« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

felicitations au compositeur sibelius

« felicitations au compositeur sibelius »

merci pour toute vos compositions
surtout la valse triste que j affectionne tout particulierement

Anonyme
le 01/03/2010 à 21:17

Merci de vôtre intérêt, nous transmettrons votre message à Jean qui est actuellement chez lui à Järvenpaa. Comme il ne dispose pas d’internet dans cette lointaine contrée Finlandaise emprisonnée dans la neige, nous devrons recourir au télégraphe !


Symphozik

le 02/03/2010 à 16:19

bonjour j’aime beaucoup sibelius le cygne de tuonela(est ce que on peut le considérer comme un poème symphonique?ou juste une pièce symphonique?


clarissrobin

le 22/06/2011 à 15:58

Bonjour,

Merci de votre intérêt.
Dans la mesure où un poème symphonique est une pièce musicale avec un programme précis, à vocation descriptive, on ne peut pas vraiment dire que le "cygne" en soit un. C’est plutôt, comme vous le dites, une pièce symphonique ayant vocation à évoquer le cygne noir de Tuonela, l’enfer de la mythologie finnoise. Le sujet de l’œuvre est tirée du recueil du Kaleva. Par ailleurs, le "cygne", bien que souvent joué indépendamment, est en fait l’une des quatre pièces de la "suite de Lemminkainen" Op. 22, qui raconte les aventures d’un héros mythologique. Vous pouvez, si vous le souhaitez, en apprendre plus dans notre dossier "Sibelius, le compositeur qui venait du froid". En espérant vous avoir aidé, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions...


Symphozik

le 23/06/2011 à 19:40

eh bien, si elle raconte la vie d’un héros de la mythologie finlandaise, et que le compositeur s’est inspiré du texte, en quoi ce n’est-ce pas un poème symphonique, si vous me permettez une telle tournure de phrase ?? x) de plus, un poème symphonique n’a pas forcément une vocation descriptive au sens des tableaux de Moussorgsky, sinon les poèmes symphoniques de Liszt n’en seraient pas ...


Rafiki

le 27/06/2011 à 23:56

Poster une réponse

Vous n’êtes pas membre : votre message n’apparaîtra qu’après validation par un modérateur.

Le saviez-vous ?

Camille Saint-Saëns devient le premier compositeur de renom à composer une musique de film en signant la bande sonore de L’Assassinat du duc de Guise en 1908 (son opus 128 pour cordes, piano et harmonium).

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.