La MER CALMEE,voguait MADAME BUTTERFLY avec ses amis GUILLAUME TELL,PARSIFAL,LOHENGRIN.De retour de leur voyage,ils virent la belle MARGUERITE à son ROUETderrière la fenêtre, qui attendait avec impatience FAUST.Tiens!voiciROMEO et JULIETTE sur leur cheval en route pour traverser la forêt rejoindre le LAC DES CYGNES,mais gare au ROI DES AULNES!En chemin ils croisèrent LA BELLE MEUNIERE avec dans son panier LA TRUITE pour MR SCHUBERT,une LETTRE POUR ELISE à l’attention de monsieur VAN BEETHOVEN.Cette NUIT SUR LE MONT CHAUVE,ils admireront LE CLAIR DE LUNE puis iront danser sous les lustres la VALSE DE L’EMPEREUR chez monsieur STRAUSS.Dommage,je viens de me réveiller,ce ne fût que le SONGE D’UNE NUIT D’ETE...! ROSE.

Anonyme
le 13/04/2019 à 10:04

Ne m’idéalisez surtout pas anonyme; mais mon propos n’était pas précis. J’aurais dû dire : TOUT Peer Gynt Qui ne connait pas l’ouverture. Mais il y a une chose qui me gêne un peu dans ce genre d’œuvre, c’est le découpage en séquences - ici courtes - musicales. Cela fait défilé. Même avec le songe d’une nuit d’été de Mendelssohn - que j’aime beaucoup - où les séquences sont plus longues, je regrette cette forme. Bon mais cela convient à une écoute plus distraite, plus ludique.. Comme Vivaldi ou Haydn Oui la pie voleuse., bien sûr,..mais j’espérais un truc un peu plus consistant puisque Daniela a proposé cela en regard de Beethoven et Mozart.


Jihel

le 13/04/2019 à 12:55

Mendelssohn. Tiens, un type de final qui me réconcilie avec la nature humaine : Lien


Jihel

le 13/04/2019 à 13:06

Peut on être nul lorsque l’on est passionné?Vous vous dévalorisez Jihel! Louise.

Anonyme
le 14/04/2019 à 16:09

Merci Louise Tout est relatif, je sais. On n’a pas ce sentiment quand on aime les grands artistes, parce que la fréquentation de quelqu’un de grand - hors compétition et comparaison - est gratifiante. Mais quand on part de soi, et seulement de soi ..on est comme un enfant qui ne peut encore rien faire. . .


Jihel

le 15/04/2019 à 13:06

Quelle modestie jihel !Je vous admire beaucoup. COQUELICOT

Anonyme
le 15/04/2019 à 18:06

Eh ben faut pas. Un grand compositeur qui n’était jamais sûr de lui, pour parler de quelque chose d’intéressant, c’est Chopin. Il écrivait son morceau, il revenait, et modifiait. il y pensait, s’interrogeait, pour finir souvent par adopter sa première mouture; Comme disait Guitry, méfiez-vous de votre premier mouvement, c’est le bon. Mais il est possible que d’autres compositeurs se comportaient un peu ainsi. Cela ne devait pas être un long fleuve tranquille la création de Beethoven. Mozart, c’était un peu le contraire, il avait dans son esprit la totalité de sa création, il n’avait plus qu’à la coucher sur papier, sans grandes modifications; heu, je lui conseillerais bien de revoir ses concertos 14 et 24 qui ne me plaisent pas.


Jihel

le 16/04/2019 à 16:33

Je viens de réécouter les deux concertos qui ne vous plaisent pas,personnellement le 24 me plait mieux surtout l’allegro,mais pour le 14 je trouve que cela va dans tous “les sens“et ce n’est pour moi plus du“pur jus“ mozartien,je dois me forcer un peu pour l’écoute et il me fait l’effet d’un élève très pressé de finir son devoir!Bon c’est un avis totalement personnel et je m’en excuse d’avance de ne pas plaire à tous les amis de Wolfgang. Rose.

Anonyme
le 17/04/2019 à 9:55

Ou bien on aime MOZART et on aime toutes ses oeuvres,soit on ne l’écoute plus!Je suis fan à 100 pour cent de ce génie et écrire cela est un affront à sa mémoire. LUCAS

Anonyme
le 17/04/2019 à 14:03

Merci Rose, il doit y avoir un truc du genre : comparé au plaisir que me donnent. etc ..les 14 et 24 sont nettement en dessous; Parce que, pour répondre à l’ami Lucas, sa remarque ne m’atteint pas du tout, d’une part parce que je ne veux pas qu’il y ait o,5 % de convenu dans mon goût pour Mozart (mais 100% de sincérité) d’autre part parce que je n’accepterai jamais que ce goût doive, pour être valable, répondre à certaines conditions prédéfinies.


Jihel

le 18/04/2019 à 8:19

Bravo Jihel!Ce Lucas me semble un peu prétentieux,on a le droit de préférer chez un compositeur tel morceau plus qu’un autre, chez moi par exemple qui suis à “cent pour cent“pour mon Beethoven,son unique opéra Fidélio ne me plait pas,je trouve que ça ne lui“colle“ pas et ce n’est pas pour autant qu’il ne sera plus mon Ludwig chéri!Mon cher Lucas,je vous trouve non seulement prétentieux mais bête,excusez-moi. Coquelicot .

Anonyme
le 18/04/2019 à 8:59

Il se prend pour qui ce Lucas?J’adore Schubert mais moins ses Lieder que le reste,et alors?Il reste malgré tout mon compositeur préféré,quelle bêtise! quelle immaturité! Marcel.

Anonyme
le 18/04/2019 à 9:21

Pour en finir avec les petites querelles,un peu de Bach pour la Semaine Sainte que nous sommes en train de vivre.Marcel.

Anonyme
le 18/04/2019 à 9:35

Je le dis,le redis et reredis:tout n’est qu’appréciation personnelle et L’AMOUR que l’on porte à nos chers compositeurs! Perle.

Anonyme
le 18/04/2019 à 14:36

Mozart,rien que Mozart,toujours Mozart,encore Mozart,tout Mozart,satisfait Lucas?

Anonyme
le 19/04/2019 à 13:55

Pas de problème. Chacun sa vérité. En ce qui me concerne, jouir dépend de beaucoup de choses. Mais en général, on l’aime d’autant plus qu’on a l’impression qu’elle exprime ce qu’il y a au plus profond de soi. Mais soi n’est pas uniformément semblable à lui-même. Parfois, la musique vous prend entre deux portes, entre deux gestes, entre deux intentions, entre deux pensées surtout , dans une absence d’attente, dans un intervalle de vie, quand le temps est suspendu. C’est comme si elle était déjà là. C’est le moment précieux du coup de coeur. le moment où il vous semble qu’elle vous résume, vous exprime, vous réconcilie avec vous-même. Le moment d’innocence. C’est une véritable surprise. C’est hors du monde. Même pas besoin de tout écouter dans ce cas-là. Autrement, par exemple, même, et peut-être surtout, si vous êtes à terre, terrassé, ou simplement abattu, même et peut-être surtout dans la déréliction : . . Lien ça dépasse tout.


Jihel

le 19/04/2019 à 16:05

Vous avez raison Monsieur,lorsque j’entends ce concerto pour clarinette il me vient des larmes car c’est si émouvant,ma petite voisine de 10ans est en apprentissage pour pouvoir le jouer convenablement dans 4 ou 5ans,mais elle est tellement douée et ce concerto elle l’aime tant que je n’ai pas de doute qu’elle puisse le jouer avant.C’est une enfant studieuse et appliquée,je lui souhaite bonne chance à ma petite voisine Marie. Eléonore.

Anonyme
le 19/04/2019 à 17:58

Vous tous qui aimez tant Beethoven, avez-vous fait le “test musical de personnalité“ ? Vous constaterez que ces symphonies nous apprennent beaucoup sur nous-mêmes : Lien


azerty

le 20/04/2019 à 11:10

Vous tous... et toutes. Pardon Mesdames de vous avoir oublié. Je précise que le test est basé sur les neufs symphonies du grand sourd. Lesquelles ? À vous de trouver.


azerty

le 20/04/2019 à 11:16

Le grand sourd?quelle impolitesse et moquerie,pourquoi pas simplement le grand homme?et pourquoi pas Chopin le grand tuberculeux,Mozart le grand hydrocéphal,la bipolarité de Schumann ,Beethoven, le grand soiffard,Bach le grand non voyant et azerty le .............selon choix.Quant à moi, une erreur pour le test. Vous me décevez azerty! Coquelicot rouge rougeole.

Anonyme
le 20/04/2019 à 13:12

Ce qui me touche le plus:Extrait de la Pastorale,la 9eme,c’est une évidence! et bien entendu la 5eme. Louise.

Anonyme
le 23/04/2019 à 15:37

Symphozik coucou,plus envie de répondre?

Anonyme
le 24/04/2019 à 8:24

Il serait temps d’écouter un peu de Pietro Mascagni avec son intermezzo,pour calmer un peu les esprits échauffés de ces derniers jours ou aller sur les sommets respirer l’air pur avec la Symphonie Alpestre de Richard Strauss.Qu’en pensez vous Jihel? Rose.

