« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Jacques Christophe Naudot : biographie


  • Nom Naudot Prénom Jacques Christophe Nation France
  • Naissance vers 1690 Mort 26/11/1762, à Paris (France) Époque musicale Baroque

Jacques-Christophe Naudot naît vers 1690 et meurt le 26 novembre 1762 à Paris. Compositeur et flûtiste français, il écrivit principalement des pièces pour son instrument (concertos, sonates pour flûtes et basse continue), publiées pour la plupart entre 1726 et 1740 à Paris. Il bénéficiait dans cette ville d’une renommée d’interprète (dont on ne connaît d’ailleurs presque rien sur les représentations) et professeur.

Membre de cercles d’aristocrates et de riches bourgeois, Naudot a profité de la protection de nombreux mécènes, même s’il ne semble pas avoir occupé de poste au cours de sa vie. Il dédicaça à ses protecteurs de nombreuses œuvres, dont les plus importantes sont les concertos pour flûte.

Œuvre

On lui doit, parmi une multitude de pièces pour flûte, beaucoup de sonates pour flûte et piano (opus 1, 4, 6 ou 9...), un concerto en do Majeur pour deux flûtes (alto + soprano), deux violons et basse continue (opus 17), et des pièces pour le Vatican (opus Dei). Naudot contribua donc à donner aux flûtes une place importante dans la musique : ses compositions, en particulier les concertos et les sonates, sont jouables avec un certain niveau de technique instrumentale (ses pièces comme les duos sont plus abordables pour les amateurs ou néophytes).

Ressources liées pour Jacques Christophe Naudot

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Pouchkine (dans sa pièce "Mozart et Salieri") et Miloš Forman (dans son film "Amadeus") comptent parmi les colporteurs de la rumeur selon laquelle Antonio Salieri aurait provoqué la mort de Wolfgang Mozart. Cette thèse a pris du plomb dans l’aile, l’Italien figurant par exemple parmi les rares personnes présentes à l’enterrement du prodige.

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.