Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Forum musical
Violons anciens vs modernes

jifi, le 27/06/2022 à 14:45

Sujet récurant déchainant les passions, violons anciens vs modernes... et fondamentaux du son
4 points
1 - Matériel
Luthiers, fabrication, forme, dimensions, bois, colle, vernis, cordes, archet, âge, exposition, heures de vol... rendent impossible deux violons générant les mêmes vibrations.
3 - Ecoute violonistes
- Si Yehudi Menuhin a cédé son Soil, meilleur Stradivarius, à Itzhak Perlman pour “incompatibilité d’humeur”
- Si Uto Ughi a 2 stradivari et 3 Guarneri
- Si Joshua Bell a revendu son strad Tom Taylor pour le Gibson
- Si Leonid Kogan préférait le Guarnerius
...
Ce n’est surement pas parce qu’ils avaient le même son !
4 - Perso
- Mon prof de violon aveugle me tapait quand je relâchais la position (à la française, Jasha Heifetz par exemple, pas celle de Paganini pour raison de santé, à la mode pour jeunes fatigués, bâtés (avec un bât), ou inclinais les doigts.
Mon oreille est devenue plus précise que le 1/2 ton !
- Je différencie strad vs Guarneri, comme Steinways vs Fazioli
- et le Soil des autres strads
- parfois c’est (très) difficile, il est vrai
2 - Son
J’espère que vous savez, contrairement aux ingés, que le son n’existe pas.
Chaque instrument émet des vibrations et, n’en déplaise aux MP3boys, leurs harmoniques, qui, mêlées aux autres de la formation, “ricochent“ sur l’environnement, “se nourrissant“ de “l’atmosphère” (chapelle, salon, salle de concert...), avant d’atteindre les oreilles (annulant toute notion de stéréo triphonie...).
Le tympan vibre plus ou moins correctement (live, enceintes, casque ou écouteurs ouverts fermés intra...) et transmet par voie électrique-chimique le signal au cerveau qui le décode et “projette”, donnant l’impression du son à un moment une position, chaque auditeur percevant sa propre version.
Les procédés d’enregistrement actuels sont incapables de la capter.
Quant à la reproduction (supprimer la musique inutile : MP3, ne pas tenir compte du local d’écoute...) nous n’en parlerons pas ici.
Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, on est face au numérique (audio-visuel), qui n’existe ni dans l’univers, ni dans le cerveau !
Tout est vibrations !
Ce n’est pas au plus près de l’instrument qu’il faut placer les micros, supprimant l’environnement, vie sang personnalité de la musique, mais à l’endroit théorique de la meilleure écoute.

En résumé :
- chaque violon a sa personnalité, captée ou non par lambda ou spécialiste
- chacun a sa propre oreille, personne entend le même son (éducation, âge...), et chaque pays sa propre écoute, selon les travaux du professeur Tomatis.
- mettre à plat ce qu’est réellement le son, nous rapproche de la vraie musique.
Je le fais à ma modeste échelle
- les tests pseudo scientifiques prouvent, les gens préférant en majorité les violons modernes aux anciens, qu’ils perçoivent une différence, traduite en fonction de leur d’éducation musicale supposée, car s’ils préférent des cordes métalliques aux boyaux...

Répondre

Poster un message

Joindre un fichier

Au pif sur Symphozik…

Ein deutsches Requiem (un Requiem allemand) - 7 - Selig sind die Toten de Brahms

Nouveautés sur Symphozik

11/09 : Testez dès maintenant votre QI musical !

07/07 : "et j’allais oublier de vous présenter la refonte du service de petites annonces pour musiciens", baille Symphozik.

06/07 : En attendant le 14 juillet, nouveau dossier : qui a composé la Marseillaise ?.