Anonyme
le 25/04/2019 à 5:25

Symphozik choisit ceux à qui il a envie de répondre. Et les autres...bah, rien, amusement.


Jihel

le 25/04/2019 à 19:19

Je voulais parler de Mascagni et Richard Strauss,que pensez-vous de leurs compositions? Rose.

Anonyme
le 26/04/2019 à 10:27

Réponse à Rose, nos messages se sont croisés. Dieu sait que Mozart, Chopin sont mes chéris en musique. Mais s’il n’y avait qu’eux, il manquerait beaucoup de choses. La violence, l’agressivité, la colère font partie intégrante de l’humanité et elles doivent être exprimées aussi en musique. Pour cela, Brahms, (j’ai un jour scénarisé le début de son concerto 2 avec un combat de gladiateurs)- Schumann (son concerto pour violon par exemple, plein de puissance prête à éclater) Beethoven (certains passages de symphonies) heureusement sont là pour cela. Pour moi, Rose, la musique renvoie à toute l’expérience humaine au long des millénaires, quand elle a pris la forme de voix, de sons.


Jihel

le 26/04/2019 à 19:17

Pour le concerto de Brahms, j’avais pris ça : Lien


Jihel

le 26/04/2019 à 19:25

Lors de nos sons et lumière il y a quelques années dans notre Collégiale,nous prenions également des musiques spectaculaires tirées des grandes oeuvres de nos plus grands compositeurs tels que Prokofiev avec la mort de Tybalt par exemple pour illustrer l’incendie de l’édifice en 1632 et surtout la remontée dans le choeur de notre étendard de la ville, de 4mètres de hauteur sur la musique du final de la huitième de Mahler, et bien d’autres musiques que je pourrais vous citer mais ce serait trop long!Il y a évidemment la violence nous ne pouvons passer outre vous avez bien raison,il faut bien qu’elle s’exprime aussi en musique,même Beethoven en est passé par la,l’attitude qu’avait son père envers lui y était sûrement pour quelque chose! Rose.

Anonyme
le 27/04/2019 à 10:24

Mascagni, intermezzo...mais bien sûr ! C’est terrible de penser qu’on a d’innombrables morceaux de musique qui sommeillent dans notre esprit, qui émettent peut-être, de temps en temps, quelques brefs échos méconnaissables. Il faut les entendre pour se dire : mais oui bien sûr ! Comment ai-je pu…. S’ils pouvaient tous se réveiller. Tous ceux de ma vie, et tous ceux de la mémoire collective. . Les enchainements sont tous très harmonieux, on dirait un ballet aquatique lent. On ne s’élève pas trop, on ne retombe pas, on est porté, par une tonalité générale qui ressemble à une berceuse. on est enveloppé aussi. dommage que cela ne dure pas plus longtemps. Merci Rose pour ce rappel.; Cela a quelque parenté avec le 2eme mouvement du concerto pour piano de Scriabine. C’est la douceur qu’on y trouve aussi en partie. Lien


Jihel

le 27/04/2019 à 10:58

Coquelicot voit dans l’expression “le grand sourd“ à propos de Beethoven, de l’impolitesse et de la moquerie alors qu’il ne s’agit que d’un aimable raccourci de “grand homme malheureusement sourd“. La familiarité de ce raccourci ne fait que traduire la tendresse respectueuse que j’ai pour cet immense génie. Désolé de vous décevoir Coquelicot mais savez-vous que George Sand appelait Chopin “son cher cadavre“, et Colette qualifiait Jean-Sébastien Bach de “divine machine à coudre“ ? Je veux bien être moi-même, vu mon grand âge, qualifié de “vénérable scribouilleur gâteux“. Qu’en pensez-vous “fleur des champs incomestible ?“


azerty

le 27/04/2019 à 12:51

Comme je ne sais toujours pas intercaler un message, je ne regarde pas souvent plus haut. Eléonore, je suis de tout coeur avec votre petite voisine que j’embrasse. C’est ce que je voulais dire, entre autres, avec Miyu Shindo; Combien de vocations n’ont pas débuté par un coup de coeur. Un coeur d’enfant, en plus, c’est plus tendre que celui d’un adulte. Dites-lui bien qu’elle sera amplement récompensée de ses efforts, de ses petits échecs, de ses doutes, et de tas d’autres choses si elle parvient au but.


Jihel

le 27/04/2019 à 13:38

C’est vrai Azerty. Même le grand cinéaste Forman a su mettre en valeur les aspects singuliers et fort instructifs de Mozart. Mais comme dit le blog : “Amadeus ne méritait pas ça.“


Jihel

le 27/04/2019 à 13:42

Vous avez tort pour le coquelicot azerty,sa fleur est comestible et lorsque l’on suce mes pétales,j’en éprouve un énorme plaisir(voila,c’est fait).Quant à Beethoven et les autres,je ne suis pas sûre tout à fait de votre aimable raccourci,je vous sens un humour un peu sarcastique!je n’y peux rien.Sand et “histoire de ma vie“autre génie féminin et de loin mon préféré,se sont dit des mots comme vous le racontez mais n’oubliez pas que c’était entre Chopin et elle,donc un couple qui peut se dire ce qu’il veut,mais pas un homme qui se “lâche“contre un génie musicien,et notre George avait d’autres paroles qui sortaient de sa jolie bouche:mon ange,nos embrasements célestes,mon pauvre amour souffrant,mon pauvre petit polonais malade etc.....alors que Colette (que je déteste)je préfère ne pas en parler,elle était aussi vulgaire et maladroite que dans ses écrits.Lorsque certains disent que c’est la G Sand du 20eme siècle,je suis scandalisée! Coquelicot .

Anonyme
le 27/04/2019 à 14:36

Il y a effectivement beaucoup de douceur dans Intermezzo, à écouter le soir ,tendrement dans les bras aimés avant que Morphée ne nous emporte dans son monde....Merci pour le lien Jihel!J’aime beaucoup. Rose.

Anonyme
le 27/04/2019 à 15:44

Cavalleria Rusticana,très belle oeuvre avec son Intermezzo si tendre,merci d’en avoir fait part. Perle.

Anonyme
le 27/04/2019 à 19:30

Très bien de penser à d’autres compositeurs que l’on connait peut-être moins tels que Mascagni,Grieg,Elgar l’anglais etc.... Marcel.

Anonyme
le 27/04/2019 à 19:45

Le morceau préféré de mon défunt père sur ses vieux jours. Au fait, pour ou contre la musique classique dans la publicité ? Je dis non quand c’est un arrangement comme là (et que ce n’est pas bien joué en +) : Lien oui, quand c’est fidèle parce que la musique déborde, submerge l’image, comme là : Lien D’autres exemples m’intéressaient.


Jihel

le 27/04/2019 à 19:52

Optical center,c’est Haendel,Roc eclerc,c’est l’adagietto de la 7eme,Adagio de Mozart pour Air France qui n’est pas mal du tout et convient très bien avec ce couple d’amoureux.Pour le reste,je n’aime pas trop. Louise.

Anonyme
le 27/04/2019 à 21:42

Mais bien sûr Marcel, avec plaisir : vous avez la parole...


Jihel

le 28/04/2019 à 9:47

Certes Coquelicot, notre fleur des champs écarlate n’est pas aussi dangereuse que son cousin le pavot à opium. Cependant prudence. Elle a des propriétés légèrement narcotiques (elle facilite l’endormissement) et, consommée en infusion laxative, peut même avoir des effets secondaires indésirables si elle est trop concentrée (hallucinations, vomissements). Personnellement, je m’abstiendrais d’en faire mon plat préféré. Concernant Colette, je vous trouve bien tranchante. N’est-ce pas elle qui a rédigé le texte de “L’enfant et les sortilèges“ mis en musique par Maurice Ravel ? Mais peut-être êtes-vous aussi scandalisée par ceux qui considèrent cette œuvre comme un trésor d’humour et de poésie ?


azerty

le 28/04/2019 à 11:48

Il y a des compositeurs du Baroque pas très connus tels que Montéverdi,Corelli,Tartini,Lully,Pergolési .J’écoute de temps en temps car cela nous change des grands classiques qui sont d’une autre époque:L’immense Mozart,le fabuleux Beethoven ,Schubert,Tchaikovsky etc....mais il y a également les compositeurs plus proches de nous:Ravel,Barber,Satie,Honegger,Dukas,Milhaud.On en parle pas beaucoup sur Symphozik et c’est regrettable.Je pioche par ci par la selon l’humeur du moment , ne les oublions pas s v p. Marcel.

Anonyme
le 28/04/2019 à 12:13

L’enfant et les sortilèges;..il faut vraiment aimer Ravel pour supporter parce que Ravel chanté, à mon avis, selon mon goût, vraiment..pas rigolo ! Du coup, Colette lui sauve un peu la mise. mais je ne peux que penser avec regret à cette occasion, à max et les maximonstres de Sendak, aux minuscules et autres, de Dahl et au petit prince de St-Ex. entre autres; l’esprit d’enfance y est mieux mis en valeur.


