Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Alexandre Sergueievitch Dargomytjski
Biographie


  • Nom Dargomytjski Prénom Alexandre Sergueievitch Nation Russie
  • Naissance 02/02/1813, à Toula (Russie) Mort17/01/1869, à Saint Pétersbourg / Petrograd (Russie) Époque musicale Romantique

Alexandre Sergueïevitch Dargomyjski est né le 2 février 1813 à Toula. De très bonne famille (père haut fonctionnaire, mère de lignée princière,...), il suit des cours particuliers de théâtre, de musique, de littérature, etc. Mis au piano et au violon assez jeune, Dargomyjski est très vite attiré par la musique. Il devient rapidement très doué pour le clavier, mais suit en parallèle des études de droit qui, achevées, le conduiront au ministère de la Justice en 1827. En 1833, sa rencontre avec Mickaïl Ivanovitch Glinka, qui encourage le jeune homme, le décide à poursuivre une carrière de compositeur commencée dès 11 ans.

Vers 1847, Dargomyjski démissionne de son poste. Il peut voyager en Europe, par exemple à Paris où il retrouve son ami Glinka et rencontre aussi Giacomo Meyerbeer qui l’inspirera. Il passe aussi à Vienne, à Bruxelles, etc. Vers cette période, il compose Rusalka (1845-1855) et Le convive de marbre (qui sera achevé par Nicolaï Rimski-Korsakov et donné en 1872). Le compositeur entretient de très bonnes relations avec le Groupe des Cinq, qui l’adoptera en tant que parrain.

Le 17 janvier 1869, atteint d’une maladie de poitrine, Dargomyjski meurt à Saint-Pétersbourg, laissant inachevé Le convive de marbre. Dargomyjski se distingue de M.I. Glinka par la vigueur et le réalisme de sa musique. Les personnages de ses pièces sont autrement plus “crus“ et plus “nature“ que ceux de son ami. Cet esprit se retrouve dans les opéras de Modest Moussorgski (Khovanchtchina, Boris Goudounov).

Ressources liées pour Alexandre Sergueievitch Dargomytjski

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Poster un message
Au pif sur Symphozik…

Oratorio de Noël Bach

Nouveautés sur Symphozik

15/05 : Deux nouveaux Q.C.M. pour les plus cinéphiles d’entre nous sur les bonnes vieilles comédies françaises : niveaux facile et expert. Et si vous loupez quelques réponses, c’est l’occasion de(re)découvrir mes comiques préférés 😁

08/05 : Deux nouveaux dossiers : canulars, scandales et tromperies dans la musique et un petit florilège de questions…embarrassantes.

06/05 : Deuxième article de la série Diana Deutsch : la circularité des hauteurs. Accrochez-vous.