« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Publier un communiqué de presse musical

Les membres du site bénéficient d’une interface de gestion pour les communiqués déjà soumis et d’une validation instantanée à partir du deuxième communiqué ! Inscription / Connexion

Publier un communiqué

Utilisez notre service de communiqués de presse musicaux pour présenter votre site Web sur la musique (nous autorisons les liens en dur pour améliorer votre référencement), un événement musical, un interprète...Prenez simplement connaissance de nos quelques conditions avant de commencer à remplir le formulaire, pour pour éviter de voir votre communiqué refusé en modération :

Votre communiqué et les éventuels liens qu’il contient doivent être conformes à la loi française.

Saisissez le contenu du communiqué ci-dessous.

Communiqués déjà publiés

Commentaires des internautes

Anonyme, le 04/07/2015 à 14h55
Merci pour cet élan de générosité !

Jean-Baptiste Peter de Version Klassik

Symphozik, le 06/07/2015 à 1h23
Hé oui on encourage la concurrence, c’est-y-pas mignon !

poincelet, le 05/02/2017 à 16h17
Oui c’est mignon ;-)
Merci

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Avec la défaite de 1871 contre les armées prussiennes, des compositeurs français, atteints dans leur amour-propre, créent la Société Nationale de Musique qui tentera de s’opposer à la musique allemande. Elle servira également à faire sortir des compositeurs français de l’ombre (une sorte de Symphozik avant l’heure, quoi) en les éditant.

Nouveautés sur Symphozik

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.