Jihel

le 28/04/2019 à 13:21

Tout à fait Jihel,je suis d’accord avec vous.Je préfère Ravel dans d’autres oeuvres que cette fantaisie lyrique qui sied très bien à sa librettiste!A propos du coquelicot,cher azerty,ce que vous venez de m’écrire,sachez que je ne suis pas aussi niaise que cela,je connais mon corps et surtout ma petite tête rouge par coeur,beaucoup de cuisiniers m’emploient dans leurs recettes et je suis moins dangereuse que vous le prétendez.Je suis également synonyme de douceur,d’amour ardent,de fertilité et de fécondité et mes pétales sont si soyeux.Cueillez moi par brassées et faites un coulis pour napper vos glaces au citron,vous m’en direz des nouvelles!Quant à madame Colette,j’ai visité son musée il y a quelques années lors de mon retour de Nohant,nous nous sommes arrêtés en Bourgogne et j’ai trouvé ce lieu anxiogène avec toutes ces voix,ces regards,sa maison des chats qui trône dans l’entrée est la seule chose chose positive que j’en ai gardé et j’ai du respect pour elle concernant son amour de la nature et des animaux.Voyez,il y a tout de même du positif dans mes propos!Je suis peut-être tranchante c’est vrai,mais il est vrai que ce n’est pas parce que l’on fait partie de l’académie Goncourt que l’on se croit au dessus de tout.JE NE L’AIME PAS,c’est épidermique!Sans rancune azerty!. Coquelicot .

Anonyme
le 28/04/2019 à 14:08

L’enfant et les sortilèges,quelle horreur pour mes pauvres oreilles! Louise.

Anonyme
le 28/04/2019 à 15:32

Votre site est très intéressant ,on apprend beaucoup sur les diverses musiques et les goûts de chacun même en matière de littérature et de cuisine!J’aime beaucoup l’humour de madame Coquelicot et ses joutes avec Azerty,la culture exceptionnelle de Jihel.Moi,je suis de près ma petite Marie et sa clarinette,elle progresse de jour en jour et je lui prédit un très bel avenir. Eléonore.

Anonyme
le 28/04/2019 à 16:24

SVP Marcel, parlez-en, ne vous contentez pas de les citer. faites-les aimer .J’aime beaucoup Corelli par exemple. J’ai fait un lien sur son concerto pour Noël. J’adore aussi bien sûr la Follia, très moderne. Les variations ne sont pas fréquentes dans le baroque. Et cela donne une pêche d’enfer. N’avez-vous pas l’impression parfois qu’il y a comme un écho entre cette Follia et la danse macabre avec orchestre de Liszt. Lisitsa l’a très bien interprétée. Mais ses autres concertos sont souvent très intéressants avec quelque chose de léger, de gai et de recherché.


Jihel

le 28/04/2019 à 17:41

J’espère Eléonore, que je ne me réduis pas à une “culture“ qu’en plus je n’ai pas.


Jihel

le 28/04/2019 à 19:27

Corelli évidemment et son concerto de la nuit de Noêl mais pas que,Je lui préfère Telemann avec ses concertos pour trompette avec le regretté Maurice André,sa Wassermusik bien connue,Montéverdi avec le Couronnement de Popée, Orphéo dont on dit que ce fût le premier opéra.Retour chez nos contemporains avec Darius Milhaud et son Français à New-york,le boeuf sur le toit,Chez Satie,sa Fantaisie Valse,Gymnopédies(j’aime pas trop),chez Barber,surtout L’agnus Dei qui me charme.Chez Dukas,plus connu avec son apprenti Sorcier bien entendu,mais aussi son opéra Ariane et Barbe Bleue Etc ....Quant à la Folia,je ne trouve pas trop de similitude ou très peu avec Saint SaensIl est vrai que certains autres concertos ont une légèreté et une gaité certaines.Bien à vous avec ce petit échantillonnage . Marcel qui espère entendre ce genre d’oeuvres plus souvent sur Symphozik .

Anonyme
le 28/04/2019 à 20:12

toutes mes excuses jihel pour la danse macabre De LISZT ,Pas étonnant que je n’ai pas trouvé d’écho entre la folia et saint saens ,j’étais à côté de mes pompes et mon grand âge me fait défaut! Je suis d’accord avec Eléonore,votre culture musicale est impressionnante et la culture générale certainement aussi.Vous êtes très modeste,c’est une belle qualité. Sincèrement,Marcel.

Anonyme
le 28/04/2019 à 21:23

De l’humour et de la poésie,quelle blague!de la folie oui.Je vous suggère plutôt d’écouter Pierre et le Loup,l’Apprenti Sorcier etc.... Eve.

Anonyme
le 29/04/2019 à 10:13

“L’enfant et les sortilèges“ de Ravel-Colette. Je constate que plusieurs d’entre vous (Jihel, Louise, Coquelicot) ne sont pas sensibles à l’humour et à la poésie de cette œuvre. Bon… tous les goûts sont dans la nature. Que dire de plus ? Cela ne se discute pas. Personnellement je trouve cette œuvre géniale. J’aimerais savoir si d’autres personnes sont d’accord avec moi.


azerty

le 29/04/2019 à 10:53

Ce n’est pas que je n’aime pas Ravel, mais, par exemple, la sonatine qui suit : le premier mouvement par exemple. Et puisqu’on parle d’enfant, puisqu’on a reproché à Ravel d’écrire des musiques superficielles, allons-y sélectionnons des petits doigts légers pour cette sonatine : Cache-cache : Printemps. Le soleil joue à cache-cache avec de gros nuages. 1, 2, 3 soleil. Dans le petit bassin, l’eau frémit, scintille, est parcourue de frissons. Tout est intermittent et imprévisible. Les quelques gouttes égarées d’un jet d’eau tout proche, le ballet de microscopiques elfes, les formes évanescentes sur l’eau et les petits bruits joyeux apportés par la brise inconstante. Le soleil qui chauffe pose un cataplasme tiède sur la joue. A la fin : 1, 2, 3 obscurité. L’eau devient soudain sombre, terne, morne, morte. Lien


Jihel

le 29/04/2019 à 11:13

“L’enfant et les sortilèges“ a été adapté en ballet par Jiri Kilian : Lien


azerty

le 29/04/2019 à 11:44

Jihel, comment peut-on aimer Ravel et ne pas apprécier “l’enfant et les sortilèges“, la finesse de l’orchestration, la qualité de la prosodie… ? Tout ce qui fait le génie de ce compositeur et là.


azerty

le 29/04/2019 à 11:58

Ravel très bon compositeur,mais pas génie,c’est un peu fort!Il y en d’autres des génies,vous savez à qui je pense! Coquelicot.

Anonyme
le 29/04/2019 à 12:18

Je peux le faire. Sans problème;


Jihel

le 29/04/2019 à 12:30

Vous avez l’esprit très ouvert Marcel. Vous allez de l’ancien à connotation religieuse au modernisme en passant par ce qu’il y a entre les deux. heu, j’ai écouté un Français à New-York ..non pas vraiment, dès que je sens du didactique..;cela ne va plus;


Jihel

le 29/04/2019 à 13:44

C’est évidemment un clin d’oeil à Gershwin vous l’aurez compris,après on aime ou pas ! bien à vous! Marcel

Anonyme
le 29/04/2019 à 14:13

Pour me justifier et expliquer comment je comprends les réactions d’Eve et de Louise, je dirais qu’on peut comparer la musique à la lumière. Pour qu’il y ait lumière ou musique, il faut une source qui envoie les ondes, c’est un soleil ou un musicien. C’est indispensable. Mais la lumière ou la musique et tout ce que cela représente, il faut quelqu’un pour la voir ou l’entendre. Oui il y a des soleils dont la lumière n’est pas encore parvenue jusqu’à nous. Cela nous fait une belle jambe de se le dire. Pour la musique, c’est pareil, elle prend naissance chez l’auditeur. (chez le musicien, c’est son affaire) Naissance ! Avant, c’en est pas pour lui. Un peu comme une femme porte et met au monde un enfant. c’est l’auditeur, avec ce qu’il est, sa sensibilité, son passé, ses facultés etc qui lui donne naissance. Et il peut tout aussi bien ne pas lui donner naissance, parce que c’est ainsi. Il est ainsi. Plus tard, en évoluant, son goût peut changer, mais maintenant, c’est ainsi.! Et pour ce qui me concerne, aucun jugement au monde, aucun qualificatif, aucun concept, aucun discours ne changeront quoi que ce soit à cela; La raison, la pensée n’ont aucun rapport avec cette naissance.


