Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Forum musical
Henryk Gorecki

Anonyme, le 15/07/2022 à 13:28

Henryk GORECKI (Gourètski) (1933-2010) Symphonie N° 3

De sa main, sur la partition : Symphonia piesni zatosnych / Symphonie des chants populaires
en anglais : of Sorrowful Songs / Symphonie des chants douloureux
ou symphonie des chants plaintifs
Vu ce qui suit et l’interprétation bouleversante déchirante de Beth Gibbons - Penderecki, très supérieure aux autres, à mon avis, je retiens “chants douloureux” plus approprié à ces déplorations.
Plus intense que l’Adieu de Malher par Kathleen Ferrier, j’ai du mal à l’écouter en entier... et m’en remettre...

Ouvre écrite pour soprano et orchestre, en mémoire des victimes d’Auschwitz
3 mouvements :
- 1 - Lento sostenuto tranquillo ma cantabile
Lamentation des Chants de Lysagora du monastère de la Sainte Croix, XVe s
“Mon fils, mon élu et mon bien-aimé
Partage tes blessures avec ta mère.
Cher fils, comme je t’ai toujours porté dans mon coeur,
Et t’ai toujours servi fidèlement,
Parle à ta mère pour la rendre heureuse
Bien que tu me quittes déjà, mon espoir chéri“
- 2 - Lento e largo tranquillissimo
Prière à la Vierge Marie inscrite sur le mur de la cellule n° 3 au sous-sol du siège central de la Gestapo
à Zakopane (sud de la Pologne). Au-dessous, la signature d’Helena Wanda Blazusiakowna, et ces mots :
“âgée de 18 ans, emprisonnée depuis le 25 septembre 1944”. (ou 26)
“Maman, ne pleure surtout pas.
Vierge très pure, Reine du Ciel,
Protège-moi pour toujours.
Je te salue Marie“.
- 3 - Lento - cantabile - semplice
Chant populaire folklorique silésien dans le dialecte de la région d’Opole, complainte d’une mère
pour son fils disparu présumé mort.
“Où est-il allé
Mon très cher fils ?
Peut-être que pendant l’attaque
L’ennemi cruel l’a tué.
Ah, vous, mauvaises gens,
Au nom du Dieu très Saint,
Dites-moi, pourquoi avez-vous tué
Mon fils ?
Jamais plus
Je n’aurai son soutien,
Même si je pleure
Toutes les larmes amères de mes vieux yeux,
A faire un autre fleuve de l’Oder,
Elles ne me rendront pas
Mon fils.
Il est dans sa tombe
Et je ne sais où,
Bien que je continue à questionner chacun,
Partout.
Peut-être que le pauvre enfant
Se trouve dans un fossé pierreux
Au lieu d’être
Couché dans son lit chaud.
Oh, chantez-lui
La petite chanson des oiseaux du bon Dieu
Pendant que sa mère
Cherche en vain.
Et vous, petites fleurs du Seigneur,
Fleurissez à l’entour
Pour que mon fils
Puisse dormir heureux“.

Anonyme, le 15/07/2022 à 17:20

Je suis peut-être un âne, mais pas à Nimes, il y fait trop chaud.
C’est jifi, l’audio du village !
J’en profite pour vous demander une chose qui me tracasse depuis... 55 ans environ, quand j’étais interné à Argenteuil (Lycée technique - internat).
On avait droit, une fois par mois, pour 1 franc, à une séance cinéma au réfectoire.
Vieux films n&b russes (mairie communiste)
Le rapport ? On y est
La complainte de la pauvre mère russe qui attend son fils est la fin d’un film dont je recherche le titre depuis
C’était l’histoire d’un jeune garçon, parti à la guerre, enterré vivant sous la chenille d’un char allemand.
Et sa mère sortait tous les jours pour aller sur la colline attendre son enfant...
SI un ancêtre a vu ce film, qu’il m’en donne le titre

Répondre

Poster un message

Joindre un fichier

Au pif sur Symphozik…

Messe « Nelson« - 2 - Gloria - Joseph Haydn

Nouveautés sur Symphozik

11/09 : Testez dès maintenant votre QI musical !

07/07 : "et j’allais oublier de vous présenter la refonte du service de petites annonces pour musiciens", baille Symphozik.

06/07 : En attendant le 14 juillet, nouveau dossier : qui a composé la Marseillaise ?.