« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

D’Albert : Wie wir die Natur erleben pour soprano (ou ténor) et orchestre op. 24

Écoute en ligne

Désolé, nous n’avons pas encore ajouté d’interprétation pour cette œuvre. Essayez une recherche sur Google et / ou suggérez-nous en une (merci d’avance !).

Donnez votre avis sur cette œuvre !

Longueur : 0 à 3 minutes3 à 6 minutes6 à 12 minutesPlus de 12 minutes
Mystérieux : Pas du toutUn peuTrès
Mélodique : Pas du toutUn peuTrès
Paisible : Pas du toutUn peuTrès
Puissance sonore : FaibleMoyenneÉlevée
Tempo : LentModéréRapide
Triste : Pas du toutUn peuTrès

Informations sur l’œuvre

Wie wir die Natur erleben pour soprano (ou ténor) et orchestre op. 24

Compositeur : Eugen D’Albert

Création : Ville inconnue, date inconnue

Effectif : Non précisé

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

John Taylor, chirurgien renommé pour sa maladresse qui a déjà rendu aveugle Johann Sebastian Bach en 1750, récidive avec Georg Friedrich Haendel en 1752. Au final, plusieurs centaines paires d’yeux auraient pu se trou(v)er au contact du médecin.

Nouveautés sur Symphozik

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.