« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

John Alden Carpenter : biographie

« Un impressionnisme sous influence de Debussy »


  • Nom Carpenter Prénom John Alden Nation États-Unis
  • Naissance 28/02/1876, à Park Ridge, Illinois (États-Unis) Mort 26/04/1951, à Chicago (États-Unis) Époque musicale Moderne

John Alden Carpenter est un compositeur américain né le 28 février 1876 dans une famille musicienne et aisée de Park Ridge (banlieue de Chicago, aux États-Unis) et mort le 26 avril 1951 à Chicago. Son père est un industriel aux affaires florissantes, sa mère une chanteuse professionnelle. Parmi ses professeurs, on compte le compositeur américain John Knowles Paine (à l’université de Harvard, dont il sort diplômé en 1897), le britannique Edward Elgar (pour lequel il effectue le voyage jusqu’à Londres puis Rome en 1906), ou encore Bernhard Ziehn (à Chicago, qui lui donne une douzaine de leçons à partir de 1909). Les revenus de l’entreprise familiale, dont il devient le vice-président en 1909, lui assure un confort matériel, et lui permettent de se consacrer principalement à la musique après sa retraite en 1936. En 1947, il reçoit la médaille d’or du National Institute of Arts and Letters.

Parmi ses œuvres les plus connues, citons la suite pour orchestre pleine d’humour Adventures in a Perambulator (1914). Bien qu’assez conservateur (au contraire de son contemporain Charles Ives), et influencé par la musique française du début du XXe siècle, il fut l’un des premiers compositeurs à introduire des rythmes "jazz" dans la musique orchestrale (Concertino pour Piano et Orchestre, 1917 ; Krazy Kat: A Jazz Pantomime, 1922 ; Skyscrapers, 1926).

Ressources liées pour John Alden Carpenter

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Même élu membre de l’Académie des Beaux Arts, il arrivait à Camille Saint-Saëns de se déguiser en Marguerite et de chanter le vol des bijoux en voix de fausset.

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.