Jihel

le 29/04/2019 à 18:46

Moscou, capitale de la musique classique. Chère Daria Rumiantseva. Ravel que j’aime. (les impressionnistes auraient dû assumer et utiliser davantage la harpe) Un univers sonore qui déboussole les habitudes. Hélas le son n’est pas bon. Le baisser. Lien


Jihel

le 29/04/2019 à 19:37

Coquelicot; j’ai pensé à vous, je ne sais pourquoi, en réécoutant cela que je n’avais pas écouté depuis longtemps. probablement parce que d’ici peu ces fleurs rouges (pas si loin du roux) vont réapparaître partout où il y a du vert, partout où la vie s’impose. Et chez les Celtes, (moi) vie et mort ne se distinguent pas. Lien


Jihel

le 29/04/2019 à 20:29

Je ne connais pas cette belle rousse ,merci pour le lien,c’est très agréable à écouter et prenant.On en apprend tous les jours avec vous Jihel,merci beaucoup! Coquelicot qui commence à bourgeonner tout doucement!

Anonyme
le 29/04/2019 à 21:14

Quelle belle musique,enchanteur! Mélody.

Anonyme
le 30/04/2019 à 9:07

Je ne connaissais pas,c’est très beau;merci d’envoyer ces sentiments de quiétude et de rêve,vous nous charmez Jihel!et merci pour le lien! Wistéria.

Anonyme
le 30/04/2019 à 11:41

Coquelicot, quand je qualifie un compositeur de génial, c’est par rapport à son époque. Il ne me viendrait pas à l’idée de comparer Jean-Sébastien Bach, Mozart ou Beethoven : ils sont tout géniaux à leur façon dans le contexte de leur époque. Concernant Ravel, je ne m’autorise à le comparer qu’aux génies de son époque : je le place un peu en dessous de Debussy, mais largement au-dessus de Satie ou de Roussel. Le génie du tous ces compositeurs est marqué par une originalité bien à eux est une invention constante qui entraîne l’auditeur de surprise en surprise. Toute l’œuvre de Ravel me séduit : sa musique vocale, sa musique de chambre (notamment le quatuor), ses pièces pour piano (prodigieux “Gaspard de la nuit“), sa musique d’orchestre si finement orchestrée (notamment son ballet Daphnis et Chloé). Et pour ne prendre qu’un exemple, ceci (qui est à pleurer) : Lien . Merveilleux Ravel !


azerty

le 30/04/2019 à 12:10

Je préfère Debussy,ses rêveries, la Mer,ses nocturnes, cela touche mon âme bien plus que Ravel.Louise.

Anonyme
le 30/04/2019 à 15:25

Merveilleux?bof!Je lui préfère de loin Debussy. Mélody.

Anonyme
le 01/05/2019 à 9:45

Jihel,vous êtes un poète!J’aime votre sensibilité ,votre amour et votre tendresse pour la Grande Musique. Gabrielle.

Anonyme
le 01/05/2019 à 11:38

Un petit Salut d’Amour en ce premier mai Jihel,(Elgar évidemmen!) Coquelicot.

Anonyme
le 01/05/2019 à 11:46

Vous n’avez pas honte de vouloir faire pleurer les filles ? ! hi hi


Jihel

le 01/05/2019 à 16:22

1, 2, 3 soleils merci. Aux antipodes de Debussy, mais il faut de tout pour faire un amour - un peu beaucoup de passion - je m’entête et vous propose d’écouter ces deux finals endiablés, qui se font écho ..non ? (eh Marcel !) Lien Lien ,


Jihel

le 02/05/2019 à 9:37

C’est bien vrai,elles se font écho ces deux oeuvres et pourtant deux siècles séparent les compositeurs.Corelli me permet de soigner un peu mes vieux os(en me faisant sautiller) mais le physique de madame Lisitsa avec son Totentanz encore plus.Merci pour les liens! Votre octogénaire Marcel.

Anonyme
le 02/05/2019 à 11:10

Ravel certes un peu en dessous de Debussy, mais magnifique quand même. Écoutez comment il dépeint Scarbo, ce gnome malicieux et maléfique : Lien


azerty

le 02/05/2019 à 11:16

Sans même parler de notre disponibilité, de notre réceptivité, de notre état d’esprit ou d’âme, comme c’est l’auditeur qui crée la musique pour lui-même, chaque compositeur s’adresse à certaines couches, certains niveaux, certaines facultés, certaines personnalités, certaines sortes d’antennes, chez les auditeurs. Ou cela existe ou cela n’existe pas. On ne peut pas se changer en un clin d’oeil. c’est comme un poste conçu pour recevoir certaines longueurs d’onde et pas d’autres. Donc les jugements de valeur sont, à mon sens, pour le moins superflus. Beaucoup plus difficile est de créer, de faire naître des sensibilités nouvelles chez les auditeurs parce que cela doit s’enraciner dans ce qu’ils sont. .


Jihel

le 02/05/2019 à 13:03

G aspard de la nuit,déja une lecture qui ne m’enchante guère alors la musique je ne vous dis pas!Je trouve ça complètement fou,vraiment pas ma “tasse de thé“ Mélody.

Anonyme
le 03/05/2019 à 9:06

La Celtie en musique. (mer, granit et tragique) Le sombre a besoin de lumière. (beaucoup de grands compositeurs se sont imprégnés des aires traditionnels de leur pays et autres n’est-ce pas ) La voix plus naturelle, moins arrangée de Loreena et d’autant plus belle : Lien et dans le prolongement mon cher Bruch avec ceci : Lien


Jihel

le 03/05/2019 à 13:41

Coquelicot en voyage(Jura)pour quelques jours,à bientôt!

Anonyme
le 04/05/2019 à 9:05

Y-a-un-truc que Azerty et Symphozik devraient tirer un peu au clair pour ne pas se tromper. Il y a ce qui relève de la technique, de la facture, des éléments culturels et historiques d’une musique. Dans ce domaine, les musiciens sont dans leur domaine. Et il y a ce qui relève du ressenti, de l’intimité. (je ne dirais même pas du subjectif, parce qu’il y en a dans le premier catégorie). Ce qui est personnel ne peut pas être jugé avec les raisonnements du genre de la première catégorie. Si on mélange le personnel avec le savoir technique, cela ne va plus.


Jihel

le 04/05/2019 à 19:47

Quand j’écoute une musique, toute ma personne est sollicitée : ma tête (pour le côté technique et historique), ma sensibilité (pour les sensations) et mon cœur (pour les émotions). Cela dépend évidemment de la musique que j’entends. Mais pour certaines œuvres, tout se mélange et me fait chavirer. Désolé Jihel, mais pour certaines œuvres, le personnel et le savoir technique s’accommodent très bien l’un avec l’autre. C’est le cas pour les dernières minutes de la Tétralogie de Wagner : Lien


azerty

le 05/05/2019 à 11:09

Nouveau duel d’azerty et Jihel!AIMEZ LA MUSIQUE DE TOUT VOTRE COEUR ET DE TOUTE VOTRE AME C’EST TOUT CE QU’ELLE VOUS DEMANDE ET NE VOUS ATTARDEZ PAS SUR LES CHOSES TECHNIQUES TROP SOUVENT ! PERLE.

Anonyme
le 05/05/2019 à 21:16

Toutes les musiques que l’on adore écouter ne doivent pas nous faire se poser autant de questions.Ne cherchez pas la petite bête,à moins que vous ne soyez musicien,chef d’orchestre,enseignant en musique etc...mais pour le simple mélomane que nous sommes,le fait même que nous ayons la chance de pouvoir l’écouter quand nous le voulons,autant de fois que nous le voulons et avec tous nos sens en éveil,nous sommes riches rien que de cela et ne nous compliquons pas la vie avec tout le reste.Il ne reste que l’amour tout simplement,l’amour du beau,de la mélodie,des instruments qui nous font vibrer,de la douceur et parfois même lors de passages plus intenses ou douloureux d’une oeuvre,nous écoutons avec émotion et respect ce que le compositeur à voulu nous transmettre avec sa musique. Rose.

Anonyme
le 06/05/2019 à 8:15

Si tout se mélange, comme le café avec le lait, je ne vois pas comment une partie pourrait juger l’autre. Si le breuvage est bon, ou mauvais, c’est le tout qui est ressenti ainsi. On peut prendre la question par un autre bout. La musique, la peinture, la littérature….sont-elles, à elles-mêmes, leur propre fin, ou est-ce que ce sont seulement des moyens ? Pour le musicien, il y a les deux à mon avis; Mais quel est son objectif ? Pour le mélomane, je dis bien le mélomane, est-ce que le but n’est pas que ce soit seulement un moyen qui doit se faire oublier pour que seul l’effet, reste. Et l’effet, il est de chaque instant. (le simple fait de prévoir ou de savoir ce qui va suivre, par exemple, nuit au plaisir que l’on peut goûter à l’écoute)


Jihel

le 06/05/2019 à 8:39

Et pourtant, pour moi, le fait de savoir ce qui va suivre ne nuit pas au plaisir de l’écoute. C’est ainsi que, chaque fois que j’entends les dernières minutes de la Tétralogie, je suis complètement submergé par l’émotion.


azerty

le 06/05/2019 à 10:11

Lien


azerty

le 06/05/2019 à 12:46

Est-ce que Daniela qui me parlait de Grieg est par là, je voudrais lui parler d’une interprétation particulière pour avoir son avis..


