« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

La police au secours d’un chanteur

azerty, le 31/01/2016

Alertée par des résidents qui croient entendre un homme hurler de douleur, la police d’Amsterdam défonce la porte de l’appartement pour s’introduire dans les lieux. Grande est la surprise des policiers quand ils découvrent alors un homme avec des écouteurs sur les oreilles, en train de chanter. Pas du tout en train d’hurler à la mort, l’homme, artiste lyrique, était simplement en train de répéter. Plus d’infos sur France Musique

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Que vient faire le cœur dans l’expression “savoir une partition par cœur” ? Cela viendrait du philosophe grec Aristote (IVe siècle av. J.C.) qui pensait que le cœur était le siège de la mémoire. D’où l’expression qui a traversé les siècles “apprendre par coeur” !

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.