« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Vladimir Poutine pianiste

azerty, le 17/05/2017

En attendant le président chinois, le président russe se met au piano et joue deux airs de son enfance. Il s’était fait filmer torse nu en fier cavalier, en judoka, en chasseur d’ours… serait-il en outre pianiste ? "Je ne peux pas dire que j’ai joué, je n’ai fait qu’appuyer sur les touches du piano avec mes doigts", a-t-il modestement ajouté. Jugez vous-même ! (plus d’infos)

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’ami Vladimir se produit en public dans ce rôle de pianiste (il a un petit air de famille avec le méconnu Steve One Finger Andrew de la Cité de la Peur, pour les connaisseurs), ci-dessous pour un gala de bienfaisance :

Commentaires des internautes

Soyez le premier à poster un commentaire sur cette page !

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Johann Strauss (1825-1899) connut son pire rival sous le nom de...Johann Strauss (1804-1849), son propre père.

Nouveautés sur Symphozik

12/07 : Un nouveau dossier qui vous comblera si vous avez toujours rêvé de connaître la place de la musique dans une colonie pénitentiaire du XIXe siècle.

21/05 : Sous la pression chromatique, Symphozik passe en https : n’hésitez pas à signaler tout problème éventuellement rencontré.

25/04 : Biographies de Karl Friedrich Abel et de Johann Christian Bach, et la réponse à une question que vous vous posez tous : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?. C’est la deuxième mise à jour de l’année, vive la procrastination !