Pas encore membre ? Mot de passe oublié

Musique classique sur Symphozik

Page réservée aux membres

Désolé ! Cette page n’est accessible qu’aux membres de Symphozik.

Inscription à l’espace membre

Pseudonyme désiré

Mot de passe (à saisir deux fois)

Plus d’informations…

…mais comme vous nous faites confiance à 200%, inutile de lire les petits caractères…


Un membre (à gauche) et un non-membre (à droite) de Symphozik.
Observez l’état de bien-être et de relaxation que présente le premier sujet.

L’espace membre, c’est plein de fonctionnalités-sympas-que-les-autres-n’auront-jamais-et-vous-envieront. Tentant, hein ? Plus sérieusement, il vous permet notamment de personnaliser le site, de consulter vos statistiques aux différents tests, et d’autres petits trucs sympas du genre (quand ça ne bugue pas).

Fonctionnalité réservée aux membres : possibilité de se désinscrire de l’espace membre !!!

Bon, évidemment, c’est gratuit, sans engagement, sans récupération commerciale de vos données personnelles…Que demande le peuple ?

Commentaires des internautes

Poster un message

Anonyme, le 31/05/2021 à 15:59
Je suis le premier à commenter cette page aujourd’hui.

blopblop, le 13/12/2018 à 8:12
Je sais que je suis un être fascinant, mais pourquoi tout cet intérêt ? 😂

Anonyme, le 12/12/2018 à 15:39
PTDR je suis la 2e à commenter cette page ! (désolée c’était juste un peu moins tentant) Emma77

Anonyme, le 07/02/2016 à 17:07
Je suis le premier à commenter cette page ! (désolé c’était trop tentant)

Au pif sur Symphozik…

Adriano Banchieri est le premier compositeur à chiffrer la basse continue sur les partitions (1595), à utiliser les nuances forte et piano (1613), et à utiliser la barre de mesure moderne.

Encore un peu ? Le saviez-vous
Nouveautés sur Symphozik

08/12 : Musiques dramatiques pour une mort tragique, nouveau dossier "à écouter".

25/10 : Pour une sociologie de la musique, nouveau dossier.

21/10 : Deux nouveaux dossiers azertyques à titre posthume, Musique et politique et son équivalent belliqueux, Musique et guerre…À vos clairons !