Jihel

le 06/05/2019 à 14:05

Elle est la Daniela,nous pouvons échanger nos avis.

Anonyme
le 06/05/2019 à 14:38

Ah chic ! Je trouve que le premier mouvement du concerto pour piano de Grieg a besoin d’être interprété avec vigueur, tout en mettant bien en valeur, par contraste, la sérénité de certains passages très bucoliques. A ce titre je trouve, personnellement que celle de Yerin Yang est très chouette. Lien


Jihel

le 06/05/2019 à 16:42

C’est brillantissime,mais je viens de l’écouter par le jeune Malofeev(à l’époque 14ans)qui est également exceptionnel vu son jeune âge.Vous avez raison,vigueur et ensuite sérénité qui contrastent si bien font de cette oeuvre un petit bijou.Je vous remercie pour le lien.Elle est formidable cette jeune demoiselle! Daniela.

Anonyme
le 06/05/2019 à 18:15

Rose, je vous aime, et quand nous écoutons de la musique nous avons besoin de nous débarrasser, ou de laisser de côté tout ce qui ne permet pas ce que vous décrivez si bien. Et moi qui suis passionnément amoureux de ce qui est innocent, au moins sur le plan personnel, je suis très intéressé à dégager les scories. D’où mes propos.


Jihel

le 06/05/2019 à 19:16

Ce qui me passionne à un point… da


Jihel

le 06/05/2019 à 19:44

kesako ? Ce qui me passionne, Daniela, c’est l’effet mystérieux, inoubliable, énorme sur soi de ce : Ta...ta..;tata ta...Ta...tata..ta..ta. ça me parle, mais qu’est-ce qui se passe ?


Jihel

le 06/05/2019 à 19:50

Je suis aimée,que c’est gentil Jihel!Pour ce qui l’ en est de Grieg,voila mon impression et ma compréhension de l’oeuvre:vos ta...tata...ta.. du 1er mouvement me donnent l’impression qu’il nous dit:écoutez ce qui va suivre,je vais vous raconter l’histoire de mon pays ,un pays froid avec ses merveilleuses montagnes,ses lacs et ses fjords,ses maisons colorées,oui je suis un homme qui vient du froid mais avec un coeur si chaud plein d’amour ;c’est l’affirmation de cet amour.Le 2eme mouvement,la joie de vivre de mes compatriotes,leurs marchés aux poissons,leurs petites vies modestes,leurs sourires malgré la froidure.Le 3eme mouvement se termine dans une explosion de joie,un feu d’artifice coloré comme le sont les couleurs de mon pays si ardemment aimé et ensuite ,une fois le feu retombé,le calme,la douceur,le silence qui s’ensuivent.Voila mon interprétation très personnelle de ce concerto.Bien à vous,Rose.

Anonyme
le 07/05/2019 à 10:34

Voyez-vous,les uns sont submergés par l’émotion en écoutant Wagner pourtant c’est plutôt du “lourd“,surtout la tétralogie,comme quoi il est toujours question de ressenti,d’amour,de passion pour telle ou telle oeuvre comme par exemple chez azerty.Bonne journée! Perle.

Anonyme
le 07/05/2019 à 12:38

Edvard Grieg,le nordique romantique,très beau! Benoit.

Anonyme
le 07/05/2019 à 14:34

Belle compréhension de Rose pour ce concerto de Grieg,nous savons que son pays l’a fortement influencé et il admirait beaucoup Schumann ,Brahms et Tchaikovski.Je suis d’accord avec Rose (la romantique!) Wistéria.

Anonyme
le 08/05/2019 à 8:35

J’ai une petite préférence pour Peer Gynt avec la chanson de Solveig,mais toutes les oeuvres de Grieg sont agréables à écouter ,j’aime beaucoup! Louise.

Anonyme
le 08/05/2019 à 9:48

pour changer un peu,Frantz von Suppé,Cavalerie Légère,Poète et Paysant ,j’aime bien! Marcel

Anonyme
le 08/05/2019 à 10:14

Sauf que le 2eme mouvement du concerto de Grieg ne m’inspire pas du tout, à moi personnellement, la joyeuse activité dont il est question. Pour moi, c’est un des morceaux les plus touchants, les plus sensibles, les plus doux qui soient. (joué comme je le conçois bien sûr) A propos, Grieg a cotoyé Svendsen dont la romance me plaît beaucoup. Avec l’esprit d’escalier que j’ai, j’ai voulu écouter d’autres morceaux de ce même compositeur, et j’ai été déçu. La petite Chua qui a gagné la compétition Menuhin junior en 2018 la joue avec une sincérité et un joli petit talent. Lien


Jihel

le 08/05/2019 à 19:26

Une activité joyeuse ne veux pas forcement dire que l’on danse et l’on crie,je veux dire par la que ce n’est pas triste non plus,il est vrai vous avez raison,c’est doux,sensible et touchant mais je vois cela comme dans un tableau ou l’on voit en arrière plan un paysage glacé,devant par exemple un marché ou les gens se rencontrent,se sourient,discutes.C’est un peu pour moi la différence entre ce froid et ces personnes qui se rencontrent,j’aurais du mieux m’exprimer!Il est vrai que c’est un passage musical de toute beauté.Et que pensez-vous du 1er et du 3eme mouvement?Merci pour le lien;c’est une charmante romance avec une charmante jeune fille à l’oeuvre!Merci beaucoup Jihel. Rose.

Anonyme
le 08/05/2019 à 21:06

Mon père jouait il y a de nombreuses années de la Scie Musicale,connaissez- vous cet instrument?Ecoutez Grégoire Blanc jouer l’Avé Maria de Gounod c’est extra! Rose.

Anonyme
le 08/05/2019 à 23:05

De prime abord, la première partie du 3eme mouvement fait penser à une danse quelque peu endiablée Avec des séquences répétées, ses montées et ses descentes, cela évoque bien le tourbillon. Contraste saisissant avec la reprise du thème du 2eme mouvement qui évoque comme un voile de brume qui se dégage, comme une paix, une sérénité qui s’installent. . Harmonie. Seulement, derrière ce témoignage humain ou cette image enchanteresse, moi je sens quelque chose de plus brut, une force naturelle. Mais après tout, les hommes font partie de la nature. Et la fin, avec ces notes martelées pourraient sonner comme un triomphe ; Il me semble qu’il faudrait que l’on sente de la puissance (à la fois dans le piano et l’orchestre)i Vous aimez le rythme, Marcel, il y en a généralement aussi dans le baroque. Moi je le préfère non régulier. Vous connaissez le 1er mouvement de la sonate à Kreutzer. Par Bell et Wang. Le premier se déchaîne. La seconde, jeune encore, avec son petit minois et ses lèvres retroussées, et sa bretelle qui tombe sans cesse, c’est quelque chose. , Lien


Jihel

le 09/05/2019 à 8:30

Ah,cette sacrée bretelle,quel érotisme(je blague).Je voulais ce matin vous parler un peu des mains des pianistes,je viens de redécouvrir les oeuvres pianistiques jouées par le regretté Van Cliburn dont les mains sont si belles à voir courir sur le piano,légères, et ces doigts si longs et fins,rien à voir par exemple avec Barenboim (si bon soit-il en interprétation)et le jeune Malofeev que je pourrais regarder pendant des heures,tellement ses mains sont agiles et belles,peu importe l’oeuvre jouée,je suis hypnotisée par cela.Vous allez me dire Jihel,pauvre Rose,elle perd la tête! bonne journée! Rose.

Anonyme
le 09/05/2019 à 9:53

Encore d’autres mains qui interpelles;celles de Glenn Gould,Daniil Trifonov.Celles de Chopin aussi mais plus osseuses.

Anonyme
le 09/05/2019 à 11:07

Et n’oublions pas celles des femmes,par exemple les jeunes Chinoises,Japonaises petits génies du moment;Aimi Kobayashi,Yuja Wang,la violoniste Sayaka Shoji et bien plus encore!Nougaro chantait :Rien n’est plus beau que les mains d’une femme dans la cuisine A bon entendeur,salut! Wistéria.

Anonyme
le 10/05/2019 à 11:11

Des tartines je pourrais vous donner...mais si vous me disiez un petit mot sur ma façon de voir (optionnelle) du 3eme mouvement du concerto de Grieg, dont vous m’aviez parlé. Les tartines, c’est pour 4 heures


Jihel

le 10/05/2019 à 12:22

Rien n’est plus beau que les mains d’une femme dans la FARINE,excusez-moi Wistéria. Rose.

Anonyme
le 10/05/2019 à 15:05

Votre façon de voir du 3eme mouvement ,pourquoi pas ,c’est votre ressenti.Je viens de le réécouter et je reste toujours sur ma position: après le tout début,la petite accalmie et ensuite tout va crescendo jusqu’à ce final(ce feu d’artifice auquel je pense)J’espère ne pas vous décevoir mais que voulez-vous,c’est mon ressenti et la puissance pour moi(piano et orchestre) est bien la.Quant aux tartines,cher Jihel,je suis au régime!Merci pour le partage de nos avis,je ne suis qu’une petite mélomane de rien du tout et vous si expert en la matière,j’ose à peine continuer à partager mes émotions musicales avec vous,mais peut-être à bientôt!La scie musicale,vous connaissez?C’est vraiment un instrument à part. Rose.

