Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Robert Schumann
Biographie courte

« De la passion à la folie »


  • Nom Schumann Prénom Robert Nation Allemagne
  • Naissance 08/06/1810, à Zwickau (Allemagne) Mort29/07/1856, à Endenich, act. Bonn (Allemagne) Époque musicale Romantique

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez la biographie complète de Schumann

Né le 8 juin 1810 à Zwickau (Allemagne de l’est), Robert Schumann meurt le 29 juillet 1856 à Bonn. Après avoir hésité entre la littérature et la musique, il se lance dans cette dernière mais son inspiration restera toujours marquée par ses lectures.

Il veut d’abord être pianiste virtuose mais une paralysie du médius droit le pousse vers la composition où il exprime toute la passion dont il déborde… et d’abord pour Clara Wieck, la fille de son professeur de piano. Mais il faudra cinq années avant que celui-ci n’accepte leur union en 1840. C’est le départ d’un élargissement progressif des moyens d’expression de Schumann mais toute sa vie sera une succession de haut et de bas jusqu’à son internement en hôpital psychiatrique.

Il représente le musicien romantique allemand par excellence : poète, fantasque, dépressif et passionné. Tout, dans sa vie et son œuvre, le démontre, depuis le Carnaval op. 9 jusqu’à sa Symphonie n° 3 dite ”Rhénane” en passant par le Concerto pour piano en la mineur.

Ressources liées pour Robert Schumann

Commentaires des internautes

Poster un message

azerty, le 16/10/2020 à 9:53
Lesquels s’il vous plaît ?

Anonyme, le 13/10/2020 à 19:45
Bonne Biographie mais cela manques plusieurs éléments importants
-Richard Auchar

Au pif sur Symphozik…

L’un des plus vieux instruments de musique connus est une flûte percée dans un os de vautour, datée d’environ 35000 ans. (quant à savoir si elle était utilisée par des collégiens des cavernes, mystère)

Encore un peu ? Le saviez-vous
Nouveautés sur Symphozik

08/12 : Musiques dramatiques pour une mort tragique, nouveau dossier "à écouter".

25/10 : Pour une sociologie de la musique, nouveau dossier.

21/10 : Deux nouveaux dossiers azertyques à titre posthume, Musique et politique et son équivalent belliqueux, Musique et guerre…À vos clairons !