« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Franz de Suppé : biographie


  • Nom Suppé Prénom Franz de Nation Autriche
  • Naissance 18/04/1819, à Split (Dalmatie (act. Croatie)) Mort 21/05/1895, à Vienne (Autriche) Époque musicale Romantique

Franz von Suppé est un compositeur viennois né à Split, en Dalmatie (aujourd’hui Croatie) le 18 avril 1819 et mort à Vienne le 21 mai 1895 et dont la spécialité fut les opérettes. Après des études de médecine à Padoue, en Italie, il entre au conservatoire de musique de Vienne. Sa principale occupation était chef d’orchestre, du Josephstadt Theater d’abord, puis au Theater an der Wien et enfin du Leopoldstadt Theater.

Œuvre

Suivant la voix tracée par Jacques Offenbach, il ouvre la voie au grand maître du genre, celui qui allait réaliser les chefs-d’œuvres types du genre, Johann Strauss. Franz von Suppé est un précurseur. Son opérette en un acte, Le pensionnat, est considérée comme la première opérette viennoise. On peut encore citer La dame de Pique, la Cavalerie légère, Le poète et le paysan, Die Schöne Galatea, Boccace : il y en a une trentaine en tout. Elles sont restées célèbres pour leurs ouvertures. Outre les opérettes, il écrivit aussi quelques 180 vaudevilles, farces,...ainsi qu’une messe et un requiem. Son écriture offre une synthèse entre la nervosité italianisante d’un Gaetano Donizetti et le mélange viennois de sensualité et d’humour. Ses caractéristiques seront celles de J. Strauss. Ce sur quoi ses œuvres "pêchent" reste cependant le livret, élément primordial de l’opérette.

Ressources liées pour Franz de Suppé

Commentaires des internautes

Anonyme, le 30/06/2011 à 15h20
l’écoute de certaines ouvertures laisse à pznser que ce compositeur est loin d’être négligeable à noter qu’il a aussi écrit six quatuors à cordes et diverses oeuvres pour piano(à 2 et à 4 mains) ;

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Lors de la première représentation de sa neuvième symphonie, Ludwig van Beethoven, complètement sourd, n’entend pas les ovations du public. C’est un musicien qui le tournera vers le public en liesse.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !