« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Kurt Weill : biographie courte

« Une musique pour tout le monde »


  • Nom Weill Prénom Kurt Nation Allemagne
  • Naissance 02/03/1900, à Dessau (Allemagne) Mort 03/04/1950, à New-York (États-Unis) Époque musicale Moderne
Biographie courteBiographie : cliquez ici

Kurt Weill naît le 2 mars 1900 à Dessau (Allemagne) dans une famille juive. Il se trouve très tôt en contact avec les milieux de la scène à laquelle il consacrera la plupart de ses œuvres. En 1927, sa rencontre avec Bertolt Brecht est décisive. Ils partagent les mêmes conceptions pour un théâtre réaliste où la musique intervient comme une ponctuation qui commente l’action. Leur collaboration aboutit notamment à L’opéra de quat’sous et aux Sept péchés capitaux. Rejeté par le régime nazi, il émigre en France puis aux États-Unis où il adapte son style en composant des comédies musicales à succès. Il meurt le 3 avril 1950 à New York, naturalisé américain.

Biographie courteBiographie : cliquez ici

Ressources liées pour Kurt Weill

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Définition de cette forme austère qu’est la fugue par Hans von Bülow : “morceau de musique au cours duquel les exécutants partent les uns après les autres, et les auditeurs tous en même temps”.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !