« Musique classique : les compositeurs sortent de l’ombre »
Petites annonces musicales | guitariste pour groupe chants de marins | Assisi Suono Sacro et le Peregrinandi Trio à Paris | CHERCHE CHANTEUSE
Inscription Mot de passe oublié

Edvard Grieg : biographie

« Un ardent défenseur de la musique norvégienne »

Introduction musicale : écouter la 2ème danse norvégienne

  • Nom Grieg Prénom Edvard Nation Norvège
  • Naissance 15/06/1843, à Bergen (Norvège) Mort 04/09/1907, même ville Époque musicale Romantique

Enfance, études

Né le 15 juin 1843 à Bergen (Norvège), Edvard Hagenp Grieg est le fils d’un riche négociant d’origine écossaise et d’une musicienne de talent. Elle communiquera à son fils l’amour de cet instrument et lui en apprend à jouer. L’enfant s’intéressera très vite à l’improvisation et à l’harmonie. Mais il montre une certaine inadaptation à la vie communautaire et il quitte l’école dès l’âge de quinze ans.

Sur les conseils du violoniste virtuose Ole Bull, Grieg est envoyé au Conservatoire de Leipzig, le meilleur sinon le plus connu de l’époque. Il y poursuit ses études jusqu’en 1862. Ses professeurs sont Louis Plaidy, Ignaz Moscheles, Carl Reinecke, etc. Grieg ne garde pas de ces années de bons souvenirs (il prétend être sorti du Conservatoire aussi stupide qu’à son entrée). Bien qu’il soit atteint de pleurésie, il a fait de bonnes études et a eu l’occasion d’écouter Clara Schumann au piano.

Carrière musicale

Grieg rentre en Norvège en 1862 et donne un concert à Bergen. Il espère faire carrière dans la musique. Il se rend ensuite au Danemark à Copenhague. Là, il rencontre Niels Gade, compositeur danois de renom. Grieg compose sur sa demande sa Symphonie en ut mineur. Il se plaît à Copenhague et y passe trois années. Durant ce séjour, il rencontre sa cousine Nina Hagerup qui a une très belle voix, et ils se fiancent en 1864. Il fait ensuite la connaissance de Nordraak, compositeur norvégien passionné par l’histoire et les légendes de son pays. Il liera avec lui une amitié très solide. Malheureusement, Nordraak décède deux ans après leur rencontre. Grieg s’engage alors vers le romantisme nationaliste.

Après un séjour en Italie où il visite Rome, Capri et Naples, le compositeur rentre en Norvège et donne un concert public entièrement consacré à des musiciens et écrivains norvégiens. C’est un succès et les élèves affluent. Il devient alors le plus grand représentant de la musique norvégienne et prend la direction de la société philharmonique de Oslo. En juin 1867, il épouse Nina et, le 10 avril 1868, elle donne naissance à Alexandra. Il commence à composer son œuvre la plus célèbre : le Concerto pour piano en la mineur (écouter le début) qu’on rapproche souvent de celui de Piotr Ilitch Tchaïkovski.

Notre héros rend ensuite visite à Franz Liszt en février 1870. Celui-ci jouera quelques-unes de ses œuvres. Grieg sera très admiratif devant l’incroyable talent d’interprète de son ami. Ce dernier jouera quelque temps plus tard son concerto pour piano pour lequel il ne tarira pas d’éloges. Grieg fonde en 1871 la “Musikforeningen“, où il dirige des œuvres chorales jusqu’en 1874. Cette année-là, Grieg écrit sur commande d’Henrik Ibsen une musique de scène pour Peer Gynt. Les pièces les plus connues sont l’introduction Atmosphère matinale (écouter) et Dans l’antre du roi de la montagne (écouter) qui a souvent été repris par des groupes de rock (écouter le groupe The Who). Bien que l’œuvre soit splendide, il aura beaucoup de difficultés à la composer et ne la termine qu’en février 1876. C’est un succès. Durant l’été 1877, il s’isole dans la montagne et compose quelques belles pièces, dont un quatuor à cordes. Maintenant célèbre dans toute l’Europe, Grieg entreprend de nombreuses tournées de concerts qui l’épuisent.

À partir de 1885, Grieg s’installe dans sa maison de Troldhaugen (“terre aux trolls“). Sa vie est réglée comme du papier à musique : il compose l’été et part en tournée l’automne. En 1898, il met sur pied un festival de musique norvégienne à Bergen. Il fait découvrir des compositeurs norvégiens peu connus, mais sa santé se dégrade peu à peu. Il entreprend ensuite une ultime tournée de concerts en 1906 et compose sa dernière œuvre : Quatre psaumes (pièce inspirée de mélodies norvégiennes comme la plupart de ses morceaux).

L’été suivant, alors qu’il se prépare à partir pour l’Angleterre, il est terrassé par une crise cardiaque et meurt le 4 septembre 1907 dans sa ville natale. Il reçoit des funérailles nationales.

Œuvre et héritage

L’œuvre de Grieg comprend essentiellement des pièces pour piano et des Lieder, ainsi que quelques œuvres de musique de chambre. Sa musique de scène Peer Gynt (1876) ainsi que son Concerto pour piano et orchestre (1876) sont encore beaucoup joués de nos jours. Grieg s’inspire de la musique populaire norvégienne pour la création mélodique et rythmique de ses œuvres.

Cet émule de Liszt est un paysagiste qui sait en quelques pages suggérer une atmosphère. Pour cela, il annonce le courant ″impressionniste″. Ses harmonies, souvent audacieuses pour l’époque, ont influencé des compositeurs comme Achille Claude Debussy qui, dit-on, jouait souvent ses pièces lyriques (écouter un extrait de la dernière). Grieg est encore aujourd’hui le personnage central de la musique norvégienne.

Ressources liées pour Edvard Grieg

Commentaires des internautes

Anonyme, le 04/10/2010 à 19h28
pffff il n’y a meme pas marquer les villes importantes

Symphozik, le 04/10/2010 à 19h39
Vous n’êtes pas natif de Troldhaugen, des fois ?

Anonyme, le 03/05/2011 à 13h27
j’aime beaucoup son oeuvre peer gynt le roi des montagnes

Anonyme, le 01/10/2011 à 9h50
c koi son époque*

Anonyme, le 15/11/2015 à 17h40
C’est incroyable! Vous donnez exactement les renseignements demandés par ma prof😀

Anonyme, le 08/12/2015 à 13h17
Il y a un truc que je suis pas sur car se n’est pas trés clair mais sinon ses super il ya exactement se que me demande ma prof et ses cool de pouvoirs écouté ses oeuvre sans aller chercher sur internet :)

Anonyme, le 21/12/2015 à 20h02
Il me semble que Nordraak n’est pas un écrivain mais un compositeur norvégien si j’en crois mon encyclopédie de la musique. Il aurait composé, entre autres, l’hymne national norvégien.
JP Chorier / http://classic-intro.net

Symphozik, le 22/12/2015 à 12h57
Corrigé, merci !

Anonyme, le 05/10/2016 à 20h00
cool j’ai tout ce qui est demander par ma prof de musique

Anonyme, le 12/11/2016 à 19h26
Il est né en Suéde-Norvège et mort en Norvège

Symphozik, le 12/11/2016 à 19h32
Pouvez-vous nous en dire plus ?

Anonyme, le 14/11/2016 à 19h33
Le site est super et les renseignements aussi continuer à écrire 👍🏻!!!!!

Anonyme, le 08/02/2017 à 17h04
pas mal du tout. en plus sa change de wikipedia

Pour un problème technique, utilisez le formulaire de contact ! Les messages inappropriés seront modérés avant que vous n’ayez pu prononcer prd krt skrz drn zprv zhlt hrst zrn.

Le saviez-vous ?

Le premier son enregistré de l’histoire fut la chanson “Au clair de la lune”. Ça s’est passé le 9 avril 1860 avec un phonautographe, dispositif inventé par Scott de Martinville, qui pouvait enregistrer des sons réels sous forme d’ondes sonores modulées par un stylet vibrant sur papier.

Nouveautés sur Symphozik

20/11 : On a fait le plein de nouvelles dictées musicales pour tous niveaux. Profitez-en !

18/11 : Nouveau dossier : musique et psychanalyse.

05/11 : 20 questions sur l’oreille absolue, accompagnées de deux Q.C.M.