« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Luciano Berio : biographie courte

« Le lyrisme avant tout »


  • Nom Berio Prénom Luciano Nation Italie
  • Naissance 24/10/1925, à Imperia (Italie) Mort 27/05/2003, à Rome (Italie) Époque musicale Contemporaine
Biographie courteBiographie : cliquez ici

Luciano Berio est un compositeur italien de musique expérimentale et électronique, né le 24 octobre 1925 à Óneglia (Ligurie) et mort le 24 mai 2003 à Rome. Ses œuvres interrogent à la fois les sphères musicales, culturelles et historiques. Bien que très marqué par le sérialisme, il se veut ouvert à tous les styles de musique. Toujours savante, souvent complexe, son œuvre est caractérisée par un lyrisme constant, sa virtuosité, la finesse de l’orchestration et ses emprunts à de multiples sources : chant populaire, musique baroque, précurseurs de la modernité… Sa célèbre Sinfonia (1968) est devenue l’archétype des œuvres basées sur le principe du collage.

Biographie courteBiographie : cliquez ici

Ressources liées pour Luciano Berio

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Pouchkine (dans sa pièce "Mozart et Salieri") et Miloš Forman (dans son film "Amadeus") comptent parmi les colporteurs de la rumeur selon laquelle Antonio Salieri aurait provoqué la mort de Wolfgang Mozart. Cette thèse a pris du plomb dans l’aile, l’Italien figurant par exemple parmi les rares personnes présentes à l’enterrement du prodige.

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.