« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | Cours de Guitare sur Paris et Banlieue | casting concours de musique international | Prix International Pro Musicis 26 octobre 2017
Inscription Mot de passe oublié

LE VERTIGO - Ensemble de Musique Ancienne

Voir toutes les annonces - Poster une petite annonce

Petite annonce musicale #113

f PartagerLE VERTIGO - Ensemble de Musique Ancienne le 25/04/2017 à 14:02:46

LE VERTIGO
Ensemble de Musique Ancienne

De l’intimisme de la littérature jusqu’au brillant répertoire des cantates

Fondé par Jean-Miguel ARISTIZABAL, Céline COZIEN et Mathilde VIALLE en 2006, l’ensemble de musique ancienne Le Vertigo se consacre essentiellement au répertoire de la musique de chambre française des XVIIe et XVIIIe siècles.

C’est un ensemble à géométrie variable jouant sur instruments anciens : viole de gambe, théorbe, clavecin, violon baroque, flûte à bec.

En mai 2017, L’ensemble Le Vertigo sort son premier album, Le Jardin des Délices, qui promet une immersion musicale dans la France des années 1700. 

LE JARDIN DES DELICES, une aventure humaine fruit d’une réflexion commune

Trois compositeurs majeurs au tournant du XVIIIe siècle, Marin Marais, Robert de Visée et Elisabeth Jacquet de la Guerre, sont à l’honneur dans le programme intitulé Le Jardin des Délices.

Une première partie instrumentale réunit deux suites de danses, l’une de Marin Marais, l’autre de Robert de Visée. Dans la suite en trio de Marin Marais, les musiciens de l’ensemble ont eu l’idée d’insérer des pièces pour viole de gambe et basse continue du même compositeur.

L’insertion ou le retrait, et la réutilisation du matériel musical en général, étaient pratique courante à l’époque. Les formes n’étaient pas fixes, comme elles ont pu le devenir plus tard ; Robert de Visée transcrivit lui-même ses propres suites de théorbe ou de guitare pour un instrument de dessus accompagné d’une basse continue.

L’existence de ces deux versions de l’époque permet de recréer ainsi une suite plus variée. L’auditeur pourra apprécier le jeu intimiste d’un instrument seul, en alternance avec des effectifs plus importants allant jusqu’à sept musiciens dans certaines pièces en trio.

Une deuxième partie vocale fait entendre la cantate «Adam», pour soprano, d’Elisabeth Jacquet de la Guerre. Cette œuvre, contrairement à la majorité des cantates de la compositrice, ne comporte aucune des pièces instrumentales que l’on joue traditionnellement entre les récits et les airs chantés. Les musiciens de l’ensemble ont donc choisi d’ajouter des pièces instrumentales composées par Elisabeth Jacquet de la Guerre en guise d’intermèdes instrumentaux afin de proposer une cantate cohérente. 

 

Lesbellesecouteuses.com 

 

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Nouveautés sur Symphozik

13/08 : Dossier sur l’école franco-flamande et biographies liées : Gilles Binchois, Johannes Ockeghem et Jacob Obrecht.

03/08 : Nouveau dossier : la Symphonie. Biographies de Luciano Berio et Tōru Takemitsu.

19/07 : Nouveau dossier : symphonie concertante ou concerto grosso ?. Biographies de Pierre Henry et de Pierre Schaeffer.