« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Leopold Mozart : biographie

Introduction musicale : écouter la Symphonie de Chasse

  • Nom Mozart Prénom Leopold Nation Allemagne
  • Naissance 14/11/1719, à Augsbourg (Allemagne) Mort 28/05/1787, à Salzbourg (Autriche) Époque musicale Classique

Né le 14 novembre 1719 à Augsbourg (aujourd’hui en Allemagne), Leopold Mozart est instruit par les jésuites à partir de 1727. En 1737, après le décès de son père, il étudie le droit et la théologie à Salzbourg (Autriche) chez les bénédictins mais est renvoyé de chez ces derniers pour un absentéisme trop fréquent. Il décide de s’orienter vers une carrière musicale.

En 1740, Leopold est accepté pour un poste vacant de musicien de la cour du Comte de Thurn-Valsassina und Taxis. C’est à cette période que le compositeur fait publier sa première composition, un enemble de six sonates en trio. En 1743, il est engagé par le prince-archevêque de Salzbourg comme violoniste à la cour de sa chapelle. Il deviendra plus tard second Kapellmeister de cette chapelle.

Né en 1756 de l’union de Leopold avec Anna Maria Pertl, Wolfgang Mozart se caractérise déjà par le fait qu’il est l’unique garçon parmi les sept enfants nés à survivre (elle est claire, ma phrase ?). Sa sœur Maria Anna Wallburga Ignatia (plus familièrement Nannerl) est, du côté des filles, la seule rescapée. Dès 1760, Leopold se consacrera avec succès à l’éducation musicale de ses enfants. Ces deux-là révèlent rapidement leurs dons et notamment, comme chacun sait, le jeune Wolfgang. Son père, même s’il était déjà connu de son temps, réalisa que dans le fils se trouvait la possibilité de faire connaître le nom "Mozart" aux générations à venir. Il organisa donc, un peu à la manière d’un montreur d’ours, des tournées européennes qui rencontrèrent un grand succès, tant le petit maîtrisait le clavier.

Leopold s’éteint le 28 mai 1787 à Salzbourg. Considéré par tous de son vivant, et toujours reconnu aujourd’hui pour ses traités (son Traité en vue d’une méthode fondamentale pour le violon, 1756, est toujours une référence de nos jours). Mais ce compositeur a bien sûr été très éclipsé par son génie de fils. Et la célèbre Symphonie des jouets (écouter le 1er mvt) qui lui est attribuée est en fait d’un certain Angerer… vraiment pas de chance !

Ressources liées pour Leopold Mozart

Commentaires des internautes

Anonyme, le 02/11/2010 à 17h13
vous aurriez put au moins mettre son époque sa nationnalité d’autres ouvres un compositeur de son époque ainsi q’un peintre un écrivain et un évènement de son époque

Symphozik, le 02/11/2010 à 17h51
—Zen—

Toutes nos excuses, cette biographie de jeunesse sera corrigée dans les plus brefs délais (bon avant ça j’aurai des examens blancs et puis les partiels arriveront vite donc nous fixerons ce bref délai à quelques mois ^^).

Jean-Baptiste

Anonyme, le 19/12/2011 à 21h39
J’apprends la date de naissance et de décès du père de l’illustre Mozart mais rien ne concernant Nanerl,jeune fille hyper douée pour la musique et qui fut sacrifiée selon les principes de l’époque.Vous ne parlez pas du contexte du temps où,même un génie était méprisé par les ARISTOCRATES.

Anonyme, le 09/04/2012 à 1h15
La symphonie des jouets est surement l’œuvre la plus marquante de Léopold Mozart

Profil supprimé, le 13/11/2014 à 17h12
C’est bien; mais vous pourrez ajouter les dates de l’époque de la musique classique?

Anonyme, le 07/03/2017 à 22h33
on a le droit de dire que Mozart est une imposture et qu’il n’a jamais existé ?

Symphozik, le 08/03/2017 à 7h44
Yep, aucune censure politique sur Symphozik.

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

L’organiste de la Marienkirche, Dietrich Buxtehude, dans ses vieilles années, décide de trouver un successeur. Plusieurs candidats postulent, mais pour reprendre le poste, il faut épouser la fille Buxtehude, plus très jeune...Plusieurs musiciens déclinent alors l’offre, s’estimant – sans doute – indignes de cet honneur.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !