« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »

Scandale : le chef d’orchestre tourne le dos au public

« Scandale : le chef d’orchestre tourne le dos au public »

Symphozik se sent obligé de relayer cette information confirmée par le Gorafi.

Lien


Symphozik

le 27/07/2015 à 12:19

Un chef d’orchestre tourne toujours le dos au public???
Il doit faire travailler 100 et parfois plus de musiciens, et souvent 100 et parfois plus de choristes....
ce n’est pas lui la vedette, c’est le compositeur!
Les salles modernes, comme le philharmonique de Berlin, Roy Thompson Hall de Toronto, ou le Gewandhaus de Leipzig offrent des places derrière les musiciens (qui sont alors eux de dos) et face au chef. Avis aux férus de direction d’orchestre!

Anonyme
le 28/07/2015 à 17:44

En principe, ce ne sont pas des amateurs de ce genre de musique qui vont à ces concerts ? Alors comment se fait-il qu’ils ne comprennent pas que le chef d’orchestre doit se tenir ainsi ? Je préfère voir les musiciens de face plutôt que lui. Sinon, j’aurais l’impression de me trouver dans les coulisses.

Anonyme
le 05/08/2015 à 11:29

Euh... A tout les Anonymes ayant posté jusqu’ici : regardez bien le site proposé, lisez plusieurs articles, fouillez un tout petit peu, et peut-être que vous comprendrez... ?


Rafiki

le 23/08/2015 à 1:36

Poster une réponse

Vous n’êtes pas membre : votre message n’apparaîtra qu’après validation par un modérateur.

Le saviez-vous ?

Bedrich Smetana, complètement sourd, compose encore son cycle Mà Vlast — Ma patrie — dont fait partie la célèbre Moldau.

Nouveautés sur Symphozik

04/02 : Analyse du Sacre du Printemps par Stravinski et illustrations sonores sur le concerto.

07/12 : Dossier sur le génie (mais non, vil flatteur, il ne s’agit pas de la biographie de votre webmaster), accompagné de son Q.C.M.

05/12 : Dossier sur la musique brésilienne et analyse du Boléro par Lévi-Strauss.