« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Jean-Baptiste Lully : biographie courte

« Un Italien bien français »

Introduction musicale : Début du Dies Irae (1684)

  • Nom Lully Prénom Jean-Baptiste Nation France
  • Naissance 28/11/1632, à Florence (Italie) Mort 22/03/1687, à Paris (France) Époque musicale Baroque
Biographie courteBiographie : cliquez ici

D’origine italienne, Jean-Baptiste Lully (né à Florence en 1633 - mort à Paris en 1687) domina l’ensemble de la vie musicale française à l’époque de Louis XIV. Il a contribué à l’essor de l’opéra en France et mis en musique plusieurs ballets des comédies de Molière, notamment Le bourgeois gentilhomme. Il a su adapter le chant à la langue française, préférant la sobriété au goût italien pour les vocalises. Par son style, qui concilie variété et grandeur, il servit de référence à l’esprit classique, fait d’équilibre, de majesté et de grâce.

Biographie courteBiographie : cliquez ici

Ressources liées pour Jean-Baptiste Lully

Commentaires des internautes

Anonyme, le 15/04/2017 à 18h23
Courte et claire, vite fais a lire, des plus rapides. C’était ce qu’il me fallait pour mon cour

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Pour les musiciens, jouer par cœur est une pratique récente. Il semble que c’est Liszt qui a le premier donné des récitals sans partition (au grand étonnement de ses contemporains).

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !