« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | Concerts Dvorak: 11 et 12 mars 2017, Paris | L’orchestre Le Palais royal en Réalité Virtuelle | Concert Baroque: Gloria et Magnificat de Vivaldi
Inscription Mot de passe oublié

Nous contacter

accueil - derniers commentaires - à propos - actualités du site - contact - mentions légales - à propos de la pub

Par message électronique

Complétez le formulaire ci-dessous pour nous transmettre un message. Adresse électronique (ou tout autre moyen de contact) requise si vous souhaitez une réponse (ça va de soi mais on ne sait jamais ^^).

Pour faire la promotion d’un événement, d’un site web...: voyez la page communiqués de presse. Pour vos questions sur la musique, vous obtiendrez une réponse plus rapide sur le forum musical.

Symphozik n’est pas intéressé par les offres commerciales (régies pub ou autre). En envoyant un tel message, vous vous exposez à recevoir une réponse sarcastique, ironique, acerbe, moqueuse, voire virulente. Découvrez plutôt ma biographie, vous perdrez moins votre temps.

Par Skype / téléphone

Skype : jeanbaptiste.matthews

Téléphone : 07 81 70 58 55

Par courrier postal (si, ça existe encore !)

Symphozik France.
À l’attention de Monsieur le Président Directeur Général en Chef
10 rue du village
27120 Douains

Commentaires des internautes

Profil supprimé, le 01/08/2014 à 3h00
Je besoin d’aide pour la teorie musical

Anonyme, le 05/09/2016 à 10h01
Je pense que tu as aussi besoin d’aide pour l’orthographe en priorité pauvre carlytambou. Avant d’apprendre la musique il faut déjà comprendre le français

Profil supprimé, le 25/09/2016 à 7h58
“ L’âne honni me “ semble bien sévère; une ponctuation correcte n’enlaidirait pas le propos... et la construction : “aide pour l’orthographe.(Point point nécessaire) en priorité (kèskonfé deu la viregulle ?) pauvre carlytambou.“ outre son agressivité bien inutile, bafoue l’élégance formelle. Cher académicien, j’eusse préféré : “besoin d’aide, notamment en orthographe“.....quant au point final, c’est une coquetterie que j’apprécie hautement. J’éviterai le lieu (trop) commun qui évoque un hôpital et une charité... par charité. Enfin, sur le plan sémantique, vous assimilez à tort “comprendre“ et “orthographier“. J’ ai connu, parmi mes étudiants des cas de dyslexie qui n’entravaient nullement la compréhension.... et parmi eux un pianiste dont j’aurais échangé volontiers le handicap si musicalement j’ étais arrivé à sa cheville. Mais jeu nété kin pôv pro f de lètre dans un lissé a opssion “musik” é jeu jou toujour ossi male. Cordialeman kan mèmme mé jème pa kon se f.....de la g..... dé jens gratos par défoullemant (ce qu’à mon corps défendant je viens de vous faire... va comprendre !) (Horreur de l’anonymat... c’est la burka des atrophiés du... je me prénomme Yves-Marie et mon pseudo c’est “Couac!”) Alors : couic si je t’y retrouve. (Je reposte après signalement de termes abusifs - remplacés maintenant par des points qui suspendent.)

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Ses séjours à Lyons-la-Forêt, agrémentés de promenades dans les bois (quand le loup n’y était pas), inspiraient Maurice Ravel, qui composa dans ce petit village de l’Eure le Tombeau de Couperin (1917) et une orchestration des Tableaux d’une Exposition de Modest Moussorgski.

Nouveautés sur Symphozik

14/02 : Nouveau dossier : un même sujet pour différentes musiques (son faux jumeau a aussi été mis à jour).

05/02 : Nouveau dossier : quand musique et arts plastiques fusionnent.

02/02 : Nouveaux dossiers : quand la musique inspire les peintres, et à l’inverse quand la peinture inspire les musiciens.

25/01 : Dossiers sur la synesthésie en musique et sur les correspondances entre sons et couleurs. Bonne lecture !