« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Sous-vêtements à 200 dollars

azerty, le 26/10/2017

Dans la production des Contes d’Hoffman d’Offenbach au Metropolitan Opera de New York, une prime à la nudité est prévue pour les danseuses. La pratique est classique, mais quand le prix du centimètre carré de chair dépasse celui de l’immobilier parisien, gare à la grogne. En passant d’un cache-tétons et d’un string à un soutien-gorge et une culotte, les danseuses perdent en effet la moitié de leur cachet ! Plus d’infos

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Même élu membre de l’Académie des Beaux Arts, il arrivait à Camille Saint-Saëns de se déguiser en Marguerite et de chanter le vol des bijoux en voix de fausset.

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.