Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Franz de Suppé
Biographie


  • Nom Suppé Prénom Franz de Nation Autriche
  • Naissance 18/04/1819, à Split (Dalmatie (act. Croatie)) Mort21/05/1895, à Vienne (Autriche) Époque musicale Romantique

Franz von Suppé est un compositeur viennois né à Split, en Dalmatie (aujourd’hui Croatie) le 18 avril 1819 et mort à Vienne le 21 mai 1895 et dont la spécialité fut les opérettes. Après des études de médecine à Padoue, en Italie, il entre au conservatoire de musique de Vienne. Sa principale occupation était chef d’orchestre, du Josephstadt Theater d’abord, puis au Theater an der Wien et enfin du Leopoldstadt Theater.

Œuvre

Suivant la voix tracée par Jacques Offenbach, il ouvre la voie au grand maître du genre, celui qui allait réaliser les chefs-d’œuvres types du genre, Johann Strauss. Franz von Suppé est un précurseur. Son opérette en un acte, Le pensionnat, est considérée comme la première opérette viennoise. On peut encore citer La dame de Pique, la Cavalerie légère, Le poète et le paysan, Die Schöne Galatea, Boccace : il y en a une trentaine en tout. Elles sont restées célèbres pour leurs ouvertures. Outre les opérettes, il écrivit aussi quelques 180 vaudevilles, farces,...ainsi qu’une messe et un requiem. Son écriture offre une synthèse entre la nervosité italianisante d’un Gaetano Donizetti et le mélange viennois de sensualité et d’humour. Ses caractéristiques seront celles de J. Strauss. Ce sur quoi ses œuvres "pêchent" reste cependant le livret, élément primordial de l’opérette.

Ressources liées pour Franz de Suppé

Commentaires des internautes

Anonyme, le 30/06/2011 à 15:20
l’écoute de certaines ouvertures laisse à pznser que ce compositeur est loin d’être négligeable à noter qu’il a aussi écrit six quatuors à cordes et diverses oeuvres pour piano(à 2 et à 4 mains) ;

Anonyme, le 28/02/2019 à 18:46
Un Monsieur de grande classe; un compositeur qui aime la musique ,et un plaisir de vivre quelques unes de ses compositions, en autre Poète et Paysan.

Maurice.

Anonyme, le 02/04/2020 à 11:56
J’ai écouté cette nuit cette ouverture, cela fait plus de 50 ans que je ne l’avais pas entendu. Alors j’ai cherché dans ma mémoire. Au début on se croit dans les Vêpres Sicilienne de Verdi. Mais le doute se dissipe vite. Puis ce sont des réminiscences Offenbachiennes et enfin Strauss. En mélangeant tout ça, tout en sachant que ce n’était ni l’un ni l’autre, j’ai fini par trouver : Suppé, Poétes et paysans. C’est une très belle ouverture qui ne manque ni d’équilibre ni de fougue que Karajan met si bien en valeur. Merci aux programmateurs de remettre en selle une telle oeuvre.

Poster un message
Au pif sur Symphozik…

Le Festin de l’Araignée - Albert Roussel

Nouveautés sur Symphozik

15/05 : Deux nouveaux Q.C.M. pour les plus cinéphiles d’entre nous sur les bonnes vieilles comédies françaises : niveaux facile et expert. Et si vous loupez quelques réponses, c’est l’occasion de(re)découvrir mes comiques préférés 😁

08/05 : Deux nouveaux dossiers : canulars, scandales et tromperies dans la musique et un petit florilège de questions…embarrassantes.

06/05 : Deuxième article de la série Diana Deutsch : la circularité des hauteurs. Accrochez-vous.