Anonyme
le 10/05/2019 à 15:56

16h; Juste une toute petite tartine, faute de réponse. Vous comprenez que moi, ce soit les pianistes féminins qui m’inspirent ; Alors je distingue la virtuosité, agilité, dextérité des mains et des doigts très utiles dans certains morceaux (On a vu ce qu’un jeune comme Malofeev pouvait donner ) des qualités générales de tout le bras surtout avant bras, poignet, main) Et puis on ne joue pas Chopin et Mozart comme on joue Brahms et Rachmaninov. Pour les compositeurs du genre des deux premiers, on ne peut pas nier que la détente, la souplesse des bras se ressentent dans l’interprétation ; Parce qu’au bout de tout cela, il y a le toucher, les contacts avec le piano. Or le toucher est très important avec certains compositeurs. Pour moi, il ne faut pas écouter Chopin ou Mozart par Yuja Wang ou Malofeev. Comme certains chopinistes ne mettent pas assez de vigueur dans leur interprétation de Beethoven. (pour moi, là, Haskil est en dessous de Ju-Hee Lim) Donc pour certains compositeurs, je me délecte du ballet magnifique que les jeunes pianistes féminines donnent, (parce qu’en plus, il y a bien deux danseurs indépendants et reliés !) de la sensualité dont elles font preuve, du spectacle total que constituent la musique + les sensations du toucher + cette chorégraphie + cette manifestation d’une incroyable grâce + leur virtuosité. . En poussant un peu, pour me faire plaisir, je dirais que leur bras sont des algues dans le courant et leurs mains des plumes dans le vent. . Avez-vous déjà vu un goéland se poser sur une plage quand il y a un peu de vent : atterrissage délicat . c’est ainsi que se posent les mains de Tiffany Lien Tout est souplesse depuis l’épaule jusqu’aux mains Lien Pareil pour un morceau que je pourrais intituler : un papillon sur l’épaule Lien Pas une vue longue, des recoupements mais alliance d’une aisance-facilité complète en matière de dextérité et d’une grande souplesse des bras; Lien Fluidité, douceur, délicatesse, elle fait corps avec son piano Lien Bras et mains en caoutchouc soyeux d’une fluidité incroyable ; Elle cueille les notes, elle les aspire avec ses doigts. Sans perdre d’agilité Lien


Jihel

le 10/05/2019 à 16:05

Encore un petit mot (un oubli)la sonate dédicacée à Rodolphe Kreutzer est de toute beauté,je l’écoute très souvent,surtout l’interprétation d’Anne-Sophie Mutter et Lambert Orkis. Rose.

Anonyme
le 10/05/2019 à 16:12

Merci quand même pour la tartine,le miel pardessus le beurre,merveilleux!Aimi adorable! Rose.

Anonyme
le 10/05/2019 à 16:25

Décidément,vous êtes un véritable poète Jihel, merci pour toutes ces belles phrases et toute cette sensibilité et merci pour les liens! Rose.

Anonyme
le 10/05/2019 à 18:38

Tournons la page Grieg et intéressons nous un peu à Schubert le Viennois;jihel,fait-il partie de vos préférés? Daniela.

Anonyme
le 10/05/2019 à 19:13

Pour les perceptions différentes de Grieg, Rose, je vais peut-être vous froisser, mais ces façons de mettre du sens, des images sur de la musique, que je pratique ici et dans mon blog sont à la fois une hérésie et une nécessité. (d’où le optionnelle) Pour moi, la musique ne dit rien, est en amont de tout sens formel, de toute pensée, et vouloir la faire correspondre à du sens comme cela, c’est faire fausse route. Sa beauté, sa chance, son prix c’est d’être si accueillante et adaptée aux singularités de chacun que l’on ne devrait rien en dire avec des mots. Mais d’un autre côté, s’habituer aux sensations qu’elle provoque, la reléguer dans un espace réduit du fait de son caractère insaisissable et inutile est un moyen de passer à côté de sa richesse; Le fait même d’interroger ses sensations, d’en prendre conscience, et, de fil en aiguille, de leur donner quelque forme est un moyen de lui donner plus d’espace. Alors non seulement les différences d’interprétation ne me dérangent pas, mais elles me plaisent; l’essentiel est dans la démarche que l’on fait, plus dans la démarche de la démarche..


Jihel

le 10/05/2019 à 19:37

Pour les perceptions différentes de Grieg, Rose, je vais peut-être vous froisser, mais ces façons de mettre du sens, des images sur de la musique, que je pratique ici et dans mon blog sont à la fois une hérésie et une nécessité. (d’où le optionnelle) Pour moi, la musique ne dit rien, est en amont de tout sens formel, de toute pensée, et vouloir la faire correspondre à du sens comme cela, c’est faire fausse route. Sa beauté, sa chance, son prix c’est d’être si accueillante et adaptée aux singularités de chacun que l’on ne devrait rien en dire avec des mots. Mais d’un autre côté, s’habituer aux sensations qu’elle provoque, la reléguer dans un espace réduit du fait de son caractère insaisissable et inutile est un moyen de passer à côté de sa richesse; Le fait même d’interroger ses sensations, d’en prendre conscience, et, de fil en aiguille, de leur donner quelque forme est un moyen de lui donner plus d’espace. Alors non seulement les différences d’interprétation ne me dérangent pas, mais elles me plaisent; l’essentiel est dans la démarche que l’on fait, plus dans la démarche de la démarche..


Jihel

le 10/05/2019 à 19:37

Même en l’envoyant 2fois,vous ne me froissez nullement avec votre texte Jihel!Je peux très bien comprendre votre point de vue,vos propos sont toujours à analyser pour moi,ça m’aide à avancer pour la musique et beaucoup d’autres choses dans ma vie.Vous avez tout mon respect et merci !Si vous voulez bien me relire à la date du 6 5 à 8h 15 tout est dit.Le fait de mettre des images sur le ressenti de l’oeuvre vient peut être de la peinture que je pratique,surtout l’abstraction et depuis petite fille,j’ai toujours eu une imagination débordante(dans le bon sens ou non)et mes parents avaient souvent du mal à me comprendre voila!Je suis ainsi faite et comme je suis une hyper sensible,je garde mes émotions en moi ou les livres parfois sur Symphozik,parce que j’ai confiance en vous qui êtes si brillant et cultivé et si sûr dans vos avis et jugements. Bonne soirée à vous. Rose.

Anonyme
le 10/05/2019 à 20:50

La peinture abstraite, il y a beaucoup de choses, et beaucoup à dire. J’aime par exemple, certaines toiles entre réalisme et abstraction de Staël. D’autres me mettent en rogne. (pour moi, si on fait de l’abstrait ce n’est pas pour retrouver des formes, des lignes, des structures ultra-connues;) Je vous charge de peindre une grande fresque abstraite destinée à être savamment éclairée, pour mettre en toile de fond de l’œuvres musicale correspondante; . p.s. j’ai des problèmes d’envoi, mes messages semblent ne pas passer. . ! Daniela, oui, j’aime Schubert, mais j’ai du mal à en parler;


Jihel

le 11/05/2019 à 8:38

Difficulté à parler pour cause émotionnelle par exemple?Je peux vous comprendre! Daniela.

Anonyme
le 11/05/2019 à 9:44

“ j’ai confiance en vous qui êtes si brillant et cultivé et si sûr dans vos avis et jugements. Bonne soirée à vous “ Hélas, je suis comme vous Rose en pire . Quand vous avez fait un tableau, j’imagine que vous en arrivez un jour à le trouver en dessous de tout ce qu’il y avait en vous, de tout ce que vous auriez voulu exprimer. Mes propos sur des morceaux de musique creusent un abîme entre ce que je ressens (après avoir écrit ce que j’ai écrit) et ce que j’ai écrit. Quand ce n’est pas plus grave comme pour Schubert : “ Que peut faire la vie initiale, délicate, fragile , inoffensive, tendre contre la force, contre le destin. ? En prendre connaissance puis se briser contre eux. Lien Je peux pas mieux. .


Jihel

le 11/05/2019 à 13:22

Je suis plutôt du genre Piet Mondrian,Kandinsky,Sonia Delaunay et van Gogh pour mon goût personnel,mais moi je peins tout ce qui sort de mon impression du moment et il y a beaucoup de couleurs car je n’aime pas le sombre à moins que s’ensuivent de réelles touches de clarté.Mon premier tableau a été pour mon fils il y a15ans et c’était notre chat,donc j’ai commencé par du figuratif mais j’ai vite abandonné ce style car déja c’est plus difficile et je voulais d’une peinture qui sorte de moi(toujours ces émotions comme en musique)donc dès que mes doigts me démangent,il peut m’arriver de peindre la nuit au grand désespoir de mon mari!J’adore Klimt également et j’ai eu la chance dans ma ville de pouvoir(modestement)exposer dans notre salle des fêtes un de mes tableaux qui avait bien plu à certains(le l’ai nommé Africa)Entre- temps ,il y a eu le décès de ma chère soeur partie à l’âge de 60ans,et c’est là qu’est vraiment venu ce besoin viscéral de ce que j’appelle “folie couleurs) ,de peindre(mais c’est un grand mot)je suis aussi “petit peintre que petite mélomane“.A propos de Nicolas de Staël,le couple Pompidou était un grand amateur de ses oeuvres,vous le savez sans doute. Rose.

