« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Noël des (enfants) musiciens

azerty, le 22/12/2017

Des baguettes phosphorescentes pour jouer de la batterie dans le noir, un porte-boissons à clipper sur votre pied de partitions ou de micro, un muscleur de doigts pour donner du punch à votre jeu, un oreiller musical pour faire de beaux rêves, des gants pour jouer du piano sans piano, des baguettes pour jouer de la batterie sans batterie, etc. Plein de merveilleux cadeaux pour ravir vos amis musiciens, ou pour encourager les dons musicaux de vos enfants : lien

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Ludwig van Beethoven, admirateur de la Révolution française, dédicaça à Napoléon Bonaparte sa Troisième Symphonie "Héroïque". Mais lorsque le grand homme se fit sacrer Empereur des Français, le compositeur déçu le déchut de l’honneur d’une dédicace.

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.