« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Pensée pour les victimes d’inondations

azerty, le 06/06/2016

Voici deux extraits de Dardanus de Jean-Philippe Rameau : “Les flots s’élèvent jusqu’au cieux” puis “Lieux funestes”, triste accompagnement de ces moments dramatiques.

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Au plus profond de notre cerveau, nous possédons, comme tous les animaux, une “oreille de vigilance”. Elle commande un réflexe de fuite après l’audition d’un son inconnu annonciateur d’une menace. Et voilà pourquoi tant de gens prennent leurs jambes à leur cou quand ils entendent de la musique contemporaine, par définition pleine de “sons inconnus, voire inquiétants”.

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.