Anonyme
le 11/05/2019 à 14:31

Ah,ce cher Schubert! il est parti au même âge que mon grand-père( 31 ans) que nous n’avons pas connu,il est un des romantiques que je préfère,avec Chopin bien sûr,pour moi c’est un calmant, un super anti stress peut importe l’oeuvre écoutée,je plane!Partis bien trop tôt comme le grand Mozart,Pergolesi et d’autres. Marcel.

Anonyme
le 11/05/2019 à 16:12

“ je voulais d’une peinture qui sorte de moi “ Allez-y à fond ! Sauf erreur de ma part, créer, création, cela veut dire que ce que l’on produit n’existait pas déjà avant. C’est un fruit de l’ignorance. Surprise par soi-même. Pouvez-vous m’aider pour Schubert, Daniela ? Heu Marcel, un calmant, je ne dirais pas ça. (Fauré oui, dont je suis en train d’écouter une suite de pièces pour piano, mais Schubert ?)


Jihel

le 11/05/2019 à 19:26

oh que si!pour moi la sonate 21( l’andante),ne parlons même pas de la sérénade que tout un chacun connait,ses nocturnes ,tous, je suis lové dans mon canapé,et je suis zen et m’endors souvent! Mamie me réveille parfois! Marcel.

Anonyme
le 11/05/2019 à 20:49

Daniela absente jusqu’a lundi. Bon week-end à tous!

Anonyme
le 11/05/2019 à 20:53

Coucou, Coquelicot de retour!Je vois que Symphosik ne s’est pas ennuyé pendant mon absence et il y a des échanges très beaux sur le site,surtout sur Grieg et Schubert.Mon avis sur ce dernier est que je le trouve souvent poignant dans sa musique,j’ai de la compassion pour ce musicien décédé si jeune,mes oeuvres préférées sont évidemment l’Inachevée,la symphonie n 5 ainsi que la 6 et evidemment sa Serenade.La Truite petite fantaisie mignonne pour moi.Les lieder:Der lindenbaum(le tilleul),Le Roi des Aulnes,et surtout Voyage D’hiver,c’est plus sinistre mais beau et prenant .Voila mes préférences.J’espère que Jihel se porte bien,il m’a manqué!

Anonyme
le 12/05/2019 à 13:45

Fauré,Après un rêve.....je rêve encore! Catherine.

Anonyme
le 13/05/2019 à 10:15

Je suis absolument d’accord avec Marcel et Coquelicot,Schubert,c’est la tendresse,l’émotion pure et mon oeuvre préférée c’est évidemment L’inachevée mais j’aime beaucoup La Jeune Fille et La Mort (quatuor) et sa Merveilleuse Serenade. Daniela.

Anonyme
le 13/05/2019 à 15:50

Eh bien voilà le programme que je cherchais pour Schubert, avec en plus quelques indices de Coquelicot. Je suis très occupé à m’emmusiquer en ce moment (mon blog en témoigne), mais je vais voir ça. Pareil pour la sonate 21,et la sérénade ? quoi ? mais monsieur l’inspecteur, une trace, un indice, une intuition...?


Jihel

le 13/05/2019 à 19:12

Cette serenade s’appelle Standchen ou chant du cygne,c’est d’une douceur à pleurer! Daniela.

Anonyme
le 13/05/2019 à 19:49

Pour moi qui suis si sensible,Schubert fait partie de mes chers romantiques les plus appréciés. Catherine.

Anonyme
le 13/05/2019 à 19:58

Bon sang, qu’est-ce que je donnerais cher pour avoir été capable, à 11 ans, de semer sur un public aussi nombreux et sérieux tous ces papillons sonores, toute cette poésie de notes sans trembler, sans faillir. Lien .


Jihel

le 13/05/2019 à 21:22

Madame Buniatishvili n’a pas de souci à se faire quant à l’avenir de toutes ces jeunes filles,lorsqu’elle ne sera plus au firmament de la gloire,il y aura de quoi la remplacer!Que ce soit cette jeune russe,les petites japonaises et chinoises qui font des merveilles avec leurs petites mains délicates, vous parlez Jihel de petits papillons sonores,c’est tout à fait cela!Il faut entendre également cette petite Alexandra jouer le concerto pour piano n1 de Mendelssohn ,extraordinaire! Coquelicot.

Anonyme
le 14/05/2019 à 8:13

Quelle merveille,on reste sans voix. Marcel.

Anonyme
le 14/05/2019 à 8:48

De nouveaux jeunes Mozart aux claviers,quel bonheur,c’est stupéfiant,quelle dextérité! Benoit.

Anonyme
le 14/05/2019 à 9:36

Daniela, j’ai essayé d’introduire la sérénade dans mon blog. Voici, vous me direz ce que vous en pensez. “Quelque chose de bleu au coeur de toute forme. Violoncelle velouté comme un tiède vent d’été dont on ne sait s’il monte du sol ou s’il vient du ciel . Ce n’est plus un vent, c’est une haleine. Elle pourrait relier tous les êtres. «  on était dans le mois où la nature est douce » où des rêves partout sortent par les fenêtres des jeunes endormis. Rien n’est sans poids, surtout pas le coeur, rien n’est froid, surtout pas la tête, rien n’est immatériel, surtout pas les êtres. Balancement. .“ Mozart était compositeur. Au moins, Léopold a été un peu altruiste en misant sur cette qualité alors que l’interprétation pouvait lui rapporter beaucoup plus d’argent et de notoriété.....à court terme. Mais les gens cupides, on sait. Je ne sais pas ce que deviendra Alexandra qui est très soutenue par l’école russe. J’essaie d’évaluer la personnalité (ici, à mon avis, très remarquable), le talent ( ici, à mon avis certain mais énigmatique) et l’évolution. C’est à moi de le faire. Parce que aller au bureau ou s’entraîner au piano, qu’est-ce qui est le plus tentant ? Mais être un enfant, se consacrer au piano ou répondre à toutes les sollicitations de la vie qui bouillonne, qu’est-ce qui est le plus facile ?


Jihel

le 14/05/2019 à 19:13

Il y a ce que l’on appelle le don,et quand il y a ce don,avec un professeur rigoureux et comprehensif l’enfant apprendra à bien jouer et ceci avec plaisir et cela donnera le résultat que nous venons d’entendre et soutenue comme vous le dites par l’école russe,cette toute jeune fille dans 3-4 ans sera déja une des plus grandes,je n’ai aucun doute la dessus!Quant à votre ressenti sur cette oeuvre,j’en suis restée sans voix et bien sûr je dirais à quelques mots près la même chose. Vous dites:rien n’est sans poids surtout pas le coeur rien n’est froid surtout pas la tête,la je commence à verser quelque larmes!Je vous avais dit ,c’est doux à pleurer et maintenant je pleure pour de bon mais plus à cause de la musique!Bon ,je vais sécher mes larmes et m’endormir avec l’espoir de faire des rêves aussi doux qu’est cette Serenade.Bonne nuit Jihel ! Daniela.

Anonyme
le 14/05/2019 à 22:51

Pour moi,ce n’est pas une question de choix,un enfant mature en musique et qui a un avenir très prometteur préfèrera toujours son instrument tout en se réservant des plages d’activités et de jeux comme tous les enfants de son âge,cela ne devrait pas poser de problèmes.Dans votre description pour la Serenade,je vous reconnais bien la ,Jihel,le poète de symphosik!Cette description,je la trouve magnifique et vraiment,j’aimerais avoir votre talent!Votre ressenti me touche beaucoup. Coquelicot.

Anonyme
le 15/05/2019 à 8:48

Vous avez oublié le merveilleux Impromptu n 3 de Schubert. Catherine.

Anonyme
le 15/05/2019 à 9:33

Il faudrait faire jouer Alexander et Alexandra pour une oeuvre à 2 pianos,ce serait chouette! Melody.

