« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Un match-concert étonnant

azerty, le 22/06/2016

Drôle de rencontre ce 21 juin dans la grande salle de la Philharmonie de Paris, devant un public de jeunes fans de foot. Comment ça marche ? On projette sur grand écran le match de ce soir-là (Croatie – Espagne) mais, au lieu des habituels commentaires sportifs, des pièces du grand répertoire classique mixées avec des musiques actuelles, le tout improvisé au gré de l’action du match…sont jouées par les musiciens du CRR de Paris. L’astuce : un décalage de trois minutes entre le match et sa diffusion, ce qui donne le temps à trois arrangeurs de piloter le chef d’orchestre... exercice de haute voltige qui a enthousiasmé le jeune public, ravi de ce mélange des cultures (lire l’article).

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Lors de la première représentation de sa neuvième symphonie, Ludwig van Beethoven, complètement sourd, n’entend pas les ovations du public. C’est un musicien qui le tournera vers le public en liesse.

Nouveautés sur Symphozik

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.