Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Dietrich Buxtehude
Biographie


  • Nom Buxtehude Prénom Dietrich Nation Allemagne
  • Naissance vers 1637, à Oldesloe (Allemagne) Mort09/05/1707, à Lübeck (Allemagne) Époque musicale Baroque

Né sans doute vers 1637 à Oldesloe (au nord de l’Allemagne), Dietrich Buxtehude a un père organiste à Esleneur. Il reçoit de son père sa formation musicale, et devient comme celui-ci un excellent organiste. Il a également fréquenté la Lateinschule de Helsingor. En 1668, il est nommé organiste de la Marienkirche (Lübeck) et épouse la fille de son prédécesseur (Franz Tunder), comme il était probablement indiqué dans le contrat d’embauche. Buxtehude occupe aussi les fonctions de trésorier, de secrétaire, etc., et son salaire est confortable.

Le musicien jouit d’une très bonne réputation en tant qu’organiste (Johann Sebastian Bach n’hésitera pas à parcourir des centaines de kilomètres à pieds pour l’entendre !). Il rétablit aussi les Abdendmusiken (musiques du soir), qui étaient jouées après les offices des cinq dimanches précédant Noël. Ces petits concerts contribuaient au prestige de Buxtehude.

Mort le 9 mai 1707 à Lübeck, Buxtehude fut sans doute l’un des meilleurs compositeurs de l’époque baroque. Considéré pendant sa vie, et encore maintenant, il devait cette renommée à son énorme talent (écouter le début du Prélude BWV 139 pour orgue). Cependant, sa fille ne devait pas avoir la même notoriété car elle découragea Georg Friedrich Haendel et d’autres qui souhaitaient succéder à son père : en effet, on devait l’épouser en contrepartie du poste...

Ressources liées pour Dietrich Buxtehude

Commentaires des internautes

Poster un message

Anonyme, le 07/04/2017 à 18:18
comment ne pas connaitre ? c’est decouvrir la plus belle naissance de la période du Baroque !
ag

Au pif sur Symphozik…

Symphonie n° 5 - 1er mouvement - Piotr Ilitch Tchaïkovski

Nouveautés sur Symphozik

08/12 : Musiques dramatiques pour une mort tragique, nouveau dossier "à écouter".

25/10 : Pour une sociologie de la musique, nouveau dossier.

21/10 : Deux nouveaux dossiers azertyques à titre posthume, Musique et politique et son équivalent belliqueux, Musique et guerre…À vos clairons !