Anonyme
le 15/05/2019 à 11:49

J’ai réécouté l’interprétation du concerto 2 pour piano de Saint-Saëns par Alexander. Je doute (après en avoir entendu 1 ou autres) qu’il en existe où le rythme, le brio soient plus éclatants et plus enthousiasmants.. Et pourtant, c’était il y a 2 ou 3 ans. On dirait qu’il prend son pied. Il faudrait qu’il joue cela, non pas dans une salle de concert un peu empesée, mais dans un hall de gare ou d’aéroport; Pouvez-vous, notamment la spécialiste de Beethoven Coquelicot, deviner, rien qu’en lisant mon introduction, de quelle œuvre et extrait je parle ? Pas facile. je doute que vous y arriviez. Jouez le jeu ? Ballet subaquatique. Il apparaît. Puis elle. Ils glissent. Ils se frôlent, Ils tournent. Il la soulève. Ils se repoussent. Ils s’attirent. Encore. Ils montent et descendent à deux enlacés, Puis séparément. Le tout lentement, très lentement. Suspense. Ils s’éloignent. Ils se retrouvent. Ils se laissent glisser. Lentement. Ils se rapprochent. Ils se contournent. Ils se touchent. Quelques bulles s’envolent dans la lumière tamisée .. C’est la musique qui les anime, les transporte, les inspire, les unit aussi.. Lien


Jihel

le 16/05/2019 à 8:37

Je ne suis pas spécialiste de Beethoven Jihel,je l’aime ,c’est si simple que cela.Votre description me fait penser tout d’abord au concerto n 5,2eme mouvement ou la neuvième dont j’adore la douceur du 3eme mouvement qui est je trouve,plein d’amour avant le mouvement suivant qui annonce les prémices de l’Ode à la Joie,donc plus énergiqueJe me trompe sûrement mais c’est mon impression ou alors un extrait de la Pastorale(il se roule peut-être dans le foin avec son immortelle bien -aimée!m d r!)Ne vous moquez pas de moi,soyez indulgent,pour moi toute sa musique n’est qu’amour et comme dit :je l’aime ,je l’aime, je l’aime pardessus tout,ils y a d’autres compositeurs que j’aime mais aucun comme lui,je n’arrive pas à m’expliquer cet attachement,sans doute aussi son enfance malheureuse,sa surdité,je suis une personne compatissante(trop peut-être)sans me vanter.Voila ce que je peux vous dire. Coquelicot la tendre.

Anonyme
le 16/05/2019 à 11:14

Jihel, dans quelle catégorie doit on vous placer:celle d’un musicien,d’un poète,d’un enseignant,d’un critique musical ou toutes ces catégories réunies? Rose.

Anonyme
le 16/05/2019 à 11:23

Matsuev Dovgan. Création, j’imagine, à partir de la Rhapsody de Rachmaninov sur un thème de Paganini Lien


Jihel

le 16/05/2019 à 12:20

Très juste,mais en général je n’aime pas trop les variations,Liszt en a fait et d’autres mais c’est pas mon “truc“,il ne faut pas “retoucher les oeuvres“. Louise.

Anonyme
le 16/05/2019 à 13:50

La phénoménologie mène à tout ma chère Rose. Cela rejoint un peu ce que disait Coquelicot; Pas la peine d’être Valéry pour comprendre que les civilisations sont mortelles. Il suffit de connaître un peu l’histoire. Dans plusieurs siècles, tel et tel chef-d’oeuvre littéraires ne seront plus lus : plus les mêmes mots, plus les mêmes sens, plus les mêmes expériences, plus les mêmes contextes. En revanche, je suis absolument persuadé que certains morceaux de musique continueront à émouvoir un nombre considérable de gens. pourquoi ? Parce que si les civilisations meurent, les hommes restent. Ils restent profondément, fondamentalement ce qu’ils sont. Et c’est cette nature fondamentale que la musique touche souvent. Ce qu’il y a en amont de toutes les pensées qui sont le produit d’un conditionnement particulier. C’est un trésor et une aubaine sans pareil de pouvoir ressentir sans sans rendre de compte, être ému sans raison. aimer en toute innocence.


Jihel

le 16/05/2019 à 14:19

Je pense que tous les musiciens de ce monde “prennent leur pied“ comme vous dites,on en trouve quasiment en transe pendant leurs jeux pianistiques et pas seulement,les violonistes de renom ,ainsi que des violoncellistes et bien d’autres artistes.Et nous ,petits mélomanes aussi! Rose.

Anonyme
le 16/05/2019 à 14:42

J’aimerais savoir le résultat de votre “charade“ musicale,je pense être complètement à côté de ce que vous décrivez et que je dois deviner non?pour le reste comme vous le dites si joliment,c’est un trésor et une aubaine sans pareil de pouvoir ressentir,être ému sans raison et aimer en toute innocence. Coquelicot.

Anonyme
le 16/05/2019 à 14:52

J’ai eu un tel échange avec mon frère qui me prédisait la fin d’un Mozart ou d’un Beethoven en disant qu’on n’en parlera plus dans un siècle,ce que j’ai rejeté de toutes mes forces et nous avons eu quelques“mots“qui ont failli finir en dispute.Je ne crois pas un seul instant à cela,pour moi on en parlera encore pendant beaucoup beaucoup plus longtemps et qui sait sur quels supports le monde du futur les écoutera. Coquelicot.

Anonyme
le 16/05/2019 à 16:29

Louise, oui, mais il ne faut pas comparer.; Les improvisations, les variations sont des exercices qui permettent aux compositeurs-musiciens de montrer leur créativité. C’est la production d’un moment. On dit - ce n’est pas vérifié - que Mozart était sceptique à propos de Beethoven lors de sa visite. Ce dernier ayant remarqué la chose proposa au maître de lui donner un thème de départ. ce que Mozart fit. Et Beethoven improvisa si bien, selon la “légende“ que Mozart prédit un avenir international au jeune Ludwig; Chopin se fit connaître et acclamer en improvisant sur je ne sais plus quelle pièce de Mozart. Ce n’est pas pour cela que ces variations entrent dans l’histoire.


Jihel

le 16/05/2019 à 19:51

Jihel,j’attends toujours la réponse de votre “quizz“voulez-vous bien me le communiquer?Merci! Coquelicot.

Anonyme
le 16/05/2019 à 20:33

Quelle déclaration et quel cri d’amour pour l’ami Beethoven,Coquelicot!l Je suis fan aussi et je peux vous comprendre,pourquoi c’est ainsi?on peux pas vraiment l’expliquer c’est vrai,c’est une musique tendre,sauvage par moments,douce,impétueuse,je pense que cela pourrais venir aussi de son caractère,colérique parfois(merci à son père)mais en même temps si émouvant,tendre(lire la lettre à l’immortelle bien-aimée et le fameux testament)bref, comme vous le dites tout simplement;on l’aime! Perle.

Anonyme
le 17/05/2019 à 13:22

Mais...Coquelicot, c’est le lien que j’ai mis, le 2eme mouvement du concerto pour violon de Beethoven qui me paraissait illustré par mes images. Mais vous avez certainement raison, si je réécoutais les morceaux que vous avez cités, ils conviendraient bien aussi.


Jihel

le 17/05/2019 à 15:51

Regardez apparaître avec l’orchestre, et évoluer lentement, en ombres chinoises, sur une fresque aquatique de Rose, portés par la puissance intérieure de la musique de Beethoven, monter et tourner au rythme lent du violon et de l’orchestre. Sans aucun a-coup.


Jihel

le 17/05/2019 à 16:01

Je trouve le concerto pour violon et orchestre merveilleux,mais moi mes deux premières impressions( la 3eme était pour rire!)que j’ai décrites me sembles pour moi seule bien sûr,le comble de l’amour pour ce couple dont vous décrivez si bien l’attitude(ils se frôlent,se touchent,s’enlacent,se séparent, se retrouvent.Vous savez trouver des mots bien plus justes que les miens,mais je vous ai dit mon ressenti.Alors dites moi ;il est comment ce troisième mouvement de la 9eme? A bientôt,Coquelicot rouge d’émotion!

Anonyme
le 17/05/2019 à 18:04

Je vous dirai cela, promis. Et de toute façon, notre différence de point de vue me plaît. Mais vous savez que c’est mal de faire ce que je fais. Dangereux, subversif. Heureusement que les temples de la musique classique sont des salles de concert où l’on reste sagement assis, sans rien dire, sans rien faire. (sieste autorisée) Parce que si on se mettait à bouger, à évoluer, tous, comme la musique nous le suggère, vous imaginez le résultat ? Chut ! Restez classique !


Jihel

le 18/05/2019 à 8:31

J’approuve, j’approuve. On est dans les mêmes tonalités. Les mouvements se ressemblent. Dans la 9 c’est parfois plus enveloppant. (je mets le lien) Dans la musique, on doit pouvoir retrouver toutes les sortes d’émotions, tous les sentiments de la vie. Donc, même ceci toujours de Beethoven, doit pouvoir être revécu, ou évoqué, suggéré. « La maîtresse fait répéter les enfants. Cela résonne comme si la classe était vide. Parfois, c’est dit avec entrain, parfois, c’est plus murmuré que dit. Elle maintient la cadence et de temps en temps frappe dans ses mains. De toute façon , c’est joyeux. C’est doux. Et la maîtresse s’adoucit sous cette douceur. Vous trois seulement ? Allez-y. Je vous écoute. Les plus belles heures qui s’envolent. « 


Jihel

aujourd’hui à 9:08

Poster une réponse

Vous n’êtes pas membre : votre message n’apparaîtra qu’après validation par un modérateur.

Le saviez-vous ?

"La justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique" (Georges